L’islam n’a jamais été synonyme de paix, il est l’épée pour exterminer l’humanité

Depuis 1436 ans l’islam ne cesse de propager la mort sur son chemin et mine les fondements de la vie humaine, il est la pire idéologie totalitaire qui n’ait jamais existé, obsédé par imposer sa dictature aux quatre coins du monde, il est clair qu’il n’y a plus de cohabitation possible avec les musulmans dont l’idéal de vie est d’exterminer l’humanité qui ne croit pas dans l’islam et dont le salut passe par sa soumission à sa dictature.

Il est à douter que les juifs, les hindous, les chinois, les bouddhistes, les patriotes, les identitaires, les islamo-incompatibles, des chrétiens conscients de la haute toxicité du poison musulman, restent sans réaction et vont leur paver le chemin de roses.

La partie ne fait que commencer et les musulmans doivent apprendre à composer avec les forces de l’adversaire qui ne leur laissera pas indéfiniment le champ libre contrairement à ce qu’ils croient.

Nous sommes quelques uns à connaître leurs sombres desseins pour l’humanité. Le musulman n’est ni français, ni démocrate, ni moderniste, ni pacifiste, ni républicain, ni progressiste, ni humaniste, il est avant tout musulman tant qu’il n’a pas abjuré l’islam.

Nous ne devons en aucun cas les catégoriser et les compartimenter sous prétexte qu’il y a des musulmans épris de prix et d’autres concourent à la destruction de l’humanité. En quoi Haouri Boumedienne qui en son temps menaçait l’Occident de le conquérir par le ventre des femmes musulmanes différe d’Erdogan ou de Baghdadi ?

Ne tombons pas dans le piège de l’angélisme de l’islam de paix victime du radicalisme d’une minorité qui fait du tort à l’islam lui-même et du pas d’amalgame.Ne tombons pas dans le piège de l’angélisme de l’islam de paix victime du radicalisme d’une minorité qui fait du tort à l’islam lui-même et du pas d’amalgame.

L’ennemi a sa logique guerrière bicéphale, le terrorisme et le discours mielleux de Boubakeur and Co, on doit se garder de tomber dans le piège du miroir à une seule face. Il n’en existe tout simplement pas.

Le principe de vigilance est absolu. Nous devons lui témoigner de la même hostilité qu’il manifeste à l’égard de tous ceux qui ne sont contaminés par son virus mortel.

Nous devons cesser de le doter des vertus qui ne sont pas les siennes et le combattre comme nos parents et grands parents ont combattu avec succès le nazisme mais hélas au prix de 85 millions de morts.

La voie de l’islam est le gouffre de l’humanité

Les musulmans croient que le monde finira par se soumettre à la volonté d’Allah et qu’aucune force ne pourra s’y opposer et n’est capable de les vaincre dans leur projet hégémonique.

A les entendre la main mise de l’islam sur le monde entier est irréversible et inéluctable. Personne n’y échappera et l’islam sera la loi pour toute l’humanité.

Comme si l’humanité était peuplée de marionnettes et que les musulmans ont tout le loisir de les manipuler selon leur bon vouloir alors qu’ils ont été des pions sur l’échiquier mondial. Des éternels dominions ne pourront jamais dominer le monde.

Mus par leur seule certitude que la peur va faire plier les non-musulmans qui vont se jeter dans leurs bras comme les mouches attirées par les excréments. « Ne me tue pas je veux être musulman comme toi. »

Si vraiment l’islam était une religion a-t-il besoin de recourir à la contrainte physique et psychique pour islamiser le monde ? Est-ce cela a du sens d’obliger le non-musulman à croire contre son gré ?

Quand on est soi-même convaincu de sa propre foi on n’a pas besoin d’user de violence sourde et cruelle pour persuader l’autre que la voie de l’islam est la meilleure.

