La fourberie est le premier pilier de l’islam

Ce n’est pas la mafia qui mène des opérations de purification religieuse anti-chrétienne de grande envergure en Irak et Syrie au vu et au su des grandes puissances,  véritable crime contre l’humanité, qui détruit la mémoire historique de la Syrie et de l’Irak réduisant en état de poussière les sites archéologiques et brûlant les manuscrits témoins de la richesse millénaire  de ces pays  que la colonisation musulmane a envoyés dans la pénombre de l’histoire.

Ce n’est pas la mafia non plus qui tue et massacre les chrétiens au Pakistan, au nord du Nigeria, au Kenya, et coupable du génocide anti-chrétien et anti-animiste dans le sud du Soudan resté impuni à ce jour. De même que les crimes contre l’humanité en Irak et en Syrie.

Ce n’est pas encore elle qui assassine à tour de bras les  hommes politiques,  les forces de l’ordre et les touristes en Tunisie, qui plonge  la Libye  dans un des pires cauchemars de son histoire  comparable à celui de l’Algérie dans les années 90 et auquel a échappé le Mali de justesse.

Toujours ce besoin pathologique chez les musulmans à détourner le débat en prenant prétexte des déviances criminelles des autres peuples . Ce n’est pas elle qui lapide et décapite en Iran, en Afghanistan, en Arabie Saoudite. Ce n’est pas la mafia qui s’est rendue coupable du génocide soudanais. Ce n’est pas elle non plus qui intimide, menace et promet l’enfer aux laïcs et aux forces de progrès dans les pays musulmans

A chaque fois les musulmans cherchent à dévier le débat sur la culpabilité de l’islam et le décapiter en dégainant leur sempiternelle litanie : regardez ce que font les autres aussi.  Ces autres qui sont souvent les juifs, l’inquisition chrétienne, le colonialisme occidental, et maintenant la mafia, e, se gardant de mentionner que la barbarie musulmane est non-stop depuis le temps de Mahomet.

Ils sont comme des petits enfants qui se font attraper la main dans le sac qui plutôt que d’assumer la responsabilité de leurs bêtises se défaussent sur leurs petits camarades qui ne sont pas mis en cause dans leur broutille. Les musulmans excellent dans  comportement fautif des autres. Un  Comme si le fait de produire l’argument des crimes de la mafia en Amérique latine par exemple soulage leur conscience et permet d’innocenter l’islam. Il n’y a qu’une seule mafia qui est la cause de tous les tourments de l’humanité et plonge le monde dans l’effroi c’est la mafia mahométane.

Quand on ne veut pas assumer la gravité de ses actes, on use de manoeuvres pernicieuses et insidieuses pour enfumer son auditoire et dévier le débat. Un criminel doit répondre de ses propres crimes et s’expliquer sur ses motivations.  Les juges ne sont pas crédules pour le suivre sur ce terrain où l’accusé accablé par des preuves irréfragables devient le procureur dont les juges connaissent leurs antécédents judiciaires et pour lesquels ils ont payés et qui ne font pas pourtant partie des chefs d’accusation dont il est l’objet.

Les musulmans ont cette manie obsessionnelle de vouloir rouvrir les procès des autres pour ne pas devoir

Aujourd’hui ce n’est ni la mafia russe, ni la mafia italienne, ni la mafia albanaise ou colombienne qui mettent en péril la paix et la sécurité dans le monde. Ce n’est pas elles qui sapent les fondements des civilisations. A moins que les musulmans aient des preuves formelles quant aux implications de ces dernières dans les pogromes, les nuits de Cristal et le Tsunami terroriste qui déferle sur le monde et tout particulièrement l’Occident depuis la Déclaration de guerre de l’islam au reste du monde du 11 septembre 2011. New York, Madrid, Londres, Paris, Bruxelles, Glasgow, Nantes, Joué-les-Tours, Dijon et j’en oublie n’ont pas jusqu’à nouvel ordre plongés dans l’horreur par lesdites mafias. Boko haram, Ennahdha, le FIS, l’AQMI, la Qaïda, les Talibans, les Frères Musulmans, DAECH, Ansar Charia, l’Arabie Saoudite, le Qatar, les cheikhs bâilleurs de fonds des djihadistes sont des organisations humanitaires fidèles aux prescrits du Coran.

L’honneur de l’islam est sauf mais il y a un jeune saoudien blogueur de son état condamné à 1000 coups de fouet qui ternit cette belle et sublime image. Tuer les apostats n’est pas non plus une manifestation de l’intolérance musulmane c’est juste un acte préventif et curatif pour les protéger d’eux-mêmes et de les empêcher de s’égarer dans les voies de la mécréance.
C’est certainement les organisations mafieuses précitées qui sont à les responsables des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité dont la parenthèse ne s’est jamais refermée depuis la bataille sanglante de Badr où Mahomet se faisait une joie de cueillir lui-même les têtes de ses ennemis dont certains étaient ses amis et dont le seul crime étaient de ne pas lui avoir fait allégeance.

Incontestablement les musulmans sont incapables de se regarder dans le miroir de l’histoire et préfèrent projeter leurs incuries intellectuelles et leurs défauts sur autrui. Comme tous les êtres immatures et fragiles psychologiquement ils n’assument jamais la responsabilité de leurs actes et de faire amende honorable, ils ont la fâcheuse manie de transformer leur procès en celui des autres. Ils sont comme un voleur qu’on attrape la main dans le sac et plutôt que d’admettre sa culpabilité, ild Ce qui est en soi une reconnaissance explicite de leurs crimes et symptomatique de leur immaturité psychologique et intellectuelle et surtout de leur état de lâcheté et de leur fourberie.

Quand on a pas le courage d’affronter la vérité en face on a toujours tendance à se défausser sur les autres pensant que c’est le meilleur système de défense.

On reconnaît la grandeur des hommes dans leur capacité à assumer les conséquences de leurs actes et en tirer la leçon.
Les musulmans restent des éternels adulescents jamais ils n’atteindront l’âge adulte et se comporteront comme des vrais hommes. Ils doivent savoir qu’un homme digne de ce nom se garde de se servir des erreurs et fautes des autres comme paravent, comme si elles étaient un alibi pour lui, pour légitimer les siennes.

La stupidité, l’esbroufe, les faux-fuyants, l’enfumage, le déni sont la vrais maux dont souffrent les musulmans et qui sont la cause première de leur paralysie intellectuelle et leur absence d’ouverture d’esprit condition sine qua non au dialogue.

Une réflexion sur “ La fourberie est le premier pilier de l’islam ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s