L’islam n’a jamais été synonyme de paix, il est l’épée pour exterminer l’humanité

Depuis 1436 ans l’islam ne cesse de propager la mort sur son chemin et mine les fondements de la vie humaine, il est la pire idéologie totalitaire qui n’ait jamais existé, obsédé par imposer sa dictature aux quatre coins du monde, il est clair qu’il n’y a plus de cohabitation possible avec les musulmans dont l’idéal de vie est d’exterminer l’humanité qui ne croit pas dans l’islam et dont le salut passe par sa soumission à sa dictature.

Il est à douter que les juifs, les hindous, les chinois, les bouddhistes, les patriotes, les identitaires, les islamo-incompatibles, des chrétiens conscients de la haute toxicité du poison musulman, restent sans réaction et vont leur paver le chemin de roses.

La partie ne fait que commencer et les musulmans doivent apprendre à composer avec les forces de l’adversaire qui ne leur laissera pas indéfiniment le champ libre contrairement à ce qu’ils croient.

Nous sommes quelques uns à connaître leurs sombres desseins pour l’humanité. Le musulman n’est ni français, ni démocrate, ni moderniste, ni pacifiste, ni républicain, ni progressiste, ni humaniste, il est avant tout musulman tant qu’il n’a pas abjuré l’islam.

Nous ne devons en aucun cas les catégoriser et les compartimenter sous prétexte qu’il y a des musulmans épris de prix et d’autres concourent à la destruction de l’humanité. En quoi Haouri Boumedienne qui en son temps menaçait l’Occident de le conquérir par le ventre des femmes musulmanes différe d’Erdogan ou de Baghdadi ?

Ne tombons pas dans le piège de l’angélisme de l’islam de paix victime du radicalisme d’une minorité qui fait du tort à l’islam lui-même et du pas d’amalgame.Ne tombons pas dans le piège de l’angélisme de l’islam de paix victime du radicalisme d’une minorité qui fait du tort à l’islam lui-même et du pas d’amalgame.

L’ennemi a sa logique guerrière bicéphale, le terrorisme et le discours mielleux de Boubakeur and Co, on doit se garder de tomber dans le piège du miroir à une seule face. Il n’en existe tout simplement pas.

Le principe de vigilance est absolu. Nous devons lui témoigner de la même hostilité qu’il manifeste à l’égard de tous ceux qui ne sont contaminés par son virus mortel.

Nous devons cesser de le doter des vertus qui ne sont pas les siennes et le combattre comme nos parents et grands parents ont combattu avec succès le nazisme mais hélas au prix de 85 millions de morts.

La voie de l’islam est le gouffre de l’humanité

Les musulmans croient que le monde finira par se soumettre à la volonté d’Allah et qu’aucune force ne pourra s’y opposer et n’est capable de les vaincre dans leur projet hégémonique.

A les entendre la main mise de l’islam sur le monde entier est irréversible et inéluctable. Personne n’y échappera et l’islam sera la loi pour toute l’humanité.

Comme si l’humanité était peuplée de marionnettes et que les musulmans ont tout le loisir de les manipuler selon leur bon vouloir alors qu’ils ont été des pions sur l’échiquier mondial. Des éternels dominions ne pourront jamais dominer le monde.

Mus par leur seule certitude que la peur va faire plier les non-musulmans qui vont se jeter dans leurs bras comme les mouches attirées par les excréments. « Ne me tue pas je veux être musulman comme toi. »

Si vraiment l’islam était une religion a-t-il besoin de recourir à la contrainte physique et psychique pour islamiser le monde ? Est-ce cela a du sens d’obliger le non-musulman à croire contre son gré ?

Quand on est soi-même convaincu de sa propre foi on n’a pas besoin d’user de violence sourde et cruelle pour persuader l’autre que la voie de l’islam est la meilleure.

Si elle était la meilleure qu’on laisse donc le soin à l’autre d’exercer son libre-arbitre et de l’embrasser de son plein gré. L’Europe ne fait rien par exemple pour séduire les masses musulmanes et ils sont des centaines de millions de musulmans à rêver d’elle et des millions qui accourent vers elle au péril de leur vie et en dépit de son plein consentement.L’histoire de l’islam est jalonnée de conversions forcées. Il est la seule « religion » au monde à obtenir par la force et le chantage moral et financier, la jizya (capitation), ce qu’il n’arrive pas à obtenir par les arguments de l’intelligence et la clarté de l’esprit.

Les musulmans ont beau croire et fantasmer que le monde finira par tomber dans l’escarcelle de l’islam, ils ont tout faux car rien n’est acquis et l’histoire n’est jamais écrite à l’avance et ce n’est certainement pas le Coran qui va changer la face du monde.

La faiblesse de l’homme est dans sa présomption et vantardise. Les musulmans n’échapperont pas au destin des nazis qui s’étaient vus eux aussi maîtres du monde et avaient fini par être vaincus par leur propre faiblesse.

Le talon d’Achille des musulmans est cette confiance aveugle en eux et qui les rend justement plus vulnérables qu’ils ne le croient.

Les peuples qui gagnent ne sont pas ceux qui font des effets d’annonces. Il ne suffit pas de croire en cette scélérate et criminelle prophétie coranique sur l’hégémonisme musulman pour que cela se réalise.

Un jour ou l’autre ils payeront cher ce qu’ils veulent faire payer à l’humanité pour ne pas avoir fait allégeance à l’islam et faire siennes des valeurs rétrogrades, barbares, archaïques, immorales, racistes, sexistes, antisémites, ethno-nombrilistes, mortifères, ultra-violentes, iniques, homophobes, sexistes, pédophiles, ségrégationnistes et attentatoires à la dignité humaine et hautement néfastes pour la pour la paix et la sécurité dans le monde.

L’islam se nourrit de la mort des hommes et s’enivre de leur sang

Au lieu de s’effaroucher telle une vierge musulmane qui a perdu sa virginité depuis 1435 ans et qui se fait passer pour l’éternelle victime de tous ceux qui ne se laissent pas prendre dans le piège de son innocence violée, les musulmans devraient apprendre à analyser les causes profondes de l’hostilité grandissante partout dans le monde y compris chez ceux qui n’avaient pas choisi de naître dans un milieu musulman et qui avaient coupé le pont avec l’islam de même que ceux qui ont du mal à assumer cet héritage musulman devenu très lourd à porter mais qui n’osent pas le faire publiquement.
Pourquoi les musulmans ont-ils peur de tout travail de questionnements sur l’islam et sa prétendue filiation divine ?
Pourquoi exhibent-ils le couteau entre les dents à chaque fois que l’on met en difficulté cette vérité qui se veut vérité absolue mon ? Si réellement elle l’est alors pourquoi au lieu d’engager le débat et de convaincre, veut-elle au silence ses contradicteurs qualifiés par le coran d’insolents ?
La violence verbale et physique reste toujours leur seul moyen de recours pour contrer les démystificateurs et « désacralisateurs »de l’islam, en apportant ainsi eux-mêmes de l’eau au moulin à leurs adversaires. Naïfs et immatures qui plutôt que de prendre de contre-pieds les accusations de violence et d’intolérance dont fait l’objet l’islam, ils confirment par leur propre réplique hystérique et enfiévrée le bien-fondé de telles accusations.
Laissant toujours sur leur faim leurs détracteurs qui auraient tant aimé s’être trompés sur l’islam croyant avoir fait une lecture littérale des textes fondateurs mais que le comportement irréfléchi et déraisonné des musulmans ne fait que confirmer la nature belliciste et pétrificatrice de la vie humaine de l’islam.
Peut-on faire un procès en inquisition à ceux que les musulmans eux-mêmes nourrissent au quotidien d’images effrayantes et horrifiantes et qui en font une lecture des plus fidèles ?
Parler des phénomènes de la terreur et des dérives morales légitimées par la religion elle-même en quoi est-ce offensant à l’islam ? Alors que c’est à lui de répondre de la gravité de ses actes ? Nul besoin de connaître la théologie musulmane ou de se revendiquer islamologue où savants de l’islam, comme si la connaissance souvent partisane de l’islam pouvait conférer à ses doctes la qualité de scientifique de la religion, pour fermer ainsi la porte à tous ceux qui ne sont pas qualifiés par ses défenseurs, les gardiens du Temple musulman, comme étant des voix autorisées de démasquer l’islam et de révéler au monde son vrai visage ?
Les faits ne sont que l’exact reflet de l’enseignement de la religion musulmane tel qu’il est prodigué à ses fidèles. Ce sont ces derniers qui procurent aux observateurs neutres cette vision sectaire et rétrograde accolée à leur religion.
Un islam qui cultive la haine de l’autre et exalte la barbarie humaine. Un islam schismatique et totalitaire qui veut contrôler la vie des gens, les lobotomiser, les transformer en machines à mourir. Celui qui veut réduire la femme en une simple marchandise, un champ de labour, un kleenex, une esclave domestique et sexuelle, que l’on peut brimer, humilier, lapider, répudier, bannir et violer.
Un Islam qui légitime la violence dans toutes ses formes et la récompense, Ce sont bien les pays musulmans qui mettent en spectacle les atrocités infligées aux femmes et hommes qui auraient transgressé les lois de l’islam souvent pour des faits dérisoires au regard du droit positif. Une femme fut lapidée au Pakistan parce qu’elle avait acheté un téléphone portable sans le consentement de sa famille.
Quel tableau enjoliveur peut-on dessiner de l’islam alors que lui-même ne fait rien pour donner une image apaisée et pacifiée de lui ?
Quand on se veut la religion de l’épouvante et de l’Apocalypse, on ne peut pas le décrire autrement que sous les traits de ce qu’il donne lui-même comme image de lui.
Celui qui fait le démon ne peut se proclamer ange celui de la mort. Une religion qui opprime et oppresse ses propres fidèles totalement sous son emprise et enchaînés à ses dogmes n’est en aucun cas une ode de liberté. Et on ne peut guère la décrire que comme un système de pensée liberticide et néfaste pour l’état de santé mentale des hommes.

Nul ne peut non plus nier que l’islam est raciste, fanatique et intolérant. L’islam est la seule religion au monde qui se voile la face de peur de laisser apparaître au grand jour son visage répugnant et laid qui transpire la haine et la cruauté.

S’il était paix et amour, les musulmans n’auraient pas besoin de le crier sur les toits. Un homme vertueux et humble n’a pas besoin de se parer des qualités dont il est dotées. On arbore l’effigie de ce qu’on est pas.
C’est cet islam nazi et génocidaire que l’humanité doit dénoncer et combattre.
Un islam dont les premières victimes sont les enfants, les enfants les minorités sexuelles et ethniques, les agnostiques, les républicains, les démocrates et tous les autres ceux qui n’ont pas son marqueur idéologique.
Un islam inhumain qui veut déshumaniser les hommes, qui veut créer une nouvelle espèce humaine effrayante sur le modèle des Waffen SS nazis.

C’est ce clone du nazisme auquel nous devons barrer la route et ne rien lui concéder. Cet islam est celui que prônent les islamistes quels qu’ils soient: wahhabites, salafistes, djihadistes et qoutbistes.

J’ai vécu personnellement pendant les 20 premières années de ma vie dans un environnement « musulman » où l’islam n’était pas le maître de la vie des hommes et de la cité.
Sans aucun complexe, je peux affirmer que j’ai été heureux contrairement à ce que prétend mon inquisiteur qui m’a livré en pâture aux chiens enragés musulmans dans son torchon, appelé pompeusement le Dictionnaire l’islamophobie, un pousse-au-crime et une honte de la France socialiste, d’avoir goûté aux joies de la vie, aux booms des samedis après-midis, à mes premiers amours, au foot et au cinéma les dimanches.

L’islam « tunisien » des quartiers de Montfleury, de la Fayettte, des stations balnéaires des plus huppées aux moins huppées et de la Goulette, le Tel-Aviv du XX e siècle multiconfessionnel et pluri-ethnique, un havre de paix, un paradis sur terre jusqu’à la guerre des 6 jours du lundi 5 au samedi 10 juin 1967 qui marque le début de la fin de la Tunisie terre des hommes et les couleurs de la vie;
.

En jouant la carte du wahhabisme, l’Occident a signé son arrêt de mort

On s’étonne de l’explosion des meurtres par décapitation chez les musulmans, sans jamais se poser la question pourquoi depuis que l’islam authentique, un islam pur et dur, déshumanisé prôné par les escadrons de la mort aux couleurs du wahhabisme, cet islam adoubé et choyé par les dirigeants politiques de l’Occident, gagne du terrain et les musulmans perdent de plus en plus la raison et leurs vertus humaines ?

A-t-on tiré la leçon des années braise de l’Algérie soumises à la terreur wahhabite, dont les effets ont commencé à se faire sentir sur le sol français dès 1995 et qui n’ont jamais cessé depuis y compris dans tout l’Occident? Et dire que de nombreux hommes politiques en Occident soutenait le ras-de marée wahhabite en Algérie comme ils avaient soutenu le séisme islamiste iranien.

Est-ce que les électeurs occidentaux savent-ils qu’en votant ou ayant voté pour Sarkozy, Chirac et Hollande ils ont aussi voté pour les monstres d’inhumanité wahhabites, ces grands protégés de la « démocratie occidentale » ?

Nous ne devons pas nier que l’Occident plutôt que de combattre le wahhabisme, il en avait fait un allié pour étouffer les réveils des consciences dans les pays dits arabes;

Loin de moi l’idée de faire de l’Occident un bouc-émissaire mais nous devons tous prendre conscience que les hommes politiques occidentaux sont des irresponsables, des inconscients et de très mauvais stratèges mus par leurs seuls intérêts vénaux.

Il est inadmissible dans le contexte actuel, où l’islam wahhabite déploie chaque jour les ailes de la mort et plonge l’humanité dans les horreurs que des maires continuent à autoriser la construction des mosquées et la justice sévit contre ceux qui s’y opposent.
La lutte n’est pas contre les musulmans, qui sont loin d’être aussi innocents qu’ils en ont l’air, elle est contre cet islam létal;

Quand l’islam n’était pas le maître de la vie des musulmans, tout allait plus ou moins bien, depuis les années 90 où il avait commencé à prendre en main leur destin humain, c’est de pire en pire.
Le vrais coupables sont les dirigeants politiques occidentaux et plus encore l’islam lui-même.
Il reste toutefois un gros hiatus, quoi faire de ces centaines de millions d’individus gangrenés à tout jamais par le virus létal de l’islam ?
PS On ne combat pas le fanatisme par la haine et la déraison.

Pourquoi l’islam est bien pire que le nazisme

 

L’islam légitime le viol des femmes non-musulmanes.
L’islam légalise la pédophilie.
L’islam légitime la polygamie.
L’islam légalise l’esclavage.
L’islam légitime le terrorisme.
L’islam légalise les inégalités entre les hommes.
L’islam est la mère de tous les vices.
L’islam est le pire régime d’Apartheid qui n’ait jamais vu le jour.
L’islam légitime le meurtre des apostats.
L’islam est le retour au monde des ténèbres.

L’islam appelle à la haine et l’extermination du juif et du chrétien.
L’islam porte en lui tous les germes de la destruction de l’humanité.
L’islam est l’intolérance érigée en dogme religieux.
L’islam est raciste et suprémaciste.
L’islam est la science de la mort.
L’islam est le culte de la bêtise sacrée.
L’islam est l’interrupteur qui éteint la lumière sur l’humanité.
L’islam est la science ce que les rebouteux sont à la médecine.
L’islam se veut un remède aux maux de l’humanité alors qu’il est un cancer métastasé.