Si elle était la meilleure qu’on laisse donc le soin à l’autre d’exercer son libre-arbitre et de l’embrasser de son plein gré. L’Europe ne fait rien par exemple pour séduire les masses musulmanes et ils sont des centaines de millions de musulmans à rêver d’elle et des millions qui accourent vers elle au péril de leur vie et en dépit de son plein consentement.L’histoire de l’islam est jalonnée de conversions forcées. Il est la seule « religion » au monde à obtenir par la force et le chantage moral et financier, la jizya (capitation), ce qu’il n’arrive pas à obtenir par les arguments de l’intelligence et la clarté de l’esprit.

Les musulmans ont beau croire et fantasmer que le monde finira par tomber dans l’escarcelle de l’islam, ils ont tout faux car rien n’est acquis et l’histoire n’est jamais écrite à l’avance et ce n’est certainement pas le Coran qui va changer la face du monde.

La faiblesse de l’homme est dans sa présomption et vantardise. Les musulmans n’échapperont pas au destin des nazis qui s’étaient vus eux aussi maîtres du monde et avaient fini par être vaincus par leur propre faiblesse.

Le talon d’Achille des musulmans est cette confiance aveugle en eux et qui les rend justement plus vulnérables qu’ils ne le croient.

Les peuples qui gagnent ne sont pas ceux qui font des effets d’annonces. Il ne suffit pas de croire en cette scélérate et criminelle prophétie coranique sur l’hégémonisme musulman pour que cela se réalise.

Un jour ou l’autre ils payeront cher ce qu’ils veulent faire payer à l’humanité pour ne pas avoir fait allégeance à l’islam et faire siennes des valeurs rétrogrades, barbares, archaïques, immorales, racistes, sexistes, antisémites, ethno-nombrilistes, mortifères, ultra-violentes, iniques, homophobes, sexistes, pédophiles, ségrégationnistes et attentatoires à la dignité humaine et hautement néfastes pour la pour la paix et la sécurité dans le monde.

L’islam se nourrit de la mort des hommes et s’enivre de leur sang

Au lieu de s’effaroucher telle une vierge musulmane qui a perdu sa virginité depuis 1435 ans et qui se fait passer pour l’éternelle victime de tous ceux qui ne se laissent pas prendre dans le piège de son innocence violée, les musulmans devraient apprendre à analyser les causes profondes de l’hostilité grandissante partout dans le monde y compris chez ceux qui n’avaient pas choisi de naître dans un milieu musulman et qui avaient coupé le pont avec l’islam de même que ceux qui ont du mal à assumer cet héritage musulman devenu très lourd à porter mais qui n’osent pas le faire publiquement.
Pourquoi les musulmans ont-ils peur de tout travail de questionnements sur l’islam et sa prétendue filiation divine ?
Pourquoi exhibent-ils le couteau entre les dents à chaque fois que l’on met en difficulté cette vérité qui se veut vérité absolue mon ? Si réellement elle l’est alors pourquoi au lieu d’engager le débat et de convaincre, veut-elle au silence ses contradicteurs qualifiés par le coran d’insolents ?
La violence verbale et physique reste toujours leur seul moyen de recours pour contrer les démystificateurs et « désacralisateurs »de l’islam, en apportant ainsi eux-mêmes de l’eau au moulin à leurs adversaires. Naïfs et immatures qui plutôt que de prendre de contre-pieds les accusations de violence et d’intolérance dont fait l’objet l’islam, ils confirment par leur propre réplique hystérique et enfiévrée le bien-fondé de telles accusations.
Laissant toujours sur leur faim leurs détracteurs qui auraient tant aimé s’être trompés sur l’islam croyant avoir fait une lecture littérale des textes fondateurs mais que le comportement irréfléchi et déraisonné des musulmans ne fait que confirmer la nature belliciste et pétrificatrice de la vie humaine de l’islam.
Peut-on faire un procès en inquisition à ceux que les musulmans eux-mêmes nourrissent au quotidien d’images effrayantes et horrifiantes et qui en font une lecture des plus fidèles ?
Parler des phénomènes de la terreur et des dérives morales légitimées par la religion elle-même en quoi est-ce offensant à l’islam ? Alors que c’est à lui de répondre de la gravité de ses actes ? Nul besoin de connaître la théologie musulmane ou de se revendiquer islamologue où savants de l’islam, comme si la connaissance souvent partisane de l’islam pouvait conférer à ses doctes la qualité de scientifique de la religion, pour fermer ainsi la porte à tous ceux qui ne sont pas qualifiés par ses défenseurs, les gardiens du Temple musulman, comme étant des voix autorisées de démasquer l’islam et de révéler au monde son vrai visage ?
Les faits ne sont que l’exact reflet de l’enseignement de la religion musulmane tel qu’il est prodigué à ses fidèles. Ce sont ces derniers qui procurent aux observateurs neutres cette vision sectaire et rétrograde accolée à leur religion.
Un islam qui cultive la haine de l’autre et exalte la barbarie humaine. Un islam schismatique et totalitaire qui veut contrôler la vie des gens, les lobotomiser, les transformer en machines à mourir. Celui qui veut réduire la femme en une simple marchandise, un champ de labour, un kleenex, une esclave domestique et sexuelle, que l’on peut brimer, humilier, lapider, répudier, bannir et violer.
Un Islam qui légitime la violence dans toutes ses formes et la récompense, Ce sont bien les pays musulmans qui mettent en spectacle les atrocités infligées aux femmes et hommes qui auraient transgressé les lois de l’islam souvent pour des faits dérisoires au regard du droit positif. Une femme fut lapidée au Pakistan parce qu’elle avait acheté un téléphone portable sans le consentement de sa famille.
Quel tableau enjoliveur peut-on dessiner de l’islam alors que lui-même ne fait rien pour donner une image apaisée et pacifiée de lui ?
Quand on se veut la religion de l’épouvante et de l’Apocalypse, on ne peut pas le décrire autrement que sous les traits de ce qu’il donne lui-même comme image de lui.
Celui qui fait le démon ne peut se proclamer ange celui de la mort. Une religion qui opprime et oppresse ses propres fidèles totalement sous son emprise et enchaînés à ses dogmes n’est en aucun cas une ode de liberté. Et on ne peut guère la décrire que comme un système de pensée liberticide et néfaste pour l’état de santé mentale des hommes.

