La France a offert Eric Zemmour en gage de son allégeance à l’islam

Les Zemmour sont eux-mêmes des déportés et Eric connaît mieux que que quiconque le sens de ce mot et ce ne sont pas ces collabos et lèche-babouches de L.C.I. qui vont jouer aux pères-fouettards avec lui.

Honte à tous ceux qui ont déformé sa pensée pour le livrer aux charognards qui dépècent toutes les 15 minutes leurs proies humaines. Les mêmes qui collaborent avec cette secte maléfique et génocidaire devraient essayer d’aller goûter aux joies de la vie chez ceux qui veulent nous les vendre comme des blanches colombes.

Savaient-ils qu’ils sont des adeptes de l’idéologie politique, car leur pseudo religion est une véritable imposture, la plus raciste et extrémiste de tous les temps ? Ils se  servent de nos lois antiracistes pour nous achever un à un jusqu’au dernier. Alors que nous devrions nous-mêmes les mettre hors d’état de nuire au nom de nos lois antiracistes. Les musulmans ne sont pas un groupe ethnique ou constituant un même peuple pour accuser les opposants à l’invasion musulmane de racistes et bientôt de terroristes.

On innocente ainsi les vrais criminels et on condamne les victimes du Tsunami musulman qui déferle sur nos cités. Daeach est filleul de l’Abbé Pierre et héritier de Ghandi et le vrai enfant des déportés dont la famille a été déportée naguère d’Arabie et aujourd’hui d’Algérie qui n’en peut plus du laxisme de nos gouvernements et qui n’a pas envie de vivre un nouveau cauchemar de la déportation si par malheur cela arrive un jour se trouve mis sur le banc des accusés pour offense faite aux musulmans.

De qui se moque-t-on au juste de l’histoire, de l’opinion publique qui est loin d’être dupe ? Ni de l’une ni de l’autre cette affaire odieuse montée de toutes pièces pour diaboliser un homme dont le seul tort est de défendre son identité républicaine et qui ne veut pas laisser ce pays qui est désormais le sien entre les forces du mal qui gangrènent les sociétés occidentales et qui ne connaissent de la tolérance que la mort de ce qui est différent de soi.

Le procès en inquisition dont il est fait l’objet est le même que l’on a infligé à un autre enfant digne de la République le lieutenant Dreyfus. L’infamie a la vie dure mais il ne faut pas qu’elle devienne un jour notre tombe.

Salem Ben Ammar

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s