L’islam se prend pour le meilleur de la classe alors qu’il est le dernier de la classe.
L’islam viole les lois internationales.
L’islam est la pire drogue dure qui puisse exister.
L’islam est une maladie neurodégénérative.
L’islam est une arme de destruction massive.
L’islam fait de la vie des siens un enfer sur terre.
L’islam souffre d’un complexe de supériorité pathologique.
L’islam a des graves problèmes de troubles de la personnalité.
L’islam est le plus grand plagiaire de tous les temps.
L’islam a fait de la violence la voie de la félicité.
L’islam est le pire ennemi du genre humain.
L’islam est un narcissique pervers.
L’islam a fait de la barbarie un culte pour les hommes.

L’islam est la cause de tous les tourments de l’humanité.
L’islam est un loup garou de la pire espèce.
L’islam est un napalm, après son passage plus rien ne pousse pour l’éternité.
L’islam est une bombe thermonucléaire.
L’islam est une hydre à plus d’un milliard de têtes.
L’islam est un vil imposteur.
L’islam est au-dessus des lois.
L’islam est un nouvel ordre mondial impérialiste.
L’islam est une idéologie totalitaire et génocidaire qui oeuvre à l’anéantissement de l’humanité.
L’islam est un virus létal pour l’humanité.
L’islam est bien pire que le nazisme, si on ne fait rien pour l’éradiquer il sonnera le glas de l’humanité.
L’islam est la ruine de l’âme et la mort de la vie.
L’islam est l’enfer sur terre.

L’islam n’est ni une calamité ni une saloperie, il est l’Apocalypse finale.
L’islam est un crime contre la paix.
L’islam est un crime contre l’humanité.
L’islam est le parent naturel du nazisme.
L’islam est un produit décapant de la mémoire historique.
L’islam est une idéologie liberticide.
L’islam est un puissant excitant des pulsions lubriques.
L’islam est l’art de rendre le licite illicite et l’illicite licite.
L’islam est inhumain et inhumaniste.

L’islam est une religion pour des sans foi ni loi.
L’islam est dépourvu de toute spiritualité.
L’islam est un attrape-nigauds.
L’islam est le dernier de la classe.
L’islam est une machine à figer le temps.
L’islam est une religion païenne, polythéiste et fétichiste.
L’islam est un culte de la pierre.
L’islam est un ogre insatiable.

L’islam est incompatible avec la démocratie.
L’islam est l’ennemi des droits de l’homme.
L’islam est un goulag pour la femme.
L’islam est un danger mortel pour la petite enfance.
L’islam est un moulin à vent dont on ne sort jamais vivant.
L’islam est une morne plaine peuplée de charognards infâmes.
L’islam est la tombe des libertés humaines et des droits fondamentaux.
L’islam est une doctrine totalitaire à bannir de la surface de la terre comme on l’a fait avec cette idéologie ignominieuse que fut le nazisme.

Plaidoyer pour l’interdiction du Coran

Il n’y a qu’un seul islam celui du texte et de la sunna. Ni contexte, ni circonstance et ni entour. Le coran est intemporel, invariable, immuable, valable en tout temps et en tous lieux. Il est inutile de chercher à noyer le poisson en faisant croire que telle ou telle sourate répond à des événements factuels dans la vie de Mahomet afin d’enterrer les sourates violentes comme si de rien était.
L’islam prêche des idéaux de vie uniques et identiques pour les musulmans d’autrefois comme pour les musulmans d’aujourd’hui et ceux de demain. Rien ne bouge et rien ne doit changer.
L’altérité et l’altération ne sont pas musulmanes.
Les emberlificoteurs professionnels doivent revoir leurs fondamentaux et cesser de prendre les non-musulmans pour des charlots. Les prescrits coraniques produisent leurs effets pour l’éternité. Par conséquent, ce qui était enjoint aux musulmans au temps de Mahomet l’est aujourd’hui et demain.
Sur les 114 Sourates du Coran  de valeur très inégale dont la plus courte est composée de 3 versets (aya) 25 sont ultra-violentes et haineuses dignes de figurer dans Mein Kampf, elles représentent à elles seules plus de la moitié de ce livre diabolique.
La sourate de la Vache qui glacerait d’effroi Hitler en personne tellement elle a atteint les sommets de la haine du juif et du chrétien et appelle à leur extermination, est la plus longue dans le Coran. Elle représente à elle toute seule le 1/12 e du vade-mecum de la mise à mort de l’humanité,. Constituée de 286 verstes et dont le 282 e est le plus long du Coran.
Cette dernière est l’ogive nucléaire de la fusée islamique: « Le messager d’Allāh a dit : « Chaque chose a son sommet et le sommet du Coran, c’est la sourate al-Baqara. Celui qui la récite la nuit dans sa maison, le démon n’y entre pas pendant trois nuits de suite. Celui qui la récite le jour, le démon ne pénètre pas dans sa maison trois jours de suite. »
Ils devraient nous éclaire sur le caractère inhumain et cruel des verstes ci-après en nous épargnant leurs délires négationnistes:
[6] Quant aux infidèles, il leur est égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas. Ils sont rebelles à toute croyance, [7] et Dieu a scellé leur cœur et leur entendement. De même qu’un voile leur barre la vue, et ils sont voués à un terrible châtiment.
[8] D’aucuns parmi les hommes disent : «Nous croyons en Dieu et au Jour dernier», alors qu’ils ne sont pas croyants. [9] Ils cherchent seulement à tromper Dieu et les véritables croyants, mais en réalité ils ne trompent qu’eux-mêmes, sans en avoir conscience. [10] Ces gens-là ont le cœur rongé par un mal profond que Dieu laisse s’aggraver ; de même qu’un châtiment douloureux leur sera infligé, pour prix de leur mensonge, [11] car lorsqu’on leur dit : «Ne faites pas de mal sur la Terre !», ils répliquent : «Nous ne sommes que des réformateurs.» [12] Qu’y faire? Ce sont des êtres malfaisants, mais ils n’en ont pas conscience. [13] Et lorsqu’on les invite à croire en Dieu, à l’exemple des vrais croyants, ils s’écrient : «Quoi ! Vous voulez que nous croyions, comme croient ces insensés?» Hélas ! Ce sont eux les insensés, mais ils n’en ont pas conscience. »
On ne peut pas être plus clair que le Coran lui-même. Jamais l’humanité n’aura la paix avec l’islam tant qu’elle ne se pliera pas à sa volonté. C’est l’islam ou la mort.

L’islam, ce culte inhumaniste et inhumain

artfichier_457071_3570117_201403231932787

J’ai beau avoir cherché un brin d’humanité dans l’islam, impossible d’en trouver.

Ni le Coran, ni la sunna ne sont porteurs de valeurs humaines. Grâce à Daech, qui est la copie authentique de l’islam des origines, plus personne n’a le droit de dire que l’islam est une religion qui oeuvre pour le bien commun de l’humanité, à moins d’être musulman ou collabo.

L’écrasante majorité des musulmans se représente l’islam comme une religion de paix et d’amour, alors que littéralement, l’islam est tout sauf sauf ça.

Il est l’avilissement de l’âme et l’assujettissement de l’humain. Mais ces musulmans n’ont de musulmans que le nom. Ils sont à des années-lumière de la feuille de route mahométane qui fait une obligation absolue aux fidèles d’emprunter la voie d’Allah.

Vivre que par et pour l’islam et la gloire d’Allah et de Mahomet. Autrement dit, propager la parole d’Allah aux quatre coins de la terre, et n’obéir qu’aux seules lois de l’islam, la charia.

En toute évidence, ces musulmans sont en porte-à-faux par rapport aux dogmes de l’islam. Ils sont des musulmans de façade, des imposteurs, des égarés, pire encore ils sont des hypocrites, et affichent l’islam tout en étant dans des voies contraires au Coran et à la sunna, leur matrice mère.

L’islam se veut un mode de vie parfait et complet pour ses fidèles en tout temps et tous lieux.

Immuable, intemporel et universel, il ne fait pas plus de différence entre une société primitive et une société moderne, ni entre les esquimaux et les arabes. Tous les humains sont logés à la même enseigne. Aucune différenciation anthropologique, biologique, culturelle, linguistique, de milieu climatique ou historique. Pour lui, il n’y a qu’une histoire, celle qu’il veut écrire pour l’humanité, et un seul destin commun aux hommes, esclaves de l’islam.

Il ne peut être question pour les musulmans d’adhérer à d’autres idées que celles du Coran, de vouloir interpréter l’islam à leur manière, et d’adopter un comportement différent de celui de la sira mahométane comme leur enjoint Mahomet :

« Allah m’a donné le Coran et quelque chose en plus qui lui est similaire. Un jour viendra où un homme s’appuiera sur ces propos : ‘Suivez uniquement le Coran ; ce que vous y trouverez autorisé, prenez-le comme autorisé, et ce que vous y trouverez interdit, prenez-le comme interdit’. Mais en vérité, ce que le messager d’Allah a interdit, c’est comme si Allah l’avait interdit ».
(Sounnah Abou Daoud)

Les musulmans n’ont point de salut en dehors de la voie de l’islam, sinon ils ne sont pas musulmans.

Ils ne peuvent l’accommoder comme une recette de cuisine pour lui donner une touche personnelle. C’est un plat qui a le même goût pour tout le monde avec des ingrédients issus de la culture 100% musulmane, le Coran et la sunna :

« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager s’est égaré certes d’un égarement évident ».
(Sourate 33, Verset 36°)

On ne peut être musulman et moderniste, musulman et humaniste, musulman et démocrate, musulman et laïc

L’islam ne laisse aucune marge de manoeuvre à ses fidèles pour innover et personnaliser leurs rapports à la foi. Il n’y a d’islam que dans l’obéissance absolue aux dogmes. On ne peut être musulman et moderniste, musulman et humaniste, musulman et démocrate, musulman et laïc. Un musulman qui se dit musulman sans appliquer les prescrits coraniques dans les moindres petits détails est un apostat – qui s’ignore.

Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent : « Nous attestons que tu es certes le Messager d’Allah »; Allah sait que tu es vraiment Son messager ; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs.
Ils prennent leurs serments pour bouclier et obstruent le chemin d’Allah. Quelles mauvaises choses que ce qu’ils faisaient !
C’est parce qu’en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leur coeurs donc, ont été scellés, de sorte qu’ils ne comprennent rien.
Et quand tu les vois, leurs corps t’émerveillent ; et s’ils parlent, tu écoutes leur parole. Ils sont comme des bûches appuyées (contre des murs) et ils pensent que chaque cri est dirigé contre eux. L’ennemi c’est eux. Prends-y garde. Qu’Allah les extermine ! Comme les voilà détournés (du droit chemin).
Et quand on leur dit : « Venez que le Messager d’Allah implore le pardon pour vous », ils détournent leurs têtes, et tu les vois se détourner tandis qu’ils s’enflent d’orgueil.
C’est égal, pour eux, que tu implores le pardon pour eux ou que tu ne le fasses pas : Allah ne leur pardonnera jamais, car Allah ne guide pas les gens pervers.
Ce sont eux qui disent : « Ne dépensez point pour ceux qui sont auprès du Messager d’Allah, afin qu’ils se dispersent ». Et c’est à Allah qu’appartiennent les trésors des cieux et de la terre, mais les hypocrites ne comprennent pas.
Ils disent : « Si nous retournons à Médine, le plus puissant en fera assurément sortir le plus humble ». Or c’est à Allah qu’est la puissance ainsi qu’à Son messager et aux croyants. Mais les hypocrites ne le savent pas.
Ô vous qui avez cru ! Que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel d’Allah. Et quiconque fait cela… alors ceux-là seront les perdants.
Et dépensez de ce que Nous vous avons octroyé avant que la mort ne vienne à l’un de vous et qu’il dise alors : « Seigneur ! si seulement Tu m’accordais un court délai : je ferais l’aumône et serais parmi les gens de bien ».
Allah cependant n’accorde jamais de délai à une âme dont le terme est arrivé. Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.(Sourate 63 al-Munafiqoun – Les Hypocrites – 11 versets)
Ces musulmans hypocrites que les médias occidentaux se plaisent hypocritement à qualifier de modérés sont encore plus dangereux que leurs coreligionnaires intégristes qui ont au moins le mérite de ne pas draper l’islam dans sa vertu.

En effet, c’est à cause de leur enjolivement de l’image de l’islam que des non-musulmans sont tombés dans le piège idyllique de l’innocence de l’islam. Et dire qu’ils sont des impies et des hérétiques voués à finir en enfer selon le code pénal islamique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

L’attentat terroriste contre le TGV Thalys, un nouvel acte de guerre de l’islam à l’Occident

Arras : coups de feu dans un Thalys, deux blessés graves

On a évité le pire hier à Arras dans le TGV Thalys Amsterdam-Paris grâce au courage de 3  Américains deux marines et un civil auxquels nous devons rendre un vibrant hommage, mais le pire est à venir tant que l’islam n’est pas banni de la surface de la terre. On a bien aboli le nazisme, on doit pouvoir en faire autant avec cette idéologie criminelle et génocidaire.
L’islam doit être jugé comme son clone nazi pour crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l’humanité devant un tribunal international sur le modèle de celui de Nuremberg.

On ne lutte pas contre le feu en criant au feu et encore moins en léchant les babouches des incendiaires qui enfument l’opinion publique avec leur litanie funeste de l’islam de paix et d’amour. Il faut cesser de leur donner la parole comme si la victime était l’islam et les vraies victimes sont coupables d’avoir eu l’outrecuidance de se mettre sur le chemin de ces malheureux musulmans victimes du système occidental très injuste et discriminatoire à leurs égards. Une rengaine qui ne fait plus florès aujourd’hui.

L’heure n’est plus à l’apaisement, on ne tend pas la main à un cobra comme à une colombe. Il faut d’ores et déjà interdire le Coran en Occident qui est la source nourricière des djihado-terroristes. Il y a suffisamment d’éléments tangibles pour motiver une telle décision d’une part et d’autre part arrêt total de la construction des mosquées, ces hauts lieux de diffusion de la haine, du racisme, de l’antisémitisme, du terrorisme et de la culture de la mort.
La France doit montrer l’exemple s’il en a la volonté politique en décrétant des mesures d’urgence absolue pour rassurer sa population et de ne pas nourrir la peste brune blottie dans l’ombre qui attend patiemment son heure pour en découdre avec la bête immonde musulmane. Ces mesures n’ont absolument rien d’utopiques et d’antirépublicaines si l’on veut circonscrire la pandémie djihado-terroriste avant qu’il ne soit tard:
-fermeture des frontières maritimes et terrestres et arrêt de l’immigration clandestine et régulière
-suspension du regroupement familial,
-arrêt des aides sociales et prestations familiales aux familles des djihadistes et ou dans l’un des membres sont en voie de radicalisation,
-interdiction définitive du port du voile et des signes ostentatoires
-rétablir l’ordre républicain dans les écoles et les espaces publics,
-décréter un moratoire sur les naturalisations,
-interdire les conversions des mineurs à l’islam,
-retrait de la nationalité française à tous les djihadistes, les salafistes et tous ceux qui prêchent l’islam radical,
-limiter l’accès aux emplois aux postes sensibles aux musulmans,
-suppression de la viande halal dans les cantines scolaires,
-expulsion manu militari des imams radicaux et des musulmans qui propagent la haine sur les réseaux sociaux,
-développer les recherches des énergies de substitutions afin d’en finir avec la dépendance énergétique vis-à-vis des pays musulmans,
-bloquer les avoirs des organisations caritatives musulmanes,
-annulation de la légion d’honneur à toutes les personnalités musulmanes,
-déchoir les membres de l’.U.O.I.F. de la nationalité française pour accointances idéologiques avec les Frères musulmans,
-déclarer cette dernière hors-la loi,
Les musulmans n’ont pas à imposer la dictature de leur religion et les pouvoirs publics n’ont pas à leur céder d’un iota, il faut les mettre en face de leurs responsabilités soit le respect total et absolu des lois de leurs pays d’accueil soit qu’ils prennent la direction des pays où l’herbe musulmane est plus grasse.
L’islam ne fait pas dans la dentelle pour massacrer les innocents, pourquoi devrions-nous le traiter alors avec management et civilités ? Aux grands maux les grands remèdes. Nous sommes plus que jamais dans la troisième guerre mondiale et l’Occident continue à faire l’autruche.

