Ce n’est pas le radicalisme qui met le monde à feu et à sang, c’est l’islam lui-même

Quand on veut juguler un fléau on cherche d’abord à identifier la cause afin de mettre en place les mesures d’éradication. Or, dans le cas du radicalisme musulman, on veut nous faire croire que l’origine de cette nécrose est dans les effets, comme si le Coran est étranger à son éclosion, son développement et sa propagation. Il n’est pourtant un secret pour personne que la source du radicalisme est dans le texte-fondateur lui-même. Les radicaux musulmans n’ont pas subis leur mutation neuro-psychologique suite à un séjour dans un Ashram d’Amour, ils sont conditionnés et façonnés idéologiquement par un apprentissage fidèle et dogmatique du Coran, connu sous le nom scientifique de coranvirus.

Pour procéder à son élimination définitive, il faut commencer d’ores et déjà par mettre les sujets contaminés en quarantaine, les isoler totalement du reste de la population pour éviter la transmission du virus à d’autres sujets dont le système immunitaire est très fragile et surtout prédisposés naturellement à la contamination coranvirale.

Pour sa survie, l’humanité n’a guère plus le choix des armes, soit laisser prospérer la pandémie planétaire du radicalisme musulman qui est en réalité une manifestation symptomatique de l’affection contagieuse dont sont atteints les sujets porteurs, les djihadistes, soit mener une guerre sans merci contre la source du virus qui est justement l’islam et ses agents diffuseurs que sont le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie d’Erdogan.

2 réflexions sur “ Ce n’est pas le radicalisme qui met le monde à feu et à sang, c’est l’islam lui-même ”

  1. L’argent , c’est pire que l’islam , l’argent tue les pauvres gens , les enfants en arrivent me^me à tuer leurs parents pour hériter, l’affairisme qui a perdu césar dans ses conquètes, Napoléon qui paradoxalement a fait tuer combien de français et d’autres étrangers à la France.Tout cela pour en revenir à ses frontières originales.Il en est de meme pour les américains au viétnam ET DE TOUS LES PAYS COLONISATEURS. Le plus grand prédateur de l’homme , c’est l’homme.CONCLUSION / ‘L’argent bon valet , mauvais maitre…..chacun chez soi et dieu pour tous..Monsieur de lafontaine merci pour vos fables !!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s