Si j’étais musulman, je me serais posé les bonnes questions qui m’auraient fait abandonner l’islam

 

Nul besoin de connaître l’enfer puisque ceux qui veulent nous y envoyer y sont déjà. Il ne peut y avoir un autre enfer que le leur sur terre. Que des foutaises et des délires de psychopathes!

Un être humain raisonné, réfléchi et structuré mentalement ne se laissent pas ânonner par les débilités de Mahomet  le buveur de la pisse de chameau, ni nr se nourrit pas de la haine de l’autre et ne fait pas des dogmes racistes, judéophobes, intolérants, inhumains sa loi. Une loi qui n’est pas l’oeuvre des hommes et le fruit  de leur contrat social ne peut qu’être inepte, abscons,  dictatoriale, absurde, totalitaire et barbare.

Peu importe la nature discriminatoire et abominable des textes soi–disant sacrés qui ne le sont plus de surcroît dès lors qu’ils envahissent le champ du profane, quand on a un minimum de jugeote, d’esprit critique, de discernement, d’objectivité, d’humanité en soi on doit se poser soi-même les bonnes questions : en quoi cet autre étranger à ma croyance peut-il être mon ennemi alors qu’il est bien souvent la première main amicale tendue vers moi ?

Pourquoi ma croyance appelle-t-elle à son anéantissement alors qu’il ne lui a fait aucun mal ? Est-ce que le simple fait de ne pas adhérer à mon système de valeurs est un péché mortel qui justifie l’extermination de l’humanité qui n’est pas la mienne?

Si tel est le cas, est-ce que je ne suis pas moi-même humain comme lui, à moins que le fait pour moi d’être musulman fait de moi un humain dotés d’une pureté originelle et de qualités intrinsèques supérieures aux siennes ?

Dois-je croire en un dieu qui se veut fédérateur, unificateur et rassembleur de tous les hommes et qui m’enjoint de m’éloigner et de punir tous les hommes qui ne sont pas dans sa voie tout en alléguant qu’il égare et ramène dans son chemin qui il veut ?

N’est-ce pas contradictoire et schizophrène chez un dieu qui ne sait pas lui-même ce qu’il veut et qui se contredit lui-même ?

Un dieu qui ne respecte pas la volonté des hommes et leur libre-arbitre et tant qu’ils oeuvrent pour le bien commun de l’humanité ne peut être qu’une caricature hideuse de l’image que l’on donne de lui ?
N’est-il pas paradoxal que ceux qui sont pour nous les ennemis à abattre et voués aux feux de la géhenne sont ceux qui font avancer le train de l’humanité et sans qui nous serions encore dans la protohistoire ?

Une religion qui sème les graines de la chienlit dans le coeur des hommes est-elle digne de ma foi ?

Une religion qui classe les hommes et établit une hiérarchie entre les hommes en fonction de leur sexe et leur distance vis-à-vis d’elle ne serait-elle pas plutôt de la famille du nazisme ?

En quoi le musulman que je suis est supérieur aux non-musulmans qui m’accueille chez lui quand ça va mal chez moi, qui me soigne, m’héberge et me nourrit et c’est jamais mon coreligionnaire qui le fait ?

Ne mérite-t-il pas reconnaissance et gratitude de ma part que le traitement injuste et cruel que lui réserve ma religion ?

S’il ne croit pas en elle c’est son droit, sa liberté, je ne vois pas en quoi l’a-t-il offensé et la vraie offense n’est-t-elle pas celle faite à l’homme au nom de ma religion que mes frères tuent, massacrent et terrorisent au quotidien car cela est permis par ma religion ?

Comment puis-je me proclamer d’une religion qui incite aux crimes contre l’humanité ?

On me dit qu’il y a des versets coraniques empreints d’humanisme mais en même temps il y a des versets qui les annulent et soufflent sur la braise de la haine ?

Y a t-il deux islam celui qui se réfère à des textes caducs et qui ne sont pas une ode d’amour et un autre qu’on appelle gentiment radical pour ne pas froisser la susceptibilité de la majorité de mes frères qui suivent le mouvement sans savoir où ils vont ni de quoi il se retourne, quasiment ignorants du sujet islam, et qui s’appuie justement sur les textes qui doivent faire loi pour tous les musulmans ?