Mahomet avait le droit de voler l’héritage de Khadija alors que les musulmanes n’ont quasiment le droit à rien

Mahomet vivait aux crochets de Khadija richissime comerçante, sa première épouse et son aînée de 15 ans, dont il avait capté l’héritage aux dépens des propres enfants de cette dernière qui sont prioritaires dans le droit musulman.
Mais Mahomet était lui-même le droit et en sa qualité de prophète il pouvait s’octroyer tous les passe-droits et privilèges dus à son rang. Réputé pour son sens inné très personnel et vicieux de l’éthique et de la justice, ce qui est à toi n’est pas à toi il est à moi, il s’était gardé de facto 100% du gâteau pour lui surtout qu’a priori les enfants de Khadija ne lui avaient fait allégeance et il serait ainsi tout légitime qu’ils fussent spoliés.

Cependant du point de vue théologique, il n’avait commis aucun acte répréhensible et immoral, car il n’était aucunement responsable de sa conduite et de sa pensée. Mahomet était un homme irréprochable et honorable, un modèle pour l’humanité tout entière, parce que tout le mal qu’il avait fait, et Allah sait combien il en avait fait, ne lui était pas imputable. Toutes les mentions inscrites sur son casier judiciaire ne devaient pas y figurer du fait que c’est Allah qui en était l’auteur par Mahomet interposé. Il s’est tout simplement servi de lui pour accomplir ses forfaits criminels. Mahomet est innocent et c’est Allah le coupable.
Par conséquent, dans le cadre de l’affaire de l’héritage de Khadija resté une énigme dans l’histoire mouvementée de Mahomet, dilapidé on ne sait comment, c’est Allah qui devait être poursuivi pour détournement d’héritage et confiscation de la totalité de la succession de Khadija. Ce n’est donc pas Mahomet qui a grugé les héritiers directs de Khadija c’est Allah lui-même. Qu’a-t-il fait de l’immense fortune de Khadija ? Il n’y a que Mahomet qui le sait en sa qualité de témoin oculaire de cette déplorable affaire et compagnon de lit et protégé de Khadija ? Ce ne sont pas les dénégations mensongères de ses centaines de millions de partisans qui vont nous convaincre du contraire.

Pour avoir mis le grappin sur la totalité de la succession de Kahadija avec la complicité de Mahomet devrait se montrer juste à l’égard des femmes en matière d’héritage, ne serait-ce pour se refaire une virginité ? La contrition n’est pas musulmane. Il avait préféré enfoncer le clou et donner à l’homme le double de la part de la femme.

Une femme a beau avoir subvenu au besoin de ses frères et de ses parents, leur avoir procuré même un toit, elle ne doit prétendre que le Coran lui a fixé:Versets 11 et 12 de la Sourate  » Les Femmes »
 » Voici ce que Dieu vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S’il n’y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s’il n’y en a qu’une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d’eux le sixième de ce qu’il laisse, s’il a un enfant. S’il n’a pas d’enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s’il a des frères, à la mère alors le sixième, après exécution du testament qu’il aurait fait ou paiement d’une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part de Dieu, car Dieu est, certes, Omniscient et Sage.
Et à vous la moitié de ce que laissent vos épouses, si elles n’ont pas d’enfants. Si elles ont un enfant, alors à vous le quart de ce qu’elles laissent, après exécution du testament qu’elles auraient fait ou paiement d’une dette. Et à elles un quart de ce que vous laissez, si vous n’avez pas d’enfant. Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que vous laissez après exécution du testament que vous auriez fait ou paiement d’une dette. Et si un homme, ou une femme, meurt sans héritier direct, cependant qu’il laisse un frère ou une sœur, à chacun de ceux-ci alors, un sixième. S’ils sont plus de deux, tous alors participeront au tiers, après exécution du testament ou paiement d’une dette, sans préjudice à quiconque. (Telle est l’) Injonction de Dieu! Et Dieu est Omniscient et Indulgent. »
Verset 176 de la Sourate « Les Femmes »
« Ils te demandent ce qui a été décrété. Dis : « Au sujet du défunt qui n’a pas de père ni de mère ni d’enfant, Dieu vous donne Son décret : si quelqu’un meurt sans enfant, mais a une sœur, à celle-ci revient la moitié de ce qu’il laisse. Et lui, il héritera d’elle en totalité si elle n’a pas d’enfant. Mais s’il a deux sœurs (ou plus), à elles alors les deux tiers de ce qu’il laisse; et s’il a des frères et des sœurs, à un frère alors revient une portion égale à celle de deux sœurs. Dieu vous donne des explications pour que vous ne vous égariez pas. Et Dieu est Omniscient ».
Ne faites pas ce que je fais et faites ce que je vous ordonne. Comme les musulmans ne sont jamais responsables, Allah est toujours là pour les blanchir de leurs crimes et leur injustice à l’égard des femmes entre autres.

Musulmans, vous n’êtes en rien les meilleurs vous êtes les derniers de la classe

Afficher l'image d'origine

Si la vantardise avait une religion ce serait incontestablement l’islam. Le dernier des derniers des musulmans se veut supérieur au meilleur des meilleurs des non-musulmans pour le simple fait de son appartenance à la communauté adoubée par Allah à la première place de la hiérarchie humaine« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah » [ Sourate 3, verset 110 ]. C’est écrit dans le Coran, les musulmans y croient dur non pas comme fer mais comme la pierre de la Ka’aba, vu qu’ils ne sont jamais sortis de l’âge pierre plutôt de la culture du vent du vent et de la poussière de sable. Aucun musulman n’oserait mettre en doute une telle fanfaronnade de peur de commettre une apostasie. Mus par leur seule certitude que le monde est à leurs pieds et qu’ils sont les vainqueurs sans jouer la partie. Des seigneurs qui règnent en maîtres sur leurs cerfs, alors qu’ils sont des éternels esclaves achetés par Allah pour le servir à leur corps défendant et contre leur plein gré.

Persuadés qu’ils sont les premiers de la classe et nul besoin de le prouver. Se voulant porteurs de la vérité de laquelle devra jaillir la lumière qui éclairera toute l’humanité. Leurs prétentions hallucinatoires et leurs délires de grandeur sont symptomatiques de leur état de troubles mentaux et psychiques. Un être humain raisonné et réfléchi n’a pas besoin de clamer à hue et à dia ses qualités. Si réellement ils sont ce qu’ils prétendent être devraient se garder d’en faire leur slogan publicitaire et c’est aux autres de leur renvoyer l’image qu’ils ont de soi.

Plus arrogants et suprémacistes que les musulmans, il n’en existe guère. Il n’y a pas de vérité que celle de la place des musulmans dans le concert international où ils occupent les dernières places. L’islam n’est pas la religion agréée d’Allah, puisque c’est l’intéressé lui-même qui l’affirme et dont on doute de son objectivité : Certes, la religion acceptée d’Allah c’est l’Islam » (Coran 3/19). Et il dit encore: « Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera dans l’au-delà, parmi les perdants » (Coran 3/85). Mahomet non plus n’est la perfection faite homme et encore moins un modèle pour tous les hommes au regard de son comportement ultra-violent, ses dérives morales et sa perversion sexuelle: : « Et tu es certes d’une moralité éminente. » (Sourate Al-Qalam, verset 4) « En effet vous avez dans le Prophète un excellent modèle, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » (Sourate Al Ahzâb, verset 21) ou encore Dis : » Ô hommes ! je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la Royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie, Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en son Messager,le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés. » (Sourate Al-A`râf, verset 158).

Allah les aurait installés dans le wagon de tête, certainement celui qui roule à reculons, pour leurs supposées vertus morales et intellectuelles pour entraîner les autres communautés dans leur sillage, des pilotes nés, des guides et des éclaireurs pour ramener les égarés, les insoumis et insubordonnés aux lois de l’islam. Islamiser l’humanité non-musulmane contre son bon vouloir si elle ne veut pas essuyer le courroux d’Allah, l’extermination, et finir dans les bûchers ardents de l’enfer,

Ils se disent les meilleurs dans tout et l’humanité leur est redevable de tout. Grâce à l’islam elle est passée de la jahiliya, l’obscurantisme à la lumière. Ce qui dénote de l’ignorance absolue des autres peuples et culture et de l’histoire des civilisations humaines et de la nature ethnocentrique de l’islam. La modeste n’est pas sa vertu première.

Les musulmans trop centrés sur leur nombril et à trop occupés se voiler la face ne descendront jamais de leur piédestal pour mesurer les écarts abyssaux qui les séparent des hommes qui ne vivent pas sous la dictature de l’islam. Ni Allah ni ce livre sans auteurs appelé le Coran ne méritent de figurer comme au palmarès des plus grands scientifiques et des oeuvres scientifiques qui ont révolutionné la vie de l’humanité. Si tel est le cas la charité bien ordonnée comme par soi.

La réalité des faits devraient les aider à réfléchir, mais un musulman qui réfléchit est un apostat. Qu’ils se posent les vraies questions pourquoi là où l’islam sévit c’est la misère à tous les niveaux ? Quand on aime on a tendance à trop idéaliser l’être aimé. Le monstre a toujours un visage humain pour l’aveugle. Les musulmans sont atteints de cécité mentale ils ne s’inquiètent jamais de leur absence flagrante dans toutes les compétitions mondiales sportives, scientifiques, technologiques, médicales, industrielles, artistiques, culturelles, intellectuelles, astronomiques, aéro-spatiales, nanotechnologiques, économiques, architecturales, ?

Quand on a du talent il faut le démontrer sur le terrain et laisser le soin aux autres de juger de nos capacités. Or, il est difficile d’évaluer leurs apports au bien commun de l’humanité. En revanche, ils excellent dans sa destruction et son anéantissement.

Ils peuvent toujours dire que c’est la faute aux autres, mais ils oublient de reconnaître que la braise n’est jamais éteinte depuis la mort de Mahomet d’une part et d’autre part il n’y a que les irresponsables, les lâches et les faibles qui sont incapables d’assumer eux-mêmes leur propre destin. S’ils étaient forts ils ne seraient pas l’objet de manipulation et des simples faire-valoir dans les conflits entre les grandes puissances. Le mal est en eux,

Démocratiser les pays musulmans, c’est les sortir de l’islam

« Au diable la démocratie et vive l’islam. » 100% de musulmans sont d’accord là-dessus. Dire le contraire, c’est apostasier l’islam. Deux systèmes politiques concurrents et totalement antinomiques, soit l’un soit l’autre.
On ne peut pas être démocrate et musulman ou musulman et démocrate. Un juif ne peut être nazi et un nazi ne peut pas être judéophile.

Ni la Tunisie ni aucun autre pays musulman n’est et ne sera jamais réellement démocratique. L’islam est le moteur et le liquide rachidien de la vie de tous les musulmans. Hors de son chemin point de salut pour eux. Or, il est impossible d’imaginer les musulmans abandonner l’islam pour emprunter la voie de la démocratie. Ils sont les premiers à profiter de ses bienfaits en Occident jusqu’au jour où ils seront les maîtres du jeu politique et ils pourront ainsi en toute légitimité démocratique imposer la dictature de l’islam et mettre à mort les libertés individuelles et collectives. Ce ne sera pas une république islamique qui verra la jour, qui est juste un trompe-l’oeil comme en Iran, c’est un Califat pour gouverner le Reich musulman, l’Oumma.

Aucun pays musulman ne peut se targuer d’avoir réussi son expérience démocratique, avec des constitutions qui font la part belle à la religion et des Etats protecteurs du sacré. Même la Turquie est loin d’être un Etat démocratique et son choix de la laïcité ne s’est pas par convictions politiques nationales. Son droit interne est toujours régi par les principes du droit musulman qui ne garantissent pas l’égalité entre les hommes et les femmes et ne protègent pas les droits des minorités.
Ce n’est pas non plus la Tunisie qui est l’exemple-type d’une théocratie éclairée élective, avec une Constitution rédigée par les islamistes obsédés par la Charia et le Califat qui prône l’allégeance totale à l’islam, qu’il ne peut y avoir un Etat sans l’islam, des citoyens non musulmans et des droits fondamentaux incompatibles avec l’islam. Comme l’égalité de l’héritage entre les femmes et les hommes.

Dans un régime démocratique, la religion ne doit pas codifier la vie des citoyens et leur dicter la conduite à suivre dans la gestion des affaires publiques et leurs libertés individuelles. Sous prétexte qu’on est dans un pays musulman, la vente des boissons alcoolisées est interdite le vendredi. Interdire aux femmes de se marier à un non-musulman ou obliger les jeûneurs à se cacher pour manger pendant le ramadan c’est la preuve de la prééminence de la religion sur les affaires des hommes.

Une religion trop présente dans la vie des hommes et de la cité ne peut que nuire à l’éclosion des véritables sociétés démocratiques. La démocratie n’est qu’une simple affaire d’élections au suffrage universel, elle doit être neutre de toute influence de la religion et la légifération des lois ne doit jamais être faite au nom d’Allah.
Dans une démocratie véritable on ne rend jamais non plus la justice au nom d’Allah. La justice est aux hommes ce que la religion est à Dieu.
Tant que la voix du peuple est castrée, niée, occultée et étouffée au profit de la voix d’Allah souverain pontife et despote absolu, les pays musulmans sont condamnés à vivre sous la tyrannie de l’islam pour l’éternité. Les expériences démocratiques ne sont que des mirages qui s’évaporent au premier appel à la prière.

La peste wahhabite au service de l’impérialisme américain

Seule la création d’un front commun dans tout le bassin méditerranéenne et même au-delà peut aider à éradiquer là peste qataro-wahhabite qui menace la paix  dans la région,  la sécurité de nos frontières, notre identité méditerranéenne dans toutes ses composantes plurielles, notre devenir humain, notre civilisation millénaire. Il y va aussi de la souveraineté nationale  de nos pays.

Si on ne fait rien rien, elle finira par rayer notre région de la surface de la terre pour la transformer en une  nouvelle Somalie.

Il est impérieux de l’anéantir si ne  nous voulons pas que notre Méditerranée devienne un champ de ruine livré aux vautours et aux charognards.

Ses effets commencent déjà à se faire sentir en Libye, la Tunisie la Syrie et menace ouvertement de contaminer le peuple algérien, voire la France pays trop exposé à cause de sa politique islamo-compatible.

Elle est bien pire encore que la peste brune, car trop pernicieuse et sournoise et profite surtout de la bienveillance complice des cercles de pouvoir.  Ses créateurs historiques les W.A.S.P. l’ont réactivée  afin de dépouiller les peuples de leurs richesses naturelles.

S’appuyant sur le tyranneau  Erdogan qui rêve de redonner à la Turquie son leadership sur les pays musulmans, ses propagateurs complotent et corrompent à tout va.

