Alors que nous sommes en danger de mort, il y en a un qui se plait à nous lapider

Je ne sais pas quoi penser de cette affaire de liste noire des hommes à abattre qui sont passés de 4 à 7  que je m’efforce de ne pas exagérer la portée ?  Il n’en demeure pas moins que des noms circulent et pourquoi ces noms tout particulièrement ?  Quel danger représente-t-il pour les nazislamistes tunisiens ?  Pourquoi personnellement mon figure sur cette liste alors qu’il n’a rien qui me relie à mes compagnons d’infortune ?
Mais le plus navrant et troublant  dans cette histoire est le comportement irrationnel, délirant et ambigu d’un homme dont le nom figure sur cette liste noire, comme s’il avait peur que les 6 autres compagnons malgré eux lui volent la vedette et le froissent dans sa toute puissance névrotique et égocentrique . Ce serait lui faire trop d’honneur de citer son nom.  Plutôt que de faire preuve d’un esprit de corps il s’est laissé aller à sa diatribe triviale coutumière. Ne sachant exister que dans la violence verbale et la calomnie.  Semblant oublier que ses propos injurieux tombent sous la coupe des lois de la République, celle qui le protège et vis-à-vis de laquelle il a des devoirs. En premier lieu de ne pas tenir publiquement  des propos diffamatoires à l’encontre d’autrui ( loi  du 29 juillet 1881).

Il doit certainement confondre liberté d’expression et injures aggravées et récurrentes attentatoires à l’honneur et au crédit du tiers.  Il y a tout lieu de croire qu’il bénéficiera des circonstances atténuantes au regard de son état psycho-médical.  Fort probablement, il ne devrait pas jouir de toutes ses facultés de discernement. Si j’étais un être insignifiant à ses yeux pourquoi parle-t-il de ma personne alors dans ses vidéos ?   Inconscient qu’il participe d’une certaine manière à me populariser.  Je me passerais   de ses services.

Que ce Monsieur sorti de nulle part, charrié par le torrent nauséabond de la pseudo révolution sache qu’en me dénigrant, il se dénigre lui-même.  Qu’il apprenne qu’on ne gagne pas du crédit en discréditant autrui. L’injure ne grandit pas, elle rabaisse. ‘il a encore les capacités intellectuelles de comprendre le sens des mots,

Qu’il se rassure personne ne saura rivaliser avec lui sur les terrains de la trivialité et de l’ingratitude. C’est pourquoi, je ne saurais rien attendre de cet homme dont la vertu première est de vouloir tirer des boules puantes sur ses bienfaiteurs. Je lui laisse le soin, s’il en est capable, de méditer sur le sens de ce proverbe : » Quand la hache pénétra dans la forêt, les arbres dirent : « Son manche est des nôtres. »

Pour l’avoir appris à mes dépens, il ne connaît l’action collective que l’intérêt pécuniaire qu’il en tire. Imbu de sa personne et aveuglé par son ego surdimensionné, il a fait de l’obscénité un mode d’expression politique, dans laquelle se reconnaît les masses tunisiennes incultes et frustes comme lui. Je ne puis que regretter de voir mon nom associé au sien dans cette affaire périlleuse pour sa vie et les nôtres. En effet, c’est la pire insulte qui puisse m’être infligée.  Il était comme un chien errant le jour où j’avais volé à son secours,  chose qu’il ne pourrait nier.

Quel comité de soutien puis-je suggérer pour des hommes dont deux d’entre eux, toujours cette même personne et un autre colistier se livrent à un pugilat public  ?    Ainsi, la bataille des chiffonniers semble prendre le pays sur le danger mortel  qui nous menace tous et qui exige des uns et des autres apaisement et solidarité ?  Au lieu de combattre pour notre propre survie et de faire bloc, certains préfèrent se saborder eux-mêmes et faciliter la tâche à ceux qui complotent contre nos vies.

Quant aux médias tunisiens, toujours aussi lâches et peureux qu’au temps de Ben Ali comme si nous étions pour eux des pestiférés. Aucun d’entre eux n’a rien relayé cette affaire de liste noire et dire que certains d’entre eux ont été les premiers à avoir profité de mes articles ? Même s’il s’agit d’un non-événement on peut toujours se demander pourquoi cette liste noire ? Pourquoi y fait-on figurer ces noms spécialement et pas d’autres ? A qui profite-t-elle ? Le fait qu’elle a été rendue publique ce n’est pas en soi une mise en danger de la vie d’autrui quand bien serait-elle fantaisiste ? Indépendamment des doutes que les uns et les autres sont en droit d’avoir, ceci n’empêche pas de se poser des vraies questions de fond sur le caractère politico-terroriste et pas seulement de cette liste noire ? Ce sont aussi des questions que j’aurais aimé aborder avec mes compagnons du couloir de la mort.

Plutôt que de faire cause commune chacun veut défendre sa chapelle avec un individu qui joue aux-trouble-fêtes comme s’il était à la solde de nos bourreaux.

 

Quel comité de soutien puis-je suggérer pour des hommes qui ne cherchent pas à faire bloc pour leur propre survie ? Manque de chance, FB vient de me bloquer pour les demandes d’ajouts et l’envoi des messages privés ? Il n’empêche qu’ils peuvent très bien se manifester eux aussi auprès de ma personne.
Je suis très déçu par leur attitude respective. Quel tunisien a envie de travailler avec le pire « islamophobe » que le Tunisie ait jamais produit ?
Espérons que je me trompe là aussi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.