Ils ont l’islam des ténèbres et nous avons la lumière de la vie

Ils ont le virus létal de l’islam dont nous sommes immunisés,

ils ont la violence et nous avons la non-violence,

ils ont le sang qui abreuve leur sol et nous avons l’eau qui irrigue le nôtre,

ils ont la barbarie et nous avons la civilisation,

ils ont l’aversion de la vie et nous avons l’amour de la vie,

ils ont les horreurs comme objets de fascination et nous avons les merveilles qui nous enchantent,

ils ont les boucheries où ils égorgent les humains et nous avons les hôpitaux pour soigner les malades,

ils ont l’oisiveté qui remplit leur quotidien et nous avons le travail qui remplit le nôtre,

ils ont l’ignorance dont ils ont fait leur religion et nous avons les sciences dont nous avons fait la nôtre,

ils ont la haine comme mode de vie en société et nous avons l’amour comme moteur de la vie,

ils ont le dégoût d’eux-mêmes et nous avons le respect de soi,

ils ont l’odeur des cadavres en décomposition et nous avons le parfum de la vie qui nous envoûte,

ils ont les charognards qui écument leurs cités et nous avons les oiseaux qui  les égayent par leurs chants,

ils ont l’intolérance et nous avons le bien-vivre ensemble,

ils ont le fanatisme et nous avons le respect du droit à la différence,

ils ont des charlatans autoproclamés savants qui les privent de lumière et nous avons des avons des savants qui éclairent l’humanité ,

ils ont les terroristes qui répandent la mort et nous avons les humanitaires qui viennent en aide à l’humanité en souffrance,

ils ont les putes d’Allah et nous avons soeur Emmanuelle et Mère Thérésa,

ils ont les bagnes pour enfermer leurs femmes et nous avons les bancs des écoles pour libérer les nôtres,

ils ont les pénuries en tous genres et nous pourvoyons à leurs besoins,

ils ont le désert et les paysages lunaires et nous avons la nature luxuriante,

ils ont la sécheresse et nous avons l’eau en abondance,

ils ont fait de leur vie un requiem à la mort et nous avons fait de la nôtre un hymne à la joie,

ils ont fait de leurs cités des tombes à ciel ouvert et nous avons fait des nôtres des cités toute en couleur pour le bonheur des hommes,

ils ont la misère et nous avons la prospérité,

ils ont créé les conditions d’aliénation mentale et d’asservissement et nous avons donné à l’homme les moyens de son épanouissement,

ils ont on fait de la religion le coeur de la vie et nous avons fait de la raison humaine son moteur-propulseur,

ils ont fait de l’archaïsme et de l’immobilisme comme essences de la vie et nous avons fait du progrès humain la force de la vie,

ils ont préféré se projeter dans la vie dans l’au-delà et nous préférons la vie ici-bas,

ils ont dénié à l’homme ses droits et nous lui avons donné tous ses droits,

ils ont la pédophilie et nous avons les lois pour protéger les droits de nos enfants,

ils ont l’injustice comme précepte religieux sous prétexte que leur dieu l’a décidé ainsi et nous avons la justice égale pour tous,

ils ont le despotisme et nous avons la démocratie,

ils ont la nécrophilie et nous avons le respect de l’intimité du corps de nos défunts,

ils ont le racisme et la dhimmitude et nous avons le droit à l’égalité entre les hommes indépendamment de leurs croyances et leurs origines,

ils ont l’antisémitisme comme dogme religieux et nous avons les lois qui protègent les juifs contre les attaques scélérates visant leur intégrité physique et morale,

ils ont le complexe de supériorité  et nous avons l’humilité de ne pas nous prendre pour le nombril du monde,

ils ont la prétention de soumettre le monde à leur foi et nous avons la preuve que leur foi est indigne du monde de la jungle,

ils ont fait du retour au passé  un voile épais sur leur avenir et nous avons levé ce voile pour faire du présent un phare pour l’avenir,

Enfin ils ont tout ce que l’humanité comporte comme tares et vilenies.  L’abominable Allah, le djihad crime contre l’humanité, Un gourou-manipulateur prénommé Mahomet qui les fait fantasmer sur une rivière de vin de piquette coulant à flot et l’érection éternelle. Ils y croient dur comme fer au point qu’ils font de leur vie l’enfer sur terre et la nôtre aussi.

