La métastase islamo-remplacionniste mine la France mais il ne faut pas le dire à ses enfants

En quoi Mme Pécresse  les propos  tenus sur France inter le 29 août 2016 par Mr Chevènement pressenti pour diriger la Fondation pour l’islam vous paraissent inacceptables et irresponsables ?

Mais le rôle d’un responsable politique ce que Jean Pierre Chevènement ne l’est plus mais qui n’a plus rien à perdre en partageant ses préoccupations et ses témoignages avec ses concitoyens de plus en plus inquiets quant à l’avenir humain de leur pays n’est-il pas d’avoir le courage de ses opinions quel qu’en soit la teneur. Il y a toujours un prix à payer pour les femmes et les hommes qui placent la chose publique au-dessus de leurs intérêts partisans et bassement électoralistes.

Pour vous Mr Chevènement a joué avec le feu en déclarant qu’en Seine-Saint-Denis : « 80% des enfants à l’école primaire ne maîtrisent pas le français » avant d’ajouter : « Il y a, à Saint-Denis par exemple, 135 nationalités, mais il y en a une qui a quasiment disparu ». Devinez laquelle ? Il s’agit de la sienne et de la vôtre.

Mais le 9-3 est-il encore le visage de la France dans toutes ses composantes et reflet de sa richesse humaine, historique et culturelle, républicain, un havre du vivre ensemble serein et apaisé  ? Il semble selon des témoignages qui datent du temps où vous étiez vous-même au pouvoir ce Département  est décrit comme une géhenne pour les policiers gardiens de l’ordre républicain.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/12/10/01016-20111210ARTFIG00005-dans-l-enfer-du-93-moi-flic-de-banlieue.php

 Il ne s’agit pas de stigmatiser ses habitants non plus mais vous ne pourriez convaincre personne avec votre angélisme fortement empreint d’arrière-pensée électorale  en  clamant que « sont des propos blessants pour tous ceux qui en Seine-Saint-Denis se battent pour faire vivre la République et pour faire vivre l’école. Sait-il qu’au lycée Suger de Saint-Denis, il y a des jeunes qui vont faire Sciences Po? (…) C’est démotiver tous ceux qui se battent pour la République. » C’est encore plus décourageant pour vos concitoyens qui ont le sentiment que leur chez eux n’est plus leur chez eux. 

Vous auriez peut-être souhaité qu’il dise je me réjouis du sens de l’hospitalité de mes compatriotes qu’ils sont partis de chez eux pour faire de la place aux nouveaux arrivants. Il n’est pas étonnant que sans leur vote vous n’ayez jamais été élue. Vous avez peur qu’ils ne vous étrillent aux prochaines échéances .
Vous vous faites leur avocate pour ne pas hypothéquer vos chances ou plutôt vous cherchez à vous racheter pour vos propos passés qui ne vous honorent guère et qui ne vous autorisent pas à vous ériger en mère-fouettarde. N’auriez-vous pas dit à votre collègue Rama Yade en faisant ouvertement allusion à sa couleur de peau « Il y a beaucoup d’Africains là-bas qui ont zéro degré de sens politique. Et toi, tu sauras leur parler »
Mr Chevènement a fait état d’une vérité statistique que vous ne pouvez pas voiler comme certaines qui se servent de leur linceul sinistre et morbide comme trompe l’oeil et afficher une vertu qui n’est pas la leur. Quand bien même les statistiques ethno-religieuses sont interdites dans ce pays de la tartuferie républicaine et encore puisque le Sénat lui-même s’y met https://www.senat.fr/rap/r01-340-1/r01-340-117.html , il suffit de se rendre sur le terrain pour le constater de visu qu’il n’y a plus grand’chose de France dans ce Département où la communauté chinoise est la cible privilégiée de la voyoucratie locale. A moins d’avoir une paire de lunettes avec des verres taillés dans la météorite de la Ka’aba pour ne rien voir.
Par ses propos de bon sens, responsables et acceptables par tous les Français que cela ne vous en déplaise, Mr Chevènement ne fait que confirmer le mal « remplacioniste » qui gangrène son pays et qu’il ne doit pas occulter à ses compatriotes pour ne pas être traduit un jour devant le Tribunal de l’infamie.

L’islam de France, la face cachée de l’islamisation définitive de la France

Afficher l'image d'origine
On doit expliquer aux Français le pourquoi de cette nécessité politique absolue de doter la France de son islam, son propre islam qui ne ressemble qu’à lui-même. Un islam épousant ses moeurs, ses us et coutumes sans halal, ni voile, ni burkini, ni kamis, civilisé et humanisé qui ne prêche pas la haine de l’autre et répand la terreur.
Un islam façonné dans le moule de la république avec une cocarde tricolore qui se fond dans son paysage humain et culturel.
Un islam où l’on peut imaginer une mosquée côtoyant une charcuterie, un bar à vin, un temple bouddhiste, une association de défense des droits des chiens noirs, des chèvres et des ânes. Une mosquée ayant pour vis- à- vis le local de la ligue de défense des droits des homosexuels, des lesbiennes et des transgenres dans les pays musulmans.
Une mosquée intégrée dans l’espace public laïque soumise aux règles du vivre ensemble et qui accepte la présence dans sa proximité des bureaux des comités de soutien aux ex musulmans convertis au christianisme, aux athées et les apostats de l’islam persécutés et menacés de mort dans les pays musulmans.
Ce qui est possible avec les autres cultes religieux devraient aussi l’être avec l’islam sauf que l’islam est un problème insoluble pour la France et qu’aucun rempart institutionnel ni physique ne peut endiguer son déferlement. L’islam est une pieuvre tentaculaire  de la pire espèce laide et repoussante  qui ne laisse aucune chance à sa proie. Elle s’étend inlassablement dans toutes les directions de manière pernicieuse et inexorable, jamais repue, cruelle, fourbe, perfide, manipulatrice, provocatrice, vorace,  dévorant tout sur son passage en ne laissant aucune trace de vie derrière elle sauf le spectre de la mort.
Afficher l'image d'origine
De quel islam de France s’agit-il de celui où les musulmans militent en faveur des droits de l’homme et des libertés contre les discriminations religieuses, la dhimmitude, la kafala, la relégation des femmes et la pédophilie dans leurs pays d’origine et pour la possibilité pour un non-musulman d’exercer des fonctions publiques et politiques ?
De quel islam la France veut se doter au point d’en faire le sujet chaud de sa rentrée 2016-2017 est-ce celui en rupture totale avec l’enseignement coranique poison mortel pour l’humanité, de la séparation des pouvoirs entre le cultuel, le juridique et le social au cas où les socialistes et tous les autres l’ignorent l’islam est un système totalitaire qui ne laisse aucune liberté de manoeuvre à ses adeptes où tout s’amalgame et se confond, dîne, dawla wa donia ? Religion, Etat et cité.

