Avoir du respect pour l’islam reviendrait à respecter le nazisme

27 mai 2013 ·

Pourquoi a-t-on peur de mes écrits ?

De plus en plus j’entends ici et là qu’on ose pas partager mes humbles écrits parce que je ne ménage pas l’islam comme si on pouvait témoigner de respect pour une idéologie bien pire encore que le nazisme et dont le nom est synonyme de peur, d’angoisses et de terreur. Ces personnes font surtout de leur couardise un argument de censure.

Elles me reprochent toutes mon hostilité irréductible à l’islam, sans rien comprendre aux raisons profondes qui font partie de ma liberté de conscience et d’opinion et qui motivent par conséquent mon rejet de l’islam en tant que système idéologique totalitaire, ultra réactionnaire, ethnocide et son caractère sectaire et hégémonique .

En effet, l’islam qui se veut dine, dawla et donia, ce que mes censures incultes et analphabètes ignorent, ne se contente pas de son seul statut de religion dont il n’a que les apprences, il se veut un nouvel ordre mondial et un mode de gouvernement politique de la cité. C’est lui-même qui en voulant quitter le champ du « sacré » pour envahir le champ du profane auquel il veut imposer ses propres normes et sa vision barbare de monde qui suscite en immanquablement la riposte virulente de certains d’entre nous.

Ce n’est de la part des adversaires de cette idéologie totalitaire, mortifère, raciste et liberticide, qu’un juste appel à la vigilance citoyenne contre l’hydre musulmane.

C’est lui-même qui nous tend le gourdin pour le combattre non pas dans sa dimension cultuelle mais dans sa déclinaison politique qui le place dans la catégorie des modes de pensée politique néfastes à l’humanité au même titre que le nazisme et encore.

Qu’il apprenne à rester dans sa sphère « spirituelle » et la donne changera.

Autrement, personnellement je n’aurai de répit tant qu’il continue à vouloir coloniser notre vie, à vouloir être notre maître, la seule voie de la vie, en dehors de laquelle il n’y a point de salut.

Oubliant que la suffisance est un pêché capital.

C’est l’islam qui à force de vouloir tout englober et régir se met en difficulté lui-même et devient l’objet de critiques circonstanciées. Il est tel le chien qui se mord la queue et qui gémit de la blessure qu’il s’est infligée lui-même.

En se comportant comme une vulgaire doctrine politique en interdisant par exemple à un musulman de voter pour un non-musulman, dévoile lui-même son vrai visage le rendant ainsi inéligible dans un espace républicain, il ne peut donc se prévaloir de son exception religieuse pour nous empêcher de dénoncer ses dérives ultra-violentes et destructrices pour l’humanité.

C’est trop facile de crier au feu qu’on a allumé soi-même.

2 réflexions sur “ Avoir du respect pour l’islam reviendrait à respecter le nazisme ”

  1. Bravo pour cet article, en ce qui me concerne , je partage chaque texte sur les réseaux sociaux, encore merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s