L’auteur du carnage de Nice est un musulman qui applique le Coran et la Sunna à la lettre

Le pire terrorisme consiste à faire aire d’un djihadiste un humain comme un autre avant son passage à l’acte. Et c’est exactement celui que pratiquent les médias et les islamo-collabos.

Que le Mohamed de Nice ait fait ou non les 400 coups, cela ne change rien au fond du problème car la vraie question, c’est pourquoi aucun autre croyant d’aucune religion autre que l’islam, ni même aucun apostat de l’islam, ne bascule pas dans le néant et n’éprouve autant de haine destructrice pour ses semblables humains différents de soi  quand  bien même s’il s’adonne à tous les excès, contrairement à un jeune musulman qui devient un Terminator dès qu’il est fortement contaminé par le virus mortel des sourates mortifères ? C’est bien parce qu’il y a des facteurs culturels et cultuels même si les deux n’en font qu’un; l’islam ne fait guère de différence entre le profane et le sacré,  chez le musulman qui favorisent les vocations djihadistes.

La réponse est dans les textes de loi de l’islam, le Coran et les Hadiths ?    Mahomet lui-même, le modèle de tous les musulmans  est le premier terroriste, se définissant lui-même comme le prophète du carnage et qu’ils sont tenus à suivre s’ils  ne veulent pas servir de combustibles aux feux de l’enfer, n’était pas un Terminator tant qu’il était sous la coupe de Khadija, sa première (et vieille) épouse.

Autant essayer de disculper un nazi de ses crimes contre l’humanité plutôt que de chercher à atténuer la responsabilité de l’islam dans l’inoculation du virus terroriste chez les siens.

Tout musulman quel qu’il soit tant qu’il n’a pas abjuré l’islam peut être une bombe à retardement. Le tueur de Nice n’a pas été élevé dans un Ashram d’Amour ni chez les Moines bénédictins,  chez les Mormons  ou parmi les Zoulous est un pur produit de l’école musulmane qui est l’antithèse de l’école de la république qui sème dans le coeur des enfants les graines du l’islamo-centrisme, du suprémacisme, de l’ultra-violence, du racisme anti-juif, anti-chrétien, de l’athée, de l’apostat, de l’intolérance et de la négation du droit à la différence et au libre-arbitre.

Egrener son histoire de vie comme un chapelet pour lui donner des apparences d’un pécheur et qui se serait radicalisé en un temps-éclair comme s’il n’était pas déjà conditionné mentalement et idéologiquement depuis qu’il était à l’état foetal n’est pas seulement une profanation de la mémoire des 84 victimes et une nouvelle blessure infligée aux 18 blessés mais également une apologie du terrorisme. Son acte abominable était surtout dirigé contre la France et sa main étai armée par le Coran.

Comme tout musulman qui reçoit le message coranique 5/5 il est passé du stade de l’ennemi de l’ombre de l’humanité à celui du bourreau exécutant la sentence capitale coranique réservée aux mécréants.

Allah a élevé le combattant au-dessus du non-combattant auquel il promet les plus belles des rétributions : « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelques infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d´Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d´excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; des grades de supériorité de Sa part ainsi qu´un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (S4, V.95), auxquels il promet des beaux éphèbes sans que cela n’ait dans son esprit une quelconque connotation homosexuelle, une oeuvre d’art certainement pour égayer sa vie éternelle :

-:« pendant que des éphèbes, aussi beaux que des perles dans leur écrin, circuleront autour d’eux pour les servir.» (S.52,V.24);

-l «Et parmi eux circuleront des éphèbes immortels qu’on prendrait, à les voir, pour des perles dispersées.» (S.76,V19);

-«pendant que, parmi eux, circuleront des éphèbes d’une éternelle jeunesse, avec des calices, des aiguières et des coupes remplis d’une liqueur exquise, dont ils ne seront ni déprimés ni enivrés. Et on leur servira au choix toutes sortes de fruits, ainsi que toute viande d’oiseaux dont ils auront envie.» (S.56, V.17-21).

L’identité bisexuelle prêtée à ce monstre ne serait pas en tout et état de cause en  contradiction avec les versets coraniques surtout que le Coran est le tout et son contraire. Enfin cet individu qui est l’archétype même du bon musulman n’était pas non plus issu d’un milieu familial pacifiste qui l’aurait immunisé contre le virus djihado-terroriste. Son père est connu pour son appartenance à la mouvance islamiste tunisienne d’Ennahada, impliquée dans plusieurs attentats terroristes en Tunisie au cours de ces trois dernières décennies et dont le chef le terroriste jamais repenti Rached Ghannouchi, un des maîtres à penser du djihadisme mondial et sergent-recruteur des terroristes pour la Syrie, venait d’être princièrement reçu au Quai d’Orsay quelques jours avant le carnage de Nice.

Une piste qui devrait éclairer les enquêteurs comme cette somme d’argent de 100 000 € qu’il aurait fait parvenir à sa famille  2 ou 3 jours avant la commission de son crime.

Quand à ses soi-disant antécédents psychiatriques qui ne sont pas aussi avérés que ne le prétende son père, ses dérives morales et sexuelles, c’est encore une tentative désespérée d’enfumer l’opinion publique pour draper l’islam dans sa vertu humaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s