Un islam de France respectueux de la condition féminine et de l’égalité absolue entre les sexes.  Le seul pacte laïque et républicain qui soit acceptable par les musulmans est celui qui leur accorde un moratoire selon la formule du V.R.P. du nazislamisme modéré Tarek Ramadan sinon c’est peine perdue. Et s’ils souscrivent à un pacte contraignant pour eux, ils peuvent s’en délier sans mauvaise conscience  car l’islam ne reconnaît pas la validité d’un accord conclu avec les mécréantsCoran (3:28) – Ce verset demande aux musulmans de ne pas prendre les mécréants comme alliés ou amis, à moins que cela ils n’y soient “contraint par un péril à redouter”.

Coran (9:3) – “… Dieu et Son Messager sont déliés de tout engagement vis-à-vis des polythéistes…”

Pour eux aucun engagement ne peut leur être opposable et s’ils s’y engagent c’est pour duper le mécréant.

Quant aux droits de la femme  ils ne sont que les droits des musulmans sur elles. Elles sont des majeures incapables dans l’islam, leur présence envahissante  et de plus en plus agressive dans l’espace public  s’inscrit dans une stratégie de déstabilisation politique et sociétale de la France. Elles sont  son arme d’intimidation et de fouteuse de trouble. Son étendard de conquête et de leurre pour piéger les Français et s’attirer les bonnes grâces du gouvernement des juges pour tuer les libertés.
Un islam français n’a de sens que si l’islam se réforme et expurge de ses textes les versets ultra-violents et incompatibles avec les lois de la République et les droits humains.  C’est oublier le sacro-saint principe de l’essence révélée du message, intemporel et valable en tous temps et tous lieux, et qui ne doit pas être sujet de modification, d’adaptation, de correction ou d’amélioration. Elle s’y adapte ou se démet.
Ce que des pays comme l’Egypte n’ont pas réussi pour moderniser l’islam et qui sans le vouloir ont attisé la braise radical jamais éteinte chez les masses musulmanes, ce n’est pas la France pays des Lumières et terre de liberté fécondée par le christianisme et aux racines gallo-romaines, celtes et méditerranéennes, qui va y parvenir et pourquoi faire pour être un Etat islamique dans la galaxie mahométane où l’ignorance, le fanatisme, l’obscurantisme, la négation de l’individu en tant que tel, sont la norme, inhumaine, liberticide, livrée aux chacals religieux islamiques, fasciste et théocratique et gavée du Coran et des hadiths apologistes du racisme, de l’antisémitisme, de l’intolérance, de la mutilation, de la peine de mort des incroyants ?
Refondre l’islam pour mieux fendre la France. Nul doute ce que les promoteurs de ce projet qui ne semble guère susciter l’émotion de la classe politique et les élites de ce pays à quelques rares exceptions près cherchent à obtenir.
C’est pourquoi il n’y aura jamais un islam français comme il n’existe nulle part ailleurs un islam aux couleurs nationales, il est un et indivisible, il y aura une France dissoute dans le bain acide musulman;
Un islam de France quésaco un serpent de mer et un.mirage du désert arabique ?
L’utopie socialiste est aussi nuisible à la France que l’islam lui-même. Si un jour il y aura un islam définitivement sorti de l’ombre dans ce pays ce sera un islam sans la France .
Une France qui ne ressemblera plus à rien sauf aux pays de la calamité islamique.
En réalité c’est la France soumise à la charia qui est l’objectif final ce projet. Tout ce tralala est le voile noir de l’islam qu’on jette sur pour soustraire la vérité de la vue des Français. Il n’est rien de plus que sa face cachée.
Un projet qui s’inscrit dans la pierre mortuaire de l’infamie des plus grandes trahisons de l’histoire, une sorte d’Anschluss pour accélérer le processus de son islamisation.
Un islam de France est une manoeuvre pour baliser le terrain à la prise de pouvoir de l’islam sur la France.

Il ne faut pas mettre tous les musulmans dans la même mosquée

Les musulmans ne sont pas tous des terroristes.Il faut arrêter de les mettre tous dans la même mosquée.Ils ne lisent pas le même Coran ni ne se réfèrent à même Sunna. Les musulmans de France comme d’ailleurs sont lettrés à 100% lisent les vrais textes fondateurs de l’islam dans leur langue d’origine. Aux compétences théologique et exégétiques de grande valeur qui feraient de l’ombre à Tabari lui-même quand ils affirment que leur islam est le vrai leur parole se suffit d’elle-même. On ne demande pas à des experts de leur rang d’expliquer la différence entre le vrai et le faux islam. Ils sont eux-mêmes la vérité vivante du vrai islam.

Grâce à eux on sait désormais que les terroristes sont des faux dévots, illettrés, incultes, les premiers ennemis de l’islam, des mercenaires à la solde des forces du mal jalouses des succès scientifiques, spatiaux, grâce à eux la planète Mars est à portée du cheval ailé de Mahomet, économiques, industriels, technologiques, humains, sociaux, culturels, artistiques, musicaux de l’islam, qui s’instruisent des textes falsifiés et édulcorés.

