M. Valls, l’islam ne reconnaît qu’un seul Pacte celui qu’il impose à ses soumis

Manuel Valls se prend pour Napoléon et confond les Juifs avec ses musulmans.

Il devrait réviser ses manuels d’histoire. Les juifs étaient discriminés et frappés du sceau de l’infamie et ne présentaient aucun danger pour la société française contrairement aux musulmans dans leur tendance radicale. Comment compte-t-il s’y prendre pour conclure un accord avec l’islam lui-même mais de quel islam s’agit-il qui est loin d’être unitaire et homogène  ?

Quelle sera la place des chiites et des autres courants minoritaires musulmans dans son nouveau dispositif ?

Qu’il ne compte pas sur les musulmans pour se mettre d’accord entre eux pour abandonner leurs querelles intestines mortifères qui durent depuis 1437 ans afin de satisfaire ses fantasmes délirants sur un islam de France ?

Il n’a toujours pas compris que l’islam de France est un mythe ce qui ne l’est pas est le péril musulman qui menace la France et n’aura de cesse de la harceler jusqu’au jour où elle cédera à ses coups de boutoirs.

Le vrai problème est l’incompatibilité entre citoyenneté française et fidélité à l’islam.

Un musulman digne de ce nom n’a pas à faire allégeance à un système de valeurs qui n’est pas en adéquation avec les lois de son mode de croyance qui utilise le sacré à des fins politiques. D’où l’impossibilité de dissoudre l’islam dans la démocratie.

Qu’il commence d’abord à leur imposer un pacte de citoyenneté et de loyauté vis-à-vis de la république.

Qu’il ne fasse pas de la plaie qui gangrène la France un remède aux maux dont elle est la cause. Qu’il ne fasse pas du populisme un bouc-émissaire pour occulter les problèmes de fond de la France ?

Le populisme ne tue guère l’islam radical qui est le vrai islam tue.

Un concordat avec l’islam et la France est sauvée grâce à la méthode Coué de Vals qui veut faire valser l’islam comme au bal des jeunes prétendants.
Qui est habilité à parler et de signer en son nom, dans l’absolu tous les musulmans dont la voix est portée par un Calife, à moins que l’islam ne soit un être en chair et en os qui viendra s’asseoir en personne autour de la table de négociation. Y a t-il un préalable à ce pacte ? Quelle est la philosophie de ce pacte, son contenu, son ou ses objectif(s) ?

Un Etat qui veut traiter d’égal à égal avec une religion ne peut être qu’un Etat fantoche et bananier.

Avec un tel projet Valls balise le terrain à l’instauration d’une théocratie islamique sur le modèle iranien ou saoudien.

Hommage au couple de policiers de Magnanville tué par un bon musulman

Jessica et Jean-Baptiste deux vies qui s’en vont
Par la volonté d’un bon musulman fidèle au Coran
Assassinés chez eux dans la pure tradition mahométane
Un soir du 13 juin 2016 en présence de leur enfant de 3 ans
Policiers dévoués pour la sécurité de leurs concitoyens
Dépourvus de moyens pour assurer la leur
N’étant même pas en sécurité chez eux
Proies faciles pour les tueurs fous d’Allah
Voulant régler leurs comptes à ces taghouts
Enfants de Satan que le Coran ordonne de liquider
Partout où ils se trouvent, ils ne sont à l’abri nulle part
Ce gouvernement de vauriens et de lèche-babouches
Prêts à tout pour séduire son électorat musulman
Feint d’ignorer le danger qui guette ses policiers et son armée
Qu’importe le prix à payer la fin justifie les moyens
Les urnes sont au prix du sang des Français
Du désarmement de leurs policiers, il en a fait une politique de reddition
Sacrifiant sans scrupule ses enfants les plus méritants
Pour la grandeur de l’islam et son avidité hégémonique
Jessica et Jean-Baptiste n’ont pas demandé de partir
L’islam les a tués pour semer l’effroi dans le coeur des Français
A travers eux c’est toute la France qui avait été ensanglantée
Elle doit porter leur deuil en attendant où le jour où elle portera le sien
Aucun Français n’échappera à son destin de mécru
Aujourd’hui c’est eux demain ce sera notre tour à tous
Il y aura toujours un bon musulman qui surgira chez nous
Tel un diable de sa boîte le couteau à la main aux cris funestes d’Allah Akbar
Pour briser nos vies comme Jessica et Jean-Baptiste
De leur sang l’islam se délecte pendant que leurs familles vivent leur deuil
A cause de l’islam, un enfant est orphelin de ses parents
Privé à tout jamais du bonheur de prononcer maman,papa
Le Coran est la première cause de la hécatombe qui frappe la France
Les musulmans sont de marbre face aux malheurs des Français
L’islam étend le voile de la mort sur elle
Il n’en a que faire de leur peine et douleur
La vraie victime est l’égorgeur de Jessica et Jean-Baptiste
Tombé en martyr sur le champ de bataille
Les imams prononceront pour lui la prière du défunt
Un nouvel héros du même rang que Merah et tous les autres
L’islam glorifie la mmort des siens
Aux victimes impies la malédiction éternelle
Les desseins mortifères de l’islam pour la France ne font plus mystère
Cela indiffère nos gouvernants qui plaident pour l’émergence de sa dictature
L’islam peut ainsi continuer à répandre la mort en France
Nulle justice ne s’y oppose pour ne pas froisser son honneur
Malheur à ceux qui résistent et qui dénoncent la collusion criminelle
Comme si pour nos gouvernants il était leur solution de la question finale
Cherchent-ils à créer une nouvelle génération d’hommes serviles et lobotomisés ?
Nul doute que l’islam est pour eux le meilleur outil de crétinisation des masses
Une aubaine pour les charognards capitalistes
Des humains abêtis et résignés
de la religion s’empiffrant comme dans les pays musulmans
Des miettes ‘ils s’en contenteront tant qu’ils ont Allah et Mahomet pour coupe-faim
Le paradis aux benêts et gare à ceux qui veulent biser les chaînes de l’indignité
L’islam est plus que l’opium des peuples il est la tombe de l’humanité.

M. Hollande, l’Etat de droit ne consiste pas à offrir les Français en Holocauste à l’islam

Tous les fichés S doivent être considérés comme des terroristes potentiels capables de passer à l’acte. Il n’y a pas d’Etat de droit qui tienne quand l’ennemi s’en ser…

Source : M. Hollande, l’Etat de droit ne consiste pas à offrir les Français en Holocauste à l’islam

M. Hollande, l’Etat de droit ne consiste pas à offrir les Français en Holocauste à l’islam

Tous les fichés S doivent être considérés comme des terroristes potentiels capables de passer à l’acte. Il n’y a pas d’Etat de droit qui tienne quand l’ennemi s’en sert comme paravent pour couvrir son entreprise de destruction massive et ses crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Un Etat de droit n’a pas à mettre des gants pour assurer la sécurité de ses citoyens en temps de guerre si l’on veut en finir avec le terrorisme musulman dont la première des mesures est de procéder à la rétention administrative de tous les fichés S au nom du principe de précaution. Ils tuent sans se poser des questions ils doivent être enfermés sans autre forme de procès.

Des individus qui ne laissent aucune chance à leurs victimes quand ils mettent en exécution la sentence coranique doivent relever d’une justice d’exception qui n’a pas à s’embarrasser de la présomption d’innocence et des droits de la défense.

Quel droit aura l’Etat aura  à défendre le jour où le pays sera réduit en cendres puisque lui-même aura cessé d’exister ? Anticiper sur le danger en passant outre son propre droit que l’ennemi est le premier à enfreindre c’est aussi l’Etat de droit qui doit imposer sa loi par tous les moyens au nom de la sauvegarde de ses principes généraux de droit.

L’Etat de droit ne doit pas être prisonnier de lui-même pour devenir un mouton que ses ennemis vont offrir en Holocauste à leur divin.
C’est la guerre et à la guerre comme à la guerre et les règles ne sont pas régies par le droit interne.Il ne suffit pas d’aller faire la guerre à Deach pour faire croire aux Français que l’on va éradiquer la source du péril.

C’est une fuite en avant, un aveu de défaite et un manquement grave et séreux aux obligations inaliénables de l’Etat de sécuriser son territoire et partant de là son unité et sa viabilité. L’ennemi est chez elle, entre ses murs, de plus en plus visible, il doit être frappé là où il se trouve comme lui-même il massacre les Français chez eux, dans leurs domiciles, salles de spectacles, lieux de vie, leurs églises.

Sous prétexte qu’on va s’attaquer à ses bases arrières pour le neutraliser on lui laisse le champ libre pour multiplier ses ravages et créer des dégâts psychologiques incommensurables au sein de la population.

La France ne peut pas continuer à se voiler la face. La riposte ne saurait plus attendre. Plus elle tergiverse plus elle le renforce dans ses desseins mortifères.
L’Etat de droit ne peut pas être un spectateur de l’histoire et un maître des cérémonies funéraires et passer son temps à subir les assauts de l’ennemi et à compter ses morts, il est celui qui prend des mesures fortes et draconiennes sans s’embourber dans son angélisme juridique.

Fraterniser avec un vrai musulman reviendrait à tisser des liens avec un nazi

Le musulman ne peut pas être un frère pour moi car je ne le suis pas pour lui. Tisser un lien affectif et moral avec lui comme si on dotait un nazi de vertus humaines.
Comment peut -on voir dans les musulmans des frères alors qu’ils voient en nous des porcs, des singes, des vaches, des chèvres et bien pire encore les pires bêtes sauvages aux yeux de leur divinité satanique ?
La fraternité n’a de sens que si elle est réciproque et un sentiment partagé sinon on tombe dans le fayotage et le lèche-babouches.-.
La main tendue d’aujourd’hui qu’il fait semblant de serrer sera celle qu’il coupera demain. Un vrai musulman ne doit jamais de surcroît saluer un non-musulman en premier, il doit juste répondre à son salut et si jamais il prend la main dans le sienne il doit jeter l’anathème sur Satan et se laver les mains après.
Les musulmans se veulent des êtres purs et ne peuvent se résoudre à fraterniser avec des êtres qui portent en eux toutes les impuretés dont ils doivent s’en prémunir.Nous sommes pour eux ce que les Intouchables sont aux Brahmanes.
Ils passent leur vie à maudire les impies que nous sommes et n’ont que haine et mépris pour nous. De quelle fraternité parle-t-on est-ce que de celle du sang de nos victimes ou celle de leur indifférence et incompassion pour elles.
Ne soyons pas dupes de leurs grands airs de sainte ni touche. Ils proclament la paix et aiguisent sous leurs kamiss leurs coûteux de bouchers.

