Aux Tunisiens et à tous les autres, là où prolifère l’islam c’est la mort de la vie

Article daté du 10 mai 2011 sous le titre : Carthage ne renaîtra plus jamais de ses cendres à cause de sa contamination par l’islam.

Vous êtes les premiers ennemis de vos libertés si vous ne faites rien pour les défendre contre tous ces prédateurs qui prolifèrent en Tunisie et dans le monde. Ceux-là sont les pires de tous. Ils s’abreuvent de notre sang et jouissent de notre mort. Capables de se transformer en de véritables bombes humaines pour assouvir leur haine de la vie humaine.

Embrigadés, fanatisés et endoctrinés comme des Waffen SS nazis qui ne reculent devant rien pour mettre le monde à feu et à sang afin d’islamiser l’humanité tout entière. Leur voracité, leur férocité, leur cruauté, leur inhumanité, leur intolérance, leur état d enfermement mental, leur barbarie, leur antisémitisme, leur racisme dogmatique, leur régréssisme, leur prosélytisme agressif, leur bellicisme, leur hégémonisme impérial, leur haine de l’autre, leurs pulsions de mort licite fondées sur leur idéologie, leur fanatisme religieux, leurs délires psychotiques sont le reflet de leur dogmatisme doctrinaire et de leur sectarisme mystico-politique comparables à celui des nazis et des organisations para-miltaires secrètes.

Les islamistes djihadistes dont fait partie la secte schismatique et idolâtre d’Ennahdha en Tunisie vouent un véritable culte obsessionnel à l’oumma fantasmagorique islamique fruit de leurs délires névrotiques née dans l’esprit tourmenté d’un homme qui se voulait prophète et dieu à la fois.

Une communauté de croyants à l’échelle planétaire unis par la foi islamique faisant fi des frontières de quelque nature que ce soit. Un espèce de Gouvernement mondial constitué d’un ensemble d’Emirats sous le joug des wahhabites et le Calife Erdogan sur le modèle de celui du Reich hitlérien.

Régi par des lois qui ne sont pas plus sacrées que les lois scélérates nazies. Les hommes n’ont pas voix au chapitre dans la formation desdites lois. Le pouvoir est à Allah représenté par le Calife, commandeur des croyants et chef d’Etat et chef militaire auquel tous les musulmans dans la tradition de Mahomet, ahl al sunna, lui doivent obéissance et soumission. La Tunisie sera éclatée en plusieurs émirats tous aux ordres du Calife qui veille à l’unité de l’oumma islamique. Les Tunisiens auront tout le loisir de découvrir la dure cruauté de la charia et la nature inhumaine de ceux qui vont les gouverner au nom d’Allah et qui leur feront regretter l’épisode de Ben Ali. Ils auront la démonstration de ce que c’est le vrai islam où la vie elle-même est un sacrilège. Ils ne plus jamais dire que l’islam wahhabite est un islam tronqué et que c’est justement le leur qui est contraire aux dogmes de la foi islamique. Finie la joie de vivre et bienvenue à la joie de mourir dans la voie d’Allah. L’oumma n’est pas un club med,c’est un enfer sur terre dont on ne sort jamais vivant.

Sombres perspectives politiques, culturelles, sociales et humaines pour les populations musulmanes aspirant à la démocratie et aux libertés ainsi qu’à l’Occident qui caresse la bête féroce islamiste dans le sens du poil.

Pris dans le tourbillon de leurs délires psychotiques qui sont les manifestations des effets secondaires de cette drogue hallucinogène qui s’appelle l’islamoroïne, les cavaliers noirs de l’Apocalypse dont Ennahdha est la tête de pont en Tunisie sont convaincus que le monde est à leurs pieds et que la reconquête de l’Espagne est acquise.

Alléchés par des promesses lubriques qui flattent leurs bas instincts bestiaux en contre-partie de l’accomplissement de la prophétie cosmique qui fera de l’islam la loi et la foi pour l’humanité tout entière, ainsi plus rien ne saurait contrarier leur combat dans le sentier d’Allah.

Etant donné leur nature vénale, la bonne action gratuite est illicite dans leur idéal religieux, leur mission sacrée au service de la cause d’Allah devient leur seule raison d’être et de vivre pour espérer gagner les voies du paradis.