Les terroristes ne sont pas musulmans puisque les experts es islam le disent. Ils savent de quoi ils parlent sinon ils ne sont-ils musulmans dont la première syllabe est celle de muet et la dernière syllabe se rapproche phonétiquement de la première syllabe de menteurs. Ils sont tenus à se taire et quand ils s’expriment c’est pour débiter des mensonges.
Ceci dit si les terroristes déflorent la virginité de l’islam ils sortent de quelle jungle au juste ? C’est quoi alors leur islam et qu’est-ce leur vrai islam à eux ? C’est celui d’asséner des vérités sans jamais les étayer ?

On ne doit jamais poser des questions aux musulmans qui eux-mêmes ne sont pas en droit de se poser des questions sur l’infaillibilité de la parole sacrément sacrée et de la révélation islamiquement révélée du message mahométan pour ne pas les troubler dans leurs convictions.  Elles sont tellement solides qu’elles s’écroulent comme un château de carte au moindre courant d’air. 

C’est pourquoi je propose d’inscrire dans la Charte de l’islam de France pour la sauvegarde de la concorde civile entre la noble et vénérée communauté musulmane de ce pays et les citoyens français de ne plus jamais douter de la bonne parole des musulmans.

Slimane Bouhafs, kabyle et chrétien condamné en Algérie à 5 ans de prison pour offense à l’islam et à Mahomet

Pas de contrainte en religion (2, 256), la litanie éculée des musulmans en Occident qui polluent les médias à chaque attentat terroriste pour draper dans ses vertus tolérantes et non-violentes. Mais la réalité des faits et loin de leur donner raison et tord aisément le cou à cette belle blague.

En réalité ils sous-entendent par là que l’islam ne supporte pas qu’il se trouve contraint à vous faire subir la rigueur de sa loi et se trouver ainsi obligé contre son gré à faire des choses qui lui sont désagréables.

Allah aime ses créatures dociles, obéissantes, fidèles et qui ne mouftent jamais. Vous avez la paix si vous en faites le maître de votre vie et grand mal vous fasse si d’aventure vous sortez de son chemin pour rejoindre les rangs des associateurs et de ses apostats.
La voie de l’islam fonctionne à sens unique. Il y a des flux d’entrée mais jamais des flux de sortie. C’est pourquoi le principe de la liberté de choisir sa religion ne peut être qu’en sa faveur.

Et ce n’est parce que certains pays musulmans, alors que l’islam reste la religion d’Etat, ont inscrit la liberté de conscience dans leurs constitutions que leurs citoyens sont en droit de se convertir de l’islam vers une autre religion.

Il s’agit de la liberté d’exercice du culte pour les juifs et les chrétiens qui n’ont pas le droit de se livrer à du prosélytisme religieux mais en aucune manière cela ne concerne les musulmans qui doivent rester dans leurs mosquées. Et les pouvoirs publics garants de l’ordre musulman y veillent au grain comme c’est le cas en Algérie où une véritable politique de répression est menée contre les citoyens algériens qui abjurent l’islam pour le christianisme.

Plutôt que de condamner les transfuges de l’islam au christianisme à la décapitation-crucifixion, la flagellation, la décapitation ou la pendaison comme en Arabie Saoudite et son voisin iranien l’Algérie qui porte l’effigie de l’islam modéré a trouvé une parade moins cruelle et barbare pour dissuader les Algériens dans leurs élans vers le christianisme.

Une sorte de loi anti-conversion a été adoptée le 20 mars 2006 pour protéger les Algériens qui prévoit des peines de prison allant jusqu’à 5 ans et une amende pécuniaire d’un montant maximum d’un million de dinars pour toute tentative de « convertir un musulman à une autre religion »

Cette loi liberticide et discriminatoire vise en réalité les convertis auxquels il est interdit de faire l’apologie de leur nouvelle religion ou le simple d’en parler publiquement sous prétexte que cela pourrait ébranler les musulmans dans leur foi comme le vient de l’apprendre à ses dépens le blogueur et militant des droits de l’homme algérien Slimane Bouhafs condamné par le Tribunal de Sétif à 5 ans de prison et 100 000 dinars pour avoir affirmé sur sa page Facebook son attachement au christianisme et à son identité kabyle. Déclaration jugée comme attentatoire à l’islam et au Prophète Mahomet.
Et dire que le même pays s’érige en donneur de leçon pour la France en matière de liberté de culte.

Toute ma pensée à cet homme qui a plus de courage à lui tout seul que cette masse de plus d’1 500 000 000 millions d’égarés dans la voie d’Allah trop satisfaite de sa condition misérable et avilissante d’esclaves d’Allah et alléchée par l’érection éternelle.

Que vont faire les socialistes tout heureux de la décision irresponsable du Conseil d’Etat en faveur du burkini, un nouveau modus operandi des activistes musulmans, qui veulent booster l’islam dans leur pays et qu’ils jugent comme soluble dans le démocratie. Là où il est foi il fait sa loi il n’y a pas de place aux libertés les plus élémentaires.

Là où il ne l’est pas encore il arbore le masque de la blanche colombe pendant que ses bras armés sèment la mort. Vicieux et pernicieux il se sert des lois antiracistes, ce qui est le comble du cynisme et de la perversion morale pour la pire idéologie raciste qui puisse exister pour tuer les lois de la République afin de leur substituer la sienne.

On imagine mal la France interférer dans une décision de justice d’un État aussi susceptible et écorché vif que l’Etat algérien.

Comme elle ne va pas gâcher non plus des contrats juteux pour si peu en prenant le risque en même temps d’offenser les bons citoyens français musulmans dans leur foi et de prendre le risque de perdre ainsi leurs voix.

Quant à La L.D.H.  et la L.I.C.R.A. qui a fait condamner un de mes articles au mois d’avril dernier pour incitation à la haine des musulmans comme si critiquer une religion c’est atteindre ses adeptes dans leur intégrité morale et psychique, elles  ne vont faire entendre leurs voix pour défendre la cause d’un infidèle à l’islam qu’elles préfèrent garder pour leurs clients estampillés fidèles musulmans.