LikeShow more reactions

Comment

Après avoir perdu la Tunisie ma mère génitrice me voici en train de perdre la France ma mère adoptive

Je suis né en Tunisie, une terre qui a perdu de sa lumière le jour où l’islam du retour aux sources a mis le voile de la mort sur elle, qui vit en comme ma France, cet immense phare de la liberté, en butte aujourd’hui à cet islam négateur de la vie.
Je les aime toutes les deux comme jamais personne ne peut les aimer autant que moi.
Je souffre de les voir martyrisées par les adeptes de la religion la plus infecte jamais créée par l’homme.
Je vis en France, première victime de ses propres valeurs dont l’envahisseur s’en sert pour l’achever; personnellement, je ne me sens guère en sécurité sur cette terre qui n’est plus la mère protectrice des combattants de la liberté et dont les dirigeants politiques et ses élites ont fait e choix de promouvoir et de protéger les ennemis mortels de sa démocratie plutôt que de contenir leurs appétits féroces et destructeurs et de leur faire prendre gorge.
Je ne vais pas m’exiler ailleurs alors que je suis chez moi et jamais je leur laisserai le terrain libre pour continuer à y semer les graines de la haine, de l’antisémitisme, du racisme et de la mort.
La France a condamné mes écrits pour atteinte à la probité morale des musulmans mais ce n’est pas pour autant que cela a calmé leurs ardeurs meurtrières. Plus un jour qui passe sans qu’il ne la plonge dans l’horreur indicible.
Inconsciente et irresponsable car elle ne se rend pas compte qu’à chaque fois qu’elle condamne un des siens elle ne fait qu’accélérer le processus de sa propre mort.
En cherchant à bâillonner les voix des soldats de la liberté d’expression elle témoigne de sa reddition en faveur de cette armée de l’ombre qui prolifère dans ses zones de non-droit, véritables émirats islamiques, qui attend patiemment leur heure pour se saisir d’elle comme un vautour saisissant sa proie.
La pieuvre tentaculaire qu’elle nourrit et engraisse généreusement finira tôt ou tard par l’étouffer dans ses tentacules géantes et radioactives.
Quant à la Tunisie qui connaît la page la plus sombre de son histoire depuis le déferlement dévastateur et génocidaire des sauterelles arabisées des Banu Hilal et leurs alliés les Banou Suleim au milieu du XI e siècle, j’en porte le deuil de mon vivant, En effet, je ne pourrai plus jamais m’y rendre même mort ils ne voudront pas de mon cadavre venir souiller leur misérable terre. Et dire que j’aimerais tant aller la serrer dans mes bras pour lui témoigner de mon amour indéfectible et de pouvoir enfin me recueillir sur les tombes des miens mais que faire face à des humains qui préfèrent leur fichu divin et leur sinistre religion à leur patrie laissant en liberté les assassins de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi,plutôt l’homme que je suis pour qui il n’y a de vérité que dans la raison humaine.
Un pays devenu aujourd’hui une gigantesque manufacture de main d’oeuvre terroriste faute de briller sur le plan du savoir et les connaissances et qui avait lapidé lamentablement l’héritage de Bourguiba car n’étant pas trop marqué par le sceau de l’islam.
Dans ce pays comme en France, on tue aujourd’hui sans raison ses semblables humains car ils sont des incroyants.
Je ne suis rien qu’un pauvre qui refuse de courber l’échine devant la religion.

Ils ne sont pas fous ils sont tout simplement musulmans

Ils ont le droit de tuer et nous n’avons même pas le droit d’enterrer nos morts
Malheur à ceux des nôtres qui dénoncent leur barbarie
Aussitôt accusés de provocation et d’incitation à la haine des musulmans
Ils ne sont une race, ni un peuple, ni une ethnie, plus que ça
Ils sont une Oumma, une communauté des sans foi ni loi, un clone du Reich nazi
A eux tous les honneurs de la république et à nous l’infamie et l’ignominie
Adulés et chéris comme s’ils étaient les Messies tant attendus
Ils ne sont jamais coupables de rien, c’est toujours la faute à l’autre et leur Allah endossant leurs crimes pour eux
Quand ils sont pris la main dans le sac,vite disculpés et victimisés,
Déclarés par nos tribunau chariatiques irresponsables de leurs actes
Souffrant de démence pour innocenter l’idéologie mortifère qui les nourrit
Il ne passe plus jour sans qu’ils ne répandent le sang des innocents
Egorgeant et décapitant nos prêtres comme en Algérie naguère
Nous sommes plus à l’abri nulle part
Capables de faucher la vie à nos pociers dans leurs lits
Etouffant la voix à tout jamais des combattants de la plume de la liberté
Laissés libres de leurs mouvements pour semer la mort dans nos salles de spectacle plongeant tout le pays dans l’erreur
S’en prenant au symbole de notre histoire en l’abreuvant du sang de nos enfants,
Ils ne reculent plus devant rien, sentant que leur victoire est proche
Crachant leur venin sur nos valeurs,terrorisant; profanant, violant nos femmes
Le silence est de mise pour ne pas offenser leur seigneurie
Tout leur est dû et nous devons rendre hommage à leurs exploits morbides
Les journaleux-collabos se plaisent à faire l’apologie de leurs crimes
Mis sur un piédestal comme s’ils étaient les nouveaux héros de notre temps
Nos dirigeants politiques n’ont d’yeux que pour eux et ne jurent que par eux
Voulant les faire grandir pour les conforter dans leur toute-puissance destructrice
Ils sont une chance pour l’humanité car ils sont les seuls à abréger sa souffrance

Les musulmans ne sont jamais sortis de l’âge des ténèbres

 

Afficher l'image d'origine

Les meilleurs en quoi je me le demande et si jamais ils ont brillé qu’ont-ils véritablement apporté au bien commun de la humanité ? Pourquoi on ne parle jamais de la civilisation chinoise qui  a fait la gloire du génie humain et a rayonné sur le monde pendant 20 siècles non stop et qui ne doit rien à personne et que l on nous bassine avec la civilisation dite arabophone musulmane qui a connu quelques éclaircies concentrées à deux ou trois aires géographiques dont l’Andalousie et pas toute l’Espagne restée majoritairement chrétienne et qui sont les résultats des influences extérieures ?

Sans les Perses, les prêtres syriaque, les Berbères héritiers de Carthage, les Juifs tant honnis, les Hindous, les Byzantins ils n’auraient pas connu leur soi-disant âge d’or qui a duré deux siècles au grand maximum. Et ceux de leurs savants qui avaient brillé n’ étaient pas en odeur de sainteté chez eux. Pourquoi ne se comparent-ils jamais aux Chinois qui étaient les maîtres du monde aux temps où ils étaient à leur apothéose fantasmagorique ?

Quand on la fibre civilisation elle on ne détruit pas la mémoire historique des peuples et l on met en valeur comme l ont fait les Français les Anglais et les Allemands. Les Chinois préservent leur patrimoine archéologique contrairement aux arabophones musulmans. Que restent- ils des vestiges de l’Arabie pré-islamique qui témoignent de la présence romaine et grecque dans cette région ?

Une civilisation c’est aussi le respect indéfectible de l histoire des hommes et non pas sa négation en effaçant toute trace de son antériorité.

L’ ARCHÉOLOGIE EST AUX ARABO-MUSULMANS CE QUE LA LIBERTE DE CONSCIENCE EST AU CORAN

En définitive,  d’une bourrique, toutes mes excuses aux bourriques qui se sentent offensées dans leur honneur pour cette comparaison, Mahomet voulait faire un cheval de course.
On en voit aujourd’hui le résultat. Sachant qu’il est incapable de gagner la moindre course, l’islam s’est mis à couper les jambes de ses rivaux, histoire de démontrer qu’il est le seul à rester debout et personne ne sera plus là pour lui contester ses performances.

L’islam, agent de troubles mentaux

En l’état actuel des choses  100% des agressions physiques violentes commises contre les Français sont l’oeuvre de détraqués musulmans pour zéro agression de la même nature perpétrée par des déséquilibrés français ou supposés tels  alors que la maladie mentale est un dénominateur commun à toutes les populations.

Est à dire que les sujets musulmans atteints de troubles psychiatriques sont plus violents et dangereux pour la société à moins que la culture musulmane prédispose aux comportements ultra-violents où la dépression tient lieu de catalyseur. A se demander si les sergents-recruteurs des fous d’Allah ne choisissent pas volontairement ce type de profil pour préserver à bon compte la virginité doctrinaire de l’islam et le code pénal français aidant les fous d’Allah peuvent bénéficier d’une atténuation de leur responsabilité pénale qui est aussi un autre facteur d’encouragement pour donner libre cours à leurs pulsions mortifères ?

Plus sérieusement il faut arrêter de lier troubles psychiatriques et psychiques avec le terrorisme sinon tous les fous seraient des bombes à retardement. La folie ne rime pas avec terrorisme l explosion de la violence chez les musulmans est l’expression de leurs ressentiments à l’égard des non musulmans.

On ne combat pas le virus mortel islamique avec des bisounours

Après le silence et le recueillement,  c’est l’heure ou jamais de la résilience. Aussi il est du devoir impérieux  de tout être humain censé et jaloux de son humanité de ne pas témoigner de la moindre sympathie pour l’islam et d’avoir une attitude de défiance pour les siens. Sans haine ni violence. Le combat jusqu’à la victoire finale leur est prescrit et ce n’est certainement pas en leur léchant les babouches que bous allons les mettre hors d’état de nuire.

Ils ont pour ordre  sacré de nous exterminer sans pitié :  » Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. » (S.2, V.190)

Il faut que des millions de femmes et d’hommes sortent dans la rue pour manifester sans réserve leur rejet total et absolu de la mansuétude saugrenue dont bénéficie l’islam et condamner vigoureusement le comportement cynique de la majorité silencieuse musulmane qui est autant coupable que les djihadistes qui plutôt que de nettoyer ses écuries émettant l’odeur des cadavres putrides asperge l’opinion publique avec ses désodorisants nauséabonds de ce n’est ça l’islam. Elle sait parfaitement ce qu’elle fait

Elle est dans son rôle d’agents pollueurs. Sa mission est de rendre l’atmosphère irrespirable avec ses désodorisants toxiques.

En réalité, elle est cohérente avec elle-même et son attitude est explicite sauf que nous sommes sourds et aveugles ou n’avez rien compris à notre religion et le vrai islam est celui qui sera votre tombe. Ceux que vous appelez terroristes sont nos vaillants combattants qui exécutent ce qu’Allah ordonne en jetant l’effroi dans vos coeurs et minent le moral des populations par un travail de sape continu et demain ce sera nous autres qui vous porteront le coup de grâce quand il ne vous restera plus de force pour résister.

L’islam modéré est un poison mortel consommé à petites doses

Les médias occidentaux et les hommes politiques de droite comme de gauche ainsi que l’extrême gauche, se livrent à un véritable exercice de concours de beauté pour enjoliver et embellir la mariée musulmane fondamentaliste pour mieux la vendre à leur opinion publique.

S’ingéniant à draper dans sa vertu une idéologie qui devrait relever de l’article 7 du statut de Rome. Mais aveuglés par leur vénalité, ils débitent des insanités pour rendre l’infréquentable fréquentable. Croyant pouvoir dissiper ainsi doutes et angoisses chez leurs concitoyens restés méfiants à l’égard d’une idéologie qui prône la violence, prêche la haine et appelle à la mort des infidèles et de tous les déviants musulmans.