Initiant et mettant en scène des scénarios les plus invraisemblable s et insensés telle la farce des révolutions du printemps arabe.

La Maison Blanche se dissimule derrière ses chevaux de Troie wahhabites pour ne pas éveiller la méfiance des masses musulmanes Jouant au pyromane, allumant ici et là des foyers d’incendie, faisant croire qu’il est la seule  à pouvoir les éteindre après avoir éjecté les hommes capables de contenir les appétits féroces de ses protégés dont il veut faire les nouveaux agents de ses réserves islamisées.

Qui mieux qu’un terroriste pour contenir les ardeurs de ses coreligionnaires ?

La démocratie n’a jamais été l’amie du capitalisme financier, plus les peuples sont engoncés dans le carcan de l’obscurantisme, plus les perspectives de l’accumulation du capital sont pérennes.

Il n’y a que le profit qui prime, peu importe l’état de misère des peuples.

Plutôt que d’aider par conséquent les peuples à sortir de leur sous-développement chronique qui passe nécessairement par la création des conditions optimales pour leur émancipation politique et l’épanouissement humain, on oeuvre à la mise en place et au renforcement des obstacles pour les maintenir dans la pénombre de l’humanité.

Ainsi les américains ont parfaitement compris toute la quintessence qu’ils peuvent tirer de l’islam dans son expression fondamentaliste, atout maître pour asseoir la domination sur ces peuples assoiffés de dignité humaine d’un pouvoir entièrement acquis à leur politique hégémonique.

Contrôler l’espace méditerranéen c’est contrôler le monde et la Méditerranée est son coeur et son poumon.

Je suis né à Tunis au temps où elle se parait des couleurs de la vie

Tunisia_view_1890s2

Je suis né à Tunis au temps où elle était une ville plurielle, un hymne à la vie où les hommes ne vivaient pas sous la dictature de l’islam.
J’ai eu de la chance d’y naître et d’être né de parents extraordinairement humains.
J’y ai fait mes premiers pas dans le vie où j’ai connu mes premières joies et tristesses.
C’est là où j’ai passé mon enfance et ma jeunesse et où les miens sont enterrés. Je ne pourrais plus jamais m’y rendre et faire le deuil des miens et prendre dans mes bras cette terre que j’aimais tant.
Ma liberté de pensée ne pouvait tolérer que l’amour de la religion prime sur l’amour de l’humain.
Me voici paria parce que chez moi la raison est plus forte que la soumission aux traditions liberticides et scélérates.
Ce n’est pas un crime pour autant, c’est pire encore, c’est une insubordination aux lois de la pire religion jamais donnée à l’homme.
Vivant dans un pays que j’aime tant, qui est la France, qui nourrit ma pensée, mais pour combien de temps encore ?
Il est à craindre que demain cela ne devienne que désillusions, car ce pays fait aussi le choix du pire ennemi de l’homme.
Devrais-je finir mes jours à errer aux quatre coins de la terre sans jamais rencontrer ces êtres qui nous haïssent tant et qui ne jurent que par la mort des insoumis.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Les musulmans se servent du dialogue pour berner les non-musulmans

Quel dialogue avec les musulmans qui sont convaincus qu’il n’y pas meilleure vérité que la leur et que l’islam est une religion parfaite qui doit un jour être partagée par toute l’humanité de gré ou de force ? Le dialogue pour eux est un subterfuge pour amener leurs débatteurs à adhérer à leur vérité. Un musulman est un agent de la kommandantur propagandiste, arrogant, méprisant, ethnocentrique, prosélyte, haineux, psycho-rigide et trop sûr de lui, un Dr Jekyll en public et un Mister Hyde chez lui, possède plusieurs facettes à l’image de l’islam, il voile sa vraie nature pour ne pas effrayer ses interlocuteurs, il ne cherche ni le compromis ni le consensus, il n’a qu’une idée fixe en tête balayer sur le chemin de la vérité de l’islam tous les obstacles qui l’entravent.
S’il fait mine de dialoguer, c’est pour mieux désarmer ses interlocuteurs et endormir leur vigilance afin de leur porter le coup de poignard dans le dos.
Honnêtement comment peut-on s’asseoir autour de la même table qu’un musulman qui est par essence fermé au dialogue et allergique aux questionnements, délirant sur son pouvoir hégémonique et dominateur car Allah l’aurait élevé sur le toit du monde auquel un jour il lui imposera l’ordre de l’islam, guidé par une seule certitude: le monde sera aux pieds de l’islam.
Le dialogue pour lui est un outil de communication qui fait partie de sa stratégie prosélyte. Il fait juste semblant d’endosser des habits d’apparat pour soigner son image et l’image de sa religion. Un gage pour rassurer ses détracteurs et prendre le monde à témoin qu’il est épris de paix et qu’il est dans une démarche constructive.
Le dialogue inter-religieux et pseudo-oeucuménique est une pure illusion d’optique, un mirage,  la plus grande fumisterie de tous les temps qui donnerait des accents de sincérité au dialogue entre le nazisme et le monde dit libre, mais ô combien capitulard et traître à ses propres idéaux humanitaires. Le sacrifice du juif valait bien une poignée de mains à la grande joie du fauve nazi, fort de cette absolution inespérée il avait pu donner ainsi libre-cours à ses desseins funestes pour toute l’humanité.

Soit les partisans du dialogue avec les musulmans sont ignorants de la pensée nauséabonde de l’islam à leurs égards qui leur promet de finir cramés en enfer s’ils ne cèdent pas à ses chants de sirène paradisiaques, vin de date à gogo et l’érection éternelle, soit ils sont naïfs et irresponsables en servant de caution morale et politique aux pires ennemis du genre humain de toute l’histoire universelle, soit ils espèrent les faire fléchir quant à leurs desseins impériaux et hégémoniques en leur faisant entendre la voix de la raison, or un musulman n’a d’oreilles que pour les paroles d’Allah et de Mahomet et n’a d’objectif ultime que l’islamisation de la terre tout entière.
Dialoguer et débattre avec les musulmans revient banaliser le péril mortel de l’islam et ouvrir la voie royale aux musulmans à leur projet de conquête du monde.

Il n’y a qu’un seul islam, celui des islamistes, l’épée dans une main et le Coran dans une autre

Lettre ouverte à Tariq Ramadan par F. Sweydan

« L’islamisme est l’islam politique » clament les laudateurs de l’islam, paisible et inoffensive religion, objet de dévoiement, d’instrumentalisation et de détournement à des fins politiques afin d’instaurer un régime politique totalitaire liberticide faisant de la charia, qui est par définition l’islam lui-même et qu’il ne peut y avoir d’islam sans la charia, la source unique du droit et pour constitution le Coran.
L’islamisme serait ainsi une doctrine antinomique à l’islam que des hérétiques, les islamistes, s’attachent à la diffuser au sein des pays musulmans par par tous les moyens et dont la première victime est l’islam lui-même. Mis à mal, défiguré, dénaturé, violé, par une idéologie dont la finalité est de tuer l’islam lui-même.
Les islamistes n’ont aucun projet velléitaire de cette nature et bien au contraire leur but est de faire redorer son blason à l’islam pour en faire un nouvel ordre mondial: L’idéologie des Frères musulmans est résumée dans leur devise : « Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance ». Plus précisément, les thèmes essentiels de la doctrine des Frères musulmans sont la création d’un État musulman théocratique, le rétablissement du califat, la lutte contre toute tentative de rénovation ou de « modernisation »
de l’islam, la dénonciation de la civilisation occidentale, l’anticolonialisme, le panislamisme et le panarabisme
ainsi que l’anticommunisme.(source http://www.akadem.org/medias/documents/Doc_freres_musulmans.pdf) Ils oeuvrent pour le retour aux sources originelles de l’islam par la destruction des Etats-nations et la réorganisation de l’Etat sur le modèle du Califat musulman soumis à l’autorité d’un Calife, successeur de Mahomet, issu de la tribu de Qoureisch, un leader charismatique qui préside à la destinée politique et religieuse de tous les musulmans regroupés au sein de l’Oumma, la matrice-mère des musulmans.

L’islamisme est la revitalisation de l’islam dans son essence totalitaire et monopolistique dans le contrôle de la vie des croyants.
L’islam doit sa régénérescence actuelle à l’islamisme grâce au souffle du renouveau qu’il répand dans les sociétés musulmanes de plus en plus séduites par le retour de l’islam sur les devants de la scène mondiale, indifférentes au massacre au quotidien dont elles sont les premières cibles et les crimes contre l’humanité perpétrés par leurs coreligionnaires islamo-terroristes qui sont pour eux la force de frappe crainte et redoutée du monde entier et des vaillants combattants dans la voie d’Allah et de Mahomet. Convaincues que l’islam progresse et la victoire est au bout du chemin grâce aux activistes islamistes, elles ne peuvent que s’en réjouir.
Il n’y a pas plus islamistes que les musulmans qui s’affublent du masque de la modération qui jamais n’oseront dénoncer les dérives ultra-violentes des islamistes qui ne font qu’appliquer vigoureusement et rigoureusement ce que le Coran enseigne et ordonne.
L’islam lui-même est politique et l’islamisme n’est que la mise en oeuvre de la feuille de route mahométane pour la conquête du monde dont la réalisation ne pourrait se faire que dans l’intégration des musulmans dans le même espace politique et religieux, c’est-à-dire l’unification de tous les musulmans qui n’est en réalité qu’un délire fantasmagorique quand on connaît le schisme et les divisions qui les minent depuis la mort du fondateur de l’idéologie islamique.
En alléguant que l’islamisme est l’islam politique, on laisse sous-entendre que Mahomet était un parangon de démocratie qui avait érigé la séparation des pouvoirs en dogmes religieux. Comme s’il était un humble chef spirituel, ne s’occupant que des affaires cultuelles. Il était aussi bien un chef politique et un chef de guerre et pire encore un chef mafieux.
Que ceux qui cherchent à nous enfumer avec l’islamisme n’est pas l’islam, comme si le nazisme n’était pas de l’hitlérisme, éclairent ma lanterne sur la vraie différence entre les deux alors que Mahomet lui-même avait fait de l’islam une idéologie totalitaire qui gouverne et codifie la vie de ses sbires dans ses moindres petits détails. Ne leur laissant aucune marge de manoeuvre dans l’organisation et la gestion de leur vie terrestre. L’islam mélange tous les genres et amalgame le sacré et le profane. Il se veut un ordre commun de portée universelle embrassant toutes les sphères de la vie. Pour lui l’humanité doit être unifiée sous sa bannière et qu’il ne saurait avoir d’autres vérités que la sienne dictée par Allah et lui-même. Tout un programme qui en dit long sur la nature tyrannique et génocidaire de l’islam.
Il n’y a pas d’islam du Coran dans une main pour les uns, et un islam de l’épée pour les autres. Il y en a qu’un celui de l’islamisme qui consiste à brandir le Coran dans une main et l’épée dans une autre pour le propager dans le monde.
L’islam n’est pas paix, il est l’épée de la conquête du monde au prix du sang des mécrus. Qu’il y ait des musulmans qui répandent l’islam par la voie du prosélytisme non violent,,le but est le même instaurer la dictature de l’islam. Ce qui ne change rien au fond du problème, puisqu’une fois que l’on tombe sous sa coupe on devient son esclave.

Abraham et son peuple d’Israël, Moïse, Noé et Jésus étaient musulmans sans le savoir

Tous les messies, les juges, les apôtres sont des musulmans avant termes. Il n’y a ni judaïsme, ni Christianisme, il y a l’islam. Dès lors où leurs adeptes sont soumis à dieu, ils sont forcément musulmans. Le monothéisme se confond avec l’islam et l’islam est le parent géniteur du monothéisme.
Il est le monde avant le monde et la voie tracée avant qu’elle ne prenne forme. Il était esprit avant d’être matière incarnée par Mahomet le saigneur de l’humanité et le plus grand imposteur de tous les temps.

Les musulmans qui se veulent le centre du monde alors qu’ils sont totalement à l’est qui confondent le point de gravité avec les points extrêmes sont convaincus sans en apporter aucune preuve, sauf leurs prétendus textes qui n’ont de sacrée que l’apoplexie qu’ils provoquent chez le lecteur, que l’islam est à l’origine de tout et la plus vieille religion jamais apparue sur terre. Il st la Genèse, il existe avant que le monde ne soit monde et avant que les juifs ne se soient aventurés sur le terrain de la révélation. Plus jeune sur le papier mais le plus ancien dans les mystères de la création mythomaniaque islamique.

Pour le résumer, l’islam est je plagie ce qui précède mais ce qui précède c’est moi qui l’ai écrit. Je suis dans la continuité de mes devanciers mais c’est moi qui leur ai ouvert la voie. J’étais déjà en eux et eux ils étaient moi mais avec des masques du judaïsme et du christianisme. Je suis leur substance, leur essence et leur source nourricière. C’est l’islam qui se veut l’original et la copie. Du mensonge il en fait sa vérité, et de la vérité des faits il en fait sa propriété. Chronologiquement, il est le dernier mais dans ses délires hallucinatoires il était déjà là avant tout le monde.

Quant à la langue arabe sacrément jeune mais la plus ancienne car elle était déjà la langue d’Adam et Eve au paradis avant qu’Allah, une divinité du polythéisme arabe pré-islamique, ne les punisse en les expédiant sur terre et leur faire parler l’Araméen, qui est la première langue sémitique dont l’Arabe est un dérivé.

Il a suffi que l’Eternel noue une Alliance avec ‘Abraham l’ancêtre des croyants monothéistes, ce qui reste discutable et sa descendance physique, Isaac, Jacob et le peuple d’Israël pour qu’il se trouve islamisé Tous les messies, les juges, les apôtres sont des musulmans avant termes. Il n’y a ni judaïsme, ni Christianisme, il y a l’islam. Dès lors où leurs adeptes sont soumis à dieu, ils sont forcément musulmans. Le monothéisme se confond avec l’islam et l’islam est le parent géniteur du monothéisme.
Il est le monde avant le monde et la voie tracée avant qu’elle ne prenne forme. Il était esprit avant d’être matière incarnée par Mahomet le saigneur de l’humanité et le plus grand imposteur de tous les temps.

Les musulmans qui se veulent le centre du monde alors qu’ils sont totalement à l’est qui confondent le point de gravité avec les points extrêmes sont convaincus sans en apporter aucune preuve, sauf leurs prétendus textes qui n’ont de sacrée que l’apoplexie qu’ils provoquent chez le lecteur, que l’islam est à l’origine de tout et la plus vieille religion jamais apparue sur terre. Il st la Genèse, il existe avant que le monde ne soit monde et avant que les juifs ne se soient aventurés sur le terrain de la révélation. Plus jeune sur le papier mais le plus ancien dans les mystères de la création mythomaniaque islamique.

Pour le résumer, l’islam est je plagie ce qui précède mais ce qui précède c’est moi qui l’ai écrit. Je suis dans la continuité de mes devanciers mais c’est moi qui leur ai ouvert la voie. J’étais déjà en eux et eux ils étaient moi mais avec des masques du judaïsme et du christianisme. Je suis leur substance, leur essence et leur source nourricière. C’est l’islam qui se veut l’original et la copie. Du mensonge il en fait sa vérité, et de la vérité des faits il en fait sa propriété. Chronologiquement, il est le dernier mais dans ses délires hallucinatoires il était déjà là avant tout le monde.
Quant à sa langue sacrément jeune mais la plus ancienne car elle était déjà la langue d’Adam et Eve au paradis avant qu’Allah, une divinité du polythéisme arabe pré-islamique, ne les punisse en les expédiant sur terre et leur faire parler l’Araméen, qui est la première langue sémitique dont l’Arabe est un dérivé.