Slimane Boufahs dort en prison et sa vie est en danger de mort pendant que les fossoyeurs des libertés en Algérie mènent la vie de château aux frais du peuple algérien englué dans la misère.

En autorisant le port du burkini sur les plages le Conseil d’Etat a accéléré le processus d’islamisation de la France

Afficher l'image d'origine

Ce verdict est incontestablement une victoire par K.O. de la barbarie sur la civilisation et de l’obscurité sur la lumière.  Un Waterloo pour les libertés publiques qui sont en train de se restreindre chaque jour au rythme des jugements favorables  à l’islam jusqu’à ce qu’elles finissent par disparaître. Le Conseil d’Etat est tombé les deux pieds dans le piège de la provocation islamique. Il ne mesure pas la portée juridique de sa décision qui donne une légitimité aux manifestations propagandistes arrogantes islamiques.

Il n’y a pas de neutralisme politique dans l’islam. En effet, tous les faits et gestes des musulmans sont chargés de sens politique et ne doivent être régis que par les seuls prescrits coraniques et conformes à la sunna mahométane. Le voile n’échappe pas à cette règle . Il est aujourd’hui sa vitrine politique et il n’est pas plus innocent que les prières des rues ni celles des mosquées où l’on prêche la haine de l’autre et l’on conspire contre la paix dans le monde.

Le C.E qui est la plus haute instance administrative en France a botté en touche en mettant sur l’accent sur les incidences que le port du burkini sur l’ordre public, comme s’il pouvait y avoir un maillot de bain musulman alors que selon une fatwa musulmane les femmes n’ont pas le droit de se baigner sous peine de commettre l’adultère, il devrait savoir que dans le contexte présent qui est celui de la guerre de l’islam à la France, à son mode de vie, ses valeurs et sa culture cette forme de tenue a une finalité politique.

L’islam est à la fois loi et foi. Il n’y a pas de séparation entre les sphères et tous les signes extérieurs affichés par les musulmans doivent être interprétés comme étant un acte d’abord de dévolution à Allah et ensuite l’expression de leur rejet virulent et sans équivoque de la culture des « mécréants ». En clair, il s’agit d’une manifestation communaliste et velléitaire qui porte en elle les signes avant-coureurs de la mort de l’altérité. L’autre, le différent de soi n’a pas droit de cité dans l’islam, il doit soit entrer dans son moule, soit s’acquitter d’un impôt de captation pour sa survie, soit le néant.

La musulmane en burkini mène son combat djihadiste à sa manière. Elle joue à la trouble-fête. Elle n’est ni  une nonne, ni un moine bouddhiste, ni un rabbin, ni un curé qui sont avant tout respectueux de l’ordre républicain et qui font preuve de discrétion dans l’espace public. L’assimiler à ces derniers c’est oublier qu’elle n’est pas une religieuse au sens noble du terme d’une part et d’autre part c’est une insulte aux ordres religieux non-musulmans dans leur ensemble.

Si son burkini n’a pas provoqué l’ire des estivants et fait peser des menaces sur l’ordre public  c’est moins son caractère qui y est pour quelque chose que l’attitude civilisée, tolérante, républicaine et apaisée de ces derniers mais  jusqu’au jour où ils perdront patience qui pourrait se traduire dans un premier temps par la désaffection de ladite plage et faire le choix des plages non encore polluées par le burkini.

L’ordre public est aussi de ne pas laisser la gangrène fondamentaliste musulmane proliférer pour que les plages françaises perdent leur essence républicaine et deviennent des zones où la charia fera loi et où l’on peut organiser des prières collectives comme ils ont tenté de le faire en Corse.

L’apparition ostentatoire du burkini n’est que le prélude de l’hallalisation future des plages françaises. Le choc des cultures est en train de miner la France en profondeur et les musulmans fondamentalistes s’ingénient à fourbir leur arsenal de guerre, voile, burkini, kalachnikov, ceintures d’explosifs, couteaux de boucher  contre elle.

Il faut être frappé de cécité mentale pour ne pas voir dans le burkini  un rouage dans le système expansionniste musulman. Il lui permet de jauger des capacités de réaction de la population,  de l’attitude des pouvoirs publics ainsi que d’évaluer ses retombées politiques, judiciaires et médiatiques. Le biurkini est un atout maître aujourd’hui dans le cadre de la stratégie de déstabilisation de la France prise en étau entre le voile et les attentats terroristes.

L’islam crée l’événement et la France politique se déchire comme des chiffonniers et fait semblant de pleurer ses morts tombés sous les coups assassins de l’islam.

L’araignée musulmane tisse inlassablement sa toile et plutôt que de la combattre on lui offre le cadre juridique pour favoriser sa progression.

Il faut être naïf pour croire que le voile islamique et ses différents dérivés dont le burkini sont synonymes  de progrès et de liberté et encore moins l’expression d’un acte libre, volontaire et consenti.

En tout état de cause, la sentence chariatique du Conseil d’Etat invalidant l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet dans les Alpes Maritimes portant sur le port du burkini sur les plages de sa commune est digne des pays de la mafia d’Allah membres de l’O.C.I qui doivent se réjouir sous leurs kamiss du triomphe des lois de l’islam sur les lois de la République.

Une décision inique et scélérate qui constitue un véritable coup de couteau planté dans le dos de la France.

Le Conseil d’Etat a coupé les ailes de la liberté de la femme musulmane qui rêve de se libérer de ses chaînes en donnant raison à ses maîtres qui veulent la reléguer dans le monde des ténèbres et la réduire à l’état d’un champ de labour.

Le port du voile ne peut pas être libre en Occident et obligatoire en Orient sous peine de châtiment comme en Arabie Saoudite.