Plutôt que de faire un travail pédagogique sur sa haute toxicité pire que les nuages de Tchernobyl et décréter son éradication, on préfère collaborer moyennant finances avec les ennemis du genre humain pour se faire leurs fervents laudateurs et, plus grave encore, on les laisse opérer en toute impunité de véritables razzias sur les grands clubs de football, les fleurons de l’industrie de luxe, les médias et l’immobilier de prestige. Outre leur mécénat dans les cités-ghettos des plus douteux et prosélytes.

Victime de son esprit mercantile et de son héritage capitulard, l’Occident est en train de devenir la vitrine de luxe de la propagande fondamentaliste musulmane et de tomber inexorablement dans le piège de l’islamisme apaisé et modéré. Comme si le nazisme pouvait l’être aussi. Mais plus le mensonge est gros, plus il prend les allures de vérité ; plus on assène des contre-vérités et plus l’opinion publique mord à l’appât.

Grâce aux nervis occidentaux de l’islam fondamentaliste, qui lui-même se trouve affublé des vertus de la modération (islamisme modéré), l’islam se décline en plusieurs catégories, alors qu’il est déjà lui-même non seulement de nature violente et barbare mais également déchiré depuis la mort du prophète autoproclamé, par des dissensions internes qui mettent en péril sa propre pérennité, on assiste à l’apparition d’une nouvelle typologie de Musulmans qui se déclinent en « modérés », « libéraux », « apaisés, « laïques » afin de les distinguer des islamistes répartis aussi en « modérés », « extrémistes radicaux », « fondamentalistes » « prédicateurs » et « activistes ».

Alors que pour le Coran, il n’existe qu’une seule catégorie de musulmans, celle qui applique rigoureusement, fidèlement et loyalement les prescrits de l’Islam. Ceux-là mêmes qu’Allah élit pour son lupanar paradisiaque, une sorte d’Eros Center, un lieu de débauche pour fainéants et obsédés sexuels, réservé uniquement aux musulmans les plus méritants et combatifs qui ont fait don du sacrifice de leur vie pour asseoir sa volonté sur terre telle qu’elle est stipulée dans la charia, la loi de l’Islam.

Le Premier ministre turc, Herr Dogan, grand admirateur d’Adolphe Hitler, affublé de l’étiquette « islamiste modéré », lui-même récuse le distinguo qu’il qualifie de laid et d’offensant à l’Islam. A ses yeux, il n’y a pas d’Islam modéré, il y a un Islam un et indivisible.

En clair il ne peut y avoir des classifications conceptuelles entre les musulmans qui sont par définition eux qui sont soumis totalement et pleinement aux seules lois de l’Islam et auxquels, par conséquent, il est expressément interdit de se conformer à toute autre loi qui ne soit pas d’essence musulmane.

Ainsi le musulman est celui qui ne reconnaît que les lois d’Allah et qui oeuvre par tout moyen à leur instauration aux quatre coins de la planète, censée être la création d’Allah dont il fera un jour son royaume.

Contrairement au chrétien, au juif, au bouddhiste ou taoïste,  le musulman a une obligation dogmatique de contribuer à la diffusion de sa religion quel qu’en soit les moyens qui lui assurera les prébendes d’Allah. Seule la volonté d’Allah guide les pas des musulmans, excluant ainsi toute possibilité aux musulmans d’exprimer leur volonté propre et d’agir en toute liberté et en leur âme et conscience.

Tout musulman qui ne la suit pas s’égare en s’exposant ainsi à la colère d’une divinité imaginaire appelée Allah. C’est pourquoi, plutôt que de créer une typologie de musulmans qui ne correspond à aucune réalité dogmatique et qui est surtout de l’esbroufe juste pour parer la fiancée musulmane des vertus incompatibles de surcroît avec sa nature , il est plus judicieux de distinguer le musulman « égaré », plus approprié que « modéré », de celui qui croit dur comme fer aux lois de l’Islam et à leur suprématie absolue sur les lois de nature humaine, en l’occurrence celles qui sont le fruit des démocraties.

Nul doute que c’est l’Islam littéral lui-même qui arme les bras de ses disciples les plus violents qui sèment la mort et brisent des destins. Ce qui le rapproche davantage d’une idéologie politique de type bolchevique ou nazi, que d’une spiritualité. C’est lui-même en faisant de la violence un dogme religieux et en cultivant à l’excès le concept de martyr au service d’Allah qui inocule dans ce grand corps musulman malade et affaibli par le schisme et la discorde les germes du fanatisme, de la haine de l’autre, du racisme, du meurtre sacralisé des impies et des apostats, du bellicisme, de la terreur et de l’intolérance.

La voie d’Allah n’est pas pavée de pétales de roses, elle censée être irriguée par le sang de ceux qu’Allah désigne comme obstacles sur son chemin de conquête du monde. Obsédé par son pouvoir hégémonique et cosmique, l’Islam ne tolère aucune tiédeur, ni pitié, ni compassion de la part de ses fidèles qui ne doivent s’embrasser d’aucun scrupule ni humanité dans l’accomplissement intégral de la volonté d’Allah auquel toute l’humanité devrait s’y soumettre un jour. Ainsi, sur chaque musulman pèse un devoir messianique, martial, et politique dont la satisfaction duquel dépend son élection au paradis et ses houris, objet de tous les fantasmes sexuels des musulmans fondamentalistes aux moeurs sexuelles souvent immorales, glauques, perverses, bestiales et morbides. En tout état de cause, Allah ne pourra combler de ses faveurs paradisiaques et luxuriantes que celui qui s’est comporté conformément à ce qu’Allah lui a ordonné de faire et d’exécuter sans lui désobéir, un va-t–en guerre farouche tel un Waffen SS, et un digne combattant sur le sentier d’Allah (fi sabil Allah) , un djihadiste dévoué capable de se transformer en bombe humaine sans discernement, pour faire régner l’ordre d’Allah sur cette terre, sans frontières, ni Etats-nations, ni spécificité culturelle, ni droit positif, ni conventions internationales, ni citoyenneté, ni droits fondamentaux, ni armées et polices nationales, ni tribunaux de droit commun. Un monde gouverné par les seules lois d’Allah où les liens entre les hommes seront basés sur le seul critère d’appartenance religieuse. Une communauté de croyants musulmans, une oumma, une sorte Cité d’Allah semblable à la cité idéale nazie, hiérarchisée avec les musulmans dotés du statut de pur et tous les non-musulmans frappés d’impureté avec des degrés de différence.

Quand une religion se nourrit et alimente ses ouailles des fruits impropres à la consommation humaine, elle ne peut que susciter méfiance et défiance. La réalité des faits est implacable, elle ne relève d’aucune campagne de dénigrement ou de discrédit à l’égard de l’Islam.

Au lieu de contribuer à l’amélioration de l’image de leur religion et de la rendre plus rassurante et pacifique, ils continuent à lui creuser les sillons de la voie de la barbarie humaine. A promouvoir une image de frayeur et de terreur dans laquelle ne se reconnaît pas la majorité musulmane mais qui par indolence, par couardise et apathie se résigne à laisser une minorité agissante et ultra- violente s’ériger en nouveaux messies et seigneurs de la guerre sainte.

A n’en pas douter, les vrais ennemis de l’islam ne sont ni Wafa Sultan, ni Salman Rushdie ni Salima Tasreen et encore moins Naguib Mahfoudh ou Taha Houssein, voire Mohamed Talbi ou Véronique Venest et tant d’autres illustres et anonymes, qui servent plutôt de bouc-émissaires aux activistes islamistes afin de détourner l’attention de leurs coreligionnaires sur leur entreprise schismatique de démolition de la religion de l’islam lui-même.

La vraie guerre est celle que mène inlassablement  l’islam depuis plus  de 30 ans à l’humanité tout entière, entamée  en Algérie sous l’impulsion du F.I.S. et dont la France a subi des dommages collatéraux avec les attentats de la rue de Rennes et du métro Saint Michel. Elle  est l’oeuvre des musulmans qui se revendiquent du vrai islam que Juppé et Hilary Clinton se plaisent à présenter comme des islamistes modérés ayant pour nouvel apôtre le philosophe en treillis de guerre B.H.L .

Ce sont eux les vrais ennemis de la religion musulmane, ils prospèrent en toute impunité son sein, appliquant à la lettre les préceptes coraniques et qui sont les justiciers de Dieu et son prophète qui usent de la terreur pour atteindre le Graal islamique et régner sur la cité avec l’aide complaisante et coupable d’Obama, Sarkozy en son temps, et contre toute attente de François Hollande qui tout en combattant la terreur fondamentaliste musulmane au Mali qui est une émanation de l’islam fondamentaliste, a choisi délibérément le camp de la barbarie islamique en Syrie qui aurait apparemment des relents plus modérés que celui d’Ansar Eddine. A moins que l’appât du gain ne fasse la différence entre les deux.

L’auteur du carnage de Nice est un musulman qui applique le Coran et la Sunna à la lettre

Le pire terrorisme consiste à faire aire d’un djihadiste un humain comme un autre avant son passage à l’acte. Et c’est exactement celui que pratiquent les médias et les islamo-collabos.

Que le Mohamed de Nice ait fait ou non les 400 coups, cela ne change rien au fond du problème car la vraie question, c’est pourquoi aucun autre croyant d’aucune religion autre que l’islam, ni même aucun apostat de l’islam, ne bascule pas dans le néant et n’éprouve autant de haine destructrice pour ses semblables humains différents de soi  quand  bien même s’il s’adonne à tous les excès, contrairement à un jeune musulman qui devient un Terminator dès qu’il est fortement contaminé par le virus mortel des sourates mortifères ? C’est bien parce qu’il y a des facteurs culturels et cultuels même si les deux n’en font qu’un; l’islam ne fait guère de différence entre le profane et le sacré,  chez le musulman qui favorisent les vocations djihadistes.

La réponse est dans les textes de loi de l’islam, le Coran et les Hadiths ?    Mahomet lui-même, le modèle de tous les musulmans  est le premier terroriste, se définissant lui-même comme le prophète du carnage et qu’ils sont tenus à suivre s’ils  ne veulent pas servir de combustibles aux feux de l’enfer, n’était pas un Terminator tant qu’il était sous la coupe de Khadija, sa première (et vieille) épouse.

Autant essayer de disculper un nazi de ses crimes contre l’humanité plutôt que de chercher à atténuer la responsabilité de l’islam dans l’inoculation du virus terroriste chez les siens.

Tout musulman quel qu’il soit tant qu’il n’a pas abjuré l’islam peut être une bombe à retardement. Le tueur de Nice n’a pas été élevé dans un Ashram d’Amour ni chez les Moines bénédictins,  chez les Mormons  ou parmi les Zoulous est un pur produit de l’école musulmane qui est l’antithèse de l’école de la république qui sème dans le coeur des enfants les graines du l’islamo-centrisme, du suprémacisme, de l’ultra-violence, du racisme anti-juif, anti-chrétien, de l’athée, de l’apostat, de l’intolérance et de la négation du droit à la différence et au libre-arbitre.