Avec Marzougui et Ennahdha les Tunisiens ne sont pas à l’abri d’une guerre civile et la scission de leur pays

Depuis le hold-up islamo-opportuniste sur la Tunisie en 2011 le pays est confronté à des forts risques de  Tsunami. Il semble qu’aujourd’hui les menaces se précisent de plus en plus et la Tunisie ne va pas y échapper.
En effet, Ennahdha et son faire-valoir Marzougui qui sont par ailleurs des simples exécutants d’un agenda politique au profit d’Etats-tiers sont entrain de créer un véritable climat insurrectionnel en Tunisie.
Conscients que leur marge de manoeuvre politique s’amenuise pour devenir une peau de chagrin, il ne leur reste qu’ne seule carte entre les mains qui consiste à semer la terreur, mettre le pays à feu et à sang si besoin est  en laissant planer les spectres de guerre civile et la scission territoriale du pays en deux parties. Ce ne sera ni un nouvel Irak, ni un nouveau Soudan, ni un nouveau Liban à cause de l’absence de différences ethniques et religieuses, ce sera une sorte de résurgence du Yémen des années 60 et 70 avec la partie septentrionale démocratique et laïque et un sud tunisien soumis à une dictature théocratique qui sera rattaché à plus ou moins brève échéance à l’Etat Islamique le fer de lance du futur Califat musulman dont feront partie Boko Haram,  les Talibans, la Qaïda les Shebabs et le Hamas.
Pour leur propre survie idéologique et politique et aidés par leurs bailleurs de fonds wahhabites ils ne reculeront devant rien pour préserver leur position acquise en ce jour funeste du 23 octobre 2011. Ni Ennahdha ni Marzougui ne se feront jamais à l’idée que la majorité du peuple tunisien aspire à tourner l’une des 3 pages les plus sombres de l’histoire millénaire de la Tunisie avec l’invasion génocidaire des sauterelles arabisées des Banu Hilal et de leurs alliés et la destruction de Carthage. Convaincus que le Tunisie est leur butin, ghanima, acquis de haute lutte qui doit rester leur propriété inaliénable qu’il n’en déplaise à la vérité des urnes qui est un sacrilège à leurs yeux ils ne vont lâcher la proie pour l’ombre au propre comme au figuré.
Ce qu’ils ont obtenu par la ruse ils ne vont pas le perdre par la volonté du peuple. Tout indique que les Tunisiens vont se trouver pris malgré eux dans le tourbillon bouillonnant de la violence qu’Ennahdha et Marzougui ne manqueront pas de faire déferler sur le pays qui s’articulera autour de la diptyque les miliciens de la Ligue de Défense de la Révolution des clones des tontons macoutes haïtiens au service de Papa Doc Marzougui d’un côté et d’un autre les brigades djihadistes cosmopolites stationnées sur le territoire libyen et qui attendent le feu vert d’Ennahdha avec la complicité des gradés militaires tunisiens en poste dans la région acquis à sa cause dont la plupart ont été promus par Marzougui ou élargis par lui à l’instar des anciens officiers de Baraket Sahel, pour déferler sur le pays ou tout au moins dans sa partie méridionale qui est le scénario le plus invraisemblable.
En disant cela ce n’est pas pour verser dans le catastrophisme, rappelons-nous le Soudan et l’Afganistan qui étaient des pays plus ou moins humanisés et qui sont devenus aujourd’hui l’enfer sur terre depuis sont tombés sous les griffes des amis d’Ennahdha.

Les bons musulmans n’ont que faire de la justice des hommes

Les terroristes-djihadistes en se proclamant de la justice d’Allah se mettent au-dessus des lois

Tant que le monde non-musulman n’a pas adopté une grille de lecture de la psychologie  du terroriste musulman et mis définitivement en cause les sources nauséabondes de l’islam lui-même à laquelle s’abreuvent tous les terroristes musulmans, le terrorisme qui est le djihad pour les musulmans fera plus de dégâts à l’humanité que le poison nazi.

Chaque jour qui passe ne fait qui passe ne fait que renforcer la phobie de l’islam lui-même qui au lieu et place de témoigner de son implication dans l’édification d’un monde de paix, fait déferler sur la scène mondiale des escadrons de la mort formés d’individus sans foi ni loi, foncièrement racistes, impériaux, hautains, suffisants,  cosmiques, ethnocentriques, ultra-violents, arrogants, engoncés dans leur armure d’hommes parfaits,  schizoïdes, revendiquant l’impunité pour leurs crimes qui de leur point de vue ne le sont pas, parce qu’ils sont légitimes et fondés dans le sens de leur religion.

