On ne peut pas lutter contre le terrorisme sans en finir avec l’islam lui-même

Afficher l'image d'origine

Le jeune monstre nazislamiste Salah Abdeslam, élevé dans un milieu où la haine de l’autre est la norme et qui n’a faire des valeurs de la démocratie et du vivre ensemble, n’a pas dérivé. Il est devenu le bon musulman qu’il devait être. Il devait emprunter la voie du djihad, sans quoi il n’y a pas d’islam.

Plutôt que chercher les causes là où il n’y en a pas, pour occulter les vraies causes, faisons un parallèle entre les jeunes chinois et hindous ou bouddhistes avec ces jeunes issus de l’immigration musulmane, ou les jeunes français de souche néo-islamisés afin d’identifier que l’origine du mal, c’est l’islam.

Ces jeunes musulmans pseudo radicalisés (ils ne sont pas radicalisés, ils sont pieux), sont portés par un idéal messianique et cosmique. Ils sont mus par leur seule haine de l’autre, ne vivant que par et pour faire de l’islam un gouvernement mondial, suivant à la lettre la feuille de route mahométane qui fait de la terreur son arme de destruction massive.

Afficher l'image d'origine

Salah abdeslam n’a pas été endoctriné,  il n’a pas un roman d’amour il a lu tout simplement  l’ignoble Coran et n’a fait que suivre ses prescriptions, sauf qu’il a été trop lâche pour s’auto-anéantir chose que sa communauté ne lui pardonnera jamais sauf s’il achève le sale travail qu’il avait commencé. Il aurait bien voulu troquer sa vie contre sa mort, passage obligé pour assouvir ses pulsions, mais il n’a pas été jusqu’au bout de son engagement.

Quand est-ce que l’Occident va-t-il s’instruire des expériences douloureuses de l’Algérie, de l’Egypte et de la Tunisie sous Bourguiba et Ben Ali, qui ont payé et payent encore un lourd tribut à l’islamisme djihadiste ?Quand est-ce que la France s’arrêtera-t-elle de caresser les représentants de l’U.O.I.F , l’officine djihado-terroriste dans le sens du poil ?

Quand est-ce que la France fermera-t-elle une fois pour toutes les mosquées wahhabites sur son territoire, et suspendre sine die les constructions de mosquées ? N’est-il pas curieux que plus les mosquées prolifèrent, plus nombreuses sont les vocations djihado-terroristes, et personne ne fait le lien ?

Dans les années 80 et 90 les attaques terroristes venaient pour la plupart de l’extérieur. Aujourd’hui, l’ennemi le frappe en son sein. Les terroristes sont nés en France, en Belgique, et ont fréquenté les mosquées de la République qui leur ont ordonné de tuer cette République.

Comme le dit si bien Erdogan, nos mosquées sont nos casernes, les croyants nos soldats, les coupoles nos casques et les minarets nos baïonnettes.

Que faudrait de plus comme dessins et actes à l’appui à L’Europe pour qu’elle se réveille et comprenne que l’islam, sorti de l’ombre par les islamistes, ne sera jamais son allié et qu’il sera un jour son fossoyeur.

Salah Abdeslam et ses complices n’ont pas laissé l’ombre d’une chance à leurs victimes car l’islam attaque toujours par surprise et ne fait pas de quartiers. Pour lui un bon infidèle est un infidèle mort.

Il aura tout le temps devant lui pour concevoir un nouveau plan d’attaque dans le confort de sa cellule, ,

Comme tout islamiste, il a la rancoeur tenace et la vengeance froide.

Un jour, quand les juges islamophiles l’auront relâché, Abdeslam passera à l’action pour se racheter aux yeux d’Allah et de sa communauté et être le djihadiste qui tue et se fait tuer dans le sentier d’Allah.

Une réflexion sur “ On ne peut pas lutter contre le terrorisme sans en finir avec l’islam lui-même ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s