Egrener son histoire de vie comme un chapelet pour lui donner des apparences d’un pécheur et qui se serait radicalisé en un temps-éclair comme s’il n’était pas déjà conditionné mentalement et idéologiquement depuis qu’il était à l’état foetal n’est pas seulement une profanation de la mémoire des 84 victimes et une nouvelle blessure infligée aux 18 blessés mais également une apologie du terrorisme. Son acte abominable était surtout dirigé contre la France et sa main étai armée par le Coran.

Comme tout musulman qui reçoit le message coranique 5/5 il est passé du stade de l’ennemi de l’ombre de l’humanité à celui du bourreau exécutant la sentence capitale coranique réservée aux mécréants.

Allah a élevé le combattant au-dessus du non-combattant auquel il promet les plus belles des rétributions : « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelques infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d´Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d´excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; des grades de supériorité de Sa part ainsi qu´un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (S4, V.95), auxquels il promet des beaux éphèbes sans que cela n’ait dans son esprit une quelconque connotation homosexuelle, une oeuvre d’art certainement pour égayer sa vie éternelle :

-:« pendant que des éphèbes, aussi beaux que des perles dans leur écrin, circuleront autour d’eux pour les servir.» (S.52,V.24);

-l «Et parmi eux circuleront des éphèbes immortels qu’on prendrait, à les voir, pour des perles dispersées.» (S.76,V19);

-«pendant que, parmi eux, circuleront des éphèbes d’une éternelle jeunesse, avec des calices, des aiguières et des coupes remplis d’une liqueur exquise, dont ils ne seront ni déprimés ni enivrés. Et on leur servira au choix toutes sortes de fruits, ainsi que toute viande d’oiseaux dont ils auront envie.» (S.56, V.17-21).

L’identité bisexuelle prêtée à ce monstre ne serait pas en tout et état de cause en  contradiction avec les versets coraniques surtout que le Coran est le tout et son contraire. Enfin cet individu qui est l’archétype même du bon musulman n’était pas non plus issu d’un milieu familial pacifiste qui l’aurait immunisé contre le virus djihado-terroriste. Son père est connu pour son appartenance à la mouvance islamiste tunisienne d’Ennahada, impliquée dans plusieurs attentats terroristes en Tunisie au cours de ces trois dernières décennies et dont le chef le terroriste jamais repenti Rached Ghannouchi, un des maîtres à penser du djihadisme mondial et sergent-recruteur des terroristes pour la Syrie, venait d’être princièrement reçu au Quai d’Orsay quelques jours avant le carnage de Nice.

Une piste qui devrait éclairer les enquêteurs comme cette somme d’argent de 100 000 € qu’il aurait fait parvenir à sa famille  2 ou 3 jours avant la commission de son crime.

Quand à ses soi-disant antécédents psychiatriques qui ne sont pas aussi avérés que ne le prétende son père, ses dérives morales et sexuelles, c’est encore une tentative désespérée d’enfumer l’opinion publique pour draper l’islam dans sa vertu humaine.

L’humanité n’est qu’au début de son cauchemar musulman

Je n ai pas pas eu de cesse de le rappeler ce qui se passe aujourd’hui en France et partout dans le monde n’est qu’un avant- goût, les préliminaires de ce que cette funeste et infâme idéologie concocte pour l’humanité tout entière. Le pire qui puisse exister capable de foudroyer mortellement 1 milliard d’êtres humaines d’un seul coup.

Imaginez les dégâts que pourraient occasionner 1 000 000 de djihadistes qui se feraient exploser aux quatre coins du monde. Alors qu’ils sont quelques centaines de millions prêts à tout pour la gloire de l’islam en contrepartie d’une place dans leur bordel divin.

Un tueur fou d Allah à pu à lui tout seul provoquer la mort de près de 84 personnes plus 18 blessés dont le pronostic vital est engagé.

Des centaines de millions de vies humaines que le islam va faucher en toute impunité et grâce à la bienveillance complice des gouvernements des pays de l’OTAN plus soucieux des intérêts du grand capital et de leurs compagnies pétrolières que de la pérennité humaine de leurs peuples.

En faisant venir des travailleurs musulmans comme joker pour contrecarrer les revendications légitimes de leurs travailleurs dans les années 60 et 70 ils ne se rendaient pas compte qu’ils faisaient entrer des loups dans ma bergerie et aujourd’hui c est la bérézina pour leurs populations qui tombent comme des mouches sous less coups de butoirs des djihadistes musulmans.

Sarkozy a tout faux quand il a déclaré c’est eux ou nous car il est un des artisans majeurs de la montée du péril thermonucléaire musulman d’un côté et d’un autre il est un grand ami des oligarques financiers et des enturbannés du Golfe arabique connus pour leur grande générosité pour leurs obligés occidentaux dont il est un favoris;

Il veut certainement dire eux c’est nous et nous c’est eux dont il fait partie.Il est tellement emberlificoté dans ce jeu de roulette russe planétaire qu’il devrait tôt ou tard répondre pour son implication directe dans les malheurs des peuples..

Aux islamo-collabos, ce sont vos musulmans qui tuent les Français et pas les sionistes

Nice-terror-attack-police-roadblock-594897

Ce ne sont pas les sionistes qui martyrisent la France : le monstre de Nice est un bon musulman, formé à l’école de la haine de son prochain.

J’en ai par-dessus la tête de la mauvaise foi et la judéophobie dogmatique. Ces monstres d’indifférence et d’inhumanité se servent du sionisme comme masque à leur antisémitisme originel hérité de Mahomet, et eux se voient parfaitement blanc bleu.

Tous les auteurs des attentats terroristes en France depuis les années 90 sont musulmans (ou presque), aucune trace de juif parmi eux.

Ce sont des musulmans qui font parler la terreur dans le monde entier. Ils vouent une inimitié maladive contre la France, jamais éteinte, et attisée par les imams, laquelle puise ses sources dans l’histoire coloniale. Ils mettent ainsi en péril la pérennité de la France et ils ne ratent aucune occasion pour la frapper dans ses symboles les plus forts, et la plonger dans l’horreur la plus indescriptible.

C’est « un passé qui ne passe pas » comme le dit joliment Benjamin Stora, et que les musulmans  nord-africains éternels dominions à l’identité violée et confisquée vivent comme une blessure narcissique. Un passé planté dans la gorge comme une grosse arrête de poisson.

Le sionisme n’est pas en guerre contre la France. Il n’a à son égard ni rancœur ni vengeance. Contrairement aux musulmans obsédés par sa destruction, il n’a pas de contentieux historique ou politico-religieux pour justifier les 240 morts et les centaines de blessés de ces 18 derniers mois, qui portent la signature de l’islam, et de ses desseins destructeurs et mortifères.

Si le sionisme n’avait pas existé, les musulmans l’auraient inventé rien que pour se déresponsabiliser des crimes et méfaits de l’islam.

Le péril qui menace la France a le visage de l’islam. Les musulmans de tous bords en sont le bras armé.

Jamais la France n’a été la proie d’un complot civilisationnel de cette ampleur.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

  • Facebook
    420
  • Twitter
    0
  • Google+
    2
  • Imprimer/Email
    5

La France doit combattre l’islam plutôt que de le courtiser

A quoi ça sert de tirer la sonnette d’alarme à des sourds comme des pots sur la haute toxicité de l’islam pire que 1000 centrales nucléaires tchernobyliennes, mais qui comme par hasard ne retrouvent leurs facultés auditives qu au son de la voix des pyromanes musulmans comme les Dalil Boubakeur, les Chalghumi et les Toubrou gratifiés de la Légion d’honneur pour leurs bons et loyaux services de croque-mort.

Un pays qui couvre de gloire médiatique les imams qui prêechent  la haine de l’autre dans leurs mosquées-casernes  et dont certains d’entre eux dont l’imam Toubrou grand ami d’Aly Juppé, le repris de justice aux portres de l’Elysée aujourd’hui, ne font guère mystère de leurs sympathies nazies est un pays sans âme, sans honneur et sans mémoire.

Je ne peux pas me reconnaître dans cette France indigne de son histoire et de ses valeurs que je aimais tant et qui n’est plus la mienne depuis le jour où elle avait jeté en pâture à l’hydre musulmane pour avoir ébranlé les adorateurs de Satan dans leurs funestes convictions.

Il n’y a de place dans ce pays que pour les lèche-babouches qui louent la vertu de l’hydre islamique et mort aux patriotes et aux amoureux de la liberté.

Vivre en terre islamisée est l’enfer sur terre

Etre non-musulman en terre soumise aux lois inhumaines d’Allah  est un crime aujourd’hui, plus qu’hier, surtout depuis que ceux qui suivent scrupuleusement les prescrits de l’islam sont au pouvoir.

Ainsi, tous les non-musulmans, y compris les musulmans égarés, sont devenus des criminels potentiels, un peu comme Dreyfus condamné parce qu’il était juif, ou encore les juifs et les non-aryens en Allemagne nazie, ou plus près de nous les Hutus au Rwanda, ça devient plutôt manifeste depuis que les vrais musulmans règnent en maîtres absolus, qui s’inquiète de leur sort ? Personne.

Surtout pas ceux qui favorisé leur arrivée au pouvoir et tout particulièrement Obama, connu pour ses attaches musulmans, hyper actif sur le front des révolutions du printemps wahhabite et qui reste bizarrement très discret sur les violations des droits de l’homme et des droits des minorités dont se rendent coupables chaque jour ses  ses protégés au nom des valeurs sacrées de leur religion.

Un espèce de blanc seing pour donner libre cours à leurs pulsions meurtrières et ultra violentes.

Ni liberté de conscience, ni liberté de pensée, ni liberté d’expression, ni droits humains,  autant de concepts considérés comme illicites et donc contraires aux dogmes de l’islam qui exposent tous ceux qui les revendiquent aux fourches Caudines de la  charia.

Personne n’a le courage de porter la contradiction aux musulmans ni  n’ose  s’inscrire  en porte-à-faux contre les lois scélérates et liberticides  de l’islam de peur d’heurter la susceptibilité des musulmans  qui sont pour la plupart des schizoïdes-paranoïdes.

Prêts à s’enflammer et tout saccager pour venger les offenses faites à l’islam, empêchant aussi tout travail de critique nécessaire en vue d’humaniser les lois de l’islam.Quand le président djihadiste égyptien Mohamed Morsi avait adressé un ultimatum aux Coptes, les égyptiens authentiques, de choisir entre l’islam et l’exil, aucune voix ne s’en était émue, même pas celle du Vatican, parce que les Coptes, la plus vieille communauté chrétienne au monde ne sont peut-être pas des tout-à-fait chrétiens. Qui avait rappelé l’Egypte ses obligations conventionnelles en matière de respect des droits des minorités ? Silence radio là aussi.

Qui se préoccupe du sort des tunisiens condamnés pour blasphème en violation du droit international ne reconnaît pas un tel délit et la Charte Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, incompatible avec la  charia, cette loi de la barbarie humaine ?

