Si l’islamisme est l’islam politique c’est que Mahomet n’était pas musulman

Il n’y a pas plus d’islam cultuel que d’islam politique. Ils sont des faces d’un même miroir. Séparer l’un de l’autre reviendrait à briser le miroir lui-même. C’est pourquoi, il est absurde de définir l’islamisme comme étant l’islam politique , comme s’il pouvait avoir un islam intemporel et un islam temporel. L’islam est à la fois, dine, dawla et donia. Et l’islamisme est justement cet islam unificateur de toutes les sphères de pouvoir. Faire un distinguo entre l’islam et l’islamisme c’est faire fi de l’histoire de l’islam articulée autour de l’interdépendance entre le profane et le sacré. Mahomet lui-même était à la fois, chef spirituel, chef d’Etat et chef militaire, une sorte de souverain Pontife et roi simultanément, et tous les Califes s’inscrivaient dans sa continuité  jusqu’à la chute de l’Empire ottoman.

Par conséquent Mahomet était le premier islamiste.  En prônant une « théocratisation » du mode de gouvernance de la cité islamique, les islamistes d’aujourd’hui en sont les vrais héritiers,  ils ne font que chercher à redonner une nouvelle vie à un mode de gouvernement de la vie des hommes dans ses moindres petits détails tout au long de leur vie qui pour eux est la seule alternative possible pour redonner un nouveau souffle aux musulmans.

Expérimenté en Arabie Saoudite dès les années 30 sous l’influence des frères musulmans en exil dans ce pays, il a pris son envol au Soudan au début des années 80 Soudan qui a débouché sur le plus grand génocide de la fin du XX e siècle. Si la fin Califat musulman a été écrite avec le sang des arméniens, son projet de renaissance s’est fait avec le sang des animistes et chrétiens soudanais.  Un résultat que n’auraient pas désavoué Pol Pot et Hitler a débouché.

Ni en Iran chiite qui n’a fait qu’appliquer la recette de cuisine de Saïd Qotb, ni en Arabie Saoudite un cimetière pour morts-vivants, ni en Algérie, ni en Afghanistan, partout où l’on a tenté ou l’on tente encore l’expérience de l’islam des sources comme en Tunisie, l’islamisme n’a réussi à sortir les peuples de leur misère et le sous-développement. Il n’est que ruine et désolation, transformant le rêve des peuples en un monde meilleur ici-bas en cauchemar de leur vie, les acculant au désespoir et à l’anéantissement de soi. .

Je ne juge pas les hommes sur leurs idées même si les musulmans vertueux telle une péripatéticienne affichant sa vertu veulent me faire taire pour délit d’opinion qui serait plutôt un délit de blasphème qui ne dit pas son nom, je les juge sur leurs actes et le constat est des plus amers en ce qui concerne l’islam vrai, il est un crime contre les peuples et les cultures. Pire encore un crime contre l’humanité.

2 réflexions sur “ Si l’islamisme est l’islam politique c’est que Mahomet n’était pas musulman ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s