La femme musulmane est la même là où elle se trouve elle ne fait que subir la dictature de son culte liberticide qui ne connaît pas les frontières et qui se sert sournoisement et insidieusement du voile pour s’ouvrir un boulevard en Occident pour tuer la liberté au nom de la liberté de son port, un esclave n’est pas libre de porter ses chaînes, qui est un sacrilège pourtant pour lui.

Le voile n’est rien d’autre que l’étendard de l’islam prosélyte, hégémonique, djihadiste, despotique, raciste, belliciste, envahisseur, intolérant, antisémite, pédophile,  liberticide, négationniste, de l’islam foi et loi et demain ce sera la dhimmitude.

Le voile islamique n’est ni sacré ni vertueux, il est la bannière de l’islam arrogant et conquérant

« Je suis femme musulmane et fière de mon voile que je porte  en toute liberté ». Un esclave peut aussi en dire autant quand il n’a pas le choix que de louer ses chaînes pour échapper à la mort. Mettre le voile en équation avec la liberté c’est comme si l’on mariait le nazisme avec l’humanisme.  La liberté ne se voile jamais. Elle n’a ni besoin d’artifices ni de faux-semblants, elle existe à l’état nature sans fards ni mistigris. Elle est née avec l’homme et se meurt avec lui.

La femme musulmane qui se voile ne fait pas le choix de la liberté, elle n’a guère le choix le voile ou la mort comme en Afghanistan et dans les territoires syriens et irakiens occupés par Daech qui a une lecture littéraliste du Coran enjoint son port dès l’âge de 2 ans à l’image de ces fillettes dans les cités-émirats en France.

La femme musulmane voilée est la meilleure alliée de son bourreau. Elle fait son éloge comme un mouton qui fait l’apologie de l’Aïd.

Elle doit savoir que son port est la résultante de son conditionnement psychologique, culturel, social et doctrinaire il n’est pas plus libre qu’elle-même n’a aucune existence propre et maîtresse de sa vie.

Défendre son port est comme si un juif défendait l’étoile jaune sous l’Occupation. Or, le juif n’a pas choisi cette marque de l’infamie et chercher à faire croire qu’il l’a fait de son plein gré à la différence de la femme voilée musulmane qui est la première complice en Occident des conspirationnistes musulmans qui veulent imposer les lois de l’islam en Occident.

Le voile participe à la mise à mort de la civilisation occidentale, une métastase cancéreuse inoculée dans son corps avec le soutien bienveillant des élites politiques, financières, médiatiques et intellectuelles qui ont trouvé dans l’islam une sorte d’exutoire de leur haine du christianisme et du judaïsme.Afficher l'image d'origine

La femme voilée est le pendant féminin du djihadiste musulman.

http://www.francetvinfo.fr/societe/l-hyper-violence-des-femmes-djihadistes_1701909.html

Quand on est vraiment libre qui est dans ses convictions on a pas besoin du voile pour les dissimuler. Du foulard au hijab en passant par le nikab, le khimar et la burka, chacun d’entre eux indique le degré de l’état d’asservissement de la femme et d atteintes à sa dignité humaine.

Le voile est le linceul de sa liberté violée et niée.

Jamais le voile n’ a été historiquement un choix libre et sans équivoque de la femme et par conséquent un acte auquel elle a consenti de son plein gré. Ses origines ne sont ni arabes ni islamiques. Le Coran lui-même reste très évasif et flou sur le sujet et laisse la voix ouverte à la controverse dont il est l’objet. Le Pr Mohamed Talbi une autorité reconnue en islamologie  prend de contre-pieds les défenseurs les plus zélés du voile  :
« Que dit le Coran sur le voile ? Rien. Mais strictement rien. Nulle part, il n’est question de la tête de la femme. Le mot « cheveux » (sha’ar, شعر) – cheveux des femmes- n’y existe tout simplement pas. Dieu ne dit ni de les couvrir ni de les découvrir. Ce n’est pas Sa préoccupation principale, et Il ne fit pas descendre le Coran pour apprendre aux gens comment se vêtir. Le terme ash’âr, اشعار pluriel de sha’ar, n’y intervient qu’une seule fois (XVI : 80) pour désigner le poil de certains animaux domestiques. Rien, donc, dans le Coran, ne dit aux femmes explicitement de se couvrir les cheveux ».

Un avis partagé par Ghalib  Bencheikh :“Le Coran, disait Ghaleb Bencheikh lors d’une conférence, est le continuateur de la Tora et de l’Évangile. Quand les femmes musulmanes sortaient le soir, elles risquaient d’être importunées. Si une femme musulmane pense que sa relation à Dieu passe par le port du foulard, il faut le respecter ; mais si elle ne veut pas, il faut aussi l’accepter. Est-ce une recommandation, une obligation ? Le port du voile tient plus de la tradition que d’un acte de foi. Le voile n’est pas une nécessité absolue.” Et d’ajouter : “Sur le parvis de la Mecque, les femmes sont sein à l’air et cheveux au vent pour celles qui sont de basse extraction. Elles se pavanent. Les autres ont des tenues héritées du temps des Assyriens”.

Une femme jugée dépourvue de foi et de raison au regard du Coran n’a guère la capacité légale et personnelle de décider pour elle-même, ni habilitée à interpréter les textes quand bien même le Coran ne s’interprète pas,  elle n’est qu’une marionnette, un pantin entre les mains des hommes. Ils lui dictent la voix à suivre et n’est jamais en situation de choisir la sienne. Elle a le devoir d’obéir et de ne jamais agir de sa propre initiative. Qu’elle commence à revendiquer les mêmes droits que les hommes cela donnera du sens au port du voile. Quand on est libre on ne se cache pas du regard de l’autre qui lui-même ne se cache pas du regard de la femme voilée. Comme si en voilant la femme on voile ses fantasmes et ses désirs à la vue d’un bel homme.

Selon ses défenseurs pour ne pas distraire les hommes et les détourner de leur amour d’Allah on vêtit les femmes de telle sorte qu’elle ne séduisent pas les hommes. Un argument qui en dit long sur la misère spirituelle de l’islam et du rôle assigné au corps de la femme assimilé à un champ de labour dans le Coran.