Il a suffi que l’Eternel noue une Alliance avec ‘Abraham l’ancêtre des croyants monothéistes, ce qui reste discutable et sa descendance physique, Isaac, Jacob et le peuple d’Israël pour qu’il se trouve islamisé Tous les messies, les juges, les apôtres sont des musulmans avant termes. Il n’y a ni judaïsme, ni Christianisme, il y a l’islam. Dès lors où leurs adeptes sont soumis à dieu, ils sont forcément musulmans. Le monothéisme se confond avec l’islam et l’islam est le parent géniteur du monothéisme.

Il est le monde avant le monde et la voie tracée avant qu’elle ne prenne forme. Il était esprit avant d’être matière incarnée par Mahomet le saigneur de l’humanité et le plus grand imposteur de tous les temps.

Les musulmans qui se veulent le centre du monde alors qu’ils sont totalement à l’est qui confondent le point de gravité avec les points extrêmes sont convaincus sans en apporter aucune preuve, sauf leurs prétendus textes qui n’ont de sacrée que l’apoplexie qu’ils provoquent chez le lecteur, que l’islam est à l’origine de tout et la plus vieille religion jamais apparue sur terre. Il st la Genèse, il existe avant que le monde ne soit monde et avant que les juifs ne se soient aventurés sur le terrain de la révélation. Plus jeune sur le papier mais le plus ancien dans les mystères de la création mythomaniaque islamique.

Pour le résumer, l’islam est je plagie ce qui précède mais ce qui précède c’est moi qui l’ai écrit. Je suis dans la continuité de mes devanciers mais c’est moi qui leur ai ouvert la voie. J’étais déjà en eux et eux ils étaient moi mais avec des masques du judaïsme et du christianisme. Je suis leur substance, leur essence et leur source nourricière. C’est l’islam qui se veut l’original et la copie. Du mensonge il en fait sa vérité, et de la vérité des faits il en fait sa propriété. Chronologiquement, il est le dernier mais dans ses délires hallucinatoires il était déjà là avant tout le monde.

Quant à sa langue sacrément jeune mais la plus ancienne car elle était déjà la langue d’Adam et Eve au paradis avant qu’Allah, une divinité du polythéisme arabe pré-islamique, ne les punisse en les expédiant sur terre et leur faire parler l’Araméen, qui est la première langue sémitique dont l’Arabe est un dérivé.

Il a suffi que l’Eternel noue une Alliance avec ‘Abraham l’ancêtre des croyants monothéistes, ce qui reste discutable et sa descendance physique, Isaac, Jacob et le peuple d’Israël pour qu’il se trouve islamisé ce qui reste discutable et sa descendance physique, Isaac, Jacob et le peuple d’Israël pour qu’il se trouve islamisé malgré lui et tout son peuple avec lui, et obéir à Mahomet comme il doit obéir à Allah, qui n’est ni l’Eternel, ni Yahvé ni Dieu. Dans l’islam on ne peut pas se soumettre et aimer Allah sans en faire autant avec Mahomet qui est au sommet de la hiérarchie messianique. Jésus, Moïse, David, Noé, Abraham, Joseph, doivent tous se prosterner devant lui et le vénérer.
Aucun doute n’est pas permis et tous les émissaires de Dieu à ses « créatures » sont tous musulmans et leur religion était l’Islam, cette religion de soumission et d’assujettissement à une volonté supérieure.

L’islam pré-existait à lui-même, il est en amont et en aval de tout. Il est le commencement et la fin des religions. Les prophètes et les messies étaient tous des musulmans avant l’heure malgré que Mahomet lui-même ni se compagnons n’étaient pas nés musulmans. Comme la mythomanie et le nombrilisme musulmans sont sans limite, il est plus facile de raisonner un fou à lier qu’un musulman.

Tout ce qui est écrit dans le Coran est une vérité absolue. Le pauvre Abraham est islamisé contre son gré au motif qu’il était un véritable serviteur et adorateur d’Allah seul, condition nécessaire pour faire de lui un musulman à l’insu de son plein gré. Il n’était ni un Juif ni un Chrétien. Ses premiers adeptes étaient aussi des musulmans. De même que tous les affidés de Moïse et de Jésus étaient également des musulmans. »« Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison : “ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part ! Car c’est Toi l’Audient, l’Omniscient.
Notre Seigneur ! Fais de nous Tes Soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre-nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c’est Toi certes l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux.
Notre Seigneur ! Envoie l’un des leurs comme messager parmi eux, pour leur réciter Tes versets, leur enseigner le Livre et la Sagesse, et les purifier. Car c’est Toi certes le Puissant, le Sage !
Qui donc aura en aversion la religion d’Abraham, sinon celui qui sème son âme dans la sottise ? Car très certainement Nous l’avons choisi en ce monde; et, dans l’au-delà, il est certes du nombre des gens de bien.
Quand son Seigneur lui avait dit : “Soumets-toi”, il dit : “Je me soumets au Seigneur de l’Univers”.Et c’est ce que Abraham recommanda à ses fils, de même que Jacob : “ô mes fils, certes Allah vous a choisi la religion : ne mourrez point, donc, autrement qu’en Soumis” ! (à Allah).
Étiez-vous témoins quand la mort se présenta à Jacob et qu’il dit à ses fils : “Qu’adorerez-vous après moi” ? – Ils répondirent : “Nous adorerons ta divinité et la divinité de tes pères, Abraham, Ismaël et Isaac, Divinité Unique et à laquelle nous sommes Soumis”.
Voilà une génération bel et bien révolue. À elle ce qu’elle a acquis, et à vous ce que vous avez acquis. Et on ne vous demandera pas compte de ce qu’ils faisaient.
Ils ont dit : “Soyez Juifs ou Chrétiens, vous serez donc sur la bonne voie”. – Dis : “Non, mais suivons la religion d’Abraham, le modèle même de la droiture et qui ne fut point parmi les Associateurs”.
Dites : “Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux Prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis”.
Alors, s’ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s’ils s’en détournent, ils seront certes dans le schisme ! Alors Allah te suffira contre eux. Il est l’Audient, l’Omniscient.
“Nous suivons la religion d’Allah ! Et qui est meilleur qu’Allah en Sa religion ? C’est Lui que nous adorons”.
Dis : “Discutez-vous avec nous au sujet d’Allah, alors qu’Il est notre Seigneur et le vôtre ? À nous nos actions et à vous les vôtres ! C’est à Lui que nous sommes dévoués.Ou dites-vous qu’Abraham, Ismaël, Isaac et Jacob et les tribus étaient Juifs ou Chrétiens ? ” – Dis : “Est-ce vous les plus savants, ou Allah ? ” – Qui est plus injuste que celui qui cache un témoignage qu’il détient d’Allah ? Et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites.
Voilà une génération bel et bien révolue. À elle ce qu’elle a acquis, et à vous ce que vous avez acquis. Et on ne vous demandera pas compte de ce qu’ils faisaient ».
Sourate Al Baqara, versets 127-141
Si l’islam était à l’origine de tout et le moteur du monothéisme, pourquoi a-t-il renié les dix Commandements et tronqué et falsifié les histoires du judaïsme et du christianisme et déversé sur eux des torrents de boue en appelant à la mort de leurs adeptes ?

L’islam n’est une chance pour personne, il est la négation des droits humains

On ne fait pas de la kafala à la saoudienne ou qatarienne, un fourre-tout du droit musulman qui touche aussi bien l’adoption plénière interdite dans l’islam que le droit des étrangers traités comme des esclaves comme c’est la cas au Qatar avec les chantiers de la Coupe du Monde de Football. C’est un régime fortement humiliant, dégradant et attentatoire à la dignité humaine. Un droit scélérat qui frappe aussi les entreprises étrangères qui ne doivent pas détenir plus de 49% des parts sociales. Les travailleurs étrangers qui ont un traitement différencié selon qu’ils soient musulmans ou non ont surtout des obligations et aucun droit.
Ils sont des sujets de seconde zone, traités comme des rebuts humains (la notion de citoyenneté n’existe pas dans le droit musulman). placés l’entière autorité de leurs tuteurs appelés pompeusement parrains ou sponsors, auxquels il leur est interdit de se marier avec des ressortissantes de leur pays d’accueil, ils ne peuvent pas non plus accéder à la nationalité ( le droit de sang est la norme), ni détenir un compte bancaire, ni accéder à la propriété, ni signer un bail de location ou louer une voiture en son nom, aucune liberté de circulation et de culte, ni le droit de de voyager sans autorisation préalable de leurs tuteurs (kafil) qui conservent leurs passeports pendant toute la durée de leur séjour ni acter en justice contre leurs employeurs locaux voire pour pour des affaires civiles ou criminelles où la partie est perdue avant même qu’elle ne soit jugée. Sur 1239 condamnés à mort en 2012 en Arabie Saoudite 212 étaient saoudiens.
Dans ces pays comme tant d’autres pays musulmans ont est étranger à vie, sans droit dont le sort est entre les mains de son kafil.

On ne fait pas de la dhimmitude, un racket institutionnalisé, un statut discriminatoire qui met les juifs et les chrétiens en état d’infériorité vis-à-vis du musulman, moyennant l’acquittement d’une jizya, capitation pour pouvoir vivre et évoluer au milieu des musulmans.
On ne tue pas les homosexuels qui sont une part de nous-mêmes quand on veut affronter la vérité de son état que cet autre tant honni porte en soi.
On se dit pudiques et conservateurs et on consomme les vidéos pornographiques, gays et pédophiles comme on fume la chicha matin et soir et s’enivrer des appels à la prière.
On ne fait pas des mariages pré-pubères un droit protecteur de la petite enfance.
On ne fait pas de la polygamie et la répudiation un droit des femmes.
On n’accorde pas dans l’héritage à la femme la moitié de la part de l’homme et on dit que l’islam est équitable.
On ne condamne pas à mort ou à la prison les musulmans qui exercent leur libre-arbitre.
On ne se revendique pas d’une religion qui pratique l’esclavage.
On ne fait de l’hypocrisie et du mensonge une vertu et de la morale républicaine un vice.
On ne fait pas de l’adoption un élevage sexuel.
On ne fait de la charia cette loi inique , injuste et inhumaine une loi pour les hommes. On ne fait pas de la Charte du Caire un modèle des droits de l’homme.
On ne fait pas du djihad par la terreur et du sexe un chemin de la félicité.
On ne fait pas d’un assassin, raciste, renégat, pilleur, criminel, pédophile, incestueux un exemple à suivre.
On ne se voile jamais la face quand on a le courage de regarder la réalité en face. On ne prend pas pour les meilleurs quand on est nul partout.
On ne fait pas de la vantardise une vertu quand on un fonds de spiritualité en soi.
On ne déclare pas l’égalité comme un sacrilège quand on a de l’humanité en soi.
On interdit pas à ses filles de se marier à l’extérieur de leur religion si on a le respect pas du libre-arbitre.
Plus on verrouille les libertés et on multiplie les interdits, plus on témoigne de l’absence de confiance en soi, de sa fragilité psychologique génératrice des troubles de comportement violents et de sa propre peur de soi et de l’autre que l’on cherche à détruire par tous les moyens pour qu’il y ait plus personne pour nous renvoyer l’image de notre état sauvage. En effet, toute ouverture sur le monde n’est pas sans danger mortel sur une religion qui ne l’est pas.

Si l’islam n’était pas le culte de la mort, les musulmans ne se tueraient pas entre eux

On dit que les faits sont têtus. Qui mieux que la réalité des statistiques pour tordre le cou à cette fable de la fraternité islamique ?
Plus qu’un discours enjoliveur du style tous les musulmans sont des frères et sont victimes de la jalousie maladive des non-musulmans qui leur veulent du mal. De l’enfantillage qui résume le degré d’immaturité psychologique des musulmans et leur incapacité pathologique au dialogue héritée des temps de Mahomet qui ne connaissait du débat contradictoire que la décapitation de ses opposants. Le climat n’a jamais été apaisé entre ses propres Compagnons objet de fascination des salafistes qui contrairement aux Juges et aux Apôtres réglaient leurs différends par le sang.
L’islam est une religion d’agression comme le reconnaît à juste titre le Docteur sulfureux Dalil Boubakeur, son histoire d’origine est jalonnée de meurtres et de scissions:

OMAR 1er (Abû Hafsa ibn al-Khattâb)
Né à La Mecque vers 581 et mort à Médine en 644. Il fut le deuxième Calife des musulmans de 634 à 644. D’abord adversaire de l’Islam naissant, une fois converti, il devint son plus grand défenseur et fit la conquête de la Mésopotamie, de la Syrie, de la Palestine et de l’Egypte. Il fut assassiné par un esclave persan dans la mosquée de Médine.

OTHMâN (ibn affân )
Troisième Calife musulman qui régna de 644 à 656. Il fut le premier notable Mecquois converti qui succéda à OMAR. Il fut préféré à Ali, mais on l’accusa d’être trop matérialiste et de népotisme. En fixant de manière définitive les textes du Coran, il s’attira le mécontentement de plusieurs anciens compagnons de Mohammed et d’Aïcha. Othmân fut assassiné à l’âge de quatre-vingt-deux ans, le 18 Thilhajh, 35 A.H., après avoir régné pendant onze ans.

Ali (ibn Abû Talib) – Quatrième Calife – né à La Mecque vers 600 et mort à Kûfa en 661 –
Cousin germain de Mohammed, père de la postérité du Prophète et époux de sa fille Fâtimah. Il eut deux enfants de Fâtima h: HASSAN et HUSSAYN. Après l’assassinat de Othman (656) il fut reconnu comme le quatrième Calife par les musulmans de Médine.
Mais deux Mecquois TALHA et ZUBAYR, associés de Âyechah (AïCHA), fille d’Abû BAKR, levèrent une armée pour s’opposer à la nomination d’ALI. Celui-ci les vainquit en 656 à la bataille dite du Chameau. Mais le gouverneur de Syrie Mu’awiya ne voulut pas reconnaître le nouveau Calife et après la bataille de Siffin (658), Ali perdit le Califat.
Ali fut assassiné par un Kharijite, (membre de la secte intégriste qui voulait légitimer tout musulman comme étant digne du califat, y compris : un esclave ou un noir observant rigoureusement le Coran). Cette secte musulmane compte environ un demi million d’adeptes particulièrement en Afrique où ils s’appellent les ibadites.
Ali devint le fondateur du mouvement Chi’ite. Il eut deux fils Hassan et Hussayn

HASSAN – Cinquième Calife (625 – mort à Médine 669) –
Il fut nommé cinquième Calife à la mort de son père Ali, mais au lieu de s’opposer à Mu’awiyya, il négocia avec lui sa déposition du califat et retourna à Médine pour mener une vie luxueuse. Il est le second Imâm des chi’ites. Son frère Hussaïn ne reconnut pas le calife Yazïd (680), il répondit à l’appel de ses partisans perses, mais se fit assassiner en chemin à Karbala avec les membres de sa famille. Il est le troisième Imâm des chi’ites.
( source http://www.historel.net/biblecor/02debisl.htm)

Pour paraphraser Ibn Khaldoun « les musulmans se sont mis d’accord pour ne jamais se mettre d’accord », ils se nourrissent de polémiques, de querelles et de guerres, ils ne sont pas des victimes comme ils se plaisent à le seriner. Ni les sionistes, ni l’Occident n’y sont pour rien dans la haine viscérale qu’ils se vouent entre eux. Ils sont les pires ennemis d’eux-mêmes ( Salem Benammar http://ripostelaique.com/la-veritable-ennemi-de-lislam-est-le-musulman-lui-meme.html) et en voici le bilan au cours de ces vingt-cinq dernières années:
plus de 2 millions de morts au Soudan, 300 000 morts en Algérie, des dizaines de milliers de morts en Somalie, des millions de morts dans la guerre fratricide entre l’Irak et l’Iran, des milliers de morts en Egypte, des centaines de morts en Tunisie, des centaines de morts en Syrie et en Irak (les meurtriers sont des musulmans), des dizaines de milliers de morts en Afghanistan (là aussi ils sont musulmans), des milliers de morts au Pakistan, des centaines de morts au Bangladesh et au Bahrein, des centaines de milliers de morts au Yémen en proie à une guerre civile permanente et dans le Nord musulman du Nigéria, des centaines de morts en Arabie Saoudite avec le Qatar, bailleur de fonds du terrorisme musulman, quelques dizaines de morts au Maroc, des morts en pagaille en Indonésie et en Turquie, quelques centaines au Mali, des dizaines de milliers de morts en Libye entre la guerre civile et le terrorisme, des milliers de morts palestiniens en Jordanie dans les années 70, des centaines de morts dans le conflit larvé fratricide Hamas-Fatah.

