Il n’y a pas de fête de l’Aïd quand la même lame du couteau égorge les humains et les moutons

Il n’y a pas de fête de l’Aïd qui tienne quand on décapite les êtres humains comme on égorge les moutons.
J’aurais volontiers présenté mes vœux de l’Aïd à tous les musulmans de mes connaissances mais quels voeux au fait à des êtres humains au coeur rempli de haine et d’inimitiés pour les islamo-incompatibles. Je doute fort qu’ils les acceptent  de la part de celui qu’ils considèrent comme le pire anti-islam depuis Kamel Atatürk.
Cependant je me serais gardé toutefois de le faire pour ne pas leur délivrer un satisfecit et les encourager dans la voie de la barbarie humaine.Tout humaniste se doit de ne pas présenter ses voeux de l’Aïd aux musulmans :
– primo une offense à la mémoire de victimes du parti de l’islam en Tunisie ;
– secundo, est-ce que l’Aïd a du sens dans La culture de la mort où l’on égorge les humains comme ion égorge les moutons ?;
– tertio, ne suis-je pas moi-même  sur la liste de ceux auxquels ils aimeraient leur faire la fête à la façon musulmanes;
– quarto, cette fête devrait être interdite à cause de son caractère cruel et barbare infligé aux moutons. 2 millions de moutons égorgés sur le Mont d’Arafat alors qu’on crève de faim dans les pays musulmans.
Est-ce que ce sacrifice a du sens quand les décapitations des otages lui servent de toile de fond et qu’il n’est pas accompli pour le bien commun des êtres humains et soulager leur misère mais aux dépens de la souffrance faite aux animaux ?
Ils pourraient très bien se contenter de sa symbolique sans passage à l’acte. La vraie spiritualité ne réside pas dans l’écoulement de sang des êtres vivants. La vraie fête à mes yeux sera le jour où l’humanité cessera d’être abreuvée par ces images de musulmans exhibant la tête d’êtres humains comme un vulgaire trophée. Mais ça fait hélas 1434 ans que ça dure. Cette persistance de la barbarie ne me rassure guère quant à l’avenir de l’humanité en butte au péril musulman.
Tous les musulmans ne sont pas des coupeurs de tête loin s’en faut, mais ils ne font strictement rien pour humaniser leur religion.
Toutes mes pensées de ce jour vont à Djaout, Néguib Mahfoudh, Farag Fouda,  Kateb Yacine,  Maâtoub, et tous les intellectuels algériens morts ou ont failli l’être parce que leur seul crime était de combattre l’obscurantisme musulman  par la plume.
Mais plutôt que de les combattre sur le plan des idées, on préfère les achever comme on achève les moutons.
Rien n’arrêtera les vengeurs déclarés de l’islam dans leur entreprise génocidaire menée contre tous ceux qu’ils jugent comme les ennemis de l’islam mais ce ne sera certainement pas la majorité silencieuse musulmane qui fera changer la lame de leurs coteaux en la plume de l’esprit.

Une réflexion sur « Il n’y a pas de fête de l’Aïd quand la même lame du couteau égorge les humains et les moutons »

  1. Une connaissance musulman (non pratiquant) m’expliquait qu’après avoir égorgé les moutons, ils en donnent 25% aux pauvres.
    Je lui ai demandé: « ET QUAND ILS ÉGORGENT UN CHRÉTIEN, ILS EN DONNENT COMBIEN? »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s