Si l’homme avait des droits dans l’islam, la femme perdrait les siens sur lui!

Je reconnais que tout ce qu’on raconte sur les droits de la femme dans l’islam est de la pure calomnie pour salir la belle et sublime religion d’amour de la femme faite reine.

Jamais une religion n’a été autant favorable et juste à la femme. Au point qu’elle a fait de l’obéissance de l’homme à la femme son 6 e pilier. Protégée par les anges qui veillent jalousement sur sa nature sacrée. Sa voix fait force de loi à l’homme qui doit baisser ses yeux devant elle et ne piper mot quand elle s’exprime. Il est sa propriété de plein droit et dépend d’elle comme un esclave de son maître. Elle est la maîtresse de sa vie, elle lui dicte sa feuille de route et lui impose le choix de son conjoint et de sa tenue. Elle est plus que son égale, elle n’est pas sa semblable. Il est à elle ce que le juif fut aux nazis.

Tout ce qui est donc dit sur elle dans le Coran ou rapporté par les biographes ne reposent sur aucun fondement sérieux.

Primo, le Coran n’est accessible qu’aux seuls humains éclairés par Allah et guidés par Mahomet, lucides, clairvoyants et au coeur pur, pour qui la langue d’Allah n’a guère de secret et quand ils lisent éloigne-la de ton lit et frappe-la si elle te désobéit c’est en réalité tout le contraire de ce qu’Allah leur a prescrit. Tu dois quitter son lit et tu lui tends le bâton dont elle va se servir pour te corriger. Les anges mettent une raclée à tous les hommes qui refusent de céder à son charme,
Secundo, la femme n’est ni une déficiente mentale ni le suppôt du diable, elle est le bien fait humain et l’homme est le mal incarné,
Tertio, nous l’avons créée pour satisfaire votre libido à tout de go et elle est pour vous votre champ d’investigations lubriques, en réalité, c’est elle qui doit jouir quand bon lui semble du godemiché qu’Allah a tout spécialement inventé pour elle,
Quarto, Mahomet n’a jamais dit que l’enfer est plein à craquer des femmes ni qu’elle est issue de sa côte gauche ou qu’Allah l’a mise entre ses fémurs, c’est une accusation malveillante et islamophobe, il voulait dire par là en s’adressant aux hommes que l’enfer est pour eux et qu’Allah les a créés d’une côte tordue de la femme c’est pourquoi ils sont fourbes et pervers, incapables de droiture et de loyauté;
Quinto, comme il n’a jamais dit non plus que le passage d’une femme devant un homme en train de faire sa prière, entraîne son invalidité, au même titre que si un âne ou un chien noir venaient à faire irruption pendant sa prière, c’est une affabulation d’Aïcha, une femme jalouse et possessive; pour nuire à Mahomet. Une telle insanité est attentatoire à l’honneur de Mahomet qui n’avait que bonté et estime pour la femme et recommandait aux hommes de s’incliner devant leurs grâces et leur grandeur,
ils ne sont pas contemporains d’une part et d’autre part sa parole est celle d’une femme jalouse et possessive nous lui avons fait dire ce qu’il n’a jamais dit et énoncé et à cause du malin qui obstrue nos neurones et altère nos facultés de compréhension de ces versets qui doivent valoir à l’islam le premier prix de la libération de la femme,
Sexto, il n’a jamais été question d’un privilège pour Mahomet d’avoir toutes les femmes musulmanes dans son lit, c’est un privilège qu’Allah a octroyé aux seules femmes musulmanes de lui faire honneur de partager leurs couches,
Septimo, on raconte que Mahomet aurait confié à son biographe attitré Boukhari, c’est un de ses miracles il faisait des apparitions nocturnes chez lui, Je ne laisse après moi pas de problème plus insoluble à résoudre que celui de la femme. Ce dernier a déformé sa dernière parole à cause de sa misogynie maladive et a remplacé femme par homme. La bonne citation est il n’y a pas pire problème de la quadrature du cercle que l’homme.
Octavo, ces biographes fantaisistes et autoproclamés sont des créatures du mauvais. Ils n’ont fait que dénaturer sa pensée et manipuler sa phraséologie.

Il est inimaginable que cet être plus parfait et juste qu’Allah lui-même ait pu débiter une telle insanité, la femme vient en démon et s’en va comme un démon. Et si jamais c’était le cas, il voulait dire l’homme entre chez toi comme une sainte ni touche et s’en va le diable à ses trousses.
Vous n’êtes pas pas musulmans pour comprendre tout le bien que l’islam fait à la femme. Elle est libre comme Max, peut s’envoler quand elle veut et se poser sur la branche qui convient à son auguste siège arrière. La femme musulmane légifère et codifie et l’homme obtempère sous peine de finir en enfer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s