On ne fait pas d’un symbole qui veut laisser apparaître la femme comme un objet asexué castrateur des sens en niant à la femme toute psyché humaine et conscience de soi une ligne de démarcation entre les sexes. Le port du voile n’ouvre pas à la femme les portes du paradis pour autant ni son refus ne lui ferme pas non plus ses portes. Les chemins de rédemption si jamais ils existent sont dans l’être  et non pas dans l’image que l’on veut donner de soi et qui est souvent en décalage avec la réalité.

Les voilées ne sont pas l’incarnation du bien et les autres sont le mal.  Comme les croyants ne sont pas plus méritants que ce que les musulmans qualifient par mépris de mécréants.

Comment font-ils pour empêcher leurs femmes de regarder chez elles la télévision et de ne pas se laisser envoûter par le charme des prédicateurs wahhabo-islamistes qui oeuvrent  inlassablement à sa propagation à travers le petit écran  ? Le couvrent-ils aussi de hijab comme ils couvrent leurs femmes ?

Son port a été toujours imposé à la femme tout au long de l’histoire depuis Babylone où il était réservé aux prostituées sacrées et n’est pas spécifique à l’islam.  Aussi bien présent chez les juifs que les chrétiens mais comme les musulmans ont l’art de tout occulter ils servent du voile pour  dans toutes les religions monothéistes ce qui et ce n’est pas  la  musulmane voilée peu instruite de sa religion et de l’histoire qui va la récrire aujourd’hui en l’enveloppant dans le voile du mensonge.

C’est moins la question de savoir si le Coran  fait obligation à la femme de le porter que de savoir si son port n’est pas l’expression de la volonté de l’homme qui en fait un symbole de l’enferment de la femme ?

Une femme jugée majeure incapable n’a pas voix au chapitre pour défendre ce qui est l’ornement de sa condition d’humain entièrement à part. De quelle dignité de la femme dont le voile est le signe extérieur parle-t-on de celle qui annule la prière de son conjoint en passant devant lui comme un chien noir et un âne ?

Une femme vouée à vivre sous l’autorité de l’homme à cause des faveurs qu’Allah a accordées à ce dernier devrait trouver d’autres terrains politiques pour son combat pour la liberté que de faire qu’elle est libre de faire le choix de ses chaînes d’asservissement mental, humain et social.

 

Les musulmans ont tout volé aux autres et se veulent à l’origine et maîtres de tout

Le voile qui n’a rien de musulman il l’est devenu
Le pèlerinage qui n’a rien de musulman il l’est devenu
La prière qui n’a rien de musulmane elle l’est devenue
La profession de foi qui n’a rien de musulmane elle l’est devenue
L’interdiction de la viande de porc qui n’a rien de musulmane elle l’est devenue
Le rituel des ablutions qui n’a rien de musulman il l’est devenu
La charité qui n’a rien de musulmane elle l’est devenue
La croyance en l’unicité de dieu qui n’a rien de musulmane elle l’est devenue
La viande halal qui n’a rien de musulmane elle l’est devenue
Le mythe de la terre posée sur le dos d’une baleine qui n’a rien de musulman il l’est devenenu
Le croissant de lune et l’étoile qui n’ont rien de musulmans ils le sont devenus
L’idée du soleil qui tourne autour de la terre n’a rien de musulman elle l’est devenue
L’idée que terre est plate qui n’a rien de musulman elle l’est devenue
Le chiffre 7 qui n’a rien de musulman il l’est devenu
L’idée des sept cieux et sept terres qui n’ont rien de musulmane elle l’est devenue
La genèse qui n’a rien de musulmane l’est devenue

Adam et Eve qui n’ont jamais été  musulmans ils le sont devenus
Le jugement dernier qui n’a rien de musulman il l’est devenu
L’Ange Gabriel qui n’a rien de musulman il l’est devenu
Les messies qui n’ont absolument rien de musulmans ils le sont devenus

Ils ont tout volé aux autres et se font passer pour les maîtres légitimes  de tout ce que l’humanité a pu créer depuis la nuit du temps et pour ce faire il n’y a pas mieux que de se débarrasser de tous les témoins qui leur rappellent qu’ils ont pris le train en marche sans s’acquitter de leurs billets.

Ils sont ce qu’on peut appeler les rois de la resquille mais qui ont le culot de nier les évidences et jurer sur leur Allah qu’ils voyagent en règle et que le train est le leur mais sans jamais en apporter la preuve.

L’islam, ce patchwork plagiaire de la pire espèce

Que connaissent-ils de l’étymologie du nom de leur Allah emprunté par Mahomet au polythéisme arabe, de l’histoire de leur pierre fétiche adorée et de sa vraie symbolique ?

Que connaissent-ils aussi du vrai sens du ramadan, de Mahomet resté 4 ans en gestation dans le ventre de sa mère au temps où la femme arabe était maîtresse de son corps, avait le choix de ses amants et ne se voilait pas la face comme ces macchabées de mauvais augure et qui polluent notre paysage ?

Al-Buraf_Hafifa[1]

Ont-ils fait des études de religion comparée plutôt que d’affirmer que l’islam est la religion agréée par Allah, ce qui  va de soi  que lorsqu’on ne regarde pas plus loin que le dessous de son nombril ?

Ont-ils cherché les sources d’influence de l’islam qui se suffisent d’elles-mêmes pour tordre le cou aux idées reçues sur ses origines divines ?  D’après l’image de l’intemporalité et de l’infaillibilité de la parole de dieu véhiculée par eux-mêmes et qui leur sert de paravent pour refuser toute réforme de leur code pseudo canonique, il ne peut y avoir un dieu faillible et temporel pour les Juifs et un dieu qui se veut le même pour les Arabes et qui se contredit quelques milliers d’années et entreprend la réforme de sa parole en faisant d’un analphabète son porte-voix et pédagogue didacticien. Un âne qui joue à Socrate.

