M. Valls, l’islam ne reconnaît qu’un seul Pacte celui qu’il impose à ses soumis

Manuel Valls se prend pour Napoléon et confond les Juifs avec ses musulmans.

Il devrait réviser ses manuels d’histoire. Les juifs étaient discriminés et frappés du sceau de l’infamie et ne présentaient aucun danger pour la société française contrairement aux musulmans dans leur tendance radicale. Comment compte-t-il s’y prendre pour conclure un accord avec l’islam lui-même mais de quel islam s’agit-il qui est loin d’être unitaire et homogène  ?

Quelle sera la place des chiites et des autres courants minoritaires musulmans dans son nouveau dispositif ?

Qu’il ne compte pas sur les musulmans pour se mettre d’accord entre eux pour abandonner leurs querelles intestines mortifères qui durent depuis 1437 ans afin de satisfaire ses fantasmes délirants sur un islam de France ?

Il n’a toujours pas compris que l’islam de France est un mythe ce qui ne l’est pas est le péril musulman qui menace la France et n’aura de cesse de la harceler jusqu’au jour où elle cédera à ses coups de boutoirs.

Le vrai problème est l’incompatibilité entre citoyenneté française et fidélité à l’islam.

Un musulman digne de ce nom n’a pas à faire allégeance à un système de valeurs qui n’est pas en adéquation avec les lois de son mode de croyance qui utilise le sacré à des fins politiques. D’où l’impossibilité de dissoudre l’islam dans la démocratie.

Qu’il commence d’abord à leur imposer un pacte de citoyenneté et de loyauté vis-à-vis de la république.

Qu’il ne fasse pas de la plaie qui gangrène la France un remède aux maux dont elle est la cause. Qu’il ne fasse pas du populisme un bouc-émissaire pour occulter les problèmes de fond de la France ?

Le populisme ne tue guère l’islam radical qui est le vrai islam tue.

Un concordat avec l’islam et la France est sauvée grâce à la méthode Coué de Vals qui veut faire valser l’islam comme au bal des jeunes prétendants.
Qui est habilité à parler et de signer en son nom, dans l’absolu tous les musulmans dont la voix est portée par un Calife, à moins que l’islam ne soit un être en chair et en os qui viendra s’asseoir en personne autour de la table de négociation. Y a t-il un préalable à ce pacte ? Quelle est la philosophie de ce pacte, son contenu, son ou ses objectif(s) ?

Un Etat qui veut traiter d’égal à égal avec une religion ne peut être qu’un Etat fantoche et bananier.

Avec un tel projet Valls balise le terrain à l’instauration d’une théocratie islamique sur le modèle iranien ou saoudien.