Nul ne peut non plus nier que l’islam est raciste, fanatique et intolérant. L’islam est la seule religion au monde qui se voile la face de peur de laisser apparaître au grand jour son visage répugnant et laid qui transpire la haine et la cruauté.

S’il était paix et amour, les musulmans n’auraient pas besoin de le crier sur les toits. Un homme vertueux et humble n’a pas besoin de se parer des qualités dont il est dotées. On arbore l’effigie de ce qu’on est pas.
C’est cet islam nazi et génocidaire que l’humanité doit dénoncer et combattre.
Un islam dont les premières victimes sont les enfants, les enfants les minorités sexuelles et ethniques, les agnostiques, les républicains, les démocrates et tous les autres ceux qui n’ont pas son marqueur idéologique.
Un islam inhumain qui veut déshumaniser les hommes, qui veut créer une nouvelle espèce humaine effrayante sur le modèle des Waffen SS nazis.

C’est ce clone du nazisme auquel nous devons barrer la route et ne rien lui concéder. Cet islam est celui que prônent les islamistes quels qu’ils soient: wahhabites, salafistes, djihadistes et qoutbistes.

J’ai vécu personnellement pendant les 20 premières années de ma vie dans un environnement « musulman » où l’islam n’était pas le maître de la vie des hommes et de la cité.
Sans aucun complexe, je peux affirmer que j’ai été heureux contrairement à ce que prétend mon inquisiteur qui m’a livré en pâture aux chiens enragés musulmans dans son torchon, appelé pompeusement le Dictionnaire l’islamophobie, un pousse-au-crime et une honte de la France socialiste, d’avoir goûté aux joies de la vie, aux booms des samedis après-midis, à mes premiers amours, au foot et au cinéma les dimanches.

L’islam « tunisien » des quartiers de Montfleury, de la Fayettte, des stations balnéaires des plus huppées aux moins huppées et de la Goulette, le Tel-Aviv du XX e siècle multiconfessionnel et pluri-ethnique, un havre de paix, un paradis sur terre jusqu’à la guerre des 6 jours du lundi 5 au samedi 10 juin 1967 qui marque le début de la fin de la Tunisie terre des hommes et les couleurs de la vie;
.