Etant perdu dans cette dichotomie théologique, c’est quoi alors l’islam ?

Est-celui qui est le mien mais qui ne semble dans l’air des textes si je dois m’y conformer ce qui fait de moi un musulman hors sujet ou celui de Merah, Ben Laden, les frères Kouachi, Boko Haram, la Qaïda, l’Aqmi, Daech, les Talibans, les Shebabs; les Wahhabites, les Frères musulmans, Tarek ramadan, Qaradhaoui, Omar Bachir, Ghannouchi, Bel Haj, Dalil Boubakeur, Malek Chebel, ceux qu’on appelle communément les nazislamistes à cause de leurs accointances idéologiques avec le nazisme
Cependant mes convictions humaines, ma rigueur intellectuelle et l’esprit critique qui m’anime m’interdisent de me reconnaître dans ces hommes et ces mouvements que je dois reconnaître  ont tous une maîtrise du sujet islam contrairement à moi qui n’ai quasiment jamais ouvert un Coran dans ma vie et qui confond hadith et sira de Mahomet.

On m’a enseigné dès mes premières dents de lait que le vrai musulman est  supérieur aux infidèles, que le paradis est pour les musulmans et l’enfer est pour eux et qui n’est musulman que celui qui troque sa vie sur terre contre sa vie dans l’au-delà, qui se se suicide pour  Allah et doit répandre sa  parole par tous les moyens, le verbe et le cimeterre.

Je ne saurais objectivement  taxer ces musulmans qui martyrisent l’humanité et ceux qu’on appelle les rois de la takkiyia, les enfumeurs de l’opinion,  de ce que je suis moi-même, un musulman de façade, convaincu que l’on peut personnaliser ses rapports à la foi, mais qui grâce à leur effeuillage de cette marguerite musulmane, découvre qu’il est en inadéquation avec les dogmes de sa foi, un non-conformiste. Je dois avouer que c’est une hérésie et un péché mortel voire une forme de schizophrénie.

Je sais désormais qu’on ne transige pas avec les règles de l’islam. Il n’y a d’islam que dans la radicalité et l’intransigeance. C’est eux qui sont fidèles à la ligne de conduite que tout musulman doit adopter mais je ne pourrais jamais emprunter une voie que je n’ai pas choisie de moi-même.

Je rêve d’un autre monde que celui que l’islam veut lui imposer. Un monde enrichi par les apports diversifiés de tout un chacun.

Je ne m’identifie pas à cette armée de propagateurs-prédicateurs qui investit les médias et qui ne compatit jamais pour les victimes de ma foi et encore moins  dans ces fossoyeurs de l’humanité qui oeuvrent pour la gloire de l’islam au prix du sang des innocents.

On me  culpabilise et on me traite de mauvais musulman parce que mon idéal de vie est humain et pas musulman.

On dit que tu es musulman pour la vie et si tu quittes la partie tu es un homme mort, comment s’il l’islam était mon 47 e chromosome ?

Dois-je faire comme eux pour ne pas subir le sort de leurs victimes et pouvoir ainsi les gratifications promises pour après ma mort ?

Nous autres musulmans, nous faisons que du mal à l’humanité et malgré tout cela Allah nous promet des récompenses, est-ce à dire que dans ses critères d’évaluation il gratifie le mal et disgracie le bien ?

Je comprends enfin pourquoi il n’aime pas les non-musulmans qui font du bien à l’humanité car mon dieu est le dieu du mauvais et de la mort du vivant ?

Mais je suis un pleutre et un couard pour abandonner ma foi et je continuerai à les calomnier et maudire sans raison dans toutes mes prières au quotidien jusqu’au jour où je serai moi-même l’épée d’Allah.

Pourquoi un tel acharnement ignominieux, haineux et coupable dans ma religion contre mes semblables humains, demandez-le à mon Allah qui a la réponse à tout  qui fait de ma religion un mode d’emploi pour détruire l’humanité et dont il veut de moi un ennemi du genre humain qui doit exécuter son plan apocalyptique s’il ne veut servir de combustible à son four crématoire ?

 

Une réflexion sur “ Si j’étais musulman, je me serais posé les bonnes questions qui m’auraient fait abandonner l’islam ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s