Les incidents de Valence et d’Ajaccio portent en eux tous les germes du terrorisme musulman

Afficher l'image d'origine

L’agression des militaires le vendredi 1 er janvier 2016 à Valence alors qu’ils étaient de faction devant un centre de la Kommandantur islamique en France n’est pas une banale affaire de droit commun, c’est un acte au caractère hautement terroriste de même que le guet-apens d’Ajaccio la veille de Noël.

Ils s’inscrivent dans la suite logique des attentats de Charlie Hebdo et du 13 novembre et font partie intégrante de cette longue série de violence terroriste portant la signature de l’islam qui secoue la France de manière ininterrompue depuis au moins 1986, avec l’attentat de la rue de Rennes.
Ces individus ne sont ni des loups isolés, ni des forcenés ou des petits voyous des cités, ils sont nourris au biberon de la haine et de l’arrogance suprémaciste musulmane et ne font que remplir leur devoir de soldats d’Allah qui impose à chaque musulman digne de ce nom d’apporter sa pierre à l’édification de l’Oumma islamique censé couvrir la surface de la terre tout entière.

Ils savaient parfaitement ce qu’ils faisaient et pourquoi ils le faisaient comme les choix de ces dates est loin d’être fortuit. Plonger les « impies » dans l’horreur, les châtier pour leurs égarements et leurs comportements idolâtres. En minimiser l’importance ce serait banaliser le terrorisme musulman.

Guidés  par leurs seules motivations politico-idéologico-messianiques, ils voulaient frapper l’Etat français lui-même à travers ses représentants tout en cherchant à effrayer les français, en se servant du terrorisme comme une arme psychologique. Miner leurs capacités de résistance  en exerçant sur eux une pression intenable et permanente, les harceler quotidiennement par des attaques ou des faux-semblant d’attaques,  jusqu’à ce qu’ils finissent par se soumettre aux lois de l’islam qui deviendrait leur seule planche de salut.

Ils n’ont pas ciblé ces porteurs d’uniforme tant honnis que sont les policiers, les militaires et les pompiers par hasard comme Merah à Montauban.  Tout est réfléchi et méthodique chez eux, ces taghouts, signifiant en arabe agents au service d’une puissance tyrannique détournant les hommes de la voie d’Allah, doivent être combattus et abattus par tous les moyens pour préparer l’avènement d’un Etat islamique au lieu et place de l’Etat mécréant :Celui qui juge avec autre que ce que Allah a révélé (Al houkm bi ghayri ma anzal Allah). En se basant sur le verset : « Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants (5, 44) .

Et ces pauvres musulmans qui ne comprennent rien à leurs motivations, c’est de la pure fumisterie, ils ont parfaitement tout compris et leur hypocrisie n’a pas de limite. Si vraiment ils sont honnêtes avec eux-mêmes qu’ils renoncent aux sourates qui légitiment et sanctifient la violence contre les non-musulmans et qui guident les mains de leurs coreligionnaires activistes.

Une réflexion sur “ Les incidents de Valence et d’Ajaccio portent en eux tous les germes du terrorisme musulman ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s