Ce tour d’horizon concentré essentiellement sur les pays de l’O.C.I. qui est loin d’être exhaustif reflète fidèlement l’impossibilité des musulmans à vivre en bonne intelligence et l’état de santé déplorable de la fraternité islamique qui n’est pas seulement mise à nu par la violence terroriste, il l’est également par les tensions entre les Etats membres eux-mêmes. conflit larvé entre l’Arabie Saoudite sunnite et l’Iran chiite, l’agression militaire de l’Arabie contre le Yémen et ses milliers de morts, et cette guerre interminable qui ne dit pas son nom entre l’Algérie et le Maroc et qui pourrait enrichir de quelques centaines de milliers le bilan des victimes du mythe de la fraternité islamique, sans tenir compte de ses dommages collatéraux sur les pays voisins.

Rien que pour les 9 premiers de l’année 2014, selon James Claper, le directeur du renseignement national américain dans un rapport provisoire, il a été dénombré plus 13 000 attaques terroristes pour plus de 31 000 victimes dont la moitié en Irak, le Pakistan et l’Afghanistan (source le Figaro 27/02/2015.

Il est superflu de brandir l’argument usuel, c’est la faute à l’Occident pour dédouaner le Coran de toute responsabilité en la matière, les auteurs des crimes terroristes sont absolument tous des musulmans de bonne facture qui ne font qu’appliquer cette infâme feuille de route mahométane. Le musulman nourri au biberon du nihilisme, du suprémacisme et de l’égoïsme, cultive le bellicisme comme d’autres cultivent leurs champs pour se nourrir.

L’islam est raciste, Allah et son prophète en témoignent

Je rappelle aux laids, aux petits de taille, aux convertis blancs de peau et qui n’ont rien dans le cerveau, aux noirs africains, les éternels esclaves de l’islam, les asiatiques et surtout les Afghans, les Bangladais et les Pakistanais qui s’embrasent comme des torches vivantes pour des caricatures, et tous les autres à a couleur de la peau tannée par le soleil qui se démènent comme des toxicomanes shootées à l’islamoroïne, au point qu’ils ont perdu la raison qui aiment Mahomet plus qu’eux-mêmes, leurs femmes, leurs enfants, leur vie, leurs parents et leur patrie, ne ratant jamais l’occasion de se flinguer pour lui et nous avec eux, vous ne serez jamais les heureux élus d’Allah parmi lesquels il devra choisir son Mahdi.
Vous devez être blancs de peau comme un scandinave car cet horrible raciste Allah associe cette couleur à la pureté de l’âme,  à l’origine ethnique et au sang.  Du pur ethno-différentialisme mahométan mais quand on a perdu ses facultés de discernement, muré dans un déni psychiatrique, sourd et aveugle, on entend guère les messages  de bon sens et on ne distingue pas non plus les couleurs. L’insensé a du sens et le sens est un non-sens.
Allah très féru de la couleur blanche par la voix  de Mahomet a établi le profil ci-après de l’IMAM MAHDI, le Messie tant attendu qui ne viendra jamais car si Allah avait la capacité de le créer il aurait sorti les musulmans de la longue et angoissante nuit dans laquelle ils s’y trouvent depuis 1436 ans.
Selon Mahomet, à se demander s’il n’est pas lui-même le vrai Allah. Tellement il est obsédé par la surestimation de l’image de soi, rongé par la peur de  se voir moins aimé qu’ Allah promettant les pires châtiments à ceux qui faillent dans leur amour pour lui : Aucun d’entre vous n’est vraiment croyant tant qu’il ne m’aime pas plus que ses enfants, son père et tous les gens. » (rapporté par Al-Boukhari et Muslim),« Il y a trois choses dont la possession apporte au croyant la douceur de la foi : C’est qu’Allâh et Son Messager lui soient plus chers que tous les autres, qu’il n’aime une personne que pour Allâh et pour nulle autre raison, et que le fait de retourner à la mécréance lui soit plus répugnant que d’être jeté dans le feu.»(rapporté par Boukhari et Muslim) qui exige de ses disciples obéissance, amour et vénération, ce qu’aucun autre prophète ne l’avait fait avant lui: « M’obéir c’est obéir à Allah et obéir à Allah c’est m’obéir »
(Coran 4:80 4:59 24:56),« Vous ne serez pas de bons musulmans tant que vous ne m’aurez pas substitué à votre conscience personnelle et que vous n’aurez nulle angoisse à vous soumettre totalement à mes décisions » (Coran 4:65) le futur Messie doit remplir les conditions ci-après qui serait son clone avec les traits physiques en moins qui sont ceux d’un bel éphèbe promis au paradis:
Wa Yaţūfu `Alayhim Ghilmānun Lahum Ka’annahum Lu’ulu’uun Maknūnun
(Coran LII, 24 > Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées)

Yaţūfu `Alayhim Wildānun Mukhalladūna Bi’akwābin Wa ‘Abārīqa Wa Ka’sin Min Ma`īnin
(Coran LVI, 17-18 > Parmi eux circuleront des garçons éternellement jeunes, avec des coupes, des aiguières et un verre d’une liqueur de source)

Wa Yaţūfu `Alayhim Wildānun Mukhalladūna ‘Idhā Ra’aytahum Ĥasibtahum Lu’ulu’uāan Manthūrāan
(Coran LXXVI, 19 > Et parmi eux, circuleront des garçons éternellement jeunes. Quand tu les verras, tu les prendras pour des perles éparpillées),

Son nom sera le même que celui du messager d’Allah, c’est-à-dire Muhammad. En plus, le nom de son père sera Abdullah mort 4 ans avant sa naissance.  Il semblerait que le saigneur de l’humanité serait resté 4 ans en gestation dans le ventre de sa mère Amina. Le miracle de la procréation assistée à la mode islamo-bédouine. Son titre sera le Mahdi, ce qui signifie le bien guidé. L’infâme prophète, celui que j’ai qualifié un jour du père naturel d’Adolf Hitler et qui m’avait valu le courroux  des musulmans « modérés » qui font le choix de la justice républicaine pour décapiter la liberté d’expression, l’a aussi appelé Khalifatullah, ce qui veut dire « le représentant d’Allah ».
Famille et lignage

L’Imam Mahdi appartiendra à la tribu des Qurayish, celle de Mahomet une tribu de brigands et des voleurs des quatre chemins, des sans foi ni loi, et à la famille de Fatima, de la descendance de l’Imam Hassan.
Caractère
Il aura le caractère et les traits immoraux du Messager d’Allah. En une nuit, Allah lui accordera des qualités uniques de foi, de piété, de commandement et de savoir, d’où le titre de Mahdi.
Lieu de naissance
Il naîtra à Madinah Sharif, Yathreb, cette ville spoliée aux Juifs qui ont tous les droits sur cette terre d’Arabie, cauchemar de l’humanité .
Caractéristiques physiques
Il sera grand, blanc de teint, il aura un front large et un nez aquilin, et un grain de beauté sur sa joue droite. »
PS Voici le texte d’origine A vous de juger

Détails sur l’IMAM MAHDI
Les faits suivants sont tirés des paroles du Messager d’Allah( Sallallahu alayhi wasallam):
Nom et titre
Son nom sera le même que celui du Messager d’Allah Sallallahu alayhi wasallam, c’est-à-dire Muhammad. En plus, le nom de son père sera Abdullah. Son titre sera le Mahdi, ce qui signifie le bien guidé. Le saint Prophète Sallallahu alayhi wasallam l’a aussi appelé Khalifatullah, ce qui veut dire « le représentant d’Allah ».
Famille et lignage
L’Imam Mahdi appartiendra à la tribu des Qurayish et à la famille de Fatima, de la descendance de l’Imam Hassan.
Caractère
Il aura le caractère et les traits moraux du Messager d’Allah (Sallallahu alayhi wasallam). En une nuit, Allah lui accordera des qualités uniques de foi, de piété, de commandement et de savoir, d’où le titre de Mahdi.
Lieu de naissance
Il naîtra à Madinah Sharif
Caractéristiques physiques
Il sera grand, blanc de teint, il aura un front large et un nez aquilin, et un grain de beauté sur sa joue droite

Les musulmans

Paru dans Dreuz sous le titre: Les musulmans sont les derniers de la classe. Et ils veulent être nos maîtres ?

Nos rêves sont leurs cauchemars, nos cauchemars sont leurs rêves.

Ils sont à l’ère de la pisse de chameau et nous sommes à l’ère de Boson

Ils aiment la mort plus que tout pour l’ignoble cause de leur religion nous aimons la vie pour transmettre la lumière aux générations futures.

Ils aiment leur religion plus que leurs enfants, leurs femmes et leurs parents et nous n’avons d’yeux que notre progéniture, nos femmes, nos parents et nos semblables.

Ils ne jurent que par leur religion qui fait le malheur des femmes et des enfants et nous croyons qu’il n’y a de religion que l’amour de la vie.

Ils détruisent tout sur leur passage réduisant en cendres l’histoire et la culture des peuples conquis, nous sauvons la mémoire violée et ensevelie des peuples.

Ils ont l’obscurité nous avons la lumière.

Ils sont destructeurs nous sommes bâtisseurs.

Ils conjuguent le passé nous conjuguons le présent et le futur.

Ils sont statiques nous sommes dynamiques.

Ils sont le néant nous sommes la vie.

Ils sont esclaves nous sommes des hommes libres.

Ils ont l’ignorance nous avons la science.

Ils sont plus musulmans qu’humains  nous sommes fiers d’être humains.

Ils prêchent la haine et l’abomination du juif, du chrétien, de l’apostat , du laïc, et du démocrate ,nous appelons à l’amour, à la tolérance et à la fraternité humaine sans exclusive.

Ils s’enivrent du sang humain nous dégustons le vin de notre terroir.

Ils égorgent les hommes nous sauvons des vies.

Ils sont ethnocentriques et nazis dans les tripes nous sommes humanistes, pacifistes et dévoués pour les droits de l’homme et du vivre ensemble.

Ils sont nourris au biberon de la violence et du nihilisme de la  naissance jusqu’à la mort et nous sommes épris de paix et de justice tout au long de la vie.

Ils sont les premiers à profiter des bienfaits de ces peuples que leur livre ordonne d’exterminer, nous avons le malheur de creuser nos propres tombes en les accueillant.

Ils nous témoignent jamais de leur reconnaissance et gratitude, notre générosité est un droit pour eux.

Ils ne vont jamais chez leurs frères opulents, ils savent qu’ils y seront traités comme des vauriens et chez les koffars ils auront tout pour être si bien.

Ils font de l’irrationnel,  de l’insensé et de la barbarie leur mode de vie et nous faisons de la raison et du libre-arbitre le moteur de notre existence.

Ils dilapident des fortunes dans le clinquant et le faste et nous dépensons les nôtres dans le progrès humain.

Ils construisent des mosquées cathédrales alors que leurs peuples  croulent sous la misère et nous les soignons gracieusement dans nos hôpitaux.

Ils font de la Charia une loi pour anéantir les hommes et les libertés et nous faisons de nos lois une source des libertés et de justice.

Ils ne veulent pas des égalités entre les hommes et les sexes au nom de leurs dogmes et ils sont les premiers à profiter de nos lois.

Ils ont la tristesse nous avons la joie de vivre.

Ils sont sans foi ni loi ni morale, nous avons le respect des lois et de la morale.

Ils violent le droit des enfants nous protégeons les nôtres avec notre droit.

Ils font de leur faux prophète un seigneur de l’humanité, il est juste pour nous son saigneur.

Ils se veulent la meilleure nation humaine, nous leur disons que la vantardise est le propre des cancres.

Ils prônent le suprémacisme nous prônons l’égalitarisme.

Ils lapident leurs femmes et décapitent leurs victimes au temps même de Mahomet nous leur rappelons qu’à force de semer la mort ils vont récolter sa tempête.

Ils font de leur religion une science et de leurs imams des savants alors que la science est l’oeuvre de l’homme et l’ennemie des dogmes.

Ils sont pour la guerre nous sommes pour la paix.

Ils veulent conquérir le monde par la terreur, un jour le monde se réveillera et fera de la terre leur tombe.

Ils sont à la traîne de l’humanité  nous sommes à la pointe.

Ils prétendent que la pisse de chameau est un remède contre le cancer et les mêmes viennent faire soigner le leur chez les »infidèles ».

Ils n’ont jamais rien apporté au bien-être commun des hommes nous avons tout fait pour l’humanité.

Ils sont atteints du délire de grandeur aveuglés par leur arrogance et suffisance et nous avons l’humilité chevillée au corps.

Ils font du plagiat et du copier-coller des découvertes qui auraient changé la face du monde, nous sommes là pour démystifier leur imposture.

Ils ne traduisent rien nous avons tout traduit.

Ils font des orphelines et des indigentes des esclaves sexuelles nous adoptons des enfants pour leur donner une dignité.

Ils innocent les violeurs et condamnent les victimes nous protégeons les victimes et réprimons les violeurs.

Ils se détestent  à mort et ça 1436 ans que cela dure nous sommes solidaires.

Ils méprisent leurs pauvres nous donnons aux nôtres les moyens de sortir de leur pauvreté.

Ils ont fait des noirs et des captifs une vulgaire marchandise et nous en les avons donné leur liberté.

Ils pratiquent des mariages pédophiles et nous faisons de nos enfants des phares pour éclairer l’avenir.

Ils relèguent leurs femmes nous émancipons les nôtres.

Ils ont peur de s’ouvrir au monde nous sommes en quête permanente d’ouverture.