En jouant la carte du wahhabisme, l’Occident a signé son arrêt de mort

On s’étonne de l’explosion des meurtres par décapitation chez les musulmans, sans jamais se poser la question pourquoi depuis que l’islam authentique, un islam pur et dur, déshumanisé prôné par les escadrons de la mort aux couleurs du wahhabisme, cet islam adoubé et choyé par les dirigeants politiques de l’Occident, gagne du terrain et les musulmans perdent de plus en plus la raison et leurs vertus humaines ?

A-t-on tiré la leçon des années braise de l’Algérie soumises à la terreur wahhabite, dont les effets ont commencé à se faire sentir sur le sol français dès 1995 et qui n’ont jamais cessé depuis y compris dans tout l’Occident? Et dire que de nombreux hommes politiques en Occident soutenait le ras-de marée wahhabite en Algérie comme ils avaient soutenu le séisme islamiste iranien.

Est-ce que les électeurs occidentaux savent-ils qu’en votant ou ayant voté pour Sarkozy, Chirac et Hollande ils ont aussi voté pour les monstres d’inhumanité wahhabites, ces grands protégés de la « démocratie occidentale » ?

Nous ne devons pas nier que l’Occident plutôt que de combattre le wahhabisme, il en avait fait un allié pour étouffer les réveils des consciences dans les pays dits arabes;

Loin de moi l’idée de faire de l’Occident un bouc-émissaire mais nous devons tous prendre conscience que les hommes politiques occidentaux sont des irresponsables, des inconscients et de très mauvais stratèges mus par leurs seuls intérêts vénaux.

Il est inadmissible dans le contexte actuel, où l’islam wahhabite déploie chaque jour les ailes de la mort et plonge l’humanité dans les horreurs que des maires continuent à autoriser la construction des mosquées et la justice sévit contre ceux qui s’y opposent.
La lutte n’est pas contre les musulmans, qui sont loin d’être aussi innocents qu’ils en ont l’air, elle est contre cet islam létal;

Quand l’islam n’était pas le maître de la vie des musulmans, tout allait plus ou moins bien, depuis les années 90 où il avait commencé à prendre en main leur destin humain, c’est de pire en pire.
Le vrais coupables sont les dirigeants politiques occidentaux et plus encore l’islam lui-même.
Il reste toutefois un gros hiatus, quoi faire de ces centaines de millions d’individus gangrenés à tout jamais par le virus létal de l’islam ?
PS On ne combat pas le fanatisme par la haine et la déraison.

Pourquoi l’islam est bien pire que le nazisme

 

L’islam légitime le viol des femmes non-musulmanes.
L’islam légalise la pédophilie.
L’islam légitime la polygamie.
L’islam légalise l’esclavage.
L’islam légitime le terrorisme.
L’islam légalise les inégalités entre les hommes.
L’islam est la mère de tous les vices.
L’islam est le pire régime d’Apartheid qui n’ait jamais vu le jour.
L’islam légitime le meurtre des apostats.
L’islam est le retour au monde des ténèbres.

L’islam appelle à la haine et l’extermination du juif et du chrétien.
L’islam porte en lui tous les germes de la destruction de l’humanité.
L’islam est l’intolérance érigée en dogme religieux.
L’islam est raciste et suprémaciste.
L’islam est la science de la mort.
L’islam est le culte de la bêtise sacrée.
L’islam est l’interrupteur qui éteint la lumière sur l’humanité.
L’islam est la science ce que les rebouteux sont à la médecine.
L’islam se veut un remède aux maux de l’humanité alors qu’il est un cancer métastasé.

L’islam se prend pour le meilleur de la classe alors qu’il est le dernier de la classe.
L’islam viole les lois internationales.
L’islam est la pire drogue dure qui puisse exister.
L’islam est une maladie neurodégénérative.
L’islam est une arme de destruction massive.
L’islam fait de la vie des siens un enfer sur terre.
L’islam souffre d’un complexe de supériorité pathologique.
L’islam a des graves problèmes de troubles de la personnalité.
L’islam est le plus grand plagiaire de tous les temps.
L’islam a fait de la violence la voie de la félicité.
L’islam est le pire ennemi du genre humain.
L’islam est un narcissique pervers.
L’islam a fait de la barbarie un culte pour les hommes.