Hommage au couple de policiers de Magnanville tué par un bon musulman

Jessica et Jean-Baptiste deux vies qui s’en vont
Par la volonté d’un bon musulman fidèle au Coran
Assassinés chez eux dans la pure tradition mahométane
Un soir du 13 juin 2016 en présence de leur enfant de 3 ans
Policiers dévoués pour la sécurité de leurs concitoyens
Dépourvus de moyens pour assurer la leur
N’étant même pas en sécurité chez eux
Proies faciles pour les tueurs fous d’Allah
Voulant régler leurs comptes à ces taghouts
Enfants de Satan que le Coran ordonne de liquider
Partout où ils se trouvent, ils ne sont à l’abri nulle part
Ce gouvernement de vauriens et de lèche-babouches
Prêts à tout pour séduire son électorat musulman
Feint d’ignorer le danger qui guette ses policiers et son armée
Qu’importe le prix à payer la fin justifie les moyens
Les urnes sont au prix du sang des Français
Du désarmement de leurs policiers, il en a fait une politique de reddition
Sacrifiant sans scrupule ses enfants les plus méritants
Pour la grandeur de l’islam et son avidité hégémonique
Jessica et Jean-Baptiste n’ont pas demandé de partir
L’islam les a tués pour semer l’effroi dans le coeur des Français
A travers eux c’est toute la France qui avait été ensanglantée
Elle doit porter leur deuil en attendant où le jour où elle portera le sien
Aucun Français n’échappera à son destin de mécru
Aujourd’hui c’est eux demain ce sera notre tour à tous
Il y aura toujours un bon musulman qui surgira chez nous
Tel un diable de sa boîte le couteau à la main aux cris funestes d’Allah Akbar
Pour briser nos vies comme Jessica et Jean-Baptiste
De leur sang l’islam se délecte pendant que leurs familles vivent leur deuil
A cause de l’islam, un enfant est orphelin de ses parents
Privé à tout jamais du bonheur de prononcer maman,papa
Le Coran est la première cause de la hécatombe qui frappe la France
Les musulmans sont de marbre face aux malheurs des Français
L’islam étend le voile de la mort sur elle
Il n’en a que faire de leur peine et douleur
La vraie victime est l’égorgeur de Jessica et Jean-Baptiste
Tombé en martyr sur le champ de bataille
Les imams prononceront pour lui la prière du défunt
Un nouvel héros du même rang que Merah et tous les autres
L’islam glorifie la mmort des siens
Aux victimes impies la malédiction éternelle
Les desseins mortifères de l’islam pour la France ne font plus mystère
Cela indiffère nos gouvernants qui plaident pour l’émergence de sa dictature
L’islam peut ainsi continuer à répandre la mort en France
Nulle justice ne s’y oppose pour ne pas froisser son honneur
Malheur à ceux qui résistent et qui dénoncent la collusion criminelle
Comme si pour nos gouvernants il était leur solution de la question finale
Cherchent-ils à créer une nouvelle génération d’hommes serviles et lobotomisés ?
Nul doute que l’islam est pour eux le meilleur outil de crétinisation des masses
Une aubaine pour les charognards capitalistes
Des humains abêtis et résignés
de la religion s’empiffrant comme dans les pays musulmans
Des miettes ‘ils s’en contenteront tant qu’ils ont Allah et Mahomet pour coupe-faim
Le paradis aux benêts et gare à ceux qui veulent biser les chaînes de l’indignité
L’islam est plus que l’opium des peuples il est la tombe de l’humanité.

M. Hollande, l’Etat de droit ne consiste pas à offrir les Français en Holocauste à l’islam

Tous les fichés S doivent être considérés comme des terroristes potentiels capables de passer à l’acte. Il n’y a pas d’Etat de droit qui tienne quand l’ennemi s’en ser…

Source : M. Hollande, l’Etat de droit ne consiste pas à offrir les Français en Holocauste à l’islam

M. Hollande, l’Etat de droit ne consiste pas à offrir les Français en Holocauste à l’islam

Tous les fichés S doivent être considérés comme des terroristes potentiels capables de passer à l’acte. Il n’y a pas d’Etat de droit qui tienne quand l’ennemi s’en sert comme paravent pour couvrir son entreprise de destruction massive et ses crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Un Etat de droit n’a pas à mettre des gants pour assurer la sécurité de ses citoyens en temps de guerre si l’on veut en finir avec le terrorisme musulman dont la première des mesures est de procéder à la rétention administrative de tous les fichés S au nom du principe de précaution. Ils tuent sans se poser des questions ils doivent être enfermés sans autre forme de procès.

Des individus qui ne laissent aucune chance à leurs victimes quand ils mettent en exécution la sentence coranique doivent relever d’une justice d’exception qui n’a pas à s’embarrasser de la présomption d’innocence et des droits de la défense.

Quel droit aura l’Etat aura  à défendre le jour où le pays sera réduit en cendres puisque lui-même aura cessé d’exister ? Anticiper sur le danger en passant outre son propre droit que l’ennemi est le premier à enfreindre c’est aussi l’Etat de droit qui doit imposer sa loi par tous les moyens au nom de la sauvegarde de ses principes généraux de droit.

L’Etat de droit ne doit pas être prisonnier de lui-même pour devenir un mouton que ses ennemis vont offrir en Holocauste à leur divin.
C’est la guerre et à la guerre comme à la guerre et les règles ne sont pas régies par le droit interne.Il ne suffit pas d’aller faire la guerre à Deach pour faire croire aux Français que l’on va éradiquer la source du péril.