Ils font du Coran leur seul livre nous nous nourrissons de millions de livres.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

NB Ce post ne vise que les musulmans qui s’y reconnaissent

L’islam ou le cercueil » ce que la France et l’Occident n’ont toujours pas compris

Les tueurs à gage d’Allah ont tué des touristes français au Musée du Bardo en Tunisie parce qu’ils ne sont pas musulmans et ils n’ont rien à faire en dar al-islam, pays de la piété. On les persécute et harcèle chez eux comme à Reims parce qu’ils heurtent les règles de bienséance islamiques, à savoir la charia. 
Partout où ils sont, ils ne sont pas tolérés. Ils n’ont plus désormais le choix s’ils tiennent à leur vie.
Soit l’islam soit la valise, leur terre n’est pas leur terre c’est une terre cible de l’islam, une terre de conquête, dar al-harb, il est hors de question pour lui d’y mettre les formes.
A la guerre comme à la guerre, ni convention à respecter ni laisser sa chance à l’ennemi, qui ne pourra plus trouver son salut que dans la reddition et la soumission : »Combattez ceux qui ne croient point en Allah ni au Dernier Jour, (qui) ne déclarent pas illicite ce qu’Allah et Son Apôtre ont déclaré illicite, qui ne pratiquent point la religion de Vérité, parmi ceux ayant reçu l’Ecriture! Combattez-les jusqu’à ce qu’ils paient la jizya (capitation) directement et alors qu’ils sont humiliés » . La jizya est une taxe frappant exclusivement les non-musulmans. Le verset 5 de cette sourate est tout aussi rassurant sur les inimitiés de l’islam pour les non-musulmans: « Quand les mois sacrés seront expirés, tuez les Infidèles quelque part que vous les trouviez! Prenez les! Assiégez-les! Dressez pour eux des embuscades ».
L’islam se veut au-dessus des lois des hommes, jugées impures et imparfaites, continuera à faire des siennes tant que le monde ne se plie pas à ses lois ni paix ni trêve surtout qu’aujourd’hui il sent qu’il est en position de force et que l’adversaire est de plus en plus en situation de faiblesse. Rusé, perfide et habile manoeuvrier, il a l’art de se camoufler, de prendre les couleurs de son nouveau milieu d’accueil, de se fondre dans le paysage comme un caméléon,qu’il ne l’est pas mais dont il prend la forme pour abuser de la crédulité de ses « hôtes », endormir leur vigilance jusqu’au jour où il sent que sa proie est mure pour être dépecée et il abandonne ainsi sa carapace de caméléon pour redevenir l’alligator qu’il est. Il arrive en Dr Jekyll et finit en Mr Hyde. 
Dans une interview aux  » Cahiers d’Europe « , septembre 1996, n° 1.Maxime Rodinson a parfaitement résumé cette la personnalité bicéphale de l’islam dans laquelle il arbore le masque de la belle pour dissimuler sa nature hideuse et effrayante  » [Anciennement] La propagation (de la foi musulmane) par la lutte armée (djihad) se faisait quand les circonstances étaient favorables ; lorsqu’elles ne l’étaient pas et que l’ennemi était plus puissant que soi, on attendait  » Et lorsqu’on lui demande  » Ce désir de conquête (des musulmans) se perpétue-t-il aujourd’hui ? « , il répond :  » Il est dans la tradition. Des textes et des coutumes subsistent. Même si on l’exerce pas pendant une période, il peut resurgir. Pour le moment, les Occidentaux (soit chrétiens, soit athées) sont les plus puissants. Par conséquent, les croyants doivent s’en accommoder et ne pas faire une guerre qu’ils sont sûrs de perdre ; ou bien il faut trouver des méthodes différentes (où les armes des plus faibles peuvent être efficaces, guérilla, terrorisme). « . (6) 
Les musulmans sont exhortés à ne pas faire des vagues quand les rapports de force ne sont pas à leurs avantages. Adoptant un profil bas pour ne pas réveiller les soupçons et donner l’illusion à l’ennemi qu’ils sont la paix personnifiée: »Ne faiblissez pas! Ne faites pas appel à la paix quand vous êtes les plus forts. Dieu est avec vous: il ne vous privera pas de la récompense due à vos œuvres. »(Coran XLVII,35). 
Cette citation de Montalembert « quand je suis faible, je vous réclame la liberté au nom de vos principes; quand je suis fort, je vous la refuse au nom des miens.  » va comme un gant à Mahomet.
L’affaire de Reims n’est pas un banal incident pour qu’elle soit rangée dans la rubrique des faits divers parmi des milliers d’autres, elle est le signe qu’aujourd’hui l’islam sort en fin du bois et ne fait plus mystère de ses intentions velléitaires et hégémoniques d’une part et d’autre part il dessine aux Français les contours du sort qu’il leur réserve s’ils persistent dans d’autres voies que la sienne: 
Sourate 8 : Le butin (Al-Anfal) »
« 39. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Dieu. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Dieu observe bien ce qu’ils oeuvrent. »
« 123. Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez que Dieu est avec les pieux.
« 

Aux Tunisiens qui font de la calomnie une arme pour m’achever

Si je devais tendre à chaque fois l’oreille aux rumeurs qui courent sur mon compte, j’aurais de quoi remplir une encyclopédie que j’aurais monnayée pour assurer mes arrières et enrichir les potins des cafés de natte tunisiens.

Paraît-il qu’en de nombreux tunisiens, qui m’en veulent pour mes écrits peu tendres et au goût très amer  sur leur prophète de l’ignominie et la barbarie et leur religion infâme et abominable sont convaincus que je suis à la solde d’Israël. Après tout cela n’a rien d’injurieux et diffamatoire en ce qui me concerne, quand on sait que les dirigeants palestiniens préfèrent se faire soigner dans les hôpitaux « sionistes » que les leurs.

Au moins ils me reconnaissent une vertu rare chez eux c’est mon immunité contre le virus de l’islam. Contrairement à eux, je suis un sujet sain. Il est difficile pour eux d’en dire autant avec un corps gangrené par le djihad du sexe , du terrorisme, de l’antipatriotisme, l’obscurantisme, le fanatisme, le fatalisme, le défaitisme, l’inculture, la fainéantise, la haine de soi et de l’autre, l’ignorance et l’archaïsme.

Si ces colporteurs ont des preuves de leurs assertions qu’ils les rendent publiques et je leur offrirais un séjour sans eau ni vivres dans le désert de leur Arabie satanique pour tester  leur esprit de combat dans des situations extrêmes.

La calomnie ne grandit pas son auteur, elle le rabaisse et le tue à petit feu à cause de la jalousie qui le ronge et le mine. La lâcheté d’un homme se mesure à l’aune de la calomnie propagée sur celui qu’il ne peut atteindre par l’intelligence et le verbe franc et argumenté.

Je n’ai que mépris et dédain pour ceux qui pensent m’abattre en répandant la crasse qui les étouffe sur mon compte.

Quand on est pas capable d’escalader les sommets de la montagne, on hurle son désespoir comme un putois puant. Pauvres Tunisiens qui ont fait de leur si beau pays en l’espace de 58 mois une nouvelle Somalie. Trop occupés à jeter la pierre sur autrui plutôt que de balayer devant leurs portes obstruées par des montagnes d’ordures nauséabondes qu’ils vomissent comme un cracheur de feu. Espérons qu’ils sauront méditer sur le sens de cette citation de Pierre-Claude-Victor Boiste qui leur va comme un kamiss afghan: « Les inférieurs, en quoi que ce soit, se vengent par la calomnie et la médisance. »

Pourquoi les musulmans ne condamnent jamais les crimes contre l’humanité de leurs frères djihadistes

Funérailles du bébé palestinien tué par des extrémistes juifs, le 3 août 2015 dans le village de Douma en Cisjordanie

Les juifs de tous bords descendent dans la rue pour condamner vigoureusement et sans réserve les actes inqualifiables et innommables de leurs extrémistes comme ils viennent d’en faire la démonstration suite à la mort d’un bébé palestinien brûlé vif dans l’incendie criminel de sa maison par des brebis galeuses radicales  israéliennes.  Un crime qui a plongé l’opinion publique et les autorités israéliennes dans l’horreur et l’indignation.  Benjamin  Netanyahou  n’avait pas manqué de le dénoncer comme un acte terroriste, qualificatif rarement employé en Israël lors des attaques anti-palestiniennes.

Un contraste terrible avec le silence pesant dans le monde musulman à tous les niveaux, la rue comme les dirigeants politiques,  suite à l’enlèvement et assassinat par le Hamas de trois adolescents israéliens le 12 juin  2014 à l’origine  directe des représailles sanglantes menées par le Tsahal à Gaza pour un bilan de 64 soldats israéliens tués et près de 1750 palestiniens qui ont trouvé la mort.

eyal gilad naftali

Est-ce que des manifestations de désapprobation et de condamnation de ces meurtres portant la signature du Hamas auraient changé le cours de l’histoire et auraient permis d’épargner ce bain de sang qui a fait des victimes innocentes  ? Il est évident que cela aurait fait réfléchir Israël avant d’envisager l’opération militaire coûteuse en hommes et en moyens militaires et financiers.

Les musulmans restent toujours impassibles et indifférents  sur les crimes monstrueux de leurs extrémistes et ne sortent de leur réserve maladive que pour appeler aux meurtres des athées, apostats et les caricaturistes. ,

Ils ne condamnent jamais ce que le Coran et la Sunna prescrivent. Condamner le meurtre d’un juif est tout simplement un acte blasphématoire, une violation flagrante des prescrits coraniques et de la Tradition mahométane:
« . Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier de Dieu. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur, »

« Les croyants combattent dans le sentier de Dieu, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut. Eh bien, combattez les alliés de Diable, car la ruse du Diable est certes, faible.
Sourate 8 : Le butin (Al-Anfal) »

« 39. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Dieu. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Dieu observe bien ce qu’ils oeuvrent. »

« 123. Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez que Dieu est avec les pieux.

5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux »

Le Coran Sourate II La Génisse, verset 214/217 : Persécuter (les croyants) est plus grave que TUER (les Impies).

Il s’agit explicitement au regard des extraits ci-dessus d’un appel au meurtre en raison de la religion.

Le Coran Sourate II La Génisse, verset 187/191 : TUEZ-LES partout où vous les atteindrez ! EXPULSEZ-LES d’où ils vous ont expulsés ! La persécution [des croyants] (fitna) est pire que le meurtre. [Toutefois], ne les combattez point près de la Mosquée Sacrée avant qu’ils vous y aient combattus ! S’ils vous y combattent, TUEZ-LES ! telle est la ‘récompense’ des Infidèles.

Le Coran Sourate III la famille d’Imran 122/127: (Allah fait cela) afin que vous tailliez en pièces ceux qui sont infidèles, (pour que) vous les culbutiez et qu’ils sen retournent déçus.
Le Coran sourate IX Revenir de l’erreur ou l’immunité, verset 5 : Quand les mois sacrés seront expirés, TUEZ les Infidèles quelque part que vous les trouviez ! Prenez-les ! Assiégez-les ! Dressez pour eux des embuscades ! S’ils reviennent [de leur erreur], s’ils font la Prière et donnent l’aumône (zakât), laissez-leur le champ libre !

Le Coran sourate V La Table est servie verset 37/33: La récompense de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre sera d’être TUES ou d’être CRUCIFIES, ou d’avoir les mains et les pieds opposés tranchés ou d’être bannis de leur pays.

Cest déjà beaucoup plus clair, une religion généreuse en assassinats et en tortures, voilà la religion « de paix et d’amour »…

La loi musulmane pour les infidèles:

* la mort par crucifixion,
* les mains et les pieds opposés tranchés.

Suite de la précédente sourate (Le Coran sourate V La Table est servie), verset 37/34 : « … excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

Donc sauf à se convertir, naturellement, l’islam ou la mort, le « cercueil ou la valise »…

Pourquoi tout processus de paix, signé avec l’Islam est voué à l’échec? Réponse :

Le Coran sourate IV les Femmes verset 91/89 : [Les hypocrites] aimeraient que vous soyez impies comme ils l’ont été et que vous soyez à égalité [avec eux]. Ne prenez pas parmi eux de patrons (‘awliyâ’) avant qu’ils émigrent (sic) dans le Chemin d’Allah ! sils vous tournent le dos, prenez-les et TUEZ-LES où que vous les trouviez ! Ne prenez, parmi eux, ni patron ni auxiliaire.

Il est évident que jamais les musulmans ne vont compatir pour les victimes de leurs extrémistes qui sont en réalité les vrais musulmans qui appliquent rigoureusement les prescrits de leur foi.

Le Coran n’existe donc uniquement que dans le but de faire triompher l’islam, par la force, au dessus de tous et partout.

Et encore des prescrits qui glaceraient d’effroi les plus téméraires des hommes:

Le Coran, Al-Maidah 51. Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

Le Coran sourate IV Les Femmes verset 93/91 : Vous trouverez d’autres [hypocrites] qui désirent vivre tranquilles avec vous et tranquilles avec les leurs… Sils ne se rendent pas à vous et ne déposent pas les armes, prenez les et TUEZ-LES où que vous les acculiez ! Sur ceux-là, Nous vous accordons un pouvoir éclatant.

Voilà le sort que les musulmans nous réservent à nous [hypocrites] qui désirons « vivre tranquilles » avec nous-mêmes. Si l’on ne se rend pas à eux et ne déposons pas les armes, le coran demande de nous prendre et de nous tuer où que l’on soit. Car sur nous, Allah accorde un pouvoir éclatant !…

.
Coran sourate IX, 29 : Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d’ entre les hommes des Écritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu ils payent le tribut de leurs propres mains et qu’ils soient soumis.

Le Coran Sourate IV Les Femmes verset 102/101 : Les Infidèles sont pour vous un ennemi déclaré.
Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 40/39 Appel aux armes : Et combattez-les jusqu’à ce que le culte entier soit rendu à Allah

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 47/45 : O vous qui croyez ! quand vous rencontrez une troupe (ennemie) soyez fermes ! invoquez beaucoup Allah ! Peut-être serez-vous bienheureux !.

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 62/60 préparez contre (ces Infidèles) ce que vous pourrez de force et de chevaux par quoi vous effraierez l’ennemi d’Allah !

Le Coran sourate IX verset 30 : Les juifs ont dit : Ozaïr est fils d’Allah. Les Chrétiens ont dit : Le Messie est le fils d’Allah. Tel est ce qu’ils disent. Qu’Allah les tue !=

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 17 : (Croyants !) vous n’avez donc point tué ces Infidèles, mais c’est Allah qui les a tués.

Le Coran sourate IX Revenir de l’erreur, verset 41 : Lancez-vous légers et lourds. Menez combat de vos biens et de vos personnes dans le chemin d’Allah.

Le Coran sourate IX verset 124/123 : Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des Infidèles qui sont dans votre voisinage! Qu’ils trouvent en vous de la dureté !.

Le Coran sourate XLVII, Mahomet, verset 37/35 : Ne faiblissez donc pas ! N’appelez point à la paix alors que vous avez la supériorité ! Allah est avec vous et Il n’abolira pas vos (louables) actions. N’appelez point à la paix.

Le Coran sourate 48 Le succès verset 16 : Vous êtes appelés contre un peuple plein dune redoutable vaillance, (ou bien) vous les combattrez ou bien ils se convertiront à l’islam.

Le Coran sourate 48 Le succès verset 29 : Mahomet est l’apôtre d’Allah. Ceux qui sont avec lui sont violents à l’égard des Infidèles et compatissants entre eux.

Le Coran sourate 49 Qâf verset 15 : Les croyants sont ceux qui ont mené combat de leurs biens et de leurs personnes dans le chemin d’Allah.

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 66/65 : O Prophète !, encourage les Croyants à combattre ! S’il se trouve parmi vous vingt hommes constants, ils en vaincront deux cents. Sils sen trouvent cent, ils vaincront mille de ceux qui sont infidèles !.

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 67/66 : Sil se trouve parmi vous cent hommes constants, ils en vaincront deux cents. Sil sen trouve mille, ils en vaincront deux mille avec la permission d’Allah .

Manifester sa colère et témoigner de sa sympathie pour un juif serait condamner à posteriori le massacre des Banu Qoreydha des mains de Mahomet lui-même et le nettoyage religieux dont furent victimes les Juifs de Médine, Yathreb, ville juive à l’origine.