Ce n’est certainement pas Amnesty International ou Human Rights  Watch   prompte à s’inquiéter des supposées exactions dont seraient victimes au Mali les brigands islamistes, ni les pays démocrates chez eux et philodespotiques chez le voisin musulman ne se sont émus du sort de la population du Nord du Mali, victime de crime de guerre et de mutilation ?

Tous ceux qu’on a pas entendu pendant 9 mois ont comme par hasard ont exprimé leur totale désapprobation de l’engagement de la France  au Mali notamment les pays nouvellement colonisés par le wahhabisme, la Tunisie, l’Egypte mêlant leur ainsi leurs voix à celle du Qatar.

Considérant cet engagement comme une atteinte aux affaires intérieures du monde musulman. Pour eux du fait que le Mali est lui-même  un Etat musulman faisant partie intégrante de la fameuse Oumma, l’équivalent d’un Reich nazi, les djihadistes musulmans n’ont pas être assimilés à une force étrangère d’occupation et qu’ils sont aussi maliens  de plein droit au sens musulman  à cause du lien religieux qui les rattache au Mali.

On est musulman d’abord avant d’être national d’un pays.  u’un musulman tue, exécute, massacre, ampute, viole, kidnappe, sème la terreur, répand le sang,  se livre à la destruction de la mémoire historique d’un pays musulman,  commet des actes de barbarie à l’encontre de ses coreligionnaires, cela reste pour les musulmans une affaire interne à leur communauté interdisant toute immixtion d’un pays tiers.

D’après les lois de l’islam, la charia, la France doit rester à l’écart et laisser djihadistes  qui oeuvrent pour le bien d’Allah de continuer à perpétrer les crimes de guerre et détruire la ville mythique de Tombouctou.

Au lieu de voir en elle un sauveur, ils y voient un ennemi de l’islam qui cherche à semer la zizanie entre des frères musulmans. La France est devenue une sorte d’empêcheuse de ré islamiser  à tout va au Mali. Une ré islamisation qui est en réalité une forme de génocide qui ne dit pas son nom.

En effet, à leurs yeux, les djihadistes n’ont pas violé les lois sacrées de leur religion, ils ne font qu’appliquer à la lettre les prescrits de l’islam pour instaurer un ordre musulman qui passe par la  purification humaine au et culturelle.

En voulant réduire  Tombouctou en champ de ruine,  ils veulent surtout effacer de la mémoire malienne l’exemple vivant de l’islam africain, celui du syncrétisme entre le christianisme, l’islam et les religions traditionnelles africaines, soit condamnée à disparaître pour ne pas devenir un modèle pour les musulmans en recherche d’autres voies plus humaines  et paisibles et moins contraignantes que celles que préconisent le Coran et les hadiths.

Comme si condamner les agissements pogromesques et les autodafés des Waffen SS à la mode musulmane serait offensant pour l’islam. On préfère se murer dans le silence de la lâcheté comme dans les années 30 en Allemagne nazie, plutôt que de dénoncer ces crimes de l’islam contre les populations civiles démunies et contre l’identité malienne.

Tout indique que l’islam bénéficie d’une véritable immunité juridique et politique sinon comment sinon expliquer ce régime de faveur dont bénéficie l’islam dans sa dimension islamiste tant au Mali, en Egypte, en Syrie, en, Tunisie, en Irak, en Libye comme partout ailleurs, y compris dans les cités-ghettos européennes  transformées en des des véritables Emirats salafistes.

Il n’y a pas meilleur allié de l’islam velléitaire que la mansuétude, la complaisance, la lâcheté et le laxisme dont font preuve les médias, les gouvernements occidentaux et les O.N.G. des droits de l’hommisme. Surtout ces dernières connues pour tirer plus vite que leur ombre à l’époque des Khadafi, de Moubarak et de  Ben Ali semblent totalement inhibées et tétanisées par l’islam radical que le repris de justice Alain Juppé et l’égérie d’Obama Hilary Clinton ont cherché à enjoliver pour le rendre fréquentable aux yeux du monde entier.

Aujourd’hui, les vierges effarouchées des droits de l’hommisme ont perdu toute leur verve notamment en Tunisie où elles sont devenues complètement aphones alors qu’elles poussaient des cris d’orfraie sous Ben Ali alors que l’on embastille et on opprime au nom de l’islam. A se demander même que si elles n’étaient pas sa créature et qu’avec sa chute, elles n’ont plus aucune raison d’exister. Ou plutôt qu’elles ont peur de se voir accuser de violation des valeurs sacrées de l’islam, celles-là-même qui fondent les ségrégations, les discriminations, les lapidations, les amputations, le racisme, les inégalités, et l’ostracisme sur la base de la religion.

Les mêmes qui attribuent aux musulmans la vertu de la pureté et aux non-musulman le caractère de l’impureté sur le modèle des lois raciales de Nuremberg 1935 et en vigueur en Arabie Saoudite et au Qatar et des pays qui appliquent la charia de la barbarie nazie.

Quoiqu’il en soit, l’humanisme et la tolérance ne sont pas les vertus premières des pays musulmans. Ils sont surtout soucieux des lois de l’islam, la charia, que du respect du droit à la différence et des libertés de conscience et d’expression. Quand ce n’est pas la prison ou la mort par pendaison pour les non-musulmans, c’est-à-dire ceux qui renient l’islam comme en Iran, c’est le statut de » dhimmi », un humain de seconde catégorie soumis à la protection du musulman, pour ceux sont issus des confessions monothéiste.

Et dire que les musulmans résidents en Occident bénéficient des mêmes droits que n’importe quel citoyen de souche européenne. Jamais ils ne font pression sur leurs pays pour abolir le traitement inhumain et dégradant des non-musulmans assimilés à une sous-catégorie humaine.

Quant à leurs actions en faveur de leurs concitoyens emprisonnés et exécutés pour des délits qui relèvent du champ des libertés humaines, elles brillent par leur absence. Ceci en dit long sur leur réelle capacité à s’impliquer dans une démarche républicaine et citoyenne tant dans leur pays d’accueil que dans leurs pays d’origine. Qui ne condamne pas souscrit. Ils sont certainement les premiers à approuver la politique raciste et liberticide que mènent leurs gouvernements tandis qu’ils sont les plus jaloux de leurs droits en terre des droits de l’homme et du citoyen.  Républicains par intérêt en France par exemple et théocratiques par conviction dans leur pays d’origine.

Salem Benammar

Je suis en deuil de voir la France vendue au diable musulman

Les morts de Nice sont morts et personne ne va leur rendre vie

Ils sont morts car nous sommes gouvernés par des vauriens

Prêts à tout pour vendre leurs âmes pourries aux premiers venus

Obsédés par le pouvoir aux dépens de la vie de leurs concitoyens

Qu’importe le tribut du sang à payer la victoire aux urnes n’a pas de prix

La France se meurt à petit de feu mais de cela ils en ont cure

Léchant les babouches à ces diables de musulmans

Rêvant de détruire la France pour la diluer dans leur Oumma de malheur

Une vraie aubaine pour eux pour islamiser la France sans coup férir

Chaque tuerie passée en pertes et profits les rend encore plus invincibles

L’islamisation de la France est plus que jamais à portée de main

Un simple bulletin de vote et le sort de la France est scellé à tout jamais

Chéris, courtisés et choyés et par tous les partis

N’ont d’yeux que pour eux comme s’ils étaient une chance pour la France

Martyrisée et trahie par ses propres enfants qui n’ont que haine pour elle

Balisant le terrain à sa descente aux enfers de la barbarie islamique

Bientôt le pays ne sera que l’ombre de son ombre

Un cimetière pour morts-vivants

Comme n’importe quel pays musulman

La France s’afghanise à la grande joie des fossoyeurs de son histoire

Ils ont honte de la grandeur de leur patrie  et de ses racines chrétiennes

Fiers de vanter les lumières de l’islam qui sont un pur fantasme

Compatissant pour les bourreaux musulmans et indifférents pour les victimes

L’islam est une chance pour eux  et ne le sera jamais pour la France

Pour l’arracher des griffes radioactives de l’hydre islamique

Son salut est plus que jamais entre les mains de son armée

La Turquie est en passe de le faire

A la France de suivre son exemple

 

 

 

 

Pourquoi les lois de l’islam sont encore pires que les lois nazies

En intronisant les islamistes comme chefs de gouvernements en Tunisie et en Egypte, les musulmans et tous les pseudos démocrates de ces pays n’ont fait que signer leurs arrêts de mort. Ils doivent faire le deuil de constitutions républicaines et laïques. Seul le régime théocratique est conforme aux lois de l’Islam.

Tant que perdure la main mise de la religion sur la vie de la cité, il n’y aucun espoir de bâtir des Etats modernes où l’homme est acteur de ses choix de vie et libre de sa pensée. Allah est roi et l’homme est son esclave, « abd », l’homme musulman est né pour exécuter les ordres prétendument canoniques et se soumettre à la volonté de son créateur. Il a obligation de se plier aux règles qu’Allah lui a fixées, il ne peut s’y soustraire, sous peine de subir la double peine : l’ire de ses coreligionnaires, voire la mort dans certains cas et la colère d’Allah dans l’au-delà, après avoir subi le supplice de la tombe auparavant. Avec un code aussi répressif et rigidifié, c’est une gageure d’imaginer que les pays musulmans, vont adopter des régimes politiques, incompatibles avec les lois de l’Islam.

Il n’y a pas pire hérésie intellectuelle que de vouloir humaniser  l’Islam et chercher à le démocratiser en faisant de l’homme le cœur de la vie et reléguer Allah dans la sphère privée. L’Islam n’est pas prêt à subir une telle mutation qui met en danger sa propre pérennité. Restreindre le pouvoir despotique d’Allah est un péché mortel. C’est pourquoi, aucune Etat musulman ne cherchera à s’affranchir de sa tutelle en se dotant de structures politiques susceptibles de porter en elles tous les ferments de la remise en cause de la toute puissance d’Allah.

Or, nul n’est en droit en dehors d’Allah d’entreprendre  une action novatrice, « bida’a », de nature à changer les fondements théologiques et politiques de l’Islam. Par conséquent seul un système politique de nature théocratique permettant à Allah de maintenir, conserver et renforcer son pouvoir sur ses fidèles est de cours dans un Etat musulman. Réformer l’Islam, c’est se rendre coupable d’apostasie, un crime suprême. De même que faire rédiger par des islamistes une constitution de portée universaliste, démocratique, juste, humaine et égalitaire, c’est comme si on les convertissait à l’humanisme, ou assimiler le nazisme à une idéologie judéophile.

C’est un leurre de croire que les islamistes tunisiens par exemple, eux qui sont tellement obsédés par la charia, vont emprunter dans la rédaction de la future constitution une autre voie politique sur le modèle de la Constitution française de 1791, des principes philosophiques inspirés de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen et du Contrat Social de J.J. Rousseau.

