Plus le voile progresse en Occident, plus l’islam déploie les ailes de la mort sur lui

J’aimerais qu’une voilée à toutes les sauces nous explique pourquoi ce qu’elle appelle en Occident mon voile est ma liberté et c’est donc mon choix personnel par respect de ma religion, est-il obligatoire dans les pays de la charia par respect justement de la religion ? Il s’agit pourtant du même code vestimentaire dont la finalité religieuse est des plus évidentes ne pourrait avoir deux signifiants antinomiques. Expression de la volonté personnelle et affirmation de soi ici et aliénation et bannissement de la femme là-bas. « Mon droit en Occident et mon devoir là-bas où la charia fait loi et dont j’aimerais faire un jour ma loi ici aussi ».

La liberté est universelle, elle est trait d’union entre les hommes, elle ne les classifie pas ni les hiérarchise et les exclut, elle est le sang qui les irrigue et leur souffle de vie, ne connaît ni frontières ni spécificités culturelles contrairement aux religions.

« La liberté est le plus précieux des biens » disait Jean Dutourd. Elle ne se cache pas du regard de l’autre elle l’éclaire pour qu’il puisse se regarder dans son miroir et le sien et dire je suis fier de l’humain que je suis.

En se voilant, on voile sa liberté, on la nie et la dénigre. La liberté est la vie, sans elle l’existence perd son sens et sa saveur et on devient un corps errant dans les cimetières pour ressembler à ces zombies humaines qui peuplent de plus en plus nos cités.

On se complait dans son statut d’esclave et on se donne des raisons pour ne pas changer le cours de son destin en faisant croire que l’uniforme de bagnarde est le symbole de la liberté pour se mentir à soi et nargueur sur un ton bien souvent arrogant et narquois les opposants au voile qui s’inquiètent de sa condition d’esclave. « Le plus pompeux esclavage ne peut adoucir les regrets d’avoir perdu la liberté. » disait Louis Joseph Mabire.

Que la femme voilée puisse trouver trouver des motivations identitaires qui ne sont pas valorisantes pour elle, c’est son droit mais son vrai crime moral d’instrumentaliser la liberté à des fins religieuses comme si elle rendait compatible l’humanisme et le nazisme. Elle doit cesser d’associer la à l’image du voile parce qu’elle est un dans un monde libre, alors que leurs coreligionnaires saoudiennes par exemple le portent comme les chaînes qui entravent les pieds d’un esclave.

Il ne peut être valorisant et gratifiant ici et là-bas la marque du traitement dégradant, infamant et humiliant infligé à la femme, sauf que là-bas elle est victime d’un système politico-religieux liberticide et théocratique et ici elles se font complices de ce système pour détruire les libertés.

Il serait bien que ces femmes qui fassent de leur état d’esclaves consentantes d’aller jouir de l’univers carcéral des femmes de là-bas.

Savent-elles que les femmes saoudiennes représentent plus de 60% des diplômées de l’enseignement supérieur de leur pays mais seulement 15% dans la population active et qu’elles n’ont pas les choix de leurs métiers ?
Savent-elles que dans les pays de la charia, elles sont « répudiables » à tout moment, qu’elles n’ont pas l’initiative du divorce, ni le droit de garde de leurs enfants, ni aucune liberté de mouvements dans son quotidien,, alors qu’ici, cet ici qui les horrifie tant, elles ont tous les droits qui font d’elles des êtres humains à part entière et pour lesquels elles n’ont que haine et mépris comme en témoigne leur voile ?

La liberté est avant tout le respect des valeurs de la république et de ses règles politiques, sociales et culturelles qui reconnaît à la femme les mêmes droits que l’homme et que sa religion les lui refusent qui la considère comme étant déficiente en foi et en raison.

Quand on fait le choix du voile, on fait tout simplement le choix du camp des ennemis de la république.

Tout parallèle avec le port du voile chez d’autres communautés est malveillant et infondé pour la simple et bonne raison est que le voile islamique est prosélyte et idéologique.

Il serait intéressant d’établir une corrélation entre l’explosion du port du voile en France et l’augmentation des attaques terroristes en France depuis les attentats du 11 septembre 2001 même si les signes avant-coureurs ont commencé à se faire sentir depuis la funeste révolution iranienne, un cadeau impérial fait par l’Occident aux barbus iraniens profondément influencés idéologiquement par les Frères musulmans égyptiens dont l’une des premières mesures dès leur arrivée au pouvoir, .mettre un voile sur les droits de la femme au propre comme au figuré.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Ainsi, en Tunisie, pays où le port du voile était non-significatif pendant le régime de Ben Ali au lendemain de sa chute sous l’impulsion du mouvement islamiste d’Ennahdha on assiste à marche forcée de la société, le port du voile est devenu la norme chez la femme tunisien.

Le voile n’est ni mode, ni tendance, il est le signe d’un islam arrogant, belliciste, velléitaire, hégémonique, suprémaciste et hostile au vivre ensemble.

Il est aussi innocent qu’un musulman modéré qui attend son heure pour passer à l’action.

Une réflexion sur “ Plus le voile progresse en Occident, plus l’islam déploie les ailes de la mort sur lui ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s