Croyant détenir une vérité absolue dont ils veulent faire une vérité universelle à laquelle tout le monde doit y adhérer, ils ne reculent devient rien pour l’imposer au mépris de la vie humaine.                                                                                                                     ,
Ils  appartiennent à la classe, ou plutôt crasse des seigneurs, qui seraient ceux du monde des ténèbres et de la terreur, qui ne peuvent être jugés que par leur pair en l’occurrence leur grand Seigneur Allah.  L’ordonnateur et commanditaire  de leurs crimes et méfaits qui est leur seul juge, alors qu’il a prévu pour eux une villégiature dorée à leur mort sur son sentier. C’est tout le sens philosophique de la justice islamique. Juge, partie et instigateur à la fois.
Ainsi, les lois humaines ne leur semblent pas faites à leur mesure. Ce dont ils n’ont pas tort eux qui se nourrissent et s’abreuvent de la haine du non-musulman ainsi que du musulman pas tout-à-fait dans leur registre, c’est la Loi de Talion qui paraît la plus adaptée et appropriée à leurs crimes abominables.
Ce ne sont pas les années de prison qui vont calmer leur ardeur terroriste. Dépourvus d’humanité, de sentiments de culpabilité et de regrets, ils ne feront jamais un acte de pénitence ou demander pardon aux familles des victimes de leurs actes de folie meurtrière.
Tuer pour Allah est un acte salvateur qui qualifie son auteur au paradis. C’est pourquoi, ils n’ont pas à compatir pour les victimes jugées comme étant coupables de leur propre mort. Leur mode de raisonnement est absurde, irrationnel et illisible.
Ils ne sont pas des justiciables ordinaires pour une justice républicaine et humaine, alors qu’eux-mêmes ils n’en veulent pas comme vient de le faire l’auteur de l’attentat terroriste avorté de Toronto qui a fait comprendre au juge canadien chargé de l’affaire qu’il reconnait pas la  justice canadienne, trop imparfaite pour lui,  que seul compte pour lui la justice d’Allah qui est son seul juge, maître et guide de ses actes.
Il est clair que le vrai musulman n’a du respect que pour les lois d’essence prétendument divines jugées parfaites. Comme si les hommes qui les ont codifiées étaient parfaits et que ces lois pseudos révélées n’étaient pas altérées et manipulées.
Mais murés dans leur croyance absolue en la pureté originelle de leurs lois, les vrais musulmans sont convaincus que le fait d’être fils d’Allah leur confère une sorte d’immunités juridiques les exonérant de toutes responsabilités pénales.

La progéniture d’Allah ne va pas s’incliner devant des lois indignes de leur filiation divine. Elles sont trop imparfaites et indignes de leur rang et du sang musulman qui les irrigue.

Quel code pénal va-t-on opposer aux émissaires messianiques d’Allah, alors qu’ils vouent une haine féroce aux lois humaines, n’ont-ils pas piétiné en toute impunité le code pénal de la république, jugé non-conforme à la charia, la loi funeste de l’islam ? Considérant ses dispositions comme contraires aux leurs et dont certaines sont dirigées pour contenir et réprimer leur ardeur velléitaire.

Ce qu’ils veulent est que le législateur national et international leur taille des lois sur mesure qui prennent en compte leur spécificité religieuse suprématiste et essentialiste, les dotant de statut dérogatoire au droit commun humiliant pour leurs qualités intrinsèques de surhommes.

L’Homo Nuevo musulman, ou l’Homo Wahhabitus islamicus ne va se laisser juger par des lois qui ne sont pas l’oeuvre de son Dieu.  Accepter le verdict de la justice des hommes revient à apostasier sa foi.

Etre condamné par elle c’est comme si Allah lui-même était condamné à travers lui. C’est

 pourquoi, il ne se résoudra jamais à accepter d’être jugé devant le tribunal des hommes.

Seul Allah est en droit de juger du bien- ou mal-fondé de son action. Les lois humaines ne doivent pas à ses yeux avoir d’autre finalité que de protéger Allah dont il est le dépositaire sur terre de sa parole sacrée et l’exécuteur de ses desseins terrestres qui visent à instaurer un nouvel ordre musulman pour gouverner le monde.

Il est là pour faire régner la loi de l’islam sur terre et supprimer tous les obstacles susceptibles d’entraver le chemin d’Allah dans sa conquête du monde. Ainsi, tuer, massacrer, exterminer, terroriser, faire exploser des bombes dans les trains et les avions, kidnapper, razzier, piller, violer les non-musulmanes, ne ne sont pas des actes criminels, ce qui l’est c’est le fait qu’ils soient jugés ainsi.

L’Homo Wahhabitus Islamicus n’obéit qu’à la loi sacrée de sa religion. Il ne peut par conséquent tolérer d’être offensé par des jugements autres que ceux qui n’ont pas le caractère musulman. Ce que la justice des hommes jugent comme actes terroristes, la justice musulmane exalte et recommande.

Lui qui se nourrit et s’abreuve de l’aversion des non-musulmans , ces êtres impurs et vils qu’Allah va envoyer aux bûchers de l’enfer préfère la mort, ce qu’il fait souvent, que de répondre aux questions de ses juges. Refusant souvent de se faire assister par un avocat de peur de transgresser la loi de l’islam qui fait par ailleurs interdiction au musulman de se faire assister et se faire défendre par un non-musulman.

Pour des êtres qui se veulent au-dessus de tout alors qu’ils sont en deçà de ce que l’h l’humanité peut enfanter comme bêtes immondes, seule une justice de droit canon musulman est compétente pour juger l’Homo Wahhabitus Islamicus.

 Le traduire devant des juridictions non-musulmanes est un sacrilège et une atteinte aux nobles valeurs du sacré de l’islam.