Ils savent que leur propre salut politique et matériel est dans un régime théocratique, ils ne vont certainement pas se tirer une balle dans la tête pour faire une telle concession qui risque de les renvoyer dans le néant d’où ils sont venus. C’est pourquoi, une constitution ultra conservatrice et à caractère prétendument canonique est le seul moyen de leur garantir une rente de situation à vie et pérenniser leur pouvoir en interdisant toute révolte sociale et politique prohibée de surcroît par les prescrits de l’Islam.

Il ne peut y avoir meilleure alliée du pouvoir politique et financier que la religion, et en faisant du spectre du châtiment divin un dogme politique, cela leur permet de prévenir la montée des luttes sociales et politiques, jugées comme une fitna, une zizanie qui expose les contrevenants à une double peine : condamnation à mort et les feux de l’enfer.

Ce n’est pas diviser pour régner, c’est culpabiliser pour gouverner, opprimer et toutes les formes de libertés. Ainsi Ennadha, l’officine tunisienne des frères musulmans égyptiens qui font de la charia le 6ème pilier de l’Islam, ne lâchera pas la proie pour l’ombre. Elle se  mettra jamais toute seule la corde autour du cou, elle imposera pour sa propre survie les principes de la charia aux tunisiens. Aussi, la seule constitution qu’Ennahdha prépare pour les tunisiens est l’adoption solennelle du Coran comme seule source de droits en Tunisie, consacrant ainsi non seulement la mort de toutes formes de libertés mais également la fin de la société civile.

Dans les régimes théocratiques musulmans, seuls les hommes qui relèvent des lois d’Allah ont droit de cité, pour les autres soit le statut de dhimmi, de sous-homme, soit la conversion, chantage, soit le pilori pour les réfractaires. Quant à la soi-disant égalité entre les hommes, c’est une hérésie juridique et intellectuelle, elle repose sur le seul critère d’appartenance religieuse. Il faut d’abord être musulman pour entrer dans le champ d’application de cette règle de caractère sectaire : il n’y a de différence entre l’arabe et le non arabe que dans la piété. On ne fait pas d’une telle règle un principe égalitaire entre tous les hommes indépendamment de leur croyance.

Quant aux partisans de l’égalitarisme musulman qui est une véritable escroquerie car ne sont égaux que les musulmans entre eux, il convient de les renvoyer à la lecture des lois raciales de Nuremberg pour qu’ils constatent d’eux-mêmes que les lois d’Allah chères au cœur des islamistes sont pires encore que les lois nazies. Tant que tu es musulman, t’es béni si tu n’es pas musulman t’es maudit et condamné à mort ou au bannissement. Les lois d’Allah faute de favoriser l’émergence de sociétés humaines, apaisées et fraternelles, œuvrent pour la mise en place d’un modèle de société que ne saurait renier A. Hitler lui-même.

Tant en Tunisie qu’en Egypte et la Turquie d’Erdogan, on cherche par tous les moyens des plus sournois aux plus violents d’islamiser l’espace public, les institutions politiques, financières, économiques (ultra libéralisme outrancier), éducatives, pour les rendre hermétiques à tout apport extérieur.

Cette espèce d’inoculation du virus de la charia dans le corps politique et social de ces trois pays finira par produire les effets d’une gangrène qui nécessitera l’amputation des membres sains desdites sociétés, à savoir la disparition et l’exode massif des représentants de la société civile, des forces vives et intellectuelles de ces pays vers des horizons plus humains et cléments.

Quel humain censé peut-il se résoudre à vivre dans un univers non pas carcéral, car les détenus jouissent de droits en Occident, mais dans un univers concentrationnaire et liberticide, où il n’y a de salut que dans la soumission et l’asservissement. Où il n’y a que des devoirs pour les démunis et les damnés de la terre et des droits pour les riches et les puissants qui font usage des lois d’Allah pour verrouiller leur pouvoir absolu de domination. Tout se passe comme si Allah en faisant d’eux ses Califes leur confère ainsi un mandat électif de droit divin qui se trouve ainsi revêtu du fameux cachet des valeurs du sacré. En dotant leur mandat des attributs canoniques ils se créent un statut les immunisant de toutes critiques et contestations.   Ainsi avec ces lois d’Allah, les gouvernants se mettent au-dessus de toutes les lois, à l’abri des poursuites devant les juridictions humaines.

Dans un état de théocratie musulmane l’homme n’est pas qu’un loup pour l’homme, il est son dieu et son bourreau.

Salem Benammar

Les Nord-Africains ne se sont jamais remis du viol de leur identité par les Arabes

Les Nord-Africains, les Syriens, les Egyptiens et les Irakiens étaient quoi au juste ethniquement et culturellement avant d’être des arabo-musulmans et comment d’une langue et d’une religion peut-on faire une ethnie ? A les entendre se proclamer comme des sous-produits de leurs colonisateurs qui ne leur apporté que misère, inculture et barbarie, ils donnent à croire que leur histoire est née avec l’invasion des sauterelles dévastatrices arabo-islamisées alors que leurs étoiles brillaient au firmament des peuples civilisés avant le VII e siècle .

Pauvres peuples qui vivent dans l’ignorance de leur passé glorieux, le déni de leurs vraies racines et le rejet de soi.

De tous les peuples au monde ils sont les seuls à avoir effacé de leur mémoire historique toutes références à leurs origines et cultures plurielles qui se perdent dans la nuit des temps, devenues pour eux un sacrilège.

Des esclaves fiers de s’identifier à leurs maîtres et s’indignent quand on leur rappelle que leur personnalité historique est bien plus que ça.

La France n’a rien compris à la problématique identitaire de ces peuples, elle s’étonne du comportement agressif et irrespectueux  Nord-Africains pour ses lois, son mode vie et sa culture sans jamais se demander pourquoi les autres minorités chinoises, juives, portugaises ou hindoues par exemple ne sont pas une source de nuisance pour elle ?

Pourquoi ces derniers sont beaucoup moins velléitaires, transgressifs et belliqueux que les premiers nommés ?

Le vrai problème de ces peuples est la non-conscientisation et la non-verbalisation  de leur viol identitaire. Ils sont toujours en proie à des troubles post-traumatiques dont la violence est la première manifestation.

Jamais ces pays ne renaîtront de leurs cendres contrairement à la Chine et à l’Inde ,  car ils en ont fait de la chaux vive pour bâtir leurs tombes.

Les musulmans brillent surtout par l’ignorance de leur ignorance

Afficher l'image d'origine

De leur destruction des peuples et des cultures ils font une civilisation, de leur civilisation ils font un modèle universel, de leur modèle universel ils font une chance pour l’humanité.

En dépit de leur absence criarde de la compétition mondiale et leurs retards abyssaux dans tous les domaines ,ils sont convaincus que sans eux l’humanité n’aurait pas atteint le haut niveau de développement qui est le sien aujourd’hui.

Ils se veulent son phare alors qu’ils sont plongés   dans l’obscurité totale depuis le jour où l’islam leur a coupé les sources de lumière.

De quelle lumière parlent-ils de celle diffusée par leurs prédicateurs et  imams qui sont pour eux les vrais maîtres de tous les savoirs. Chez eux, il suffit de mémoriser le Coran dans son intégralité pour se voir affublé du titre de 3alem fi dine, savant dans la foi, tandis que les vrais savants sont maudits.

De leur enseignement obscurantiste et charlatanesque, ils font le meilleur système d’instruction qui puisse exister.

De leur enseignement négateur des sciences humaines, sociales, médicales, physiques, mathématiques, ils font un domaine de connaissances inépuisables pour toute l’humanité.

De leurs connaissances archaïques et néfastes aux progrès humains, ils font un remède à l’ignorance.

De leur ignorance dogmatique ils font un savoir. de leur savoir ils font une religion de leur religion ils font un culte de la mort, et de leur culte de la mort ils font une tombe pour l’humanité.

N’attendez-rien des adeptes du culte de la mort de la vie qui n’ont que faire du bien-être de l’humanité pour qui ils n’ont que haine et rancoeur.

Jamais d’empathie ni compassion,  leur coeur est comme cette pierre cubique  objet de leur vénération et leur esprit pollué par des pensées morbides aussi noires que ladite pierre.

Fanfarons et vantards, fabulateurs et menteurs. Leurs délires mythomaniaques n’ont d’égal que leur islamo-centrisme.

Vous ne les connaissez pas, ceux que vous prenez pour des enfants de choeur sont encore pires que ceux qui mettent l’humanité à feu et à sang.

Ils leur servent de miroir éblouissant pour que leurs frères vous portent le coup de grâce sans que vous en aperceviez. Ils sont les deux bras de la même tenaille pendant que l’une vous bloque l’autre vous tranche.

Les tueurs fous d’Allah ne sont ni djihadistes ni terroristes, ils sont les vrais musulmans

« Le bilan des victimes aurait été beaucoup plus lourd si mon frère s’était fait exploser », rapporte le frère du petit mahométan salah abdeslam (minuscule est de rigueur pour ces monstres).

On doit presque le féliciter pour avoir épargné des vies humaines.

Pourquoi pas une médaille de l’ordre du mérite national pour services rendus à la nation puisqu’il est tradition républicaine d’honorer ses frères nazislamistes de l’U.O.I.F.

Le cynisme de ces gens est proportionnel à leur haine des humains pas musulmans comme eux qui ne valent pas plus qu’un porc ou un chien noir à leurs yeux. Ils n’existent pas pour eux. C’est pourquoi ils ne compatissent jamais pour leurs victimes, ni n’expriment le moindre remords Ils n’ont fait qu’accomplir leurs devoirs de musulmans.

Aucune conscience de leurs actes et surtout ils ne font pas demander pardon pour des crimes qu’ils n’ont pas commis eux-mêmes.

C’est Allah qui en endosse la responsabilité et c’est donc à lui de demander pardon aux familles des victimes. Mais Allah sait ce qu’il fait il n’a fait que châtier ces égarés qui délaissent le mosquée pour s’éclater au Bataclan.

Pourquoi voulez-vous que les musulmans s’indignent alors qu’ils ont pour ordre de tuer les infidèles ?

Ce  peitit soldat d’Allah  salah abdeslam n’a été qu’un exécutant d’un ordre venu d’en haut. Il n’a fait que son travail de bourreau.

Il n’est ni djihadiste, ni terroriste, ni assassin, il est musulman.

On ne peut lutter contre le terrorisme sans en finir avec l’islam lui-même

Afficher l'image d'origine

Le jeune monstre nazislamiste Salah Abdeslam, élevé dans un milieu où la haine de l’autre est la norme et qui n’a faire des valeurs de la démocratie et du vivre ensemble, n’a pas dérivé. Il est devenu le bon musulman qu’il devait être. Il devait emprunter la voie du djihad, sans quoi il n’y a pas d’islam.

Plutôt que chercher les causes là où il n’y en a pas, pour occulter les vraies causes, faisons un parallèle entre les jeunes chinois et hindous ou bouddhistes avec ces jeunes issus de l’immigration musulmane, ou les jeunes français de souche néo-islamisés afin d’identifier que l’origine du mal, c’est l’islam.

