Les musulmans et leurs délires de persécution

Afficher l'image d'origine

Ce n’est pas la faute au Coran si des jeunes musulmans français et belges basculent dans le radicalisme qui est en réalité un renouement strict avec les vraies valeurs de l’islam débarrassés de toutes les scories extérieurs en l’occurrence occidentale, un retour aux sources, c’est la faute à l’ostracisme et  dont ils sont victimes en Occident ne cessent de le répéter en boucle les musulmans et leurs idiots utiles.

Une thèse qui tiendrait la route si le phénomène de radicalisation n’était pas le propre d’une bonne partie de la jeunesse musulmane dans les pays arabes et qui devrait les inciter à revoir leur système de défense. Les auteurs des attentats-suicides en Tunisie en 2015 ne souffraient pas du racisme, ils étaient surtout nourris aux sourates diaboliques et de la haine du juif et de l’occidental.

Des musulmans qui font leur examen de conscience et se livrent à un travail d’introspection ne sont plus musulmans, d’où leur besoin pathologique de s’inventer un bouc-émissaire pour ne pas assumer la responsabilité de leurs échecs et d’admettre que les racines du mal sont dans leur modèle culturel et éducatif occulter sculpté dans le moule de leur religion.

L’Occident n’est pas responsable des dérives ultra-violentes de leurs jeunes, il n’est pour rien dans leur embrigadement et endoctrinement religieux littéraliste, comme si c’était lui qui exaltait et sanctifiait le djihad dans la voie d’Allah et ordonnait de tuer à son nom. C’est peut-être l’Occident aussi qui avait écrit le Coran qui n’est plus révélé que Mein Kampf, à l’origine de la propagation des germes de la destruction de l’humanité, du racisme et de l’antisémitisme, c’est l’islam lui-même qui est la cause de tous les maux de l’humanité et dont les musulmans sont les premiers complices.

Plutôt que de se faire violence et d’affronter la réalité en face, et surtout se comporter en adultes responsables de ses actes, ce que les musulmans sont incapables de faire, car tout ce qu’ils font c’est Allah qui le fait pour eux,  ils préfèrent se murer dans leurs dénégations fantaisistes et mensongères.

Tant qu’ils persistent dans la voie de la déresponsabilisation et se conduisent comme des enfants dans une cour de récréation et se cacher derrière leurs petits doigts, il y a peu de chance pour qu’un jour les musulmans fassent leur  mea-culpa  et puissent apporter leur pierre à l’édification d’un monde apaisé et pacifié

Jamais les musulmans ne se poseront les bonnes questions sur les causes de l’image déplorable de leur religion ni  identifier et s’expliquer les vraies raisons de leur rejet partout dans le monde. Ils sont convaincus qu’ils n’y sont pour rien, c’est la faute aux autres qui leur mettent les bâtons dans les roues pour les empêcher conditions de se relever et retrouver leur lustre d’antan.  Alors que s’ils en sont là c’est la faute à l’islam, à leurs dirigeants politiques, aux plaies endémiques qui gangrènent les sociétés musulmanes et à eux-mêmes fatalistes et défaitistes.

Le vrai responsable c’est soi, la courbe de la violence n’est pas prête de s’infléchir et les sergents-recruteurs d’Allah auront tout le loisir de puiser dans le vivier d’une jeunesse plus éprise de la mort que de la vie.

Une réflexion sur « Les musulmans et leurs délires de persécution »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s