On ne peut pas être musulman et patriote français

Afficher l'image d'origine

Pourquoi tous ceux qui dénoncent la parenté idéologique entre l’islam (isme) et le nazisme sont-ils catalogués d’extrémistes de droite ?

En quoi les patriotes qui défendent l’identité culturelle de leur patrie menacée par des valeurs d’un autre temps, et sa souveraineté nationale sont-ils des fachos et des racistes, ? Or, il n’y a pas pire racisme que celui véhiculé par l’islam (isme) lui-même qui veut détruire leur espace de vie républicain.

Si ceux qu’on taxe d’extrémistes de droite étaient aussi radicaux que cela  et mus par une idéologie extrémiste, ils seraient les premiers à soutenir les idées nauséabondes de propagées par les nazislamistes.

Le patriotisme  est l’expression d’un sentiment partagé d’appartenance à un pays, fondé sur l’adhésion inébranlable à des valeurs communes. Il n’a ni religion, ni idéologie, au-dessus des partis politiques. Il est le dénominateur commun à tous les citoyens vivant sur son territoire et n’est aucunement l’exclusive d’un parti politique.  Le patriotisme est une obligation de loyauté et de dévouement qui pèse sur tous les citoyens. Il n’a aucune connotation réactionnaire et rétrograde. Il est garant de la survie des peuples.  il est le sel de la vie des hommes, leur raison d’être et de vivre sans quoi l’homme perd son âme et son essence. Il ne rime pas avec xénophobie et suprémacisme ni non plus avec fermeture sur le monde et frilosité. C’est un lien indéfectible, un cordon ombilical qui relie les hommes au pays auquel ils s’identifient,  qui est leur milieu naturel fusionnel, où ils ont vu le jour, qui est une autre mère même si étymologiquement pour eux ou qui les a adoptés comme s’ils étaient ses natifs et pour lequel ils éprouvent des sentiments forts..

Aimer sa patrie et veiller à sa pérennité est un devoir qui pèse sur tous les citoyens et s’y soustraire et l’enfreindre est plus qu’une faute un crime moral qui signifie clairement qu’on est pas digne de la citoyenneté que lui a conférée sa patrie et ce n’est certainement pas à travers les signes ostentatoires symboles de valeurs rétrogrades et anti-républicaines et qui sont autant de rejets de la citoyenneté française.Afficher l'image d'origine

Renier sa patrie reviendrait à renier sa mère. On est donc indigne de se réclamer de sa citoyenneté. Une patrie se nourrit du dévouement de ses membres pour elle. Elle se meurt quand il y a déliquescence du sentiment d’appartenance nationale. Une patrie faible est une partie proie pour les utopies idéologiques. Une partie forte avec ses enfants qui se sacrifient pour elles et qui sont fiers de défendre ses couleurs ne pliera jamais devant ses ennemis.
Il n’y a ni complexe ni honte à aimer sa patrie.

Une patrie accueillante et généreuse doit être irréductible et ferme, elle  doit  imposer ses lois, ses us et coutumes aux nouveaux arrivants et pas se soumettre à leur diktat culturel et se plier aux lois de leur religion.  Le début de sa fin s’enclenche le jour où elle met un voile sur son histoire, ses richesses patrimoniales,et humaines, sa personnalité politique, sa spécificité et diversité culturelle, ses propres valeurs pour ne pas brusquer les convictions idéologiques des nouveaux accueillants.

La patrie, celle que ses enfants les plus jaloux défendent corps et âme que sont les patriotes, ne doit pas éprouver de gènes pour affirmer son intransigeance sur sa véritable identité.

Le patriotisme n’est ni ouvert ni fermé, il est demeure dans le seul paravent pour sauver la patrie des périls qui la menacent. C’est lui qui symbolise sa personnalité, ses richesses  et sa force.