Ces jeunes musulmans pseudo radicalisés (ils ne sont pas radicalisés, ils sont pieux), sont portés par un idéal messianique et cosmique. Ils sont mus par leur seule haine de l’autre, ne vivant que par et pour faire de l’islam un gouvernement mondial, suivant à la lettre la feuille de route mahométane qui fait de la terreur son arme de destruction massive.

Afficher l'image d'origine

Salah abdeslam n’a pas été endoctriné,  il n’a pas un roman d’amour il a lu tout simplement  l’ignoble Coran et n’a fait que suivre ses prescriptions, sauf qu’il a été trop lâche pour s’auto-anéantir chose que sa communauté ne lui pardonnera jamais sauf s’il achève le sale travail qu’il avait commencé. Il aurait bien voulu troquer sa vie contre sa mort, passage obligé pour assouvir ses pulsions, mais il n’a pas été jusqu’au bout de son engagement.

Quand est-ce que l’Occident va-t-il s’instruire des expériences douloureuses de l’Algérie, de l’Egypte et de la Tunisie sous Bourguiba et Ben Ali, qui ont payé et payent encore un lourd tribut à l’islamisme djihadiste ?Quand est-ce que la France s’arrêtera-t-elle de caresser les représentants de l’U.O.I.F , l’officine djihado-terroriste dans le sens du poil ?

Quand est-ce que la France fermera-t-elle une fois pour toutes les mosquées wahhabites sur son territoire, et suspendre sine die les constructions de mosquées ? N’est-il pas curieux que plus les mosquées prolifèrent, plus nombreuses sont les vocations djihado-terroristes, et personne ne fait le lien ?

Dans les années 80 et 90 les attaques terroristes venaient pour la plupart de l’extérieur. Aujourd’hui, l’ennemi le frappe en son sein. Les terroristes sont nés en France, en Belgique, et ont fréquenté les mosquées de la République qui leur ont ordonné de tuer cette République.

Comme le dit si bien Erdogan, nos mosquées sont nos casernes, les croyants nos soldats, les coupoles nos casques et les minarets nos baïonnettes.

Que faudrait de plus comme dessins et actes à l’appui à L’Europe pour qu’elle se réveille et comprenne que l’islam, sorti de l’ombre par les islamistes, ne sera jamais son allié et qu’il sera un jour son fossoyeur.

Salah Abdeslam et ses complices n’ont pas laissé l’ombre d’une chance à leurs victimes car l’islam attaque toujours par surprise et ne fait pas de quartiers. Pour lui un bon infidèle est un infidèle mort.

Il aura tout le temps devant lui pour concevoir un nouveau plan d’attaque dans le confort de sa cellule, ,

Comme tout islamiste, il a la rancoeur tenace et la vengeance froide.

Un jour, quand les juges islamophiles l’auront relâché, Abdeslam passera à l’action pour se racheter aux yeux d’Allah et de sa communauté et être le djihadiste qui tue et se fait tuer dans le sentier d’Allah.

L’islam veut le détruire et l’Occident continue à le courtiser

Tout fidèle musulman qui ne veut pas finir cramé dans les feux de l’enfer, alors qu’islam=enfer sur terre, doit s’engager dans le sentier d’Allah.

Il est en état de guerre permanente pour propager l’islam par tous les moyens. Un musulman est celui qui doit donner sa vie pour faire flotter  la bannière de l’islam sur le toit du monde et dont la France est justement, une dar al-harb, une ennemie potentielle. Une cible à  abattre à cause de ses  lois, à la culture, au système politique, aux moeurs et aux modes de vie contraires aux règles canoniques islamiques.

Cette citoyenneté n’est pas la sienne, elle n’est qu’une citoyenneté d’opportunité, une aubaine qui lui permet de la miner de l’intérieur pas adopté en tant qu Tout pays qui n’est dans le giron de l’islam doit être combattu jusqu’à ce qu’il finisse par dar al salam, une terre soumise aux lois de sa religion. tant qu’il n’est pas condamné et sa culpabilité dûment établie, les il a été arrêté vivant et soigné pour une blessure à sa jambe le plus humainement du monde.

Le monstre d’inhumanité Salah Abdeslam est présumé innocent et ses droits seront respectés comme tout justiciable défendeur ou plaignant. Il vit dans un Etat de droit, cet Etat qu’il vomit et veut anéantir au profit d’un Etat chariatique. Tout sera fait et pas un procès juste et équitable où il aura toute la latitude d’épuiser toutes les voies de recours contrairement à ses victimes ne l’étaient pas pour lui et son commandos coupables de ne pas être musulmanes et doivent être condamnées à mort en vertu de la loi coranique. tant que ses juges ne l’ont pas condamnés pour les faits qui
.

Ecopera-t-il d’une peine incompressible de 30 ans, où un juge rouge lui rendra la liberté dans 10 ans ou moins ?

C’est court 10 ans, 30 ans, à l’échelle du terrorisme islamiste qui dure depuis 14 siècles.

Il est à douter ses avocats crieront à l’injustice et à l’arbitraire et feront condamner l’Etat français, donc ils tenteront de faire de lui une victime de la société.

Dans 10 ans, 15 ans ou même 30 ans, il sera de retour chez lui.

La société, qui lui aura offert un séjour décent à l’ombre va continuer à pourvoir à ses besoins jusqu’à sa mort. C’est beau la démocratie tant honnie par Allah.

L’Occident, première cible de l’islamisme djihadiste qui est le vrai islam, a accusé le parquet égyptien de déni de justice quand il a requis la peine capitale à l’encontre des Frères musulmans. L’Occident ne sait pas réellement de quoi il en retourne.

Il a un parti-pris coupable et irresponsable, au nom de soi-disant principes fondamentaux des droits de l’homme, alors que les islamistes l’instrumentalisent pour atteindre ses objectifs.

C’est si facile de faire le procès des pays qui ne font pas dans la dentelle pour éradiquer l’engeance islamiste, quand on est incapable de comprendre, et encore moins de résoudre l’équation islam=terrorisme.

L’Europe préfère les courtiser, les honorer, les gratifier de la légion d’honneur, leur accorder des facilités pour acheter la paix sociale dans les banlieues, et s’attirer les bonnes grâces de leurs bailleurs de fonds saoudiens et qatariens, dont elle convoite la manne financière.

Elle fait des ennemis de la démocratie ses alliés pour se constituer un vivier électoral.

Elle se fait leurs avocats plutôt que leurs procureurs, comme s’ils étaient des victimes. Pourtant, un serpent venimeux doit être neutralisé avant qu’il ne morde sa proie.

L’Occident est aussi sourd et aveugle que les musulmans modérés. Il ne veut rien comprendre à leurs mécanismes psycho-idéologiques, pas savoir qu’ils sont des tueurs religieux, et non ces pauvres malheureux rejetés par le système. Ce sont des psychopathes qui se révèlent à eux-mêmes grâce à la lecture des versets désinhibiteurs de leurs pulsions mortifères, qui transforment un humain un monstre de cruauté.

Salah Abdeslam n’a pas dérivé. Il devait emprunter la voie du djihad, sans quoi il n’y a pas d’islam

Le jour où l’Occident sera islamisé ce sera l’islam ou la mort

Le péril islamiste est un poison mortel pour nos libertés. Le combattre est un acte de salubrité humaine. Nous devons le combattre tel Hercule contre les Hydres de Lerne avant qu’il nous abatte un à un jusqu’au dernier.

Dieu les exhorte dans son livre de malheur  à exterminer tous ceux qui ne soumettent pas sa volonté en leur promettant l’érection éternelle et des saouleries à ne plus avoir soif.

Il n’y a pas un islam de paix et un islam de l’épée, il y  a un seul celui que Mahomet a prescrit à ses fidèles et que les activistes musulmans mettent en musique funèbre partout tout le monde.  .

Hier, c’était Mahfoudh Nagib.  Faraj Foda, , Mohamed Mahmoud Taha, Taha Hussein, Salman Rushdy, Tasleema Nasreen, Wafa Sultan,  Tahar Djaout,  tués ou menacés de mort pour apostasie sans que l’Occident et ses officines du-droit-de l’hommisme prompte à défendre les nazislamistes que les combattants de la liberté,  aujourd’hui c’est tous les détracteurs de l’idéologie infâme islamique dont la vie ne tient qu’à un fil.

Le jour  où les musulmans mettront la main sur l’Occident ce sera le cercueil ou la valise.

Nous y passerons nous aussi parce que telle est la volonté d Allah dont ils sont les exécutants de basses besognes les plus fervents et cruels.

Ni Allah ni Mahomet ni islam, la trilogie infernale. Si Allah était lui-même libre il n’aurait pas de ses créatures maléfiques des esclaves. S’il n’était pas narcissique il ne les aurait pas façonné à son image.

Quand on a l’âme pure on ne la voile pas  de peur du regard de l’autre.

Avec l’islamophobie c’est la résurgence de la psychiatrie punitive soviétique

Afficher l'image d'origine

J’ai le droit de ne pas vous aimer, mais je ne suis par pour autant islamophobe car je n’ai aucune peur irrationnelle, irraisonnée et incontrôlée  de votre culte plus mortifère et cauchemardesque que le nazisme. En quoi est-ce un délit d’éprouver un sentiment de peur phobique d’un objet, d’une situation et dans le cas d’espèce de votre religion ?

Tout humain réfléchi et raisonné doit avoir une attitude de défiance, d’appréhension, de suspicion,  à l’égard d’un mode de pensée dont la finalité est d’exterminer l’humanité qui ne se prosterne pas devant lui et dont ses adeptes se chargent eux-mêmes de nourrir ses préjugés et de l’instruire de l’extrême dangerosité de ses déchets radioactifs.

Je suis pour vous l’un des pires sujets atteints de la phobie de l’islam sans aucun examen clinique l’attestant. Il vous est insupportable qu’il y ait des avertisseurs qui ne sont pas tombés dans le piège de l’angélisme ambiant quant à l’innocuité   de vos déchets nucléaires.

Tous ceux qui brisent le mythe de l’islam de la Belle aux bois dormants sont pour vous des cas cliniques. Alors que vous êtes les premiers dénigreurs de la médecine occidentale car pour vous il n’y a pas une médecine plus performante pour soigner les troubles  psychiques que les Sourates maléfiques.  On se demande justement  quel est l’esprit malin vous a frappé pour vous ériger en psychologues et psychiatres spécialistes de la   psychopathologie  islamique ?

L’Occident qui était pourtant le plus fervent adversaire de la psychiatrie punitive soviétique; se fait aujourd’hui le plus ardent partisan de son rétablissement au profit de l’idéologie dominante islamique.

S’il ne tenait qu’aux seuls musulmans, il n’ y aurait plus aucune voix dissidente sur terre. Ils ne sont pas daéchiens, ils sont musulmans, car Daech est un avant-goût du menu ramadanesque que votre islam pourri veut offrir à l’humanité qui n’en a que faire de lui. Quand vous faites la fête vous me faites penser aux Sioux qui font la danse de la mort autour de leur supplicié.

