Avec Marzougui et Ennahdha les Tunisiens ne sont pas à l’abri d’une guerre civile et la scission de leur pays

Depuis le hold-up islamo-opportuniste sur la Tunisie en 2011 le pays est confronté à des forts risques de  Tsunami. Il semble qu’aujourd’hui les menaces se précisent de plus en plus et la Tunisie ne va pas y échapper.
En effet, Ennahdha et son faire-valoir Marzougui qui sont par ailleurs des simples exécutants d’un agenda politique au profit d’Etats-tiers sont entrain de créer un véritable climat insurrectionnel en Tunisie.
Conscients que leur marge de manoeuvre politique s’amenuise pour devenir une peau de chagrin, il ne leur reste qu’ne seule carte entre les mains qui consiste à semer la terreur, mettre le pays à feu et à sang si besoin est  en laissant planer les spectres de guerre civile et la scission territoriale du pays en deux parties. Ce ne sera ni un nouvel Irak, ni un nouveau Soudan, ni un nouveau Liban à cause de l’absence de différences ethniques et religieuses, ce sera une sorte de résurgence du Yémen des années 60 et 70 avec la partie septentrionale démocratique et laïque et un sud tunisien soumis à une dictature théocratique qui sera rattaché à plus ou moins brève échéance à l’Etat Islamique le fer de lance du futur Califat musulman dont feront partie Boko Haram,  les Talibans, la Qaïda les Shebabs et le Hamas.
Pour leur propre survie idéologique et politique et aidés par leurs bailleurs de fonds wahhabites ils ne reculeront devant rien pour préserver leur position acquise en ce jour funeste du 23 octobre 2011. Ni Ennahdha ni Marzougui ne se feront jamais à l’idée que la majorité du peuple tunisien aspire à tourner l’une des 3 pages les plus sombres de l’histoire millénaire de la Tunisie avec l’invasion génocidaire des sauterelles arabisées des Banu Hilal et de leurs alliés et la destruction de Carthage. Convaincus que le Tunisie est leur butin, ghanima, acquis de haute lutte qui doit rester leur propriété inaliénable qu’il n’en déplaise à la vérité des urnes qui est un sacrilège à leurs yeux ils ne vont lâcher la proie pour l’ombre au propre comme au figuré.
Ce qu’ils ont obtenu par la ruse ils ne vont pas le perdre par la volonté du peuple. Tout indique que les Tunisiens vont se trouver pris malgré eux dans le tourbillon bouillonnant de la violence qu’Ennahdha et Marzougui ne manqueront pas de faire déferler sur le pays qui s’articulera autour de la diptyque les miliciens de la Ligue de Défense de la Révolution des clones des tontons macoutes haïtiens au service de Papa Doc Marzougui d’un côté et d’un autre les brigades djihadistes cosmopolites stationnées sur le territoire libyen et qui attendent le feu vert d’Ennahdha avec la complicité des gradés militaires tunisiens en poste dans la région acquis à sa cause dont la plupart ont été promus par Marzougui ou élargis par lui à l’instar des anciens officiers de Baraket Sahel, pour déferler sur le pays ou tout au moins dans sa partie méridionale qui est le scénario le plus invraisemblable.
En disant cela ce n’est pas pour verser dans le catastrophisme, rappelons-nous le Soudan et l’Afganistan qui étaient des pays plus ou moins humanisés et qui sont devenus aujourd’hui l’enfer sur terre depuis sont tombés sous les griffes des amis d’Ennahdha.

Une réflexion sur « Avec Marzougui et Ennahdha les Tunisiens ne sont pas à l’abri d’une guerre civile et la scission de leur pays »

  1. Ce n est ni bce ni marzouki qui risquent de sauver la tunisie mais c est le tunisien lui meme en combatant la peur l ignorance et l obscurantisme les deux cherchent a nous embrouiller et a nous faire peur de tous et comme notre education est basee sur la peur et la crainte ça marche on a peur de la mort de l inconnu des fontomes du noir de la police de nos parents on a peur meme de l amour un seul conseil aimez dieu et tous ses etres vivants n ayez pas peur du progres

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s