Il se veut tout simplement au-dessus des lois humaines.

Ainsi aucune justice non-musulmane ne doit juger les hommes d’Allah sous peine de subir le châtiment suprême.

Ce que le droit fruit des assemblées humaines qualifie de crime terroriste, le droit canon qui les régit et qui les déculpabilise à la fois honore, glorifie et récompense.

Le droit musulman est un droit naturel qui à certains égards est comparable à la loi de la jungle notamment en ce qui concerne son absence de condamnation des crimes terroristes.

L’Homo Wahhabitus Islamicus est un soldat d’Allah, il se sent investi d’une mission de défense d’Allah contre le péril que présente l’insoumission des non-musulmans à sa volonté. Il se doit de leur mener une croisade, le djihad, pour les amener à lui faire allégeance. Son combat est permanent, il ne cessera que le jour où la terre sera peuplée que des musulmans.
N’est-il pas dit dans le coran que l’humanité sera un jour musulmane ? Et gare à tous ceux qui ne se moutonneront pas devant lui.

Jamais au grand jamais un islamiste ou l’Homo Wahhaibutus Islamicus ne se pliera aux lois des hommes dont il est le premier à s’en prévaloir pour mieux les achever.

Ses meilleurs alliés, c’est la naïveté doublée d’une forte dose de cupidité et de servilté et l’humanisme juridique dont font preuve les dirigeants politiques et les juges à son égard, alors qu’il doit être jugé comme un criminel de guerre au même titre que les criminels nazis.

Faire l’ange avec la bête immonde islamiste c’est faire le sacrifice de sa propre vie à un ennemi obsédé par la mise à mort de celui qui est différent de soi

Si vous voulez faire de la Tunisie un Etat-voyou votez Marzougui

Je tiens à réitérer mes rappels aux tunisiens :aujourd’hui vous avez   une chance unique dans votre  histoire la ratez pas sinon que vous n’aurez que i yeux pour pleurer. Votre seul rempart  contre l’invasion djihado-terroriste est incontestablement BCE comme le fut Bourguiba contre l’obscurantisme et l’ignorance.

Si vous votez contre lui vous condamnez votre pays à devenir un nouvel Afghanistan qui était il n’y a pas si longtemps du bien-vivre. Ne la gâchez pas SVP si vous aimez la Tunisie. Pensez aux générations futures comme vos parents ont pensé à vous.

BCE fait partie de ces hommes et femmes qui avaient redonné à la Tunisie son lustre carthaginois terni par des siècles de sevrage obscurantiste et colonial Il a été de cette équipe de pionniers qui ont relevé le défi de la modernité et impulser à la Tunisie le souffle du progrès humain. C’est un bâtisseur qui croit en sa patrie et l’histoire plaide pour lui. Moncef Marzougui est un renégat, veule, vénal, cupide,  à l’ego surdimensionné, un prédateur féroce, mu par sa seule haine de la Tunisie, un rongeur porteur du virus de la peste wahhabite et  opportuniste dogmatique. Cet homme  qui dilapide l’argent public sans compter pour ses agapes et ses escapades ne croit pas en l’avenir de la Tunisie en tant que nation indépendante, est un danger public, un exécutant des basses besognes ghannouchiennes, oeuvrant pour les seuls intérêts du Qatar, un dévastateur et un destructeur et vous en avez fait l’amère expérience au cours des ces 40 derniers mois en dehors de la courte période d’embellie en 2011 que l’on doit comme par hasard à BCE.

En votant pour cet être servile, enfant héritier de Caton vous votez pour la perte de la souveraineté nationale et la transformation de votre pays en sanctuaire terroriste. C’est à vous de voir, j’ai choisi le camp de la Tunisie incarné par BCE et j’espère que vous en ferez autant. Ne faites pas de ces élections ô combien crucial pour l’avenir de la Tunisie le dernier chant de cygne.

Ne faites pas de ce vendu et milicien qatarien qui veut faire de la Tunisie son fromage, le premier président démocratiquement élu de l’histoire de la Tunisie. Il n’est que le cheval de Troie de Ghannouchi en l’élisant vous faites de ce monstre de la barbarie humaine le nouvel Ayatollah de la Tunisie.

C’est vraiment l’enfer qui vous guette si vous votez pour les couleurs de la mort ne creusez pas avec vos propres mains la tombe de la Tunisie.Que vous faut-il de plus comme preuves quant aux desseins noirs de cette mafia pour la Tunisie ? Vous en avez suffisamment bavé au cours de ces trois dernières années pour pouvoir en tirer les leçons et la mettre hors d’état de nuire. Voter pour ce bouffon c’est voter pour les assassins de Chokri, Lotfi, Mohamed et les dizaines de soldats et forces de l’ordre. C’est aussi faire des malfrats et des criminels les maîtres de la Tunisie. Vous voulez faire de la Tunisie un Etat-voyou ? Votez alors pour le petit Néron de Carthage.