L’islam est la cause de tous les tourments de l’humanité.
L’islam est un loup garou de la pire espèce.
L’islam est un napalm, après son passage plus rien ne pousse pour l’éternité.
L’islam est une bombe thermonucléaire.
L’islam est une hydre à plus d’un milliard de têtes.
L’islam est un vil imposteur.
L’islam est au-dessus des lois.
L’islam est un nouvel ordre mondial impérialiste.
L’islam est une idéologie totalitaire et génocidaire qui oeuvre à l’anéantissement de l’humanité.
L’islam est un virus létal pour l’humanité.
L’islam est bien pire que le nazisme, si on ne fait rien pour l’éradiquer il sonnera le glas de l’humanité.
L’islam est la ruine de l’âme et la mort de la vie.
L’islam est l’enfer sur terre.

L’islam n’est ni une calamité ni une saloperie, il est l’Apocalypse finale.
L’islam est un crime contre la paix.
L’islam est un crime contre l’humanité.
L’islam est le parent naturel du nazisme.
L’islam est un produit décapant de la mémoire historique.
L’islam est une idéologie liberticide.
L’islam est un puissant excitant des pulsions lubriques.
L’islam est l’art de rendre le licite illicite et l’illicite licite.
L’islam est inhumain et inhumaniste.

L’islam est une religion pour des sans foi ni loi.
L’islam est dépourvu de toute spiritualité.
L’islam est un attrape-nigauds.
L’islam est le dernier de la classe.
L’islam est une machine à figer le temps.
L’islam est une religion païenne, polythéiste et fétichiste.
L’islam est un culte de la pierre.
L’islam est un ogre insatiable.

L’islam est incompatible avec la démocratie.
L’islam est l’ennemi des droits de l’homme.
L’islam est un goulag pour la femme.
L’islam est un danger mortel pour la petite enfance.
L’islam est un moulin à vent dont on ne sort jamais vivant.
L’islam est une morne plaine peuplée de charognards infâmes.
L’islam est la tombe des libertés humaines et des droits fondamentaux.
L’islam est une doctrine totalitaire à bannir de la surface de la terre comme on l’a fait avec cette idéologie ignominieuse que fut le nazisme.

