Le voile islamique est la mort des libertés humaines

 

Le port du voile n’est pas un acte anodin, volontaire, un choix personnel et dénué d’arrières-pensées politico-idéologiques. L’exemple le plus frappant est celui de la Tunisie, avant 2011 où son port était suspect, peu de femmes le portaient et au lendemain de leur mascarade révolutionnaire téléguidée par les wahhabites sous l’égide de Cheikh Hussein Al-Bourk- Oh-Bamah, c’est l’inverse et 80% des femmes le portent désormais.
Paradoxalement l’explosion du port du voile dans ce pays s’est faite au même rythme que la prolifération du djihad par la terreur et le sexe. Au point de faire de ce pays une place forte du terrorisme musulman.
Il est intéressant de faire un parallèle entre la progression de la courbe du port de voile et celle de la forte poussée de la « radicalisation » chez les jeunes des cités en Occident qui sont pour la plupart issus des mêmes cellules familiales.
Aux femmes le voile et la fornication halal et aux hommes le djihad. Il est absolument irresponsable de les dissocier. Toutes les zones urbaines où le voile est dominant sont celles qui engendrent le plus de terroristes. Trappes, Lunel, le Muret, en sont les parfaites illustrations.
Le voile et le djihad sont les deux faces du miroir wahhabite.
Si le voile avait un signifiant culturel pourquoi ces femmes qui sont par hard toutes atteintes du même virus celui de faire de son état d’aliénée un mode de liberté, sont-elles en rupture totale avec les traditions de leurs mères et grands-mères qui portaient le hayek qui n’avait aucune signification prosélyte.
En le portant, elles se démarquent de l’islam justement de leurs parents qui n’est pas celui qui est en train de s’imposer inexorablement au monde musulman. Elles ne sont pas plus différentes que les Saoudiennes contraintes et forcées de le porter sous peine d’être lapidées.
Les générations précédentes n’étaient pas contaminées par le wahhabisme à travers ses chaînes prédicatives satellitaires d’une part et d’autre son port n’était pas obligatoire dans les pays de leurs parents bien au contraire il était mal vu et perçu par les pouvoirs politiques.
Le port du voile marque la victoire du communautarisme sur le vivre ensemble, l’obscurantisme et l’intolérance sur les libertés humaines, l’aliénation totale de la femme aux dogmes sur sa condition de citoyenne entièrement à part, de l’esclavagisme sur la dignité de la femme.
Il est le signe avant-coureur du retour vers le monde des ténèbres encadré par la Charia. Le voile est le rejet des droits de l’homme et l’affirmation de la prééminence de la religion musulmane sur la raison humaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s