Ce ne sont pas les convertis qui sont un danger pour l’humanité c’est l’islam lui-même

Sur la zone du crash de l'A320 de la Germanwings (Ministère de l'Intérieur)

Que le copilote de l’Airbus 320 de Germanwings Andreas Lubitz présenté comme dépressif  se soit ou non converti à l’islam et ait agi sous l’emprise de cette drogue des plus puissantes qui flatte les instincts les plus primaires me paraît secondaire  si ce n’est superflu.

En effet, la vraie question que nous devons tous nous poser pourquoi la première question qui  est venue à l’esprit à l’esprit de l’opinion publique et qui brûlait toutes les lèvres et si le copilote est-ce que le copilote s’était converti à l’islam ?

Comme si le fait de devenir musulman est en soi une preuve de sa culpabilité dans cette tragédie aérienne qui a coûté la vie à 149 personnes dont les membres de l’équipage.

Personne ne doit nier aujourd’hui les appréhensions et les peurs suscitées par les conversions à l’islam au sein de l’opinion publique  qui riment à ses yeux avec terrorisme.

L’opinion publique manifeste de plus en d’inquiétudes quant à cette manie constatée chez les néo-musulmans d’éprouver autant de sentiments de haine et d’hostilités destructrices à l’égard de leurs sociétés d’origine.

L’islam serait ainsi pour eux une arme meurtrière pour régler leurs comptes aux siens.  Les punir, les châtier, les anéantir pour ne pas avoir su ou voulu les aimer. ils leur en veulent à mort de les avoir exclus du banquet  et mis en marge de la société.

Pour eux l’islam leur a donné une chance de sortir de leur état de misère psychosociologique, les a investis de sa confiance, valoriser, leur procurer une force dont ils ne se croyaient pas capables et grâce à lui ils ont pu acquérir un nouveau statut de gagnants qui seraient plutôt des exterminateurs.

Il n’est pas exagéré d’affirmer qu’il existe en France comme partout ailleurs une véritable psychose liée aux conversions à l’islam.  Pourquoi conversion=danger ? Pourquoi les conversions aux autres religions n’engendrent pas des monstres d’inhumanité ? Pourquoi des garçons présentés parfois par leur entourage comme étant non-violents et sociables basculent dans l’ultra-violence après leur conversion à l’islam ? Est-ce que les conversions à l’islam opèrent des véritables transformations psychologiques et psychiques chez les sujets convertis et modifient leurs personnalités pour faire d’eux des nouveaux mutants  ?

Les gouvernements occidentaux en butte avec le fléau mortel des conversions doivent considérer l’islam  comme une substance hallucinogène de nature neuropsychologique et le classer en tant  que drogue dure dont il faut protéger les citoyens fragiles, immatures, dépourvus de discernement, suicidaires, souffrant de troubles psychiques et destructurés  ? Il y a effectivement urgence de conditionner les conversions à des examens psycho-médicaux préalables.

Ainsi notre préoccupation majeure est moins la conversion du copilote que les liens de causalité entre conversions et terrorisme ? Quelle est la relation entre l’islam et la violence ? Pourquoi les convertis à l’islam sombrent dans le terrorisme ? Est-ce que l’islam n’est pas un mode d’emploi du suicide ? 

Tout se passe comme si en se convertissant à l’islam on plonge dans le néant et le nihilisme alors que l’on croyait en faisant allégeance à l’islam en devenant un soumis, un esclave « consentant » pouvoir combler un vide dans sa vie.

Sortir de sa dépression comme le proclame à hue et à dia une ex-chanteuse de rap la dénommée Diam’s devenue l’égérie des convertis et des musulmans eux-mêmes fiers d’avoir glané un nouveau trophée en sa personne venue enrichir leurs vitrines de collections des français célèbres convertis à l’islam sans qu’ils se soient posés la question si ces néo-musulmans jouissaient de toutes leurs facultés psycho-médicales et sont-ils vraiment mûrs pour franchir le rubicon ?

L’opinion publique en France comme ailleurs se doit d’être inquiète quant mauvaises influences de l’islam sur sa jeunesse. Pourquoi ces jeunes qui présentent bien souvent un profil de borderline cumulant les échecs même quand ils sont issus de milieux dits favorisés mais très rarement ce changement de cap est de plus synonyme de danger pour la société ? ,Ces convertis deviennent des « sans limites » perdant tous leurs repères pour finir par ressembler au propre comme au figuré à des bêtes sauvages.

Est-ce que l’islam les libère des poids des tabous et enlève tous les interdits qui les paralysent avant de se soumettre à ses lois en leur donnant un cadre mystico-idéologique, conférant du sens à leurs délires narcissiques, exploitant leur état du désarroi et de leur trou noir en leur  faisant croire qu’avec l’islam la lumière est au bout du tunnel et qu’ils font partie désormais de la caste des seigneurs ?

On peut croire qu’il y a de vrai dans tout cela est que l’islam est un excellent orfèvre en matière de manipulation des masses en butte à la souffrance psychique, à l’horizon bouché, sans perspectives ni présent, rabachant leur rancoeur et ruminant leur vengeance contre la société.

L’islam est pour eux un substitut, un subutex d’un nouveau genre,  un palliatif à leurs manques, un idéal qui nourrit leurs fantasmes et récompense leurs prouesses mortifères.  Il est un puissant catalyseur et une caisse de résonance aux frustrations et aux exacerbations de la haine de soi, de la société et de l’autre, cet ennemi imaginaire responsable de tous leurs malheurs.

Il y aussi les ennemis de l’islam qui doivent payer pour leur insoumission et leur insolence. Le juif, les chrétiens, les apostats, les incrédules, en l’occurrence tous souffre-douleur du Coran.

Enfin, la réponse à cette question de corrélation entre les conversions et le terrorisme qui est pour eux un acte de combat  accompli dans la voie d’Allah pourrait peut-être trouver écho dans la Sourate 4; V.95 : [Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelques infirmités – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d´Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d´excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; des grades de supériorité de Sa part ainsi qu´un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.]

Les convertis ne sont plus royalistes que le roi ils font d’entrée de jeu le choix du djihad seule voie qui leur permet de répondre au profil du vrai musulman. Celui qui tue et se fait tuer pour Allah. Coran Sourate 9, V. 111 : [Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d´Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C´est une promesse authentique qu´Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l´Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu´Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l´échange que vous avez fait: Et c´est là le très grand succès.]

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s