Afficher l'image d'origine

Eux auxquels le doute n’est pas permis sous peine de mort ont-ils entrepris des recherches historiques, philologiques, épistémologiques, mythologiques comme pour le mythe du cheval ailé de Pégase, phénoménologiques, linguistiques, anthropologiques, pour analyser les racines multiples païennes,  sumériennes, syriaques, hellénistes, gréco-romaines, araméennes, éthiopiennes, nabatéennes, juives, chrétiennes et autres de leur culte religieux  ?

Savent-ils qu’ils ont adopté des symboles qui se perdent dans la nuit du temps comme,  leur croissant de lune et l’étoile, qui sont surtout le symbole de Byzance emprunté à la déesse gréco-romaine Artémis. Se sont-ils posés un jour la question sur la ressemblance troublante entre la façon de s’habiller de leurs pèlerins avec celle des pèlerins hindous ? La vérité par l’image et qui a copié qui ?

Il est inutile de leur faire remarquer que le Coran, loin d’être linguistiquement homogène, sans suite dans les idées, un fourre-tout, nombriliste et ethnocentrique, ouvertement raciste et suprémaciste, féminicide et intolérant, et sans aucune cohérence chronologique, n’a pas été pas plus révélé que Mein Kalmpf et que les droits humains sont une quantité négligeable pour lui.

Se sont-ils posés la question de savoir pourquoi Mahomet a changé le point de mire de leurs prières sataniques et après avoir prié en direction de Jérusalem il leur a indiqué la direction de la Kaaba ?

Aucune originalité dans cette imposture religieuse, ni dans sa théologie, ni sa liturgie, ni ses rituels telle que l’ablution, dans l’abattage de la viande, ni dans l’interdiction de la viande du porc – si dieu l’a crée c’est pourquoi faire alors ? – ni dans le voile, sauf dans l’ultra-violence, l’obscurantisme, la régression et la sclérose de la pensée humaine.

© Salem Ben ammar pour www.Dreuz.info

Les assassins de Chokri Belaïd courent toujours et leurs commanditaires ont tous les honneurs de la Tunisie

Afficher l'image d'origine

En tuant le 6 février 2013 Chokri Belaïd,  les hommes de main de Rached Ghannouchi ont tué la Tunisie qui était en lui. Une Tunisie laïque et plurielle.

Les tunisiens ont fait leur révolution, ils l’ont bien faite, pour mettre l’homme au coeur de la cité, et voilà que d’autres l’ont déshonorée et dévoyée pour dissoudre l’homme dans le bain acide de la religion au grand malheur de feu Chokri Belaïd.

Désormais la religion est plus que jamais reine de la Tunisie et l’homme est plus que jamais son esclave.

Si Chokri Belaïd fut tué, c’est parce qu’il voulait inverser la tendance et redonner à l’homme sa dignité en étant celui l’architecte de sa vie et maître de sa pensée.

Connaissait mieux que quiconque les méfaits qu’on ne peut pas faire de la religion un projet de vie commun à tous les hommes. Elle n’a jamais été facteur de paix, de développement humain, de concorde et d’unité entre les hommes nulle part dans le monde, comme l’illustre le climat de haine exacerbée contre les Sahéliens entretenu par deux sinistres personnages Ali Larayedh et Mohamed Abbou, les vouant aux gémonies.
Il savait que les chaînes de la religion sont les pires qui soient, elles entravent la marche de l »homme dans sa quête du progrès. Elle dégage de surcroît une fumée opaque qui obstrue son horizon, rendant ainsi la visibilité nulle. Chokri voulait éclaircir cet horizon mais ses assassins en ont décidé autrement, enterrant avec lui tout espoir d’éclaircies dans le ciel chargé de nuages noirs et gris du pays.

Conscient que la religion n’a pas d’effet catalyseur sur les libertés et bien au contraire, il cherchait à délimiter son pouvoir exorbitant et le restreindre au seul champ de la spiritualité, afin que l’homme tunisien puisse concevoir et construire son propre destin humain en dehors de toute contrainte castratrice, aliénatrice et inhibitrice que la religion pour régner en maîtresse de la vie impose aux hommes.

Son dessein était des plus nobles : affranchir l’homme de la tutelle de la religion, instaurer un nouveau rapport équilibré entre les différentes sphères de la vie de la cité, sans que la religion exerce un pouvoir prédominant sur les autres.

Son projet était citoyen, humain et républicain.

Celui de l’homme qui agit par lui-même et pour lui-même et non pas d’être une simple portion congrue, un acteur mineur et insignifiant, confiné au seul rôle de figurant dans un un jeu de scène dont la trame de l’histoire ressemble à des barrières de prison.

Chokri voulait donner à cet homme les ailes de la liberté. Celles qui qui lui permettent de ne pas être l’ombre de sa religion mais de projeter sa propre ombre sur le sol quand il les déploient, tel l’aigle de Carthage quand il prenait naguère son envol.

Lui-même qui aurait pu être le nouvel aigle de Carthage, vient d’être fauché en plein vol, plongeant tout un peuple dans les abîmes noires d’un océan de douleur et d’effroi.

Désormais avec sa disparition il y aura un avant et un après Chokri, comme il y avait un avant et un après Farhat Hached.

Si l’assassinat de ce dernier était le prélude de la décolonisation du pays, est-ce que sa mort ne sera pas le présage de sa libération du joug de la religion ?

Ses assassins et leurs commanditaires en l’exécutant lâchement croient avoir tu sa voix, qui faisait de l’ombre à la voie de la religion, oubliant qu’on ne tue pas les idées.

C’est pourquoi, il revient à chaque tunisien fier de sa tunisianité de se faire le porte-voix des idées fécondatrices de l’homme capable de braver tous les dangers au péril de sa vie. Chokri l’avait fait, d’autres devraient le faire aussi jusqu’à la victoire finale pour perpétuer son esprit de combat, de dévouement et de sacrifice pour le bien commun de son peuple.

