L’islam n’est pas qu’une idéologie totalitaire et raciste, il est la loi de la jungle

Les musulmans et leurs idiots utiles serinent que l’islam est paix alors qu’il n’y a de salut pour l’humanité que dans la soumission et la dhimmitude. N’-a-il pas été prescrit à Mahomet de ne laisser aucune chance aux « mécrus » ? : « …Il n’est donné à aucun prophète de faire des prisonniers tant qu’il n’a pas mis les mécréants hors de combat sur la terre. »( S.8,V.67). La paix ne régnera sur terre que le jour où plus aucune religion ne cohabitera avec l’islam (S.8, V.39).

Ils affirment que l’islam est le culte de la tolérance et qu’il respecte jalousement les croyants des autres religions monothéistes. Tout indique que ses laudateurs sont manifestement atteints de cécité mentale et ont confondu le Coran avec la Déclaration Universelle des Droits de l’homme et du Citoyen. En effet, aucun verset coranique ne recommande aux musulmans e faire preuve de bienveillance et de compréhension à l’égard des non-musulmans et de les accepter tels qu’ils sont et non qu’ils le ressemblent assimilés à des bêtes de la pire espèce. Le message coranique porte en lui tous les germes de la haine de l’autre et du racisme à religieux : »O vous qui avez cru! Ne prenez pas les Juifs et les Chrétiens comme amis et soutiens…Allah ne guide pas la gente injuste. » (S.4, V.34). Sa tolérance se mesure aussi à l’aune du châtiment réservé aux siens qui veulent exercer leur liberté de lui tourner le dos:  » Qui que ce soit qui après avoir accepté la foi en Allah, exprime la Non-Croyance, sauf sous la contrainte, son coeur demeurera ferme dans la Foi, sur ceux de tels hommes qui ouvrent leur coeur à la Non-Croyance, sur eux est la Colère d’Allah, et une peine terrible sera la leur. » (S.16, V.106). Tant qu’ils ne cherchent pas à briser les chaînes de leur esclavage, ils n’encourent aucun châtiment sinon mal leur en prend: « S’ils se détournent(de l’islam), saisissez-les, tuez-les, partout où vous les trouverez. » (S.4, V.89). On ne punit pas de mort le musulman pour le meurtre d’un kafir, mais en revanche il est permis de tuer celui qui abjure sa foi islamique comme l’ordonne Mahomet. La vie d’un kafir et d’un apostat ne valent pas plus que celle d’un cafard dans l’islam.

Ils affirment que l’islam est amour mais peut-il y avoir d’amour sous la contrainte et sans la liberté d’aimer ? L’islam sans la soumission et l’obéissance n’est plus islam. L’amour est d’abord celui que le supposé créateur doit témoigner à ses créatures sans contrainte ni contre-partie. Un père doté de raison ne force pas ses enfants à l’aimer et les menacer de mort s’ils ne cèdent pas à ses désirs narcissiques. Il leur enseigne et éduque dans la voie de l’amour et du respect de leurs semblables indépendamment de leurs origines, sexe et croyance. L’amour ne se décrète pas et qu’il soit imposé aux hommes contre leur gré : » Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et prenez garde! »(S.5, V.92)

Une religion n’existe que dans le miroir des siens dont le comportement est en adéquation avec leurs prescrits religieux. Un enfant est le produit de son éducation, le musulman est le produit de l’islam. Son personnage est façonné par les préceptes coraniques et la sunna. Quand on est musulman, on doit vivre et appliquer l’islam dans toute sa rigueur et authenticité.

Contrairement à ce que la majorité silencieuse musulmane laisse entendre que l’islam est consensuel et que l’on peut vivre sa religion tout en étant dans la modernité, or, l’islam qui se veut une loi éternelle, une voie unique pour tous les musulmans sans influence extérieure ni conciliable avec d’autres voies, ne prend pas en compte les facteurs temps et espaces, cela revient à le réformer et à le rende adaptable et modulable. Il est une machine à figer le temps et à façonner l’environnement à son image. Il prône un modèle de société et des moeurs qui prévalaient au temps de Mahomet. Un homme « parfait » pour des hommes qui aspirent à lui ressembler et qui avait fasciné Hitler et sa clique de génocidaires.

Peu importe ses dérives morales, ses bas instincts bestiaux, ses obsessions sexuelles pathologiques, ses penchants pédophilies, ses troubles narcissiques prononcés et sa personnalité borderline, son tempérament violent et colérique, son égocentrisme pathologique, son intolérance, sa nature criminogène, un homme qui ne respecte rien ni personne, sans code moral ni éthique, traître et fourbe, imposteur et affabulateur, mégalomane et nombriliste, voleur, pilleur et assassin, ingrat et velléitaire, guerrier et vandale, sans foi ni loi, gourou et faux-prophète, despote et tyrannique, ultra-violent et sanguinaire, haineux et anti-juif et anti-chrétien, fermé à la critique et au dialogue.

Mahomet est leur exemple à suivre, quel exemple. Avec un minimum de lucidité et de clairvoyance, ils devraient se rendre compte d’eux-mêmes que sa biographie devrait lui valoir d’être condamné symboliquement à titre posthume comme étant le plus grand criminel de tous les temps. il est jugé comme ce qu’il y a de meilleur pour eux. Se comporter comme lui et faire de son mode vie amoral et transgressif la norme pour les humains du XXI e siècle. Le retour en force de la loi de la jungle où le pouvoir est aux plus forts et aux prédateurs de disposer de la vie des faibles et des sans défense, et sans tabous et interdits sexuels, où l’on peut tuer un Juif ou un chrétien en toute légitimité chariatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s