Voilà comment ces renégats et ces félons islamistes, ces êtres dépourvus de raison et de discernement et lobotomisés par leur idéologie qui veut faire de la barbarie et de l’ordre naturel un système de gouvernement, se trouvent sur le devant de la scène politique tunisienne suscitant inquiétudes, angoisses, phobies et adhésions irresponsables et criminelles.

Les cavaliers noirs de l’Apocalypse islamiste semant la mort et répandant le chaos semblent les mieux placés dans le starting-box électoral tunisien non pas qu’ils rencontrent une forte adhésion à leur cause ignoble et génocidaire, bien au contraire, mais surtout à cause de la grave incurie politique dont souffre la Tunisie et la déficience pathétique des instances qui se veulent architectes des futures élections.

Le pilotage électoral tunisien aurait dû être confié à des personnes autrement plus compétentes et plus clairvoyantes afin de nous épargner ce spectacle d’amateurisme guignolesque et ces atermoiements dangereux pour motiver les électeurs à s’inscrire sur le listes électorales.

Le travail déplorable et inqualifiable desdites commissions ainsi que les mauvais choix de timing des inscriptions sur lesdites listes électorales n’ est pas sans conséquences sur l’issue du prochain scrutin.

Toutes ces nominations qui sont des arrangements entre copains au sein des commissions de pilotage sont absolument inadmissibles et contre productives ont été faites au mépris des intérêts du peuple tunisien.

Comment des personnes sans compétences juridiques avérées, ni savoir-faire dans l’organisation des scrutins d’une telle importance où se joue l’avenir de tout un peuple pour des les décennies futures, sans aucun back-ground intellectuel et politique significatif, peuvent-elles avoir la responsabilité de telles commissions ? Quelle est leur légitimité ? Qui connait leur vécu ?

La médiocratie ambiante pourrait être l’alliée potentielle des extrémistes dans la mesure où il n’est pas exclu d’envisager un vote de défiance en leur faveur. Et surtout les abstentions massives pour népotisme aggravé et qui profiteraient aux extrémistes qui sont la seule force que je n’ose pas qualifier de politique pour les raisons juridiques sont les seuls à pouvoir mobiliser leurs électeurs et avoir un effet d exutoire des déçus de l’incurie politique tunisienne.

Le risque d’un ras-de-marée islamiste n’est pas négligeable à cause ou grâce au faible enthousiasme dont font preuve les électeurs tunisiens pour accomplir cet acte citoyen tellement crucial pour leur avenir sociétal, civilisationnel et humain.

Les enjeux de ce scrutin ne sont pas seulement politiques, loin s’en faut. Deux visions du monde antagonistes, l’une humaine et humaniste et l’autre barbare, raciste et mortifère.

Savent-ils que l’avenir de leurs femmes, dont le statut est leur fierté nationale et envié dans tous les pays soumis à la dictature de l’islam, est absolument tributaire de ce scrutin ? Est-c e but recherché quand toute la Tunisie s’était levée comme un seul homme pour l’affirmation de sa dignité et de son indignation contre les abus des privilèges ?

Il est du devoir de chaque Tunisien d’exercer son droit de vote qui est sa seule arme pour endiguer le fléau islamiste et faire de son pays une nouvelle Carthage qui n’est pas un mythe comme l’oumma, elle est une réalité et quelle réalité! Savent-ils qu’ils sont les héritiers de l’une des plus belles et plus riches civilisations humaines mais qui se trouve à l’arrêt depuis la conquête arabe au VII e siècle qui lui a fait perdre par la suite son identité plurielle ?

La Tunisie terre de bâtisseurs, une terre judéo-chrétienne avant l’Occident et qui témoigne que le catholicisme romain n’est pas une religion européenne, un carrefour civilisationnel,irrigué par les berbères, les Carthaginois, les Romains et les Grecs, abritant sur ses terres la plus vieille synagogue en dehors de Jérusalem, patrie d’Hannibal, d’Ibn Kahaldoun, de Saint Augustin, de 3 Papes à l’Eglise Victor 1er, Milthiade ou Melchiade et Gelase 1er et de tous illustres femmes et hommes qui ont fait briller son étoile au firmament du ciel de l’humanité, ne doit pas devenir une terre de barbarie et une vassal wahhabite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s