Vous n’aimez pas la Tunisie votez pour ce fils de goumier et ce sera la fin de la souveraineté nationale, vous aimez la Tunisie votez BCE pour faire renaître ce beau pays de ses cendres. 

B.C.E. est à la Tunisie ce que fut le Général De Gaulle pour la France

Un vrai gouffre sépare B.C.E. qui incarne le patriotisme tunisien et le grand réveil de la conscience nationale et  Moncef Marzougui le petit Caton de Carthage et antipatriote pathologique, comparable à  à celui qu’a connu la France à la sortie de la deuxième Guerre Mondiale entre De Gaulle et le Maréchal Pétain.

En effet, tout les distingue  et les oppose en termes d’histoires personnelles, leurs parcours politiques, leur dévouement à la nation tunisienne, leur savoir-être, leur morale, leur sens du bien public, leur attachement indéfectible à l’indépendance nationale que le candidat du Qatar veut anéantir.

B.C.E. est porteur de valeurs de fidélité et de loyauté dont est dépourvu le nervi de l’Emirat-caillou sorti du sable en 1970 par ses maîtres anglo-saxons.  Il n’est pas exagéré de dire qu’il est de l’étoffe de Churchill et De Gaulle tellement son amour pour la Tunisie est sans faille.  Aussi, toute tentative de comparaison entre les deux candidats est une insulte à la raison humaine et une infamie à l’histoire de la Tunisie. Comment ose-t-on mettre face à face le fils d’un militant pour l’indépendance de la Tunisie et qu’il s’est lui-même engagé dès l’âge de 15 dans la résistance tunisienne alors que l’autre Moncef Marzougui  nourri au biberon de la félonie est fils de traître et de goumier et qu’il est lui-même antipatriote notoire, milicien qatarien et ex agent des services de renseignements étrangers qui lui seul est à même de révéler les noms.  Cet homme aurait dû destitué de ses fonctions présidentielles pour le conflit d’intérêt dont il s’est rendu coupable en tant que salarié de la chaîne de la propagande nazislamiste de la Jazeera.  Quel crédit peut-on lui accorder au regard de ses fréquentations avec la pègre tunisienne dont il a fait son comité de soutien politique et son organisation de police parallèle sur le modèle des tontons macoutes ?  Un homme qui ne reculera devant rien pour se maintenir au pouvoir  et préserver ses privilèges  royaux et ses frasques mégalomaniaques.  Son train de vie dépasse celui de l’Elysée et de la Présidence allemande réunie au mépris de toute morale citoyenne.  En votant pour lui, les Tunisiens doivent s’attendre à des dépenses pharaoniques pour ses frais de bouche.

On aime la Tunisie on vote pour B.C.E. si on veut sa mort on vote pour ce vendu et collabo de la pire espèce qui puisse exister. Pire encore que Laval, Doriot, Déart trois des plus grandes figures de la collaboration en France.

La présence de cet homme au deuxième est une tache indélébile dans l’histoire de la Tunisie. C’est comme si la France avait adoubé Pétain au lendemain de la deuxième Guerre Mondiale pour défendre ses couleurs contre l’homme du 18 juin 1940.  Le voilà aujourd’hui à quelques encablures de la gloire éternelle en devenant le premier président démocratiquement élu dans toute l’histoire de la Tunisie alors qu’il mérite la disgrâce nationale et d’être traduit devant une cour martiale pour haute trahison et et commission de faits avérés de collaboration avec le Qatar.

Les tunisiens qui votent pour lui auront un jour à répondre devant le tribunal de l’histoire qui sera leur seul juge pour leurs crimes de complicité d’atteintes à la souveraineté nationale. Ainsi chaque bulletin déposé en sa faveur est un coup de poignard asséné dans le dos de la Tunisie.

B.C.E. est un homme digne et honorable qui a payé de sa personne dans l’édification de la Tunisie de Bourguiba en sa qualité de ministre de l’intérieur et des affaires étrangères. Connu pour sa grande rigueur intellectuelle et sa recherche de l’excellence. Un homme d’ordre et jaloux de l’image de la Tunisie dans le monde. Il fait partie de cette génération bourguibienne de bâtisseurs d’une Tunisie moderne, du bien-vivre ensemble, souveraine, maîtresse de son destin politique. Il est en droit de s’enorgueillir à juste que son nom est associé à cette Tunisie enviée dans le monde entier pour ses performances en matière d’éducation, des droits de la femme et du C.S.P.. Une Tunisie dont le seul nom suscitait respect et admiration.

