Que les électeurs du FN ne chantent pas trop tôt cocorico

Que ce soit clair je respecte tous les choix de vote des français. Il n’y a pas de vote plus vertueux et démocratique que d’autre. Les français ont voté pour les partis qui semblent les mieux répondre à leurs attentes et leurs inquiétudes. Condamner les voix reportées sur le FN c’est une insulte aux électeurs. Pourquoi quand en Algérie, l’Egypte et la Tunisie on a voté pour des nazillons déclarés, les frères musulmans qui avaient même l’appui des Etats occidentaux cela n’effarouchait personne, mais quand on vote le FN qui est loin de ressembler à la nébuleuse nazislamiste, on stigmatise ses électeurs et on diabolise qui est devenu après est le premier parti politique de France.
Il est ridicule de voir dans son éclosion électorale une remontée du fascisme et de racisme en France. Les motivations de ses électeurs sont à mon humble avis d’une toute autre nature.
Pour beaucoup d’entre eux ce parti est leur seule chance contre l’islamisation à marche forcée de la France espérant ainsi infléchir la tendance en musclant les lois de la république. C’est le paradoxe auquel on assiste, un parti supposé être anti-républicain au secours de la république. Il n’en demeure pas moins que le paysage politique français se tripolarise et quel que soit le parti ou la coalition au pouvoir demain, toutes les voix des français seront prises en compte.
Les électeurs du FN sont des français à part entière , on ne peut étouffer leurs voix sous prétexte qu’ils ont voté pour ce parti dit extrémiste qui gagne peut-être à réellement policer son image, adopter une nouvelle charte, passer du parti des mécontents, des déçus du système, des revanchards, des aigris au parti de la patrie France. Quels projets porteurs pour la France et de la revitalisation de sa politique intérieure va-t-il proposer et les tenir ? A-t-il une réelle rupture avec les idées politiques de son fondateur et changer d’appellation ? Est-il capable de ne pas tomber dans ses démons passés et rassurer les français qui ont la hantise de la résurgence de la droite nationale ? Va-t-il donner raison à ses nombreux adversaires qui voient en lui une source de guerre civile et la fin de la république de Rousseau ?
Le changement n’est pas d’être un parti de gouvernement, c’est surtout de ne pas faire du nouveau avec de l’ancien pour flouer les électeurs.
Il gagnera la partie s’il apprend à être un parti de la France et non pas un parti « famialiste » prélude du retour à une monarchie républicaine.
De toutes les façons, les élections locales ne sont pas les nationales. Avec un taux d’abstention avoisinant les 50% ses succès aux échéances nationales ne sont pas acquis. Toute projection à partir de la configuration actuelle ne lui offre aucune garantie de succès pour les échéances futures où les français votent plus massivement ce qui réduire d’autant son poids électoral tout en ne perdant pas de vue qu’il y a électoralement 70% des français qui ne lui font pas confiance. Mais l’histoire a les dents longues, et une minorité peut devenir une majorité et les absents seront comptabilisés comme étant favorables au parti leader.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s