L’islam et son univers impitoyable : sexe, sang et Coran

L’Islam et son univers impitoyable, 

19-riyadh-just-over-5-million-tourists-are-expected-to-flood-riyadhs-streets-in-2013-spending-34-billion

N’allez jamais pour vos vacances dans un pays islamique, et si vous y allez, « faites attention à ce que vous portez », disent les dépliants touristiques. Ne laissez rien apparaître de votre corps, pas de gestes déplacés comme par exemple embrasser sa copine publiquement, il faut être nickel quand vous êtes chez eux. Ils sont la pudeur incarnée.

Et pourquoi autant de censure vestimentaire et gestuelle ? Tout simplement, pur ne pas exciter leurs bas instincts qu’il leur est impossible de maîtriser.

Que vous vous voiliez  le visage et le corps de vos femmes ou non ne change rien, en réalité, au fond du problème : plus de 75% des femmes égyptiennes, avec une préférence pour les voilées, ont subi des assauts sexuels dans les rues.

Cachez-moi cette chose que je ne veux pas voir, c’est juste pour ne pas gâcher le plaisir à l’abri du regard, entre potes ou copines. Chez eux, tout doit se faire derrière les rideaux, et ce n’est pas par hasard qu’ils sont les plus grands consommateurs de films pornos. Il paraît que la pornographie orientale est en plein essor – très recherchée par les occidentaux et les asiatiques.

Mais qu’ils finissent par tomber le masque de leur pudibonderie et nous foutent la paix pour toujours !

Des faux-culs rien de plus rien de moins.

S’ils étaient réellement ce qu’ils prétendent, ont-ils besoin de leur accoutrement indécent et immoral ? Quand on a rien à se reprocher, a-t-on besoin de faux-semblants ?

En quoi l’islam adoucit les moeurs et calme leurs ardeurs sexuelles ?

En quoi est-il un vecteur de morale, quand plus d’un enfant de moins de 11 ans sur quatre est victime d’abus sexuels, dans le pays le plus fidèle à l’héritage mahométan ?

L’écrivain britannique Martin Amis lie « le terrorisme à la frustration sexuelle de l’homme musulman, dont l’exutoire serait de commettre des attentats contre des édifices phalliques » qui lui ouvrent les perspectives de l’érection éternelle.

Le Coran lui-même s’articule autour du sexe, de la violence et du sang. Les musulmans ont un rapport animal avec le sexe.

Aucun prophète quel qu’il soit, faux ou vrai, n’a inscrit le sexe en tête de chapitre de ses préceptes.

Une religion qui légitime la pédophilie est porteuse des germes destructeurs de la vie humaine et devrait être bannie de la surface de la terre. L’islam n’est pas un crime contre l’humanité, il est son fossoyeur.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info. – See more at: http://www.dreuz.info/2015/07/06/lislam-et-son-univers-impitoyable-par-salem-ben-ammar/#sthash.Cl7oKSvd.UN3wcYhu.dpuf

3 réflexions sur “ L’islam et son univers impitoyable : sexe, sang et Coran ”

  1. L’islam est une religion patriarcale, il légitime un modèle sociétal. Si les femmes musulmanes sont autant persécutées c’est uniquement pour garantir le patriarcat (droit du père), dont tous écarts au mariage est réprimandés. Bien entendu ce système ne rend pas service aux hommes qui eux deviennent violents et frustrés. Et cela donne naissance à de la sexualité clandestine comme, la pornographie et la prostitution mais aussi de la sexualité contre nature comme la pédophilie et l’inceste. Ce qu’il faut faire c’est abolir le patriarcat en émancipant les femmes de la tutelle maritale et en leur donnant les même droits que les hommes, et avec la suppression du patriarcat, l’islam disparaîtra de lui-même. Il n’y a qu’à regarder ce qu’est devenu le christianisme en occident, avec l’émancipation de la femme, même si il y a encore des résistants puritains.

    J'aime

  2. Je refuserai toujours de haïr les hommes, mais j’entends lutter de toutes mes forces contre l’invasion de l’Occident par la religion musulmane.
    La peur et la lâcheté s’installent en Occident. Bientôt, les interdictions de messes, comme au Lavandou, prospéreront, et la France béate continuera de se dorer au soleil, insoucieuse comme en 1939.
    NOus ne sommes pas là pour modifier l’Islam, c’est à lui de le faire, à ses intellectuels, à ses hommes de foi. Nous, chrétiens, nous devons avoir des armes solides et lutter, au besoin contre notre propre pays.
    La conférence de San Egidio a capoté sur l’intransigeance des musulmans, donc, l’oeucuménisme est encore loin si ce n’est impossible.
    Nous, chrétiens d’Occident, nous avons un Temple à restaurer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s