Cette même Tunisie dont le nom est devenu aujourd’hui évocateur de peur et de frayeur en étant devenu le premier pays pourvoyeur de djihado-terroristes et de main d’oeuvre sexuelle à des fins djihadistes depuis qu’elle est tombée sous les griffes de ce prédateur-opportuniste, revanchard, haineux, rancunier, corrompu, sangsue, glouton,fade, terne, souffrant de graves troubles de personnalité, instable psychologiquement,  hargneux, agressif, bouffon, velléitaire, girouette, sans foi ni loi, et ses dompteurs islamistes. Cet homme que les Tunisiens sont entrain d’introniser comme leur futur monarque absolu  qui est la synthèse la mieux aboutie d’Amine Dada, Ceausescu,  Mobutu et Papa Doc fera regretter amèrement aux Tunisiens d’avoir dégagé Ben Ali. obsédé par sa seule haine de la Tunisie il finira  détruire ses fondations nationales  pour en faire une vassale qatarienne et un sanctuaire terroriste réalisant ainsi son rêve de la peupler avec les terroristes du monde entier en mal de refuge.  Avec lui l’avenir de la Tunisie s’inscrira au passé.

B.C.E. défend une Tunisie tunisienne, humaine, tolérante, fière, digne d’Hannibal et de Bourguiba et pérenne tandis que Marzougui défend les couleurs de l’indignité, de la honte, de la félonie et de l’infamie. Une Tunisie barbare, obscurantiste, réactionnaire, livrée aux meutes de loups salafistes, du désordre et du chaos.

C’est un combat de choc des cultures et d’une histoire de quelques milliers d’années contre 40 ans d’histoire. Les Tunisiens doivent faire un choix de société et d’identité nationale.

La France n’a plus le choix des armes si elle veut vaincre le péril islamiste

Lhttps:/

La France doit plus que jamais combattre l’ogre musulman si elle ne veut pas lui servir un jour de festin

Les Français ont besoin de mesures concrètes, radicales et immédiates pour éradiquer le fléau djihado-terroriste qui n’est rien d’autre en réalité que l’islam en état de guerre qui met en péril la pérennité de la France en tant qu’Etat-nation. On ne combat pas l’ennemi avec des lois, on doit adopter une riposte appropriée afin de l’arrêter dans son élan velléitaire et agressif.

La raison d’Etat a des raisons que la loi ignore, la Maison France vit sous des menaces terroristes de plus en plus récurrentes on ne peut les contenir par la seule force de la loi.

En tant qu’Etat souverain confronté à l’un des plus graves périls de son histoire la France ne doit pas s’embrasser de scrupules pour prendre les mesures appropriées afin d’assurer sa propre survie.

Elle se doit d’agir dans le sens de son devoir de protecteur de ses citoyens et de gardienne de son unité nationale. L’islam ambitionne de la coloniser, elle ne doit pas rester les bras croisés sous prétexte que ses lois ne l’autorisent pas de le faire car elle n’est pas en état de guerre pour décréter des mesures d’urgence semblant oublier que tout pays non-conquis par l’islam doit un jour être soumis aux lois de l’islam par la force de l’épée.
Elle est aux yeux de l’islam une aire de guerre, dar al harb, et par conséquent elle doit traiter l’islam de la même manière qu’il la traite.

C’est pourquoi elle doit d’ores et déjà se prémunir contre l’hostilité destructrice de cette idéologie mortifère et hégémonique en créant un véritable cordon sanitaire sous forme d’une digue reposant sur des piquets solides et tranchants qui ne laissent subsister aucun doute sur sa réelle volonté d’en finir avec l’hydre musulmane.

On ne combat pas le feu qui couve et qui embrase tout sur son passage avec des pistolets à eau de peur de provoquer la colère des islamo-compatibles issus de la gauche bobo-caviar et de la droite capitularde et louvoyante toujours prompts à brandir le carton rouge au nom de leur angélisme républicain.

L’ogre musulman est un ennemi féroce et ne peut être vaincu les mains nues et la main sur le coeur. Soit on dépose les armes à ses pieds et on lui sert de victuailles pour assouvir son appétit insatiable et gargantuesque soit on dégaine son épée pour l’achever. La France doit plus que jamais mener une guerre frontale à l’ogre musulman, Hercule n’a pas vaincu l’Hydre de Lerne en la caressant dans le sens du poil, la France n’a plus aujourd’hui le choix des armes si elle veut sortir vainqueur de l’épreuve de force imposée par l’ogre musulman. Ce n’est pas en multipliant des gestes de bonne volonté à son égard ou en lui accordant des concessions énormes au nom de la liberté de culte qu’elle va pouvoir le contenir. Bien au contraire, chaque concession qu’elle lui fait c’est une nouvelle brèche ouverte dans laquelle s’y engouffre l’ogre musulman qu’il ne manque pas d’agrandir à chaque fois à sa taille jusqu’au jour où toute l’Hexagone sera entièrement engloutie.