C’est une fuite en avant, un aveu de défaite et un manquement grave et séreux aux obligations inaliénables de l’Etat de sécuriser son territoire et partant de là son unité et sa viabilité. L’ennemi est chez elle, entre ses murs, de plus en plus visible, il doit être frappé là où il se trouve comme lui-même il massacre les Français chez eux, dans leurs domiciles, salles de spectacles, lieux de vie, leurs églises.

Sous prétexte qu’on va s’attaquer à ses bases arrières pour le neutraliser on lui laisse le champ libre pour multiplier ses ravages et créer des dégâts psychologiques incommensurables au sein de la population.

La France ne peut pas continuer à se voiler la face. La riposte ne saurait plus attendre. Plus elle tergiverse plus elle le renforce dans ses desseins mortifères.
L’Etat de droit ne peut pas être un spectateur de l’histoire et un maître des cérémonies funéraires et passer son temps à subir les assauts de l’ennemi et à compter ses morts, il est celui qui prend des mesures fortes et draconiennes sans s’embourber dans son angélisme juridique.

Fraterniser avec un vrai musulman reviendrait à tisser des liens avec un nazi

Le musulman ne peut pas être un frère pour moi car je ne le suis pas pour lui. Tisser un lien affectif et moral avec lui comme si on dotait un nazi de vertus humaines.
Comment peut -on voir dans les musulmans des frères alors qu’ils voient en nous des porcs, des singes, des vaches, des chèvres et bien pire encore les pires bêtes sauvages aux yeux de leur divinité satanique ?
La fraternité n’a de sens que si elle est réciproque et un sentiment partagé sinon on tombe dans le fayotage et le lèche-babouches.-.
La main tendue d’aujourd’hui qu’il fait semblant de serrer sera celle qu’il coupera demain. Un vrai musulman ne doit jamais de surcroît saluer un non-musulman en premier, il doit juste répondre à son salut et si jamais il prend la main dans le sienne il doit jeter l’anathème sur Satan et se laver les mains après.
Les musulmans se veulent des êtres purs et ne peuvent se résoudre à fraterniser avec des êtres qui portent en eux toutes les impuretés dont ils doivent s’en prémunir.Nous sommes pour eux ce que les Intouchables sont aux Brahmanes.
Ils passent leur vie à maudire les impies que nous sommes et n’ont que haine et mépris pour nous. De quelle fraternité parle-t-on est-ce que de celle du sang de nos victimes ou celle de leur indifférence et incompassion pour elles.
Ne soyons pas dupes de leurs grands airs de sainte ni touche. Ils proclament la paix et aiguisent sous leurs kamiss leurs coûteux de bouchers.

LikeShow more reactions

Comment

Après avoir perdu la Tunisie ma mère génitrice me voici en train de perdre la France ma mère adoptive

