Hommage à Salem Ben Ammar pour son combat intellectuel contre le nazislamisme, le vrai péril pour notre humanité

Un texte de Mouna Daadouche, journaliste tuniso-danoise et Zak Amazigh Ostmane, militant des droits humains et fondateur du Comité algérien de soutien à Amina Sboui
 .
Un éternel libre penseur , un grand homme de plume, un visionaire qui a  su mettre à nu le vrai visage de l’idéologie obscurantiste et  barbare des théocraties fascistes islamistes dans un franc parler qui lui vaut de mettre sa vie en péril, au point qu’il n’a pas pu rendre se rendre en Tunisie au début de cette année pour accompagner sa maman à sa dernière demeure dont il ne fera jamais le dueil tant qu’il ne se recueillera pas sur sa tombe .
Victime depuis le mois d’Avril 2011 d’injures antisémites et de menaces de mort successives  la provenant de la  Tunisie et de plusieurs pays du monde arabo-musulman. Ce grand homme a fait de sa plume libre et indépendante une arme de révolte et un rempart contre le fanatisme envahissant, il est l’un des plus grands militants de l’intelligentsia tunisienne.
Salem est un électron libre, qui ne s’est jamais laissé séduire contrairement à certains par les chants de sirène de la terrible dictature de Ben Ali. Il est de même l’un des premiers à avoir défendu avec force et conviction l’affaire Amina et apporté son soutien inconditionnel à l’ex Femen tunisienne en donnant un contenu intellectuel à son geste. Et pour citer ses propos sur l’une des affaires qui a fait le plus de bruit en Tunisie « Qu’ Amina ne les représente pas ,  que j’écris trop sur Amina et moins sur la Tunisie comme si Amina n’était pas la Tunisie captive de la barbarie islamique.
En mettant Amina en prison ces barbares ont ôté la vie à la Tunisie ».
Salem a un répertoire de  plus d’un millier d’articles, sa plume corrosive, son éloquence verbale, la pertinence de ses propos , son esprit critique et ses dons de visionnaire, sa perspicacité, sa lucidité et son sens inné de l’analyse, font de lui un érudit précurseur qui s’élève de la masse nébuleuse des êtres humains.
Salem défie l’esprit grégaire , et traite tous les sujets d’actualité , il s’engage dans tous les débats de son temps. Comme le tango est un malheur qui se danse,
Salem a fait de cette danse un pas historique pour prêter allégeance au combat démocratique et au front anti-islamo fasciste.

Une réflexion sur “ Hommage à Salem Ben Ammar pour son combat intellectuel contre le nazislamisme, le vrai péril pour notre humanité ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s