Qui mieux que moi pour savoir qui vous êtes, je vous ai connu de l’intérieur  que chercheur en anthropologie sociale purée je préfère appartenir aux espèces des blattoptères qu’au vôtre. Au moins ces pauvres insectes ne sont pas mortelles pour l’humanité qui est la mienne.

Vous êtes à combien de milliers de morts ou plutôt à combien de centaines de millions de morts aujourd’hui ? Mais manifestement plus il y a des morts plus vous prenez votre pied comme si vous tirez 72 houris d’un seul coup.
Vous appelez ça une spiritualité, moi qui ne crois ni en Dieu ni au diable si préfère vivre parmi les blattoptères que de me farcir les islamoïdes que vous êtes.
Fier de ma condition d’insecte car je n(ai aucun sentiment de haine en moi a;lors que vous vous ne jurez que par l’anéantissement de vos semblables humains sur lesquels vous déversez des torrents de boues nauséabondes et putrides dans vos 5 défections quotidiennes.
Je ne suis pas un humain comme vous,, je suis un blatte et fier de l’être.
Combien je suis heureux que la nature n’a pas fait de moi ce que vous êtes.
Vous ne faites pas partie de l’espèce humaine responsable et assumée vous faites partie de cette catégorie à l’humanoïdé non identifié qui un jour ou l’autre finiront par connaître le même sort des nazoïdes dont vous êtes les plus fervents adorateurs.
Vous semez le vent de la mort et vous aurez au retour le Tsunami qui vous ensevelira.
Je ne peux pas aimer les islamoïdes que vous êtes que cela ne bous en déplaise, de toutes les façons vous êtes comme dit ma femme des anesthésiés affectifs mais moi je dis que vous êtes plutôt des êtres totalement déshumanisés par votre éducation qui ferait honte à mes congénères les blattoptères.

En fêtant l’Aïd les musulmans se réjouissent des crimes contre l’humanité des leurs

Amis musulmans même si je suis pour vous un kafer, que votre Allah ordonne de tuer, le vrai Aïd, sera le jour où vous briserez vos chaînes d’esclaves pour vous affranchir du pouvoir des pires dogmes qui puisse exister qui font d’un humain un démon et d’un musulman une bombe humaine. Mais autant croire aux âneries scientifiques  de votre Coran que de vous imaginer faire acte de résilience.

La fête de l’Aïd quand vous aurez détruit pierre par pierre les mosquées, ces hauts lieux de la haine et du complot contre l’humanité qui n’est pas la vôtre.

Elle aura du sens et de la saveur que lorsque vous aurez transformé en amas de cendres tous les exemplaires de ce livre de malheur, la cause de tous vos tourments et les nôtres.

Fêter l’Aïd est comme si l’on danse sur les corps des victimes de l’islam.

La Fête de l’Aïd est la célébration de la victoire de la mort sur la vie, de bellicisme sur la paix, de la terreur sur la non-violence, de la tristesse sur la joie, du mal sur le bien, de l’inimitié sur la mort, du fanatisme sur la tolérance, de la cruauté sur la bonté, de la rancoeur sur le pardon, de la révulsion sur la compassion;

Fêter l’Aïd est comme si les Allemands fêtaient l’anniversaire d’Adolphe Hitler et proclamer leur fierté  de leur legs nazi.

Votre fête de l’Aïd ne fait que raviver en l’humain que je suis ma peine et ma douleur de partager mon humanité avec des humains qui s’acharnent à la détruire.   

Hommage à Ariel Hallel Yaffa tuée par un raciste palestinien parce qu’elle est juive

 
Les antisémites n’avancent jamais à visage découvert. Plutôt que d’avouer publiquement leur haine du Juif, ils se sont créés un alibi avec Israël et le sionisme.
Du style je n’ai pas de problème avec les Juifs, j’ai même des amis juifs, je condamne Israël pour sa politique anti-palestinienne. D’une part la Palestine est leur catalyseur pour libérer leurs pulsions et nauséabondes et d’autre part je remplace le mot juif par Israël et le tour est joué sans que cela ne scandalise personne.
Pervers, perfide pernicieux et vicieux, ils se servent d’Israël pour taper sur les Juifs. Le « pro-palestinisme » est le voile par excellence de la bête immonde judéophobe.
Il est leur fonds de commerce des antisémites de tous bords et leur devanture pour exalter l’aversion du juif chez les musulmans et s’attirer la sympathie de l’opinion publique occidentale qui n’ a pas tout-à-fait exorcisé ses vieux démons anti-juifs.
Israël est un leurre pour les appâter.
Leur discours ne doit tromper personne. Ils ne défendent aucune cause sauf celle dont le but inavoué est de détruire l’Etat juif. La Palestine qui reste la plus grade imposture politique de tous les temps, est un prétexte pour « purifier » le Moyen-Orient de toute présence juive.
BDS est le porte-étendard de la solution finale de la question juive initiée par Mahomet lui-même avec le massacre des tribus juives de Yathreb, l’actuelle Médine.
La seule cause honorable que nous devions tous défendre est la cause de l’Etat juif d’Israël en proie au péril musulman, car si Israël s’écroule c’est toute l’humanité du savoir, de l’intelligence et de la connaissance, soucieuse du bien-être humain et éprise de paix et de liberté sera réduite en cendres.
Les Palestiniens qui martyrisent le peuple juif au quotidien n’ont pas besoin des nazillons du BDS pour faire entendre leur voix. Leurs couteaux de bouchers font couler suffisamment de sang juif pour exprimer leurs desseins mortifères et génocidaires.
On ne compatit pour des femmes et des hommes qui ne jurent que par la mort du juif.
En toute évidence il y a un véritable pacte du diable entre les comploteurs du BDS et les mouvements palestiniens, aux uns le terrain du discours sous le masque de la pseudo-injustice dont seraient victimes les Palestiniens, alors que la réalité du terrain est loin de confirmer cette thèse et les premières sont et restent les juifs, et aux autres c’est-à-dire les Palestiniens eux-mêmes le terrain terroriste pour anéantir Israël et à travers lui le peuple juif. Il n’y a pas
Il ne peut et ne doit y avoir des Juifs sans Israël, comme il n’y a pas d’Israël sans les Juifs.
Je dédie mon message à Hallel Yaffa Ariel assassinée parce qu’elle est juive. C’est le racisme musulman anti-juif qui lui a ôté la vie à tout jamais. Mes condoléances les plus attristées à sa famille et au peuple juif d’Israël et du monde entier qui est aussi quelque part le mien.

L’islam à la carte est comme le communisme démocratique

Pendant que les musulmans apprennent le Coran, les djihadistes mettent en pratique son enseignement. Il n’y a qu’un seul Coran pour tous, les mêmes obligations cultuelles pour tous et un prophète commun à tous.

L’islam est un et indivisible, il est taillé pareil pour tous les musulmans. Mahomet n’a pas confectionné un islam pour tout un chacun que l’on peut personnaliser et adapter à soi.

C’est un habit unique, un uniforme maoïste standard, que les musulmans doivent endosser, épouser indépendamment de leurs envies, volonté choix, goûts et leurs « mensurations »intellectuelles, personnelles, géographiques, nationales,psychologiques, origines,sexe, culturelles, biologiques, ethniques, linguistiques, politiques, historiques.
L’islam est le tout en un. Il veut tout agglomérer, amalgamer, n’ont plus de raison d’être, elles sont dissoutes, abolies, s’effacent au profit de sa nouvelle identité musulmane.

L’islam  se veut une matrice-mère pour tous les musulmans,  ils n’ont pas à en discuter et se poser des questions ni chercher à comprendre, soit ils sont musulmans soit ils ne le sont pas.

L’islam à la carte est un serpent de mer. Un mythe.   Ceux qui pensent que l’on peut être musulman en se limitant au seul champ cultuel doivent savoir que l’islam n’est pas un supermarché où l’on choisit ses produits selon ses besoins.  On n’ y fait pas ses courses selon les besoins.  Ils n’ont pas le choix, ils achètent tout où ils laissent tout tomber. Ils doivent s’adapter à ses offres et jamais le contraire. Tout le monde doit consommer pareil, s’habiller pareil, penser pareil, respirer le même air, accomplir les mêmes gestes. Sortis du même moule, ils doivent tous être à l’identique. C’est le communisme protohistorique.

Sortis du même moule, les musulmans qu’ils soient bangladais, algériens, français, swahilis, nigériens, français ou esquimaux,  à espérer que ces derniers ne soient pas contaminés par le virus culticide de l’islam,  doivent représenter un modèle unique   et ne peuvent en aucun cas  y apporter la moindre accommodation personnelle.

L’islam est un système global qui embrasse toutes les sphères de la vie et rien de doit échapper à son emprise même quand ils vont faire leurs besoins les plus naturels.

Toute personnalisation des rapports avec l’islam est une vue de l’esprit, une hérésie et un péché mortel.

Les musulmans ne sont pas plus vos concitoyens que vous n’êtes leurs coreligionnaires

Il n’y a pas de salamalecs, de gestes de bonne volonté ni de rupture de jeûnes qui tiennent avec des gens qui n’ont que haine et rancoeur pour l’humanité qui n’est pas la leur et qui se prennent pour des êtres supérieurs et dont le dernier des derniers des leurs est meilleur que le plus brillant d’entre vous. Pour eux le simple fait d’être musulmans, la bonne affaire leur confère une suprématie sur les non-musulmans.

L’islam est synonyme d’intelligence  qui pourrait en douter un seul instant  quand on voit l’état misérable des pays musulmans.

Les ne sont ni vos concitoyens ni vos compatriotes, vous êtes pour eux des infra-humains, des bêtes de la pire espèce, c’est écrit à l’encre indélébile du racisme dans leur manifeste de l’abjection humaine qui glacerait d’effroi les monstres nazis.

Ils ne sont jamais sortis de leur monde des ténèbres et pour pouvoir régner sur le monde ils oeuvrent inlassablement à éteindre la lumière de la vie sur lui.

Au moins ils ne seront pas confrontés à leurs propres handicaps innombrables insurmontables et abyssaux en se comparant à l’humanité qui n’est pas la leur. Leur principe doctrinaire, anéantir le monde pour pouvoir le dominer.

Pour les adorateurs de Thanatos, à savoir Allah, il est plus facile de détruire et de plonger l’humanité dans la terreur, l’horreur et la misère, comme c’est présentement le cas dans pas mal des pays gouvernés au nom de leur divinité macabre et sanguinaire que de participer au bien-être commun de l’humanité.

Et au plus grand malheur de l’humanité ils bénéficient d’une bienveillance coupable de la part de ceux-là-mêmes chargés de la sécurité, la paix intérieures et dans le monde et de la pérennité de la civilisation humaine.

Ils ne sont pas nos premiers ennemis, ce sont ces femmes et ces hommes auxquels vous avez confiés votre destin politique qui les utilisent pour précipiter l’humanité dans le monde dans lequel ces gens ne sont jamais sortis.

Est-ce à dire que les puissances de ce monde ont tout à gagner dans la décadence et l’archaïsme et au retour aux siècles de la barbarie humaine en faisant de cette foi abominable et monstrueuse une loi pour l’humanité tout entière ?