Je suis né en Tunisie, une terre qui a perdu de sa lumière le jour où l’islam du retour aux sources a mis le voile de la mort sur elle, qui vit en comme ma France, cet immense phare de la liberté, en butte aujourd’hui à cet islam négateur de la vie.
Je les aime toutes les deux comme jamais personne ne peut les aimer autant que moi.
Je souffre de les voir martyrisées par les adeptes de la religion la plus infecte jamais créée par l’homme.
Je vis en France, première victime de ses propres valeurs dont l’envahisseur s’en sert pour l’achever; personnellement, je ne me sens guère en sécurité sur cette terre qui n’est plus la mère protectrice des combattants de la liberté et dont les dirigeants politiques et ses élites ont fait e choix de promouvoir et de protéger les ennemis mortels de sa démocratie plutôt que de contenir leurs appétits féroces et destructeurs et de leur faire prendre gorge.
Je ne vais pas m’exiler ailleurs alors que je suis chez moi et jamais je leur laisserai le terrain libre pour continuer à y semer les graines de la haine, de l’antisémitisme, du racisme et de la mort.
La France a condamné mes écrits pour atteinte à la probité morale des musulmans mais ce n’est pas pour autant que cela a calmé leurs ardeurs meurtrières. Plus un jour qui passe sans qu’il ne la plonge dans l’horreur indicible.
Inconsciente et irresponsable car elle ne se rend pas compte qu’à chaque fois qu’elle condamne un des siens elle ne fait qu’accélérer le processus de sa propre mort.
En cherchant à bâillonner les voix des soldats de la liberté d’expression elle témoigne de sa reddition en faveur de cette armée de l’ombre qui prolifère dans ses zones de non-droit, véritables émirats islamiques, qui attend patiemment leur heure pour se saisir d’elle comme un vautour saisissant sa proie.
La pieuvre tentaculaire qu’elle nourrit et engraisse généreusement finira tôt ou tard par l’étouffer dans ses tentacules géantes et radioactives.
Quant à la Tunisie qui connaît la page la plus sombre de son histoire depuis le déferlement dévastateur et génocidaire des sauterelles arabisées des Banu Hilal et leurs alliés les Banou Suleim au milieu du XI e siècle, j’en porte le deuil de mon vivant, En effet, je ne pourrai plus jamais m’y rendre même mort ils ne voudront pas de mon cadavre venir souiller leur misérable terre. Et dire que j’aimerais tant aller la serrer dans mes bras pour lui témoigner de mon amour indéfectible et de pouvoir enfin me recueillir sur les tombes des miens mais que faire face à des humains qui préfèrent leur fichu divin et leur sinistre religion à leur patrie laissant en liberté les assassins de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi,plutôt l’homme que je suis pour qui il n’y a de vérité que dans la raison humaine.
Un pays devenu aujourd’hui une gigantesque manufacture de main d’oeuvre terroriste faute de briller sur le plan du savoir et les connaissances et qui avait lapidé lamentablement l’héritage de Bourguiba car n’étant pas trop marqué par le sceau de l’islam.
Dans ce pays comme en France, on tue aujourd’hui sans raison ses semblables humains car ils sont des incroyants.
Je ne suis rien qu’un pauvre qui refuse de courber l’échine devant la religion.

Ils ne sont pas fous ils sont tout simplement musulmans

Ils ont le droit de tuer et nous n’avons même pas le droit d’enterrer nos morts
Malheur à ceux des nôtres qui dénoncent leur barbarie
Aussitôt accusés de provocation et d’incitation à la haine des musulmans
Ils ne sont une race, ni un peuple, ni une ethnie, plus que ça
Ils sont une Oumma, une communauté des sans foi ni loi, un clone du Reich nazi
A eux tous les honneurs de la république et à nous l’infamie et l’ignominie
Adulés et chéris comme s’ils étaient les Messies tant attendus
Ils ne sont jamais coupables de rien, c’est toujours la faute à l’autre et leur Allah endossant leurs crimes pour eux
Quand ils sont pris la main dans le sac,vite disculpés et victimisés,
Déclarés par nos tribunau chariatiques irresponsables de leurs actes
Souffrant de démence pour innocenter l’idéologie mortifère qui les nourrit
Il ne passe plus jour sans qu’ils ne répandent le sang des innocents
Egorgeant et décapitant nos prêtres comme en Algérie naguère
Nous sommes plus à l’abri nulle part
Capables de faucher la vie à nos pociers dans leurs lits
Etouffant la voix à tout jamais des combattants de la plume de la liberté
Laissés libres de leurs mouvements pour semer la mort dans nos salles de spectacle plongeant tout le pays dans l’erreur
S’en prenant au symbole de notre histoire en l’abreuvant du sang de nos enfants,
Ils ne reculent plus devant rien, sentant que leur victoire est proche
Crachant leur venin sur nos valeurs,terrorisant; profanant, violant nos femmes
Le silence est de mise pour ne pas offenser leur seigneurie
Tout leur est dû et nous devons rendre hommage à leurs exploits morbides
Les journaleux-collabos se plaisent à faire l’apologie de leurs crimes
Mis sur un piédestal comme s’ils étaient les nouveaux héros de notre temps
Nos dirigeants politiques n’ont d’yeux que pour eux et ne jurent que par eux
Voulant les faire grandir pour les conforter dans leur toute-puissance destructrice
Ils sont une chance pour l’humanité car ils sont les seuls à abréger sa souffrance