Que les musulmans puissent trouver la voie de la raison et s’affranchir de la dictature de l’islam

Afficher l'image d'origine

 

Que pourrons-nous souhaiter  à l’occasion de la nouvelle année à ces femmes et ces hommes qui préfèrent leurs conditions d’esclaves à leur liberté et qui ont fait le choix de porter le deuil de leur mort au cours de leur vie si ce n’est qu’ils trouvent la voie de la raison et qu’il n’y a pas plus de vérité sacrée que le respect de la vie.

Qu’elle leur procure la lucidité qui leur toujours fait défaut, le bon sens et le discernement nécessaire qui n’ont jamais été les leurs, les vertus humaines dont ils sont dépourvus et leur  ouvre grand les yeux  sur le plus grosse supercherie  de tous les temps qui a fait d’eux la risée de l’humanité et qui est à la religion ce que le nazisme est à l’amour du genre humain.

Il est grand temps pour eux de briser les chaînes qui les entravent et de fendre cette armature en marbre noir mortuaire symbole de leur immobilisme éternel et leur état d’arriérisme chronique.

Il est à douter qu’ils puissent un jour prendre conscience qu’ils sont sous l’emprise d’une puissante substance hallucinogène qui nuit gravement à leur santé mentale, psychique  et physique provenant des fumées radioactives  inhalées du berceau jusqu’à la mort, de jour comme de nuit.

Il est plus facile pour un toxicomane de se désintoxiquer des effets de sa drogue que d’imaginer un musulman s’en sortir de l’enfer de sa drogue, le pire stimulant neuro-psychologique qui puisse exister, connue pour ses potentiels intoxicants graves, agressogènes redoutables et addictifs inaliénables. Consommée à forte dose, elle est susceptible de provoquer des lésions mortelles chez les sujets les plus vulnérables qui ont une manie pathologique pour s’autodétruire de se servir de leurs corps comme une arme de destruction massive.

Pour leur bien et le nôtre, sans tomber dans un angélisme béant, qu’un jour peut-être  on finira par trouver un remède thérapeutique de choc pour les guérir de ce mal quasi-incurable qui pourrait peut-être venir de la fin des énergies fossiles.

Il est difficile de rêver en leur résilience, ils n’en ont ni l’envie, ni la volonté ni les ressources intellectuelles et psychologiques, et nous devons continuer à composer avec leurs délires psychotiques, leur déni des évidences subir leur idéologie mortifère. Comme des coqs les pattes dans fumier, ils nous saoulent avec leur suprémacisme arrogant et ultra-violent. Ils courent à leur propre perte en entraînant l’humanité dans leur chute. Confondant paix et bellicisme, amour et haine, tolérance et intolérance.

Qu’ils cessent enfin de la parer de toutes les quualités qui n’ont jamais été les siennes et qui en est à des années-lumière. Une religion ne s’abreuve jamais du sang humain pour quelque raison que ce soit.

Il est impossible de leur faire entendre la voix de la raison pour leur faire comprendre  qu’ils sont surtout victimes d’abus de faiblesse et de tromperie sur la marchandise. Un  être humain sain de corps et d’esprit ne se  nourrit pas d’illusions lubriques et se laisse embobiner  par le mirage du paradis en contrepartie de sa résignation à l’enfer de l’existence.

Si Allah est amour, il doit être le premier à condamner les horreurs commises en son nom et vouer aux feux ardents de l’enfer tous ceux qui font le choix de la violence à des fins religieuses.
Il n’a d’amour que dans la haine qu’il insuffle dans le coeur de ses fidèles.

Ni lui ni son prophète autoproclamé ne font oeuvre d’une quelconque sagesse humaine et n’enseignent à leurs fidèles que la vraie voie du paradis n’est pas à l’ombre de l’épée et la diffusion du sang humain.  Leur ont-ils appris que ton frère n’est pas celui que tu crois, mais celui qui est différent de toi  ?

Nulle part, il n’est fait état ni dans le coran, ni dans les hadiths que l’humanité est une et indivisible et que la vraie foi est celle qui rapproche les hommes et cimente leur unité autour d’un idéal commun : le bien-être de l’humanité.

Le suprémacisme musulman n’est pas et ne sera jamais un facteur de paix et de rapprochement entre les hommes.  Il est aussi nocif et raciste que le nazisme. En quoi l’islam est-il meilleur que les autres religions ?   Alors que la notion d’amour est inexistante dans l’islam. Pour être meilleur que les autres, il faut qu’il fasse de l’amour un vrai pilier pour ses fidèles.  Quel amour l’islam a-t-il pour les hommes alors qu’il classe l’humanité en musulmans et non-musulmans, en purs et impurs, en maîtres et dhimmis ?

Que ses fidèles sachent qu’il n’y a pas de religion sans amour de l’humain,  indépendamment de sa croyance , sa couleur, son sexe et ses origines  sociales.

Savent-ils que c’est la diversité qui est la vraie source de richesse humaine et en aucun cas le repli identitaire  et l’ethnocentrisme ,? Il est à douter qu’ils le sachent eux qui veulent faire de leur religion un remède aux maux de l’humanité, sans se rendre compte qu’elle est un poison mortel pour eux-mêmes.

Allah n’est ni amour, ni paix, ni tolérance, il est  haineux, assoiffé de sang humain, cosmique, hégémonique, violent belliqueux qui cultive le  mépris des humains  comme Hitler cultivait la haine des juifs.

Un vrai père n’exhorte jamais ses fils au recours au terrorisme pour imposer sa vision du monde. Un dieu qui n’est pas lui-même pourvu de raison n’est pas un dieu. C’est une imposture comme peut l’être ce dieu sanguinaire et impulsif.

Aucune cause fut-t-elle la plus noble  ne justifie les actes terroristes sous prétexte qu’elle trouve sa légitimité dans la religion elle-même.

L’islam n’est pas en danger pour être défendu avec autant de violence et de barbarie, c’est lui qui met en péril la pérennité de l’humanité.

Une religion n’a de sens que celui que celui que lui donne ses adeptes : l’islam est pire que ses propres fidèles ne puissent imaginer.

C’est un volcan en sommeil. Le jour où il crachera toutes ses laves hautement toxiques, il transformera la terre entière en un désert encore plus aride que le désert chilien d’Atacama,

Il est temps que ses fidèles réalisent que l’islam est entrain avant tout de leur creuser leur tombe en attendant que le monde qui ne va pas rester indéfiniment les bras croisés finisse par leur porter le coup de grâce.

Le salut de la paix mondiale et du leur dépendent en grande partie de leur prise de conscience que l’islam se classe en tête de liste des idéologies ennemies du genre humain.

S’ils ont encore un fonds d’humanité en eux et une once de sagesse qu’ils se démarquent eux-mêmes de cette religion qui a fait de la mort la culture de la vie. Il ne s’agit pas de tuer Dieu, il s’agit tout simplement de couper le cordon ombilical avec cette religion qui n’en est pas une et qui a fait de l’anéantissement de la vie la raison d’être et de vivre de ses disciples

Une réflexion sur “ Que les musulmans puissent trouver la voie de la raison et s’affranchir de la dictature de l’islam ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s