Il n’y a pas pire anti-patriotisme que de jeter l’opprobre sur les patriotes qui défendent la France contre l’appétit hégémonique des nouveaux arrivants porteurs de valeurs suprémacistes et destructrices des âmes des peuples et de la diversité des patries. Un monde sans patries est la voie ouverte à l’Oumma islamique, un monde sans frontières, sans couleurs, fade et stérile, abêti par les préceptes coraniques, dépourvu de raison humaine, où l’on oeuvre plus pour le progrès humain et le bien-être commun des hommes, soumis à la tyrannie de l’islam. Où tous les pays du pays du globe n’en feront qu’un.

Une religion pour tous et une langue commune à tous. Uniformisé et coulé dans le même moule. Vivre l’islam du lever au coucher et pendant le sommeil, ne jurer que par Allah et Mahomet, ayant pour seule activité la prière, vivant au rythme des hauts parleurs des mosquées qui martèlent de l’aube au coucher l’état d’abandon de l’homme à la toute-puissance des dogmes.

Un monde fermé et endoctriné, livré à l’obscurantisme, l’immobilisme et le charlatanisme. Un monde de corps sans vie, un cimetière à ciel ouvert.

Fini les compétitions mondiales entre les patries bâties autour des valeurs communes et véritablement universelles qui ne vont pas dans le sens de la négation des patries.
La patrie ne promet pas à ses ses enfants un Eros  Center pour assouvir leurs pulsions sexuelles ad vitam aeternam, et une rivière de vin où l’on s’enivre plus que de raison sans jamais connaître l’état d’ivresse. Un paradis pour les pervers et obsédés sexuels de tous bords et  les alcooliques addicts .

La partie élève l’âme de ses enfants là où l’islam la rabaisse et la dévalorise.  Elle incarne des valeurs  plus nobles et dignes que cette religion contraire à la morale humaine lubrique, bestiale, concupiscente, perverse et charnelle.

 » La notion de patrie n’est point une sclérose de l’être dans la piété de temps révolus… Elle ne commande point à l’homme le ressassement nostalgique de thèmes défunts… Elle ne murmure pas: « ressuscitons le passé » comme des archéologues soigneux. Elle dit: « je vous désigne ce qui a duré, je vous rappelle ce qui a réussi. Mais je vous l’enseigne pour que (…) vous ajoutiez votre part, car vous êtes des continuateurs » [[Marie-Madeleine Martin, Histoire de l’unité française, (p.408), Puf, 1948, ouvrage couronné par l’Académie française en 1949.]] .

7 réflexions sur “ On ne peut pas être musulman et patriote français ”

  1. ces GENS la n ont pas du tout les mèmes coutumes que nous de plus ils se plaises dans la violence et le chaos ils NE POURRONT JAMAIS VIVRE DANS UN PAYS CIVILISE QUI FAIT RESPECTER SES LOIS !! un pays on l aime !! on le respecte !! ou on le quitte !!

    J'aime

  2. Entièrement d’accord. Un citoyen de France est avant tout un patriote sincère, attaché à son passé, à ses valeurs pour qu’il contribue à ce que son pays demeure un phare pour l’Humanité. L’étranger qui a pris la nationalité de notre pays se doit de divorcer avec sa culture d’origine et ne pas chercher à l’imposer, surtout si elle est rétrograde, ce qui est le cas de l’idéologie de soumission, d’inégalité des sexes, de supériorité, de volonté de s’imposer contraire à l’esprit de liberté, de fraternité et de la¨cité de notre beau pays. Il est temps de prendre conscience de la nécessité de s’opposer fermement à tout acte et comportement visant à l’islamisation progressive de la France.

    J'aime

    1. On ne peut que saluer le courage et la lucidité de Monsieur Salem Ben Ammar et surtout son honnêteté, car on sen en lui celui qui a su intégrer ce qui est bon dans sa culture et ce qui est tout aussi bon dans la culture d’adoption.
      Un jour, je suis tombée tout à fait par hasard sur le texte d’un historien qui m’a bouleversé :
      Le christianisme est évidemment né en palestine et il a essaimé dans toute l’afrique du nord jusqu’au proche orient, Lybie, Syrie etc… Donc un énorme territoire. Entre les années 633 et 700, l’Algérie comptait plus 350 diocèses alors que LA GAULE n’en comptait que 90.

