Les vrais ennemis de la cause palestienne sont ceux qui veulent anéantir Israël

Je ne suis pas payé pour me faire l’avocat des Juifs et d’Israël, mais ceux qui m’interpellent sur cette question qui oppose la raison à la passion, l’histoire au mensonge, je leur dis simplement : demandez-le aux « arabes » qui ont trahi les palestiniens ?

Demandez-le à la Jordanie qui les a massacrés par milliers autant que pendant la durée du conflit depuis 1948. Cette terre jordanienne est la leur ainsi que celle d’Arabie qui était aussi historiquement celle des Juifs où ils connurent un destin tragique Expulsés de partout du monde musulman, alors qu’ils y étaient avant l’islam.

Combien de ceux qui les haïssent aujourd’hui savent qu’ils étaient juifs avant les soumissions de leurs ancêtres à l’islam ? L’islam ou la mort et plus tard la Palestine ou l’infamie.

Le couple infernal qui conditionne la culture politique des pays musulman instrumentalisé à escient par les dirigeants politiques dont il est leur seul fonds de commerce et qui nourrit les rêves des masses arabo-musulmanes incultes et frustes.

Le seul dirigeant « arabo-musulman » qui soit resté à l’écart de ce dogme bicéphale, fut Habib Bourguiba qui provoqua un véritable séisme chez les « arabes » en 1965 lors d’un discours mémorable à Jéricho. Ils l’ont descendu en flamme et accusé de collusions avec l’ennemi sioniste pour leur avoir demandé de laisser la question palestinienne aux palestiniens eux-mêmes qui doivent de leur part agir dans le champ de la légalité des résolutions 181 et 194.

Bourguiba n’étant pas un adepte de la tempête dans un verre d’eau et qu’il suffirait de se livrer à de l’auto-flagellation pour gagner la partie. Conscient que la seule voie possible est de faire une lecture objective, dépassionnée de l’histoire et de faire preuve de pragmatisme, en leur faisant comprendre que l’on ne gagne pas les guerres de l’indépendance à en brûlant les étapes, ni à insulter et menacer d’extermination l’ennemi.

Mesuré et pondéré,fasciné par le père du père positivisme Auguste Comte, il était imperméable aux dogmes politiques et à la surenchère verbale et l’exaltation de la haine comme mode d’action politique et instrument de libération qui ne peut que conduire à l’impasse et à l’échec assuré.

Au grand dam des « arabes » il jeta un pavé dans la mare en leur rappelant que la Palestine existe déjà c’est la Jordanie, peuplée de plus 60% de palestiniens.

Le problème des palestiniens est l’instrumentalisation de leur cause par les « arabes » corrompus en manque de projets pour leurs populations. Sans cette fichue guerre de 67 mue par des pulsions anti-juives qui avait mis les Juifs des pays arabes sur le chemin l’exil, les palestiniens n’auraient pas perdus leurs territoires d’avant 1947. Les arabes par la voix de leurs dirigeants, sauf Bourguiba, voulaient jeter les juifs à la mer, les exterminer autrement dit, est-ce que nous en serions-là ?
Et Sadate et Arafat sur le tard, après avoir emprunté la voie du terrorisme, qui n’est pas plus palestinien que les musulmans du monde entier qui font de la cause palestinienne leur cheval de bataille, deux hommes qui voulaient donner une autre inflexion plus pacifique comme le recommandait Bourguiba à ce conflit qu’a-t-on fait d’eux ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s