Ce n’est pas Allah qui vous comble de bienfaits, mais l’infidèle que vous vomissez dans vos prières

Pourquoi respecter des gens qui nous stigmatisent et maudissent dans leurs prières de l’aube au coucher dans leur Fatiha du démon ?

Est-ce qu’ils connaissent le vrai sens de ce verset « Guide-nous dans le droit chemin. Chemin de ceux que Tu as comblé de bienfaits, non de ceux que Tu réprouves, ni des égarés ».

En quoi est-ce un crime de ne pas emprunter la même voie qu’eux ? L’homme n’est-il pas né libre et maître de ses choix ? Le mal est dans le non-respect de celui qui est différent de soi.

Comment osent-ils prétendre que leur religion est tolérante alors que dans leur sourate inaugurale, ils implorent la malédiction de leur Dieu sur les infidèles ? Est-ce qu’on juge les hommes sur leurs mérites ou sur leur foi en dieu ? Si ce Dieu a ce don de combler ses croyants de ses bienfaits, pourquoi la misère est-elle le pain quotidien de son peuple ? Nous ne croyons pas en lui, et nous ne vivons pas dans un état de dénuement et de désoeuvrement. Nous sommes la preuve vivante que sa malédiction sur nous, c’est comme la pisse de chameau qui soigne le cancer.

Je préfère essuyer les foudres de sa colère, si jamais il existe, que de me laisser guider aveuglement par lui, quand on voit l’état désastreux de l’islam.

Le droit chemin n’est pas celui qu’ils croient, il est celui dans lequel les humains oeuvrent pour le bien commun et les générations futures.

Le droit chemin n’est pas le rejet de l’autre et sa stigmatisation pour n’avoir pas cédé aux chants des sirènes d’Allah par la voix supposée de Mahomet.

Le droit de chemin est celui qui consiste à rapprocher les hommes, abolir les clivages et les préjugés, et non diviser les hommes et les hiérarchiser, et donc les exclure sur la base de leur appartenance religieuse.

Les musulmans, comme tous les croyants qui n’ont toujours pas compris que croyance rime avec aléas, doute et incertitudes, et que la vérité d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain, se nourrissent d’illusions et d’hallucinations fantasmagoriques. Ils se croient dans le bon chemin comme un toxicomane s’illusionne sur les bienfaits de sa drogue. Que savent-ils du chemin des « égarés » et des « insolents » pour les vouer aux feux de leur géhenne ? En ont-ils fait eux-mêmes l’expérience avant d’affirmer avec autant de certitudes et de convictions que leur chemin est vérité et l’autre est mensonge ? Les musulmans n’ont pas appris que les jugements de valeurs sont le vrai mal. Le simple fait qu’ils affirment sans vergogne ni scrupule que les autres sont l’incarnation du vice, ne fait que projeter sur eux les maux qui les rongent et les minent

S’ils avaient une once de sagesse et d’humilité ils auraient clamé dans leurs prières quotidiennes qu’il n’y a de richesse que les hommes de bien quelles que soient leur couleur et leur croyance et à chacun sa foi et à chacun sa voie.

Ce dieu en question devrait enseigner à ses fidèles comment apprendre à vivre avec les autres dans un esprit de paix, de fraternité et de compréhension mutuelle en prenant en compte la spécificité culturelle de chacun. Respecter son prochain comme on se respecte soi-même.

Rien dans ce verset ne témoigne de la volonté des musulmans de contribuer à l’édification et à la pérennité d’une humanité plurielle portée par des valeurs communes qui sans elles fait courir le monde à sa perte. Or, lesdites valeurs sont un sacrilège pour l’islam qui veut élever les siens sur le toit du monde pour faire des autres des soumis malgré eux, des dhimmis, et qui appelle à exterminer les réfractaires.

Cette sourate de la Fatiha est le signal donné par Allah aux musulmans pour la destruction de l’humanité. Si tel n’est pas le cas, sans besoin d’être un exégète du Coran, pourquoi les musulmans se veulent si différents de ceux qui ne sont pas dans leur moule et les classent en bas de l’échelle humaine ? Si ce n’est pas du racisme, c’est de l’ostracisme et de la ségrégation fondée sur la base de la religion.

Pour paraphraser Saint-Exupéry, je leur dis : ton vrai frère n’est pas celui que tu crois et qui partage tes prières avec toi. Celui-là est souvent le premier à te nuire, contrairement à ce que tu proclames dans tes prières. Ton frère est celui que tu vomis dans tes prières et couvre d’injures et d’invectives. Sans lui tu ne jouirais pas des bienfaits de son génie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

3 réflexions sur “ Ce n’est pas Allah qui vous comble de bienfaits, mais l’infidèle que vous vomissez dans vos prières ”

  1. MAIS QUELLE ALIENATION !!!

    En fait tout ce que vous venez de nous dépeindre résulte bien d’une aliénation à une religion mais aussi d’une aliénation de deux individus, l’homme et la femme et par voie de conséquences, les enfants à naître et leur famille globale.

    Comment peut-on ne pas reproduire cette aliénation à l’infini de générations en générations? Au point que l’une d’elles va exprimer toutes les furies contenues depuis des siècles. Je crois que nous sommes à ce point maximum.

    Françoise Dolto disait que deux générations très névrosées suffisaient à produire une troisième génération psychosé ou psychotique.

    Le quart d’heure de folie d’un système aliénant aussi bien l’homme que la femme (en l’ayant assez déshumanisé et rendu méprisant envers la femme) est en train de s’exprimer avec force.
    .
    Comment l’homme musulman peut être un homme tendre, humain, à l’écoute de sa famille et un citoyen somme toute ordinaire?

    Comment son épouse, avec toutes les contraintes et humiliations proposés par l’Islam, peut être une mère aimante. Mission impossible.
    Morte en dedans, à peine vivante à l’extérieur.

    Ces millions de couples, de familles, sont prêtes pour l’envolée dans la folie grâce aux grands manipulateurs religieux.

    Nous avons tous les ingrédients de la folie, de l’expression de la toute puissance, de l’ignorance dans la façon dont fonctionnent les autres humains avec leur culture et spiritualité. Et de la décision de coloniser islamiquement le monde.

    Les gouvernements ne sentent pas que ce redoutable programme est déjà amorcé.
    MERCI DE NOUS ECLAIRER. MAIS REPOSEZ VOUS UN PEU.

    J'aime

  2. UNE SOLIDARITE MONDIALE S’EVEILLERA

    A supposer que ce désir d’englobalisation de l’ISLAM veuille se réaliser par l’intermédiare de tous les radicaux qui peuplent le monde.

    Il se passera probablement la même chose que lors de la dernière guerre mondiale.

    Nous serons obligés d’en appeler au secours à toutes les religions qui peuplent la planète, car aucune culture ne voudra renoncer à sa vision de voir le monde et à sa religion.

    Quand on sait qu’une centaine de nationalités différentes peuplent la France et qu’elles vivent paisiblement leur culture et leur religion sans envahir l’espace, elles seront d’un grand secours pour lutter contre une éventuelle islamo-colonisation.

    Mais je crois que les peuples du monde entier sentent ce danger et seront capables de s’unir à face à cette menace et venir au secours les uns des autres, pour que cette fatalité ne s’abatte pas sur la planète.

    Comme lors de la dernière guerre, il y aura une solidarité mondiale.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s