Après avoir perdu la Tunisie ma mère génitrice me voici en train de perdre la France ma mère adoptive

Je suis né en Tunisie, une terre qui a perdu de sa lumière le jour où l’islam du retour aux sources a mis le voile de la mort sur elle, qui vit en comme ma France, cet immense phare de la liberté, en butte aujourd’hui à cet islam négateur de la vie.
Je les aime toutes les deux comme jamais personne ne peut les aimer autant que moi.
Je souffre de les voir martyrisées par les adeptes de la religion la plus infecte jamais créée par l’homme.
Je vis en France, première victime de ses propres valeurs dont l’envahisseur s’en sert pour l’achever; personnellement, je ne me sens guère en sécurité sur cette terre qui n’est plus la mère protectrice des combattants de la liberté et dont les dirigeants politiques et ses élites ont fait e choix de promouvoir et de protéger les ennemis mortels de sa démocratie plutôt que de contenir leurs appétits féroces et destructeurs et de leur faire prendre gorge.
Je ne vais pas m’exiler ailleurs alors que je suis chez moi et jamais je leur laisserai le terrain libre pour continuer à y semer les graines de la haine, de l’antisémitisme, du racisme et de la mort.
La France a condamné mes écrits pour atteinte à la probité morale des musulmans mais ce n’est pas pour autant que cela a calmé leurs ardeurs meurtrières. Plus un jour qui passe sans qu’il ne la plonge dans l’horreur indicible.
Inconsciente et irresponsable car elle ne se rend pas compte qu’à chaque fois qu’elle condamne un des siens elle ne fait qu’accélérer le processus de sa propre mort.
En cherchant à bâillonner les voix des soldats de la liberté d’expression elle témoigne de sa reddition en faveur de cette armée de l’ombre qui prolifère dans ses zones de non-droit, véritables émirats islamiques, qui attend patiemment leur heure pour se saisir d’elle comme un vautour saisissant sa proie.
La pieuvre tentaculaire qu’elle nourrit et engraisse généreusement finira tôt ou tard par l’étouffer dans ses tentacules géantes et radioactives.
Quant à la Tunisie qui connaît la page la plus sombre de son histoire depuis le déferlement dévastateur et génocidaire des sauterelles arabisées des Banu Hilal et leurs alliés les Banou Suleim au milieu du XI e siècle, j’en porte le deuil de mon vivant, En effet, je ne pourrai plus jamais m’y rendre même mort ils ne voudront pas de mon cadavre venir souiller leur misérable terre. Et dire que j’aimerais tant aller la serrer dans mes bras pour lui témoigner de mon amour indéfectible et de pouvoir enfin me recueillir sur les tombes des miens mais que faire face à des humains qui préfèrent leur fichu divin et leur sinistre religion à leur patrie laissant en liberté les assassins de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi,plutôt l’homme que je suis pour qui il n’y a de vérité que dans la raison humaine.
Un pays devenu aujourd’hui une gigantesque manufacture de main d’oeuvre terroriste faute de briller sur le plan du savoir et les connaissances et qui avait lapidé lamentablement l’héritage de Bourguiba car n’étant pas trop marqué par le sceau de l’islam.
Dans ce pays comme en France, on tue aujourd’hui sans raison ses semblables humains car ils sont des incroyants.
Je ne suis rien qu’un pauvre qui refuse de courber l’échine devant la religion.

3 réflexions sur “ Après avoir perdu la Tunisie ma mère génitrice me voici en train de perdre la France ma mère adoptive ”

  1. Cher Salem,

    J’aurais voulu écrire cet article , et je n’aurais pas changé un seul mot, tant votre point de vue, ma situation est très voisine de la vôtre , à la différence près ( et d’importance ! ) que je ne suis pas condamné . Je suis né dans ce pays, à Bizerte; mes ascendants y sont arrivés en 1802 . Je l’ai quitté en 1960 , les larmes aux yeux en voyant défiler le canal de Tunis, qui s’éloignait définitivement.

    La volonté m’a poussé au retour en 1979 , puis à partir de 1994 jusqu’à l’été 2011, j’y ai fait de longs séjours collaborant dans des domaines différents ( Tourisme, sécurité routière , actions humanitaires…) avec les autorités ou par actions personnelles. J’ai pu développer avec joie, un large cercle d’amis dans tous domaines et du Nord au Sud de la Mer au Désert , à travers tout ce pays que j’aime. En 2011, victime d’une agression ( heureusement sans conséquence, grâce à l’intervention immédiate et spontanée d’un Bizertin anonyme ) , j’ai réalisé combien ce pays, mon pays avait changé , et que je ne le reconnaissais plus.

    Je n’y suis donc plus retourné. J’ai perdu mes amis, mon pays . Le silence est tombé sur et par eux qui n’osent pas écrire ou téléphoner sauf lors de leur passage en France.

    Le Voile , là aussi, épais a recouvert cette terre qui nous a vus naître, éloignée de nous quand elle était si proche par le passé, la pensée ; bercée par la Méditerranée qui a relié ses 2 pôles Est et Ouest pour le plus grand bien de l’humanité au cours de longs siècles qui ont vu alterner la guerre et la Paix, le rayonnement de l’Esprit , de l’Amour et de la Charité puis l’obscurantisme apporté de l’extérieur proche avec une sauvagerie d’un autre âge.

    Vous ne perdrez pas la France vraie, profonde et non politique que nous aimons et qui vous aime. De durs moments sont à craindre , mais notre foi en elle vaincra ces fous sauvages et sanguinaires qui veulent nous envahir. Pour cela, la France a besoin d’hommes et de femmes fortes qui mettront à leur tête des dirigeants responsables, lucides , courageux et volontaires.

    Continuez à nous adresser ces Lettres courageuses , claires et déterminées .

    Je vous salue mon cher Ami ( permettez-moi ce qualificatif ) et j’attends avec impatience et fidélité le moment de vous lire .

    Jean-Claude LANGELLA

    J'aime

  2. Jeune, je quitterais ce pays car les deux religions judéochrétiennens collaborent pour sauver le dieu des royautés véritable bouclier des monarchies pour mieux se gaver et dominer.
    Les grands argentiers et grands industriels se foutent royalement de nos « états d’âmes » tous ces groupes fonctionnent à l’image des mafias, ils dirigent le monde ou leurs inféodés politiques ont les mains liées sauf pour bénéficier du système ou en profiter c’est selon.

    Ils nous mettent en danger de mort pour leurs affaires et leurs slogans politiques.

    Pauvres gamins, pauvres morts pour l’argent, l’ignorance et la bêtise humaine.

    Nous sommes à un carrefour de l’histoire humaine ou il faudra choisir entre la guerre ou la soumission. jeune, je préfère la fuite dans des pays plus dynamiques, sans influence des mafias et des ignorants. Ca existe mais il faut sortir de cette Europe nauséabonde.

    J'aime

  3. Bonjour monsieur Ben Ammar. J,essaie de trouver un article disant que les freres musulmans ont données de millions a la campagne de hilary clinton et de cette femme qui est proche de hilary clinton et qui travaillent pour les frères musulman. Merci de me lire et bonne journée a vous.

    ________________________________

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s