Les musulmans ne vont pas s’indigner des crimes commis par Mahomet et encouragés par le Coran, il préfèrent se faire les avocats de leurs activistes en clamant leur litanie indécente favorite: ce n’est pas ça l’islam.  Comme ils ont l’art de tout pervertir et de se faire passer pour les vraies victimes, ils s’illustrent de plus en plus  dans les délires complotistes du style l’E.I. est une créature sioniste alors qu’il fait fureur au sein de la jeunesse musulmane du monde entier et chez les convertis.
Chapeau bas aux sionistes d’avoir réussi à corrompre la jeunesse musulmane si leur théorie est valide.

L’amalgame ce sont eux-mêmes qui le font en se gardant de crier haut et fort leur rejet de la barbarie des leurs là où les juifs se démarquent de leurs brebis galeuses.

Qu’on arrête de me demande de faire la différence entre les modérés aphones et les activistes enragés. Les activistes d’aujourd’hui étaient aussi les modérés d’hier. Un musulman s’il est vraiment musulman ne peut désapprouver un acte qu’il doit accomplir demain s’il veut être en règle avec la feuille de route mahométane. Ben Laden lui-même était un bon musulman modéré à sa jeunesse.

PS Je condamne sans réserve le meurtre du petit Ali qui est à mes yeux un crime contre l’humanité. Tuer un enfant, c’est tuer l’humanité tout entière. Tous mes voeux d’un prompt rétablissement pour son frère et ses parents qui sont entre la vie et la mort en espérant que la justice israélienne saura faire preuve d’une impartialité  et sévérité sans failles et condamner les terroristes à des peines exemplaires.

Voter pour Sarkozy, c’est voter contre la France et pour le Qatar

Il faut que les électeurs règlent son compte à Sarko. Il n’a pas à être présent sur le terrain après avoir été expulsé par les urnes. Avec lui, c’est la wahhabisation assurée de la France et la mise de son armée sous les ordres du Qatar qui pourrait ainsi donner libre-cours à sa soif de grandeur .

Cet homme mégalomane capable de vendre la France pour satisfaire ses goûts de luxe, est un danger pour la France, son retour est une insulte aux patriotes.

Tout doit être mis en oeuvre pour lui interdire l’accès au terrain politique. en amont.  Sa victoire en 2017 n’est pas utopique, elle est des plus vraisemblables. Dans un face-à-face avec Marine le Pen, il aura toutes les chances de rafler toutes les voix de gauche, du centre et de l’extrême gauche. Sa réserve de voix pourrait lui garantir un écart considérable avec la candidate du FN. 2012 n’aura servi pour rien et Sarkozy pourrait proclamer: la France c’est moi et j’en ferais ce que je voudrais.   Après l’avoir embrasée pendant son quinquennat 2007-20012, fort de l’adhésion massive des électeurs qui lui accorderaient un nouveau chèque en blanc, une reconnaissance explicite de sa politique incendiaire et anti-France, il pourrait endosser en toute impunité  de nouveau ses habits de pyromane. Qui oserait croire un seul instant qu’il deviendrait comme par enchantement un soldat du feu pour éteindre ce qu’il avait allumé lui-même ? Il est à craindre que la majorité des lecteurs n’aient pas la lucidité nécessaire pour évaluer la portée politique de leurs bulletins de vote.

Sarko porte une grave responsabilité dans la crise humanitaire qui frappe la Libye et la Syrie et un degré moindre la Tunisie et qui avait failli embraser l’Egypte. Sans lui ni l’Aqmi ni Boko Hraram ne se seraient dotés d’armes redoutables de fabrication française parachutées sur la Libye qui ont servi pour tuer des soldats français au Mali et répandre la terreur dans la région.

Ce pyromane à la fibre patriotique douteuse sans scrupule ni vergogne, effronté, qui devrait être derrière les barreaux si la France n’était pas une république bananière, ami du Qatar auquel il a vendu l’honneur de la France, cherche à se faire passer pour un Zoro, le sauveur de la France et de l’Europe occidentale.

Grâce à lui, le Qatar connu pour son art d’acheter ses amis pour en faire ses obligés, un micro caillou désertique, cet Emirat-terroriste maître du P.S.G. dont il a fait la vitrine du wahhabisme arrogant et conquérant, qui se rêve en leader suprême du monde arabophone a réussi sa mutation biologique. Du petit crapaud infect et monstrueux, disgracieux et répugnant, avaleur de mouches et d’insectes, il est devenu un prédateur féroce qui veut engloutir la France elle-même. Un pays à l’histoire sortie du sable en 1971 qui s’attaque à des pays glorieux de l’humanité. Mais avec les félons et les anti-France, il pourrait .

Il est responsable avec ses complices Cameron et Obama de la mort des centaines de milliers de personnes, de l’état de chaos en Syrie et en Libye de la mort de lente de la Tunisie et à l’origine direct des vagues « migrationnistes » qui déferlent sur l’Europe actuellement qui font peser des sérieuses menaces sur sa pérennité humaine et nourrir la montée inexorable de la xénophobie réactionnelle.

Le mot d’ordre de Mahomet à ses fidèles: « Tuez mes ennemis, mes ennemis sont vos ennemis, tuez-les »

 media

 « Entre 200 000 et 500 000 manifestants musulmans ont défilé dans les rues de Dacca, au Bangladesh, samedi 6 avril. Ils réclament la pendaison de blogueurs athées. Le mouvement islamiste à l’origine de cet appel, le Hefajat-e-Islam, » source RFI 6 avril 2013.

Washiqur Rahman, Avijit Roy et Amanta Bijoy Das, trois jeunes blogueurs athées assassinés au Bangladesh au nom d’Allah Akbar en l’espace de 4 mois depuis le début de l’année  2015 parce qu’ils ne SE reconnaissent pas dans les valeurs de l’islam. Ce qui est déjà un crime en soi qui doit être puni sévèrement:

Coran 16-106 « Qui que ce soit qui, après avoir accepté la foi en Allah, exprime la Non-Croyance – sauf sous la contrainte, son cœur demeurant ferme dans la Foi – sur ceux de tels hommes qui ouvrent leur cœur à la Non-Croyance, sur eux est la Colère d’Allah, et une peine terrible sera la leur. »

84 intellectuels athées très critiques à l’égard de l’islam figurent sur une liste noire des hommes à abattre. Des apostats qui méritent la mort aux yeux de Mahomet:

Récit d’Abdullah : “ Le messager d’Allah a dit :- Il n’est pas permis de prendre la vie d’un musulman qui témoigne qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que je suis le messager d’Allah sauf dans ces trois cas : l’adultère marié, l’homicide, et celui qui quitte l’islam, abandonnant la communauté. ” (Muslim XVI 4152-55  & Bukhari 9.83.17 )

D’après ‘Ikrima, une fois Ali brûla quelques gens. Informé, ibn ‘Abbâs dit: «Si c’était moi je ne les aurais pas brûlés; car le Prophète  a dit: “Ne châtiez pas par le châtiment que Dieu utilise!” Mais je les aurais tués de toute façon, car le Prophète  a aussi dit: “Celui qui change sa religion, tuez-le!”» (Sahih Bukhari Volume 4, hadith 3017 page 218 )

En France, quel serait le sort de ceux qui osent troubler les musulmans dans leurs convictions et qui dénoncent les méfaits du virus du sida islamique sur la vie des hommes ?

En quoi les fondamentalistes bangladais sont-ils différents de de ceux qui combattent avec leur plume en France cette idéologie sanguinaire et totalitaire ?

Y a-t-il des fondamentalistes français comme il y a des fondamentalistes bangladais pour écarter le risque d’assassinat, comme si Wolinski et ses 11 camardes d’infortune n’étaient pas tués pour laver l’affront fait à l’islam  ?

Les premiers sont-ils  plus respectueux des lois humaines , et les seconds qui appliquent la charia sans tenir compte de l’environnement judiciaire de leur pays ?

L’islam radical est transversal, ignore les frontières politiques et nationales. Il est uniforme et ne reconnaît qu’une seule loi, la sienne, et une seule justice, celle d’Allah.

Tuer les opposants à l’islam est la spécialité de la maison, la sunna, une marque de fabrique de l’islam. La liste des opposants tués sur ordre de Mahomet comporte pas moins de 43 noms dont les assassinats du vieux poète juif Abu Afak pour avoir dénigré l’islam et Mahomet, la poétesse Asma Bint Marwan, et le poète juif Ka’b ibn al-Ashraf, suivi par l’expulsion de sa tribu Banu Nadir de Médine, Yathreb, de tous les membres de sa tribu.

Mahomet, le saigneur de l’humanité, n’a jamais éprouvé la moindre compassion à l’égard de ses opposants dont il appelait au meurtre: « Tuez mes ennemis, mes ennemis sont vos ennemis, tuez-les ! ». Les musulmans fondamentalistes t s’enivrent des mêmes hadiths et sourates.  Ils suivent rigoureusement la même feuille de route mahométane.  Partout où ils sont, ils ont le même comportement et ruminent la même haine pour les opposants à l’islam en prenant exemple sur leur chef de bande:

[Sourate 33 verset 21] : « Vous avez dans le messager d’Allah, un excellent modèle à suivre, pour quiconque espère en Allah et au jour dernier et invoque Allah fréquemment ».

[Sourate 34 verset 80] : « Quiconque obéit au Messager, obéit à Allah ».

Ils sont les mêmes partout où ils se trouvent et ne reculent devant rien pour punir ceux qui font tomber le masque de l’islam.

En dignes héritiers de Mahomet, ils doivent appliquer la loi, laver l’honneur de l’islam dans le sang des outrecuidants et les insolents :

[Sourate Al Ahzab 33:57] : « Ceux qui injurient Allah et Son messager [Mahomet], Allah les maudit ICI-BAS, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant. »

Les opposants à l’islam sont en danger de mort partout où ils se trouvent, ils ne sont pas plus à l’abri en France qu’au Bangladesh et la vendetta musulmane continuera à les poursuivre jusqu’à leur anéantissement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

En ayant orchestré les révolutions du « Printemps Arabe », l’Occident a ouvert la voie à l’invasion migratoire

Des migrants secourus par les garde-côtes italiens débarquent dans le port de Palerme, en Sicile. Plus de 10.500 arrivées ont été enregistrées depuis le début du mois en Italie.

L’Europe occidentale est prise entre le marteau et l’enclume.  D’un côté elle est en proie au péril terroriste musulman qui  prospère en son sein et d’un autre elle doit faire  au danger extérieur celui des afflux massifs des migrants clandestins  qui prennent d’assaut tous les jours les côtes italiennes, espagnoles et grecques.  Leur nombre ne cesse d’exploser d’une année à l’autre connaissant une hausse exponentielle de 138% en 2014 par rapport à 2013 passant( Arte ainsi à 276 000 dont 207 000 par la Méditerranée ( le Figaro 13 janvier 2015). soit plus de 300% d’augmentation par rapport à l’année 2009 ( Arte Journal 19 mai 2010).

Une invasion qui ne dit pas son nom et qu’elle ne semble offrir aucun signe de répit pour les années à venir, même les milliers de morts chaque année ne refroidit pas les ardeurs migratoires des candidats à l’Eldorado européen dont de nombreux musulmans que les pays du Golf dont certains ne sont pas plus innocents que le Coran lui-même dans cette intrusion forcée dans l’espace européen.  Aucune main charitable tendue pour leurs « frères », ni aucun geste pour les  accueillir  chez eux.

Y-a t-il une relation de cause à effet entre les révolutions du printemps wahhabite, un véritable coup de force contre les régimes tunisien, libyen, syrien et égyptien ? Les frontières maritimes méditerranéennes n’étaient pas fort Knock, mais elles étaient sécurisées à partir des territoires des pays de la façade maritime méridionale du bassin méditerranéen. Mais contre toute attente, l’Europe  occidentale et ses alliés américains plutôt que renforcer leurs avants postes se sont mis en difficulté eux-mêmes pour des calculs géo-sécuritaires, géo-énergétiques et géo-politiques où ils ont joué tout leur va-tout comme des amateurs voulant affronter des joueurs de Poker chevronnés.

Au temps des anciens despotes Ben Ali, Moubarak, Bachar toujours là et tout particulièrement le libyen Kadhafi  le souffre-douleur de Sarkozy et des pétromonarques du Golf arabique qu’il méprisait tant que le Roi Abdallah d’Arabie, mort en janvier 2015? avait dit publiquement  lors d’une réunion de la Ligue Arabe un jour du mois de février 2003, juste un mois avant l’invasion de l’Irak:  » la tombe est devant toi ».

En envoyant Kadhafi à deux pieds sous terre , on a transformé la Libye en une terre de prédilection pour les candidats à l’immigration clandestine et les réfugiés de toutes les origines fuyant les guerres, à l’exemple des Syriens, les Somaliens et des Irakiens, et les africains la famine et la misère.   Jamais les frontières maritimes de l’Europe Occidentale n’ont été aussi poreuses et ne se trouvent à la merci des « envahisseurs » comme elle ne l’est depuis ces mascarades révolutionnaires de l’hiver 2011.

Kadhafi avait au moins le mérite d’endiguer ces flux migratoires. Il était d’être un modèle de démocratie, il était le premier garde-frontalier de l’Europe-occidentale.

Les gouvernements occidentaux sont les ennemis de leurs propres peuples.  En effet, ils ont une politique de courte vue empreinte de calculs personnels, saugrenus, irresponsables,  incohérents et contre-productifs. Sacrifiant leurs idéaux démocratiques et humanistes au profit des alliances contre-nature. Là où on les attend pour oeuvrer en faveur des libertés dans les pays des rivages sud de la Méditerranée,  ils se font les promoteurs de l’islamisme modéré par les voix en 2011 d’Hilary Clinton et Alain Juppé. au moment où il fallait créer des garde-fous pour prémunir leurs populations contre ses menaces qui sont encore pire s que le nazisme.  Le nazisme a un visage, alors que l’islamisme modéré, un oxymore,  est un prédateur sauvage rusé comme un renard, bicéphale, qui peut avoir le visage de Ramadan en attendant le moment opportun pour devenir un Ben Laden.

A cause de leur manque de perspicacité, leur patriotisme douteux, leur aventurisme et leur louvoiement les dirigeants politiques occidentaux ont créé des dégâts incommensurables aussi bien chez eux qu’en Tunisie, la Libye, l’Irak, l’Egypte et la Syrie qui connaît un véritable exode de sa population et un génocide anti-chrétien commis par leurs pions, ceux-là mêmes dont on voulait faire une chance pour le peuple syrien, les nazislamistes.

L’Occident n’a rien appris de son histoire. Il persiste et signe dans son entreprise suicidaire.  Il a fait le malheur du peuple iranien en favorisant l’émergence des forces totalitaires obscurantistes et fanatiques dont il était devenu la cible à abattre  qui sont à l’origine directe du climat délétère que connaît le monde depuis 1979.  En 2011, il se remet à récrire le même scénario qui atteint ses points d’orgue avec l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo et les flux migratoires massifs où il n’est pas exagéré d’y voir un nouveau cheval de Troie islamique.

Capture.PNG Cazeneuve clandestins.PNG

L’Occident doit cesser de s’ingérer dans les affaires des pays tiers et pour sa propre survie doit fermer ses frontières terrestres et maritimes. Les pays musulmans sont suffisamment nombreux et ont les moyens financiers pour mettre en place une véritable politique d’auto-développement à moins qu’ils soient animés par d’autres desseins, l’envahir subrepticement sans qu’il ne prenne garde en déversant sur lui des millions de migrants de confession musulmane.