Plaidoyer pour l’interdiction du Coran

Il n’y a qu’un seul islam celui du texte et de la sunna. Ni contexte, ni circonstance et ni entour. Le coran est intemporel, invariable, immuable, valable en tout temps et en tous lieux. Il est inutile de chercher à noyer le poisson en faisant croire que telle ou telle sourate répond à des événements factuels dans la vie de Mahomet afin d’enterrer les sourates violentes comme si de rien était.
L’islam prêche des idéaux de vie uniques et identiques pour les musulmans d’autrefois comme pour les musulmans d’aujourd’hui et ceux de demain. Rien ne bouge et rien ne doit changer.
L’altérité et l’altération ne sont pas musulmanes.
Les emberlificoteurs professionnels doivent revoir leurs fondamentaux et cesser de prendre les non-musulmans pour des charlots. Les prescrits coraniques produisent leurs effets pour l’éternité. Par conséquent, ce qui était enjoint aux musulmans au temps de Mahomet l’est aujourd’hui et demain.
Sur les 114 Sourates du Coran  de valeur très inégale dont la plus courte est composée de 3 versets (aya) 25 sont ultra-violentes et haineuses dignes de figurer dans Mein Kampf, elles représentent à elles seules plus de la moitié de ce livre diabolique.
La sourate de la Vache qui glacerait d’effroi Hitler en personne tellement elle a atteint les sommets de la haine du juif et du chrétien et appelle à leur extermination, est la plus longue dans le Coran. Elle représente à elle toute seule le 1/12 e du vade-mecum de la mise à mort de l’humanité,. Constituée de 286 verstes et dont le 282 e est le plus long du Coran.
Cette dernière est l’ogive nucléaire de la fusée islamique: « Le messager d’Allāh a dit : « Chaque chose a son sommet et le sommet du Coran, c’est la sourate al-Baqara. Celui qui la récite la nuit dans sa maison, le démon n’y entre pas pendant trois nuits de suite. Celui qui la récite le jour, le démon ne pénètre pas dans sa maison trois jours de suite. »
Ils devraient nous éclaire sur le caractère inhumain et cruel des verstes ci-après en nous épargnant leurs délires négationnistes:
[6] Quant aux infidèles, il leur est égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas. Ils sont rebelles à toute croyance, [7] et Dieu a scellé leur cœur et leur entendement. De même qu’un voile leur barre la vue, et ils sont voués à un terrible châtiment.
[8] D’aucuns parmi les hommes disent : «Nous croyons en Dieu et au Jour dernier», alors qu’ils ne sont pas croyants. [9] Ils cherchent seulement à tromper Dieu et les véritables croyants, mais en réalité ils ne trompent qu’eux-mêmes, sans en avoir conscience. [10] Ces gens-là ont le cœur rongé par un mal profond que Dieu laisse s’aggraver ; de même qu’un châtiment douloureux leur sera infligé, pour prix de leur mensonge, [11] car lorsqu’on leur dit : «Ne faites pas de mal sur la Terre !», ils répliquent : «Nous ne sommes que des réformateurs.» [12] Qu’y faire? Ce sont des êtres malfaisants, mais ils n’en ont pas conscience. [13] Et lorsqu’on les invite à croire en Dieu, à l’exemple des vrais croyants, ils s’écrient : «Quoi ! Vous voulez que nous croyions, comme croient ces insensés?» Hélas ! Ce sont eux les insensés, mais ils n’en ont pas conscience. »
On ne peut pas être plus clair que le Coran lui-même. Jamais l’humanité n’aura la paix avec l’islam tant qu’elle ne se pliera pas à sa volonté. C’est l’islam ou la mort.

L’islam, ce culte inhumaniste et inhumain

artfichier_457071_3570117_201403231932787

J’ai beau avoir cherché un brin d’humanité dans l’islam, impossible d’en trouver.

Ni le Coran, ni la sunna ne sont porteurs de valeurs humaines. Grâce à Daech, qui est la copie authentique de l’islam des origines, plus personne n’a le droit de dire que l’islam est une religion qui oeuvre pour le bien commun de l’humanité, à moins d’être musulman ou collabo.

L’écrasante majorité des musulmans se représente l’islam comme une religion de paix et d’amour, alors que littéralement, l’islam est tout sauf sauf ça.

Il est l’avilissement de l’âme et l’assujettissement de l’humain. Mais ces musulmans n’ont de musulmans que le nom. Ils sont à des années-lumière de la feuille de route mahométane qui fait une obligation absolue aux fidèles d’emprunter la voie d’Allah.

Vivre que par et pour l’islam et la gloire d’Allah et de Mahomet. Autrement dit, propager la parole d’Allah aux quatre coins de la terre, et n’obéir qu’aux seules lois de l’islam, la charia.

En toute évidence, ces musulmans sont en porte-à-faux par rapport aux dogmes de l’islam. Ils sont des musulmans de façade, des imposteurs, des égarés, pire encore ils sont des hypocrites, et affichent l’islam tout en étant dans des voies contraires au Coran et à la sunna, leur matrice mère.

L’islam se veut un mode de vie parfait et complet pour ses fidèles en tout temps et tous lieux.

Immuable, intemporel et universel, il ne fait pas plus de différence entre une société primitive et une société moderne, ni entre les esquimaux et les arabes. Tous les humains sont logés à la même enseigne. Aucune différenciation anthropologique, biologique, culturelle, linguistique, de milieu climatique ou historique. Pour lui, il n’y a qu’une histoire, celle qu’il veut écrire pour l’humanité, et un seul destin commun aux hommes, esclaves de l’islam.

