Hommage aux milliers de chrétiens nigérians victimes de l’islam de Boko Haram

cet article date du 26 décembre 2011

Une pensée en cette période censée être de paix et de recueillement mais endeuillée par la terreur islamiste qui a frappé les chrétiens nigérians faisant plus de 40 morts et des dizaines de blessés des victimes dont le seul tort est de ne pas partager la foi de leurs bourreaux membres de la secte  islamiste fortement imprégnée de l’idéologie liberticide et génocidaire des Frères Musulmans Boko Haram  fondée en 2002  par Mohmed Yusuf qui signifie littéralement en langue Haoussa l’éducation occidentale est illicite.

La majorité musulmane plutôt que de dénoncer et condamner explicitement et fermement la barbarie de Boko Haram et des groupes armés salafo-djihadistes qui prônent le retour à l’islam des origines et l’application stricte de la Charia, a tendance de chercher à dédouaner les agissements criminels des extrémistes musulmans on y opposant le passé inquisiteur de la chrétienté. Je leur demande par décence et humanité de ne cesser de regarder dans le rétroviseur d’autrui et de regarder la réalité en face.

On ne justifie pas ses propres dérives par les dérives d’autrui. On répond de ses actes et on ne les explique pas par les actes d’autrui non plus. C’est pas une raison de voler ou de tuer parce que les autres l’auraient fait. C’est symptomatique d’immaturité intellectuelle et d’incapacité pathologique à assumer ses responsabilités.

Ni responsable ni coupable comme je l entends souvent est un faux argument et révélateur surtout de l’état de troubles psychiques de celui qui le tient.

En droit, un auteur d’un crime reste son auteur et il doit s’en expliquer et y répondre. Quand des terroristes dûment identifiés commettent des attentats aux voitures piégées, ils sont des terroristes et doivent être condamnés en tant que tels. Quelqu’un qui comment un crime est criminel point et ne peut se prévaloir des faits criminels commis par autrui en d’autre temps et lieu pour s’exonérer de sa propre culpabilité.

Depuis 20 ans, on assiste à une véritable recrudescence des attentats meurtriers contre les édifices religieux dans les pays musulmans et le nord du Nigéria. Quoi dire et  en penser ?

Ces attentats ne sont pas l’oeuvre d’une religion mais celle des hommes qui se prétendent la professer. N’est-il pas temps que des voix unanimes s’élèvent pour les condamner et désapprouver les agissements barbares de ces brebis galeuses ? S’offenser parce que l’image de la religion a été bafouée est une chose mais ne pas s’indigner, compatir, se révolter et réagir contre les agissements criminels de ses coreligionnaires n’est pas digne d’un pratiquant. Et qui ne condamne pas cautionne et souscrit ?

Une réflexion sur “ Hommage aux milliers de chrétiens nigérians victimes de l’islam de Boko Haram ”

  1. Je ne suis pas un croyant pratiquant,néanmoins je suis pour le respect de la culture de tout un chacun ! mais ses actes criminels inhumains, (contre l’humanité:impardonnables et inprescriptibles)devraient-être sanctionnés avec toute la vigueur de la loi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s