L’islam est un fléau mortel pour les jeunes

C’est tellement trop facile d’affirmer des vérités sans chercher à les étayer histoire de noyer le poisson et d’occulter le débat sur le fond. C’est pourquoi il faut cesser de nous vendre le radicalisation des jeunes musulmans comme si c’était un épiphénomène, un phénomène marginal,qui va finir par s’éteindre de lui-même comme un simple feu de paille, sans signification particulière et qu’il ne faut surtout as en exagérer la portée. Tout faire pour le minimiser, enfumer les esprits comme si on avait peur de dévoller les vraies causes du mal qui sont pourtant de plus en plus apparentes et évidentes.
Que savons-nous réellement du profil psychologique,pathologique, intellectuiel et social de ces jeunes radicalisés ? Un sujet jesté tabou à ce jour. On a jamais mis le doigt lù où ça fait mal pourquoi ces jeunes devenus musulmans ou ayant confortté leur foi dans l’islam dans l’islam se trouvent déconnectés du monde réel et perdent toute notion du l’interdit et du permis ? Pourquoi en étant souvent des primo-délinquants se transforment-ils en de véritables désespérados-nihilistes ?
On dit que la religion apaise et pacifie le caractère, or l’islam semble échapper à ce postulat au regard du comprtement ultra-transgressif de la jeunesse musulmane des cités ghettoïsées ressemblant à des micro-Emirats. Il y a forcèment un catalyseur à leur violence latente qui saute aux yeux mais que l’on continue draper dans sa vertu, en l’occurrence l’islam.
S’est-on posé les questions pourquoi les jeunes qui n’ont pas subi un endoctrinement religieux intensif ne versent pas dans la violence ? Pourquoi aussi les jeunes chrétiens, juifs, bouddhistes quel que soit leur degré de fanatisme n’ont pas choisi la voie du terrorisme pour affirmer et donner du sens à leur identité reigieuse ? Pourquoi s’est-on gardé de faire une étude comparative entre les jeunes musulmans convertis au christaianisme qui ne semblent présenter aucun danger ni pour eux-mêmes ni pour la société et les néo-assujettis à l’islam issus des ilieux défavorisés pour la plupart souvent mineurs racolés dans les foyers, dans la njungle des barres en béton et les prisons ?
Pourquoi quand l’aumônerie dans les prisons françaises était à dominante chrétienne les délinquants qui s’étaient convertis au christianisme ou ayant renforcé leur foi en Dieu n’étaient pas devenus des terroristes à leur sortie de prison ?

Une réflexion sur “ L’islam est un fléau mortel pour les jeunes ”

  1. Monsieur,
    l’être humain est faits qu’il ne supporte pas le débat serein. Certes nous tournons autour du pot, concernant votre sujet. Mais la vraie question est pourquoi avons nous laissé place net à cette doctrine? Pourquoi certains jeunes se tournent vers le radicalisme? Je pense qu’il y a un manque de spiritualités dans nos sociétés occidentale. Alors certains jeunes se tournent vers cette doctrine pour la combler . Cette situation n’aurait pas eu lieu, à mon avis, si la foi chrétienne était enseigné encore aujourd’hui. ( la nature a horreur du vide). Je pense qu’il ne faut pas avoir un dialogue dur à entendre , mais un dialogue adoucis. Il faut expliquer aux jeunes qu’ils ont l’intelligence nécessaire pour entendre une autre doctrine, sans se laisser bercer par celle qui est à la mode. On n’obtiendra rien si on prend à rebrousse poil les convictions traditionnelle pour les uns, et les convictions majoritaires de son entourage pour les autres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s