Il ne peut être question pour les musulmans d’adhérer à d’autres idées que celles du Coran, de vouloir interpréter l’islam à leur manière, et d’adopter un comportement différent de celui de la sira mahométane comme leur enjoint Mahomet :

« Allah m’a donné le Coran et quelque chose en plus qui lui est similaire. Un jour viendra où un homme s’appuiera sur ces propos : ‘Suivez uniquement le Coran ; ce que vous y trouverez autorisé, prenez-le comme autorisé, et ce que vous y trouverez interdit, prenez-le comme interdit’. Mais en vérité, ce que le messager d’Allah a interdit, c’est comme si Allah l’avait interdit ».
(Sounnah Abou Daoud)

Les musulmans n’ont point de salut en dehors de la voie de l’islam, sinon ils ne sont pas musulmans.

Ils ne peuvent l’accommoder comme une recette de cuisine pour lui donner une touche personnelle. C’est un plat qui a le même goût pour tout le monde avec des ingrédients issus de la culture 100% musulmane, le Coran et la sunna :

« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager s’est égaré certes d’un égarement évident ».
(Sourate 33, Verset 36°)

On ne peut être musulman et moderniste, musulman et humaniste, musulman et démocrate, musulman et laïc

L’islam ne laisse aucune marge de manoeuvre à ses fidèles pour innover et personnaliser leurs rapports à la foi. Il n’y a d’islam que dans l’obéissance absolue aux dogmes. On ne peut être musulman et moderniste, musulman et humaniste, musulman et démocrate, musulman et laïc. Un musulman qui se dit musulman sans appliquer les prescrits coraniques dans les moindres petits détails est un apostat – qui s’ignore.

Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent : « Nous attestons que tu es certes le Messager d’Allah »; Allah sait que tu es vraiment Son messager ; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs.
Ils prennent leurs serments pour bouclier et obstruent le chemin d’Allah. Quelles mauvaises choses que ce qu’ils faisaient !
C’est parce qu’en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leur coeurs donc, ont été scellés, de sorte qu’ils ne comprennent rien.
Et quand tu les vois, leurs corps t’émerveillent ; et s’ils parlent, tu écoutes leur parole. Ils sont comme des bûches appuyées (contre des murs) et ils pensent que chaque cri est dirigé contre eux. L’ennemi c’est eux. Prends-y garde. Qu’Allah les extermine ! Comme les voilà détournés (du droit chemin).
Et quand on leur dit : « Venez que le Messager d’Allah implore le pardon pour vous », ils détournent leurs têtes, et tu les vois se détourner tandis qu’ils s’enflent d’orgueil.
C’est égal, pour eux, que tu implores le pardon pour eux ou que tu ne le fasses pas : Allah ne leur pardonnera jamais, car Allah ne guide pas les gens pervers.
Ce sont eux qui disent : « Ne dépensez point pour ceux qui sont auprès du Messager d’Allah, afin qu’ils se dispersent ». Et c’est à Allah qu’appartiennent les trésors des cieux et de la terre, mais les hypocrites ne comprennent pas.
Ils disent : « Si nous retournons à Médine, le plus puissant en fera assurément sortir le plus humble ». Or c’est à Allah qu’est la puissance ainsi qu’à Son messager et aux croyants. Mais les hypocrites ne le savent pas.
Ô vous qui avez cru ! Que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel d’Allah. Et quiconque fait cela… alors ceux-là seront les perdants.
Et dépensez de ce que Nous vous avons octroyé avant que la mort ne vienne à l’un de vous et qu’il dise alors : « Seigneur ! si seulement Tu m’accordais un court délai : je ferais l’aumône et serais parmi les gens de bien ».
Allah cependant n’accorde jamais de délai à une âme dont le terme est arrivé. Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.(Sourate 63 al-Munafiqoun – Les Hypocrites – 11 versets)
Ces musulmans hypocrites que les médias occidentaux se plaisent hypocritement à qualifier de modérés sont encore plus dangereux que leurs coreligionnaires intégristes qui ont au moins le mérite de ne pas draper l’islam dans sa vertu.

En effet, c’est à cause de leur enjolivement de l’image de l’islam que des non-musulmans sont tombés dans le piège idyllique de l’innocence de l’islam. Et dire qu’ils sont des impies et des hérétiques voués à finir en enfer selon le code pénal islamique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.