L’ogre musulman n’aura de cesse tant qu’il n’a pas dévoré sa proie française qui n’a pas d’autre alternative que de le stopper ses avancées expansionnistes et hégémoniques en décrétant des mesures urgentes et radicales se déclinant comme suit :

-mettre sous surveillance les sites de propagande djihadiste,

-interdire les conversions des jeunes mineurs à l’islam,

-appliquer la loi anti-sectes à l’slam,

-appliquer rigoureusement loi antiterroriste de 2006 en aggravant les peines de prison,

-faire pression sur les pays pourvoyeurs de djihadistes en leur coupant les aides au développement,

-arrêt de délivrance des visas aux ressortissants des pays hauts risques pour la France,

-inscription sur la liste noire des pays exportateurs des terroristes,

-suspension des aides au développement à ces pays,

-geler les avoirs financiers des pays bailleurs de fonds des djihado-terroristes mais je doute qu’elle ait assez de cran pour le faire,

-nettoyer les cités de la pègre islamiste,

-fermeture de toutes les mosquées radicales,

-déclarer l’U.O.IF. comme organisation terroriste,

-expulsion de tous les salafistes et les frères musulmans,

-interdire la vente des ouvrages religieux de caractère prosélyte et violent,

-interdire le port de voile aux filles mineures en suspendant les allocations familiales à leurs parents si besoin est,

-encadrer et mettre sous surveillance l’enseignement de l’arabe dispensé par les associations qui servent de véritables couvertures pour la propagande salafiste,

– suspendre l’accès s à la nationalité française aux musulmans qui doivent témoigner plus que quiconque de leur engagement républicain, car un musulman est d’abord un fidèle à sa religion avant d’être citoyen de tel ou tel pays,

-réformer le droit du sol en supprimant l’automaticité des liens entre nationalité et lieu de naissance,

-organiser des véritables stages citoyens afin d’évaluer le degré de l’attachement des musulmans à la république française

-exiger des théologiens musulmans d’expurger le Coran de ses versets sexistes, violents, racistes, antisémites, totalitaires, liberticides,

-supprimer la double nationalité,

-expulser les ressortissants étrangers qui mènent des campagnes hostiles à la république sur le sol national,

-rétablir la laïcité dans toutes les écoles pour en finir avec l’halalisation galopante,

-imposer aux musulmans un pacte républicain,

-interdiction formelle des prières des rues avec des sanctions pénales et pécuniaires aux contrevenants,

-interdire le port de voile et des kamiss dans les universités, tous signes ostentatoires marquant son appartenance religieuse et synonymes de rejets des valeurs de la république,

-arrêt des constructions de mosquées tant que les musulmans continuent à bafouer les règles du bien-vivre ensemble et ne font rien pour manifester de leur réelle volonté de se démarquer de la barbarie des leurs, avec l’affaire de la décapitation de Gourdel ils ont clairement choisi leur camp celui de l’islam qui concourt à la destruction de la république,

-revoir de fond en comble la politique carcérale en reprenant en main le recrutement des aumôniers et le contrôle des livres religieux en circulation dans les prisons,

-établir un fichier de tous les convertis à l’islam avec examen éventuel de leur état de santé psycho-médicale,

-contrôler les prêches de vendredi dans les mosquées et expulsion des imams qui propagent des discours de haine,

-créer de véritables centres de formation des imams sous le contrôle conjoint du ministère de l’intérieur et celui de l’enseignement supérieur,

-retour de l’Etat dans les zones de non-droit islamiques,

-renforcement de la présence militaire dans les zones urbaines à dominante musulmane.

On éradique pas le mal en le laissant prospérer impunément chez soi.

Les Tunisiens ont le choix entre deux candidats l’un défendant l’honneur de la patrie et l’autre les couleurs du Qatar

  • Soit une Tunisie tunisienne qui a le courage de sa dignité, soit une Tunisie-Emirat-bananier vassalisée par l’Emirat-caillou du Qatar

    A vous de choisir entre la dignité du pays ou la honte éternelle. C’est ça le vrai projet d’Ennahdha pour la patrie d’Hannibal.

    La Tunisie est une entreprise en faillite, ses créanciers vont l’acheter pour un Riyal symbolique et vous, vous ne pensez qu’a vos devoirs cultuels. Si vous aimez Dieu, vous devrez commencer par aimer votre patrie.

    En réalité vous n’avez l’amour ni de l’un ni de l’autre. Vous êtes vénaux et lâches. Si vous avez fait une révolution, vous n’auriez jamais vendu vos âmes noires aux vrais ennemis de Dieu et de la patrie. Vous êtes un peuple de godillots, de valets, de bigots et de bourricots,

    vous ne pourrez jamais être un peuple de couvre-chef. Vous avez pris trop l’habitude de cirer les pompes, vous ne pourrez jamais accéder au statut des peuples qui se font cirer les pompes.

    D’un peuple au derrière éternellement rivé au sol, vous ne pourrez jamais passer à la stature d’un peuple olympien. Nourri de soumission depuis 1400 ans, vous ne pourrez jamais être un peuple d’insoumission.

