Il n’y a pas que Daesch qui décapite et brûle à vif ses victimes en Tunisie on en fait pareil avec les italiens

 

Il n’y a pas que Daesh et Boko Hram qui décapitent et brûlent vif leurs victimes  en Tunisie aussi. En plein mois maudit de Ramadan  mois le premier août 2012 dans la ville côtière d’Hammamet des Tunisiens ont décapité sauvagement dans la pure tradition mahométane et dans l’indifférence générale Angelo un ressortissant italien qui chérissait tant ce pays et dont il avait fait son pays de coeur ne sachant pas que cette terre a perdu le sien il y a 14 siècles depuis le jour où elle avait fait de l’islam, ce culte de la barbarie humaine, sa sève et de l’arabité son identité bestiale (cf mon article  https://salembenammar.wordpress.com/2015/01/26/lislam-glorifie-les-pedophiles-et-condamne-a-mort-les-homosexuels/)

Le 5 Février 2015 à Sidi Bou Saïd village côtier huppé non loin de Tunis et à proximité de Carthage, la machine infernale de tuer tunisienne qui fait des ravages actuellement en Syrie, Irak et Libye, plus que jamais forte de son impunité et en écho au message que vient de lui adresser le nouveau président tunisien B.C.E. qui l’assure de toute sa bienveillance et mansuétude paternelles  vient de nouveau  s’illustrer dans son territoire de prédilection en faisant une nouvelle victime italienne  en immolant par le feu le pauvre Massimo Bevacqua, un homme qui avait l’amour de la Tunisie en lui qu’il voulait éclairer par son savoir oubliant qu’il n’y avait de savoir chez les musulmans que celui qu’il puisait dans leur Mein Kampf mahométan.

En tant que peuple mahométan quand on ne dépèce pas et on n’égorge pas les victimes pour irriguer la terre de leur sang, on les réduit en cendres afin de purifier l’environnement de la présence d’agents censés comme étant pollueurs alors qu’ils ne sont pas contagieux contrairement aux particules radioactives  de l’atome musulman mortelles pour les esclaves d’Allah et non sans risque pour le reste de l’humanité.

Angelo et Maximo, deux hommes réunis dans l’infortune du destin ont payé de leur vie leur amour sincère et désintéressé pour une terre inhospitalière et cruelle pour les femmes et les hommes qui ne prêchent pas la vertu tout en s’adonnant au vice et qui utilisent la morale comme un paravent pour cacher leur perversion morale et leur comportement ignominieux.  Qu’ils reposent en paix là où ils sont.

2 réflexions sur « Il n’y a pas que Daesch qui décapite et brûle à vif ses victimes en Tunisie on en fait pareil avec les italiens »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s