Honte aux dhimmis de France qui ont condamné mes écrits pour délit de blasphème

C’est abracadabrantesque, un truc de fou, anti-musulman, haram, est-ce que la Licra connaît l’islam et les musulmans mieux que moi d’abord en tant que né musulman, c’est dans mes chromosomes, c’est génétique, on ne peut s’en défaire sous peine de mort et ensuite en tant que chercheur en anthropologie sociale sur l’islam indien ?

Mais il n’y a que les idiots utiles lèche-babouches, les ignorants qui savent tout et les aveugles qui connaissent leur chemin dans les bois mieux qu’un garde-forestier, comme c’est le cas de la Licra.

Sur les versets maléfiques du Corampf, je n’ai jamais vu un truc aussi kafkaïen que la condamnation du plus grand mahométan qui puisse exister, ce qui n’est pas le cas de son patron, j’ai le privilège de la naissance et de la bénédiction d’Allah, ce n’est pas donné à tout le monde.

Moi qui croyais exercer mon droit d’inventaire comme les socialauds à une certaine époque pour se refaire une nouvelle santé vaginale, et ma propre autocritique, je me trouve à travers mon ami Pierre Alain Mairet, mon directeur suisse de la rédaction, avec une condamnation infamante d’incitation à la haine des musulmans.

Un musulman hors pair de mon espèce mahométane est condamné pour la haine de soi. Est-ce qu’on a vu un mec qui dit la vérité sur lui-même essuyer le courroux de la justice ? La seule condamnation plausible dans le cas d’espèce est sa lapidation pour délit de blasphème. Mais on est pas là-bas dis, on est en démocassie, c’est la contraction de démo et crasse.

En vertu de quel verset corampfique, ces infidèles et kofars-takfiristes qui sont plus salafistes que les vrais salafistes, se permettent de jeter l’anathème sur les écrits d’un musulman s’adressant aux seuls musulmans et qui ne doivent être lus que par eux et eux seuls ? Il s’agit d’une affaire interne à l’Oumma islamique où l’on lave nos kamiss et nos burqas crades entre nous, elle n’a pas à être exploitée et instrumentalisée à des fins bassement politiques mécréantes. Qu’Allah maudisse la politique, les politiciens, les droits de l’hommisme, les juges aux ordres, les bobos-gauchos, les républicains et socialauds qui font de ma religion leur fonds de commerce pour gagner les faveurs de mes soeurs et mes frères dans le sentier d’Allah.

Cette sentence est indéniablement rappée de nullité absolue, illicite, inique, inepte, elle est tout simplement haram, car n’ayant pas été été prononcée au nom d’Allah, elle n’affectera point ma place au sommet de sa hiérarchie. Elle va même avoir des effets contraires et me valoir tous les honneurs de mon chef de meute. Grâce à moi, il ne peut que se réjouir de voir les mécréants venir vers lui comme des mouches se jetant dans un pot de miel. Il est sûr que la justice mécréante et ses agents-rabatteurs lui sont totalement acquis.

C’est un bonheur pour lui que de voir son meilleur esclave créer une jurisprudence inédite, des juges républicains impurs au sens de notre Corampf se considèrent compétents pour jeter l’anathème sur un musulman certifié 1437% halal et ils vont même jusqu’à pousser leur zèle de dhimmis en devenir jusqu’à s’arroger un pouvoir universel de décréter des fatwas de portée universelle à l’encontre de quiconque quel que soit le lieu où il se trouve enfreignant ou favorisant les atteintes au sacré de l’islam. Plus aucun citoyen du monde n’est à l’abri du châtiment de la justice mécréante opérant dans le futur Francestan.

Nul besoin donc de leur livrer combat et les vaincre par la ruse et l’effroi, ils signent leur reddition d’eux-mêmes et abdiquent sans qu’on leur demande rien. Grâce à eux, l’Oumma prend enfin son envol et son voile va s’étendre sur le monde entier.

