L’identité arabo-musulmane, ce Tchernobyl planétaire

.

par Salem Ben Ammar, mardi 11 octobre 2011
Comment peut-on parler de démocratie dans un environnement humain où le libre libre-arbitre et la liberté d’expression fruit de la pensée humaine, raisonnée, personnalisée et réfléchie, est considéré comme illicite parce qu’ils sont contraires aux dogmes de la religion qui enseignent la soumission, l’asservissement et l’obéissance totale et absolue moyennant des prébendes divines ?
Un environnement où la voix de l’homme doit s’effacer devant la voix de dieu, où l’individu n’existe pas en dehors du son groupe d’appartenance qui fait office de matrice sociale, culturelle, cultuelle et de censeur.
 Tant qu on a pas cerné tous les freins culturels propres à ces populations incultes et bigotes, ancrées maladivement contre leur gré dans leur identité arabo-musulmane, inhibées et endoctrinées par le prosélytisme obsessionnel du berceau jusqu’à la sépulture, on continuera de prêcher dans le désert aride Arabie. Et là on comprendra aisément pourquoi les sectes ont plus d audience que les organisations politiques de caractère laïque et républicain moteur pourtant de la démocratie. La secte satanique et messianique d’Ennahdha porte-drapeau affiché de l’islam en Tunisie et son nouveau souffle n’a comme seul projet pour les tunisiens que de leur offrir la clé pour le paradis en contrepartie de la rédemption de leur âme et le retour dans le bercail d’Allah.
Par conséquent, les partis laïques du fait de leur non-promiscuité proclamée avec Allah sont perçus comme des mouvements hérétiques éloignant l’électeur-croyant du sentier céleste. Avant tout les électeurs sont des fidèles et leur seul critère de choix est identitaire arabo-musulman et non tuniso-tunisien. Les remous suscités autour du débat sur l’article 1 de la Constitution tunisienne sont autant d’indices quant au souci de l’électeur-croyant de sa phobie de couper le cordon ombilical avec sa supposée personnalité arabe et musulmane qui prime sur la souveraineté nationale et le devenir humain et politique de la Tunisie. Autrement dit, seul un mouvement sectaire et ultra-réactionnaire susceptible de restaurer ces valeurs fondamentales appelées abusivement arabo-musulmanes, sources d’archaïsme, de régression et en rupture flagrante avec les exigences de la modernité synonymes de progrès humain a les faveurs des électeurs-croyants.
En effet, les peuples frustes et endoctrinés par la religion ne s’inscrivent guère dans une perspective terrestre, ils se projettent essentiellement dans leur vie dans l’au-delà. Leur devoir n’est pas de préparer un monde meilleur pour les générations futures, protéger leur environnement humain et le pérenniser, ils ont une approche culturelle immatérielle dogmatique qui les freine dans leur quête de du bien-être et de développement humain. Ils sont pathologiquement attachés aux dogmes de la foi qui ne leur laissent aucune autre alternative en dehors de la voie prévue par la feuille de route commune à tous les croyants. Le seul mot d ordre perceptible et la seule voix audible sont ceux qui appellent au respect total et absolu du schéma dessiné par Dieu pour tout un chacun qui est leur seul garant pour le repos de leur âme afin de pouvoir jouir un jour des bienfaits promis par Allah pour ses fidèles les plus vaillants.
Un musulman est tenu par ses obligations cultuelles et formelles à se laisser guider par les prescrits du Coran ainsi que de veiller à l’adoption de la Sunna et la Charia conditions sine qua non pour toucher le Graal. C’est pour cette raison que les forces démocratiques de culture politique non marquée par le sceau de la religion sont comme un bateau ivre dans une mer agitée et houleuse où soufflent depuis les vents venus du désert d Arabie. Porteurs de nauffrage civilisationnel et de culture liberticide.
Le 3 novembre 2011 parpourfendeurAlerter un modérateur

Une réflexion sur “ L’identité arabo-musulmane, ce Tchernobyl planétaire ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s