Le nom de Marzougui résume à lui tout seul toutes les tares de l’humanité

Presidential standard of Tunisia
Presidential standard of Tunisia (Photo credit: Wikipedia)

Moi qui le croyais  bourré de vices  qui feraient  pâlir de jalousie son dresseur attitré Raspoutine Ghannouchi et en avoir fini de faire le tour. De  fou à lier, félon, fayot, parasite, bouffon, vendu,  guignol, psychopathe, velléitaire, complotiste, renégat, collabo, corrompu, veule, lâche, cupide, arriviste, servile, pourri jusqu’à la moelle, vénal, bête, méchant, rancunier, dégénéré des neurones, guignol, farfelu, antipatriote, pique-assiette,  incompétent, fade, dépourvu de personnalité, extravagant, alcoolique, extravagant, burlesque, fantasque, complexé, voilà que je découvre en lui des nouvelles tares congénitales : indic, balance, mouchard,  calomnieux, rapporteur, taupe, cafteur, cafard, dénonciateur et délateur.

Un fils de goumier reste goumier, chez lui c’est héréditaire, c’est son marqueur génétique. Et le pauvre contribuable tunisien qui le paye pour faire de la délation et jeter les noms des journalistes en pâture aux pitbulls islamistes.
Ce lèche-babouches n’a aucun sens de la dignité ni de l’honneur. C’est un misérable, un être pitoyable, un sinistre personnage qui ferait de l’ombre à Bokossa, Taylor  et Amine Dada  réunis. Infect, répugnant et repoussant.
Ce n’est pas le livre noir des plumeux qui ont fait la danse du ventre à Ben Ali, c’est bien le livre noir de la descente aux enfers de la Tunisie et de la calamité marzoukienne. Sa place n’est pas dans un asile, ni dans un zoo à cause de  fort de risques de contagion de  ses congénères, il doit être enfermé dans un sarcophage jusqu’à ce qu’il rejoigne son milicien de père. Un charognard n’a pas sa place parmi les humains.
Quand bien même l’humanité abonde de morpions, mais lui c’est le pire qu’elle en ait jamais créé. Cet infrahumain innommable a plus que jamais sa place dans le musée des horreurs humaines.
A côté de lui Hitler parait un enfant de chœur. Tellement il fait honte à la Tunisie. Jamais le pays n’a été aussi déshonoré et discrédité que depuis que cet odieux personnage a été intronisé Haut Commissaire des Affaires Wahhabites en Tunisie, autrement dit sa vassalisation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s