Grâce aussi à la justice mécréante qui ne cesse de multiplier les gages de sa dhimmitude,on sait désormais que toutes les violations de la loi de ma croyance et atteintes à l’intégrité morale de mes paisibles et pacifiques coreligionnaires seront traités juridiquement et pénalement sur la base du principe de compétence universelle qui s’applique aux crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Il n’y a ni nationalité de l’auteur ni territorialité de l’infraction qui tiennent. Aucune échappatoire ne leur est possible. Il est du ressort de la justice mécréante qui est en train d’oeuvrer dans la voie d’Allah de poursuivre et châtier les insolents comme s’ils avaient commis des crimes contre l’humanité. Alors que mes coreligionnaires bénéficient d’un régime de faveur et peuvent frapper là où ils veulent et quand ils veulent sans que la justice mécréante franchouillarde ne se prévale de sa compétence universelle dans leur cas.

Voici pourquoi, je risque de déloger Allah de son trône après avoir éjecté Mahomet de la première place pour mes vertus morales et humaines, mon respect absolu du droit à la vie et à la différence et des biens d’autrui.
Quant aux mécréants, ils peuvent toujours le courtiser ils n’ont aucune chance de le séduire. Ils feraient mieux de créer des digues de défense pour endiguer le Tsunami des miens qui les menacent.

En attendant le bras de fer que je vais engager avec lui pour le pouvoir absolu sur les musulmans et les dhimmis, je demeure son Super Messager et agitateur pour secouer le palmier musulman.

Mais comme il est hyper rigide, sclérosé par 1437 ans d’obscurantisme érigé en dogme religieux avec des coreligionnaires obsédés par leurs bas instincts bestiaux qui pervertissent le halal et haram et inversement, j’ai dû faire dans le psychodrame selon ses conseils, de dégainer à tout va, tirer à l’instinctif, de les frapper au-dessous de la ceinture là où se trône leur cerveau, mais à mon plus grand dam, des mécréants surgissant comme des femmes et des chiens noirs au milieu de la prière de mes condisciples-tartuffes-c’est nous, et qui n’ont jamais lu mon livre de chevet le Corampf, sinon ils auraient demandé l’asile humanitaire aux Martiens, ont commis un crime impardonnable aux yeux de mon chef de mission; avoir déshonoré son messager chéri.

Le monde marche sur la tête et les jambes en l’air, ceux que mon patron traite de bêtes immondes, font le beau pour s’attirer ses bonnes faveurs pour ne pas finir en enfer. Ils n’y échapperont pas, car au paradis il n’y a pas de place que pour moi, même le sous-chéri d’Allah Mahomet va finir dans les feux de la géhenne où chaque fois il aura une nouvelle peau pour se faire cramer de nouveau et ce sera toujours ainsi jusqu’à la l’éternité des éternités.

Cependant, n’étant pas rancunier comme mes frères musulmans,et en ma qualité qu’intercesseur privilégié auprès de mon Allah à moi et pas à la Licra, de faire preuve pour une fois de mansuétude islamique, de ne pas leur faire subir le même traitement qu’au géniteur d’Adolphman.

5 réflexions sur “ Honte aux dhimmis de France qui ont condamné mes écrits pour délit de blasphème ”

  1. Cher Salem Ben Ammar,
    Comment vous remercier pour ce blog ? Comment vous soutenir ? J’avais laissé un commentaire en proposant une pétition… utopie absurde ? Apparemment, on n’a pas accès aux précédents messages ? Pourquoi ? Qu’est-il possible de faire face à la Licra ?

    J'aime

  2. Le Corampf… ahahahah !

    Vive Salem Ben Ammar et ses billets d’humeurs corrosifs toujours pleins d’humour et remplis de trouvailles si drôles et si justes…

    J'aime

  3. Bravo pour texte toujours aussi pertinent. Et puis merde à l’Islam et au faux prophète qui est l’auteur de ce ramassis d’absurdité indigeste à tout esprit éclairé.

    J'aime

  4. Bon courage !
    Les dhimmis agissent comme les collabos sous l’occupation, ils ne veulent pas regarder partout dans le monde où cette religion est implantée. Heureusement que des vigies comme vous sont là pour le leur rappeler.
    Merci à vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s