Il n’y a pas de contexte, il y a un Coran ultra-violent, intemporel et immuable

Les chantres de l’islam de paix victime de l’islam politique, comme si l’islam n’était pas lui-même un système totalitaire qui amalgame le religieux, le politique, le social et le juridique, ne cessent de proclamer que le Coran est dévoyé à cause des mauvaises interprétations de la part de ses fondamentalistes qui ne prennent pas en compte le contexte historique de sa « révélation ». Un argument des plus mensongers, trompeurs et fallacieux qui en dit long sur leur mauvaise foi et leur malhonnêteté intellectuelle, qui passeraient pour des apostats, impies, mécréants, athées et des infidèles auxquels le Coran promet le pire châtiment ,(4.59): » Ceux qui refuseront de croire à nos signes, nous les approcherons du feu ardent. Aussitôt que leur peau sera brûlée, nous les revêtirons d’une autre, pour leur faire éprouver un supplice cruel. Dieu est puissant et sage.
Condamnés à l’inaction et le fatalisme ils ne peuvent ni innover, ni créer seul Allah crée et défait, ni changer le cours de leur existence. Ils sont des éternels soumis, des dépositaires des biens et de leur personne, sans emprise sur leur destin.
L’homme musulman dans l’absolu est aussi bien celui du VII e siècle fidèle aux moeurs et au mode de vie du premier cercle des compagnons de Mahomet transmis de génération en génération que celui d’aujourd’hui comme celui de demain. Le passé est son avenir et son avenir est dans le passé de ses « pieux aïeux », salaf. En faisant de la Sira mahométane la norme sociétale, juridique, économique et politique, le Coran ferme la porte à l’évolution. Tout doit rester hermétique,immuable et fixe. Le contEnu du livre doit être mis en musique en l’état qu’il soit bon ou mauvais les croyants n’ont guère leur mot à dire; à les juger, à les commenter, s’interroger sur le bien-fondé des textes, évaluer leur portée morale et exercer leur libre-arbitre :« Il se peut que vous détestiez quelque chose alors que c’est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est néfaste. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. » (Sourate Al Baqarah verset 216).
Les fondamentalistes ne dénaturent pas les textes fondateurs ils réaffirment avec force et vigueur leur intemporalité et leur verrouillage de la vie pour l’éternité.
Contextualiser les textes revient à les biaiser et à douter de leur authenticité et infaillibilité. Alors que le Coran se veut une vérité absolue et valable pour tous les hommes en tout temps et tous lieux.
Seul Allah peut corriger le tir et réviser sa copie. Il est le seul législateur qui est donc en droit d’abroger ce qu’il a édicté. D’où le caractère schizophrène du Coran qui dit le tout et son contraire qui donne du tournis aux musulmans eux-mêmes. Totalement perdus dans leur perception et compréhension des textes sans jamais chercher de surcroît à le décrypter et le débroussailler. Toutes les sourates qui prêtent à confusion et qui heurtent la conscience ne doivent pas être sujettes de rejet et de critique. Ne sont-elles pas l’expression de la volonté de leur Législateur ?
L’islam se veut Vérité et avec lui l’erreur a disparu; Ainsi la validité du Coran est ad vitam aeternam. Le Coran est un livre qu’Allah aurait fait descendre sur les hommes et tous les hommes et qui doit une guidance pour toute l’humanité, s. 39, v.2. Nous t’avons fait descendre le Livre en toute vérité. Adore donc Allah en Lui vouant un culte exclusif.
En toute évidence, les musulmans n’ont aucune marge de manoeuvre pour interpréter les textes coraniques et les adapter aux exigences de la modernité. Ils sont foi et loi.
La sourate 3 d’Al-Imrane dans son verset 7 est sans appel sur le sujet de l’interprétation : « C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au coeur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : « Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur! » Mais, seuls les doués d’intelligence s’en rappellent. »

Une réflexion sur “ Il n’y a pas de contexte, il y a un Coran ultra-violent, intemporel et immuable ”

  1. Merci Salem de rétablir des vérités ……
    .surtout quand on entends nos pleutres et autres « merdias » nous dire que la société française a « une part de responsabilité » dans le jihadisme (Macron)..ou comme l’autre…. Vincent Peillon : « …. on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique »(oubliant au passage l’histoire) !.. …..bien sur ce sont les » sans dents » qui sont responsables…..

    « Il n’y a pas de contexte, il y a un Coran ultra-violent, intemporel et immuable »……
    tout comme Tidiane N’Diaye que vous citer dans »Si les noirs musulmans et les Amazighs connaissaient leur vraie histoire seraient-ils encore musulmans ? » qui dénonce :
    « Sous l’avance arabe, la survie était un véritable défi pour les populations. Des millions d’Africains furent razziés, massacrés ou capturés, castrés et déportés vers le monde arabo-musulman. Cela dans des conditions inhumaines, par caravanes à travers le Sahara ou par mer, à partir des comptoirs de l’Afrique orientale. Telle était, en réalité, la première entreprise de la majorité des Arabes qui islamisaient les peuples africains, en se faisant passer pour des piliers de la foi, les modèles des croyants. Ils allaient souvent de contrée en contrée, le Coran d’une main, le couteau à eunuque de l’autre, menant hypocritement une pseudo-« vie de prière », ne prononçant pas une parole, sans invoquer Allah et les hadiths de son Prophète. »

    vos vérités m’interpellent et confirment la « Déclaration des droits de l’Homme en Islam »qui découle du « Processus d’Istanbul »……qui est là pour promouvoir la charia suivant le saint coran »‘ (Bouteflika)et l’hégémonie de l’islam…..

    « C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas »…………Il y a du soucis à se faire quand on sait qu’il a des personnages ……… Habib Ellouze, député du parti islamiste Ennahdha ,qui a révélé que l’excision des filles est une affaire d’esthétique……ou……….. les Saoudiennes au volant : selon le cheikh Saleh Al-Luhaydan « la conduite affecte les ovaires »…………………………….

    voilà ce qui nous attend ………….et dire que « Pour sarkozy , L’islamisation de l’Europe est inéluctable»……………

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s