      Comment se fait-il que l’école de la république nous ait caché tout ça à tous les citoyens français, immigrés devenus français? Pourquoi cette chape de plomb sur ce passé?

      Mais pour quelle raison, après la mort du prophète, des combattants de l’Islam sont-ils allés soumettre tous ces territoires? Ordre du prophète? Ou conquête de territoires pour faire une razzia (mode opératoire bien connu des bédouins pour s’approprier biens et richesses des peuples conquis) et ensuite islamisation forcée pour soumettre les esprits. Scénario qui se rejoue aujourd’hui mais pas par les mêmes. Les bédouins d’aujourd’hui ont l’immense fortune du pétrole et rêvent de créer un monde meilleur avec leur fortune et que l’islam englobe le monde.

      L’Algérie ne s’est soumise à ces armées terrifiantes que vers 700 ans et quelque.

      CELA VEUT DIRE QUE LES ISLAMISTES DE TOUT BORD, AUJOURD’HUI NE SAVENT PAS QUE S’ILS SONT SUR TERRE AUJOURD’HUI, C’EST QU’ILS DOIVENT LA VIE A LEURS ANCETRES CHRETIENS QUI ONT ACCEPTE DE SE SOUMETTRE.

      Aussi je remercie mes ancêtres d’être en vie aujourd’hui et de faire partie d’une longue chaîne familiale qui par sa soumission a fait que je suis là aujourd’hui. La mixité de ma famille a fait de moi une catholique par tradition. Je me souviens de l’aisance de mon grand-père, cet être de grandeur et de fraternité qui était aussi bien accueilli dans les églises que dans les mosquées et qui s’appelait Ali ben Mohamed.

      Si nous continuons aujourd’hui, à accueillir toute la misère du monde (exception faite pour les réfugiés politiques) nous ne pourrons pas gérer l’immigration présente qui semble-t-il éprouve un malaise identitaire qui risque de ne pas pouvoir être résolu.

      Si on leur disait la vérité sur leurs ancêtres chrétiens, qui se sont soumis pour sauver à cette époque « la vie de leurs enfants » et que grâce à ce sauvetage, une longue chaîne familiale leur a permis d’être là aujourd’hui, ca pourrait les apaiser et ils ne se laisseraient plus endoctriner par un islam dévoyé et politisé.

      J'aime

    2. Je suis tombée tout à fait par hasard sur la recherche d’un historien et je me suis dit que tout ce que font les islamistes à l’heure actuelle était en quelque sorte « une honte à leur passé » même si ce passé est lointain.
      En effet le christianisme a pris sa source en palestine. Il s’est propagé à travers toute l’afrique du nord, jusqu’à la lybie et la syrie. C’est seulement après la mort du prophète Mahomet que les « bédouinir islamisés ont voulu conquérir les territoires chrétiens. Donc après l’an 633.Nous ne savons pas si le prophète leur avait donné avant sa mort l’ordre d’engager cette conquête.

      L’Algérie comptait 350 diocèses chrétiens alors que la GAULE n’en comptait que 90. Et elle ne s »est soumise à l’Islam qu’aux environs des années 740. (à vérifier).

      Ces bédouins islamisés ont donc décidé de conquérir tous ces territoires (en opérant de manière habituelle et bien connue qu’étaient
      la razzia, le pillage, le vol de tous les biens) tout en soumettant les peuples à l’ISLAM.

      Donc tous les ISLAMISTES EXTREMISTES d’aujourd’hui, devraient faire une recherche historique sur l’histoire de leur famille. Car s’ils sont en vie aujourd’hui, c’est que leurs ancêtres ont voulu protéger leurs propres enfants contre la violence DES BEDOUINS ISLAMISES.

      Ces bédouins Islamisés me font penser à ces nouveaux conquérants de l’ISLAM qui ont les mêmes buts aujourd’hui : pour certains d’entre eux : s’approprier le pouvoir, pour d’autres s’approprier les richesses des conquis afin de sortir d’un statut social pauvre et pour d’autres les deux à la fois.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s