Sa mort ne doit pas être reléguée au seul chapitre d’un fait divers, un simple assassinat politique, elle doit irriguer d’un sang nouveau le sang de chaque tunisien épris d’amour pour leur patrie.

C’est la Tunisie qui était en lui que ses ennemis avaient tuée. Ils ont anéanti son symbole du moment.

Ce n’est pas une stèle à sa gloire et son entrée dans le Panthéon des grands hommes de la Tunisie qui va changer le cours de l’histoire du pays et donner du sens au combat d’idées qu’il avait mené tout au long de sa vie.

Chokri, connu pour sa grande humilité et son indépendance d’esprit, n’avait jamais fait de la gloire le moteur de son action politique.

Pour lui, il n’y a pas de gloire sans l’amour indéfectible pour la Tunisie et le bien-être général de ses concitoyens.

Ses assassins et leurs donneurs d’ordre visaient à travers lui toute la Tunisie entrée en résistance contre les noirs desseins que des forces obscures projettent pour le pays.

En le lui ôtant la vie, ils ont voulu éteindre l’interrupteur de la Tunisie qui illuminait sa pensée et caressait son âme comme une mère caressait son enfant.

Sa mort symbolise celle de tous les tunisiens qui se nourrissent de la sève de leur pays.

Chaque tunisien qui se reconnaît dans cette mort, se doit plus que jamais de prendre le flambeau pour sauver le pays de sa descente inexorable dans les limbes de l’histoire.

Pour lui, il ne peut y avoir de gloire non plus aux dépends de l’homme. Car, un homme assujetti est démuni de moyens intellectuels et humains pour oeuvrer pour le bien commun. Seul un homme épanoui et éduqué est en mesure de le réaliser.

Voulant un véritable culte à la souveraineté nationale. Il ne pouvait concevoir la souveraineté de son pays mise en danger depuis le coup d’Etat constitutionnel sans la liberté de ses concitoyens et l’égalité des droits entre eux.

De même qu’il avait érigé en dogme politique la morale publique.

Il rêvait d’une cité tunisienne plurielle, du bien vivre ensemble et ouverte sur le monde et non pas dédiée à une religion qui exhorte les hommes à la division et à la soumission. Les infantilisant, les bernant d’illusions fantasmagoriques d’une vie meilleure dans un monde halluciné pour ceux qui auraient réussi leur examen de passage sur terre, au mépris de leur propre vie et de leurs semblables.

On l’a tué parce qu’il croyait en l’homme et en ses vertus génératrices d’énergies créatrices, de liberté et de progrès humains.

Humaniste convaincu, il considérait l’ homme est comme une plante qui ne peut s’épanouir dans la pénombre, privé de lumière régénératrice de la vie.

Il a fait don de sa vie pour le bien commun de son peuple ! Mais ce n’est pas un peuple qui a vendu son âme à l’islam et qui fantasme sur le lupanar paradisiaque qui lui rendra un jour justice.

Il suffirait de couper les deux têtes du serpent wahhabite le Qatar et l’Arabie pour en finir avec le cauchemar de l’islam

Juste un rappel aux partisans du Qatar et de l’Arabie Saoudite ces deux pays payent des milliards de dollars au Trésor américain pour l’entretien des bases militaires américaines sur leurs territoires afin d’assurer leur propre sécurité et qu’il suffit que les Américains lèvent le petit pouce pour que leurs sorts soient scellés. Quant à la prétendue résistance des Talibans là aussi c’est encore le jeu pervers de l’Oncle Sam dont ils furent sa créature.

Il n’y a pas de vaillance musulmane si c’était le cas ils auraient le courage de combattre loyalement ceux que leur funeste religion en fait la cible à abattre, il y a les enjeux géostratégiques et géo-énergétiques où les musulmans sont des simples pions.

Ce n’est pas parce que le Qatar achète des immeubles en France qui sont une goutte d’eau par rapport au patrimoine immobilier français et qu’il est pour autant propriétaire de la France.

Après tout les immeubles n’ont pas été démontés pierre par pierre pour être reconstruits à l’identique au Qatar et encore ce sera tout bénéfice pour la France. Le Qatar n’a pas le savoir faire pour de telles opérations. Acheter un immeuble en France n’est pas créer une enclave qatarienne sur le sol français et s’approprier une part de la souveraineté nationale à ce micro État un crapaud qui se prend pour une baleine.

Ce n’est rien en comparaison avec le pillage architectural et monumental  de la Tunisie au profit de l’Andalousie pour construire des palais mauresques . Le Qatar est passé à la caisse et si demain la situation politique évolue en France ou en cas de risque politique international majeure ce pays retournera là d’où les Anglais n’auraient jamais dû le sortir en 1971, du son désert de sable. Deux pays crées artificiellement par les Anglo-Saxons ne pèsent pas lourd sur l’échiquier mondial. Déjà que l’Arabie Saoudite est à bout de souffle financièrement et si le prix du baril de Brent continue à baisser ce pays est condamné à disparaître. Elle achète à coups de milliards de dollars des armes pour signer son propre arrêt de mort et le silence de son peuple.

Pauvre France tu ne sais pas ce qui t’attend le jour où l’islam sera ton maître

J’étais hier après-midi sur les pas de Molière dans la ville de Pézenas et une pensée traversa mon esprit que sera la France si par malheur à cause de la désunion et l’indifférence de ses citoyens elle tombera sous les coups de butoirs assassins de l’islam ? Un champ de ruine, une morne plaine peuplée de charognards et de corbeaux noirs comme ceux qui commencent à proliférer dans nos plages et cités, et une rivière de larmes.

Elle sera ce que l’Egypte, la Syrie, la Perse, l’Irak et la terre de Saint-Augustin sont devenus. Les prénoms français seront un sacrilège comme dans tous les pays conquis par l’islam, on arabise pour mieux islamiser afin de de tout effacer de la mémoire identitaire des peuples conquis. On enseignera l’histoire de l’épopée de l’islam qui sera inscrit avec la langue arabe en toutes lettres dