Sid Ahmed, le terroriste qui a sauvé la France d’un bain de sang par la grâce d’Allah

Sid Ahmed dont le prénom signifie en arabe, lion, majesté, seigneur, dans son cas il est le roi de l’esbroufe et de l’enfumage,  mérite le glaive d’or de l’affabulation et le ruban de sang des 280 millions des victimes de la barbarie islamique en 1436 ans d’histoire. Selon son avocat payé sur nos impôts (?), à moins que ce ne soit aux frais de ses commanditaires (?) – et qui oserait mettre en doute la parole sacrée d’un musulman, je serais le dernier à le faire de peur de subir le courroux du Mrap et toutes ses officines de la propagande nazislamiste,  son client a empêché la perpétuation d’un attentat terroriste à Villejuif.«Il a reconnu avoir été à Villejuif le 19 avril 2015 en présence d’un autre individu. Il conteste en revanche toute responsabilité dans la mort d’Aurélie Chatelain et a également affirmé avoir fait ce qu’il fallait pour empêcher la commission d’un attentat ce jour-là»,

Ce garçon est un héros que seule l’usine musulmane des champions de la mauvaise foi est capable de produire,  comme tous ses coreligionnaires hôtes de nos prisons contre leur plein gré car victimes de machination judiciaire anti-musulmane, devrait être l’invité de marque de la cérémonie du 14 juillet et recevoir des mains de François Hollande, islamophile notable, les insignes de l’infamie car  sans lui nous aurions connu le pire.

 

Alléluia! Alléluia! Alléluia! Allah Akbar! Allah Akbar! Allah Akbar! que ce mois de ramadan soit l’enfer des musulmans!, depuis le temps qu’ils se déchirent à mort entre eux, ils n’ont pas besoin de ma malédiction pour connaître les joies de la Géhenne, sonnons hautbois et résonnons musettes, cette créature sortie tout droit des caniveaux de l’humanité est innocent des crimes dont on l’accuse.  Si je comprends bien, même si je n’ai jamais rien compris à la perversité morale islamique et le travestissement de la réalité des faits, Aurélie Chatelin s’est faite Hara-Kiri toute seule quant à la présence des traces de l’ADN de Sid Ahmed sur le corps d’Aurélie, c’est en réalité l’ADN de Mahomet qui veut lui faire porter le turban à sa place;

Etre musulman, c’est respirer le mensonge à plein nez. Heureusement qu’ils sont là pour nous envoyer dans l’au-delà sans nous demander nos avis. Je te tue pour te rendre service et te sauver de ce bas-monde où tu n’as pas ta place.

En définitive, Sid Ahmed est victime d’un complot, comme pour tous ses ignobles frères et les musulmans « modérés » vont nous servir leur litanie habituelle, ce sont les juifs qui ont monté le coup pour salir l’islam et les musulmans. Le déni est bel et bien le premier pilier de l’islam. Ils ne sont ni responsables ni coupables, ils ont beau être pris la main dans le sac, pour eux c’est un coup monté pour leur faire payer un crime qu’ils n’ont pas commis. Sid Ahmed est de cette catégorie. 

Cela ne sert à rien de lui prouver qu’il est l’auteur du crime, il en est totalement inconscient. Un expert psychiatre désigné aux frais du « con-tribuable » et le voici reconnu comme irresponsable de ses actes en vertu de

l’article 122-1 du code pénal énonce : « N’est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d’un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes. »

Par conséquent, les personnes déclarées irresponsables en raison de troubles mentaux font l’objet, selon le stade auquel l’irresponsabilité est constatée, soit d’un non-lieu de la part du juge d’instruction, soit d’une décision d’acquittement ou de relaxe prononcée par la juridiction pénale. Il peut même arriver que le parquet renonce à engager des poursuites contre un délinquant dont l’irresponsabilité ne fait a priori aucun doute et classe sans suite les procès-verbaux d’infraction.

Lorsque la déclaration d’irresponsabilité concerne une personne susceptible d’être dangereuse pour la collectivité, une mesure d’internement peut être prise à l’issue d’une procédure purement administrative. Dans ce cas, le code de la santé publique oblige en effet les autorités judiciaires à aviser le préfet, qui doit prendre « sans délai toute mesure utile ». Le préfet peut par exemple décider une hospitalisation d’office, tout comme il le ferait pour un malade mental n’ayant commis aucune infraction, car il n’est pas lié par la décision judiciaire ayant conclu à l’irresponsabilité pénale.

Une bon subterfuge pour laver l’honneur de l’islam et des musulmans. L’islam a cet art consommé de faire du non-musulman le coupable et du musulman la victime.

Innocenter les siens et condamner ceux qui ne sont pas de son bord c’est ça l’islam. Sid Ahmed ne sera pas jugé Takbir! Takbir! Takbir!

L’islam est blanc comme la coque d’un oeuf pourri.

Une réflexion sur « Sid Ahmed, le terroriste qui a sauvé la France d’un bain de sang par la grâce d’Allah »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s