    De votre honneur, vous en avez fait un honneur et de votre honneur vous en avez fait un déshonneur.

    <h5>Le 14 janvier 2011 est à marquer dans le marbre mortuaire de la fin de la patrie tunisienne.</h5>
    De votre dignité vous en avez fait une indignité, et de votre indignité vous en avez fait votre credo.

    D’un peuple couard, vous ne pourrez jamais devenir un peuple courageux. Vos braves sont morts pour que vos pique-assiettes se rassasient.

    Du sang de vos fils, vous enivrez vos complices. De la félonie, vous avez fait la norme et du dévouement vous avez fait un crime.

    Vous êtes un peuple sans relief, terne et sans saveur, consumériste, égocentrique, manquant de moelle et de gnaque, lymphatique, avachi et abruti, vous ne pourrez jamais devenir un peuple anobli.

     Le 14 janvier 2011 est  à marquer dans le marbre mortuaire de la fin de la patrie tunisienne.

    Un peuple de gaillards ne reste jamais hagard devant tous ces lards. Vous êtes la risée des peuples.

    Un peuple digne de ce nom ne fait pas d’un terroriste, agent notoire de la terreur islamiste, un visage de sa pseudo révolution. Un peuple digne de ce nom, ne sacrifie jamais sa patrie à sa religion et ne laisse pas ses soldats tomber comme des mouches sous les balles des escadrons de la mort de la secte-Etat.

    Un peuple obsédé par les tourments de tombe finira toujours d’être enseveli dans les catacombes. Votre destin sera celui des adorateurs du Temple solaire.

    Quand on choisit de confier le  pays  de Saint-Augustin et d’Hannibal à une secte des caniveaux  wahhabites et du musée des horreurs , vous finirez sur le feu du bûcher de l’enfer.

     Honte à vous, peuple de culs-terreux,  bouseux, pouilleux, crasseux, morveux, miteux, paresseux, vaniteux, piteux et gueux.

    Vous avez cru que ce jour du 14 janvier 2011 était un jour béni pour vous et  vous vous êtes vu déjà en haut de l’affiche, mais vous n’avez pas compris que vous étiez des pantins entre les mains expertes des metteurs en scène hollywoodien.

     Incultes, passifs, indolents, apathiques, défaitistes, benêts, nombrilistes, suceurs de roue, porteurs d’eau, vous êtes à la traîne de l’histoire, vous ne pouvez pas être dans la locomotive de tête comme vous l’ont fait croire les scénaristes de votre révolution de paillettes.
    Redescendus vite-fait de votre piédestal comme la chute-éclair de votre ancien despote, vous voilà renouant avec vos vieux démons : vendre son âme au diable en l’occurrence wahhabite pour une guigne.
    Vous êtes un ramassis d’aventuristes, de brigands, de terroristes, de renégats, de félons, de mercenaires, de petites frappes, d’opportunistes, de fourbes, à la vénalité et la cupidité chevillées au corps, vous ne pouvez pas accéder au rang des peuples dignes et honorables,
    Un peuple qui se nourrit de la haine de la mère-patrie est un peuple qui mérite le bonnet d’âne du patriotisme.
    L’ignominie, l’infamie,  l’antipatriotisme, le djihadisme, le djihad du sexe, les assassinats politiques, l’endoctrinement wahhabite, l’allégeance au Qatar, l’exaltation de l’arabisme synonyme de barbarie humaine, l’inquisition, les appels au meurtre, l’Oumma, la profanation des mausolées, l’iconoclastie,  l’enlaidissement du paysage humain, le terrorisme, le pillage, les razzias, l’apologie de la pédophilie, la relégation des femmes, le racisme, l’obscurantisme, le salafisme, l’immolation, la pandémie des crises cardiaques, la dégradation de l’état de santé mentale des citoyens, sont assurément  les vrais acquis dont vous pouvez vous enorgueillir et flatter votre narcissisme et ego fruste. Aucun peuple au monde ne saurait vous disputer un bilan aussi brillant dans la descente aux enfers.
     
    Feu le Président-bâtisseur de la République tunisienne a voulu vous draper dans les habits des lumières et en guise d’hommage vous avez opté pour les couleurs noires de l’Arabie-Goulag des libertés humaines.
    Vous voilà Afghanistan alors que vous auriez voulu redevenir Carthage. De votre parfum du jasmin vous en avez fait une odeur d’outre-tombe. De l’illusion du paradis vous voilà devenus un chienlit humain, une terre peuplée de charognards  et la risée des nations.

    Un peuple zéro ne peut pas devenir un peuple héros contrairement à ce ce que vous a fait croire Houssein Barak Obama le prestidigitateur de la Maison Blanche, l’islamiste contrarié au patronyme qui ne laisse subsister aucun doute quant à son appartenance à la secte satanique wahhabite qui fait de votre vie un enfer et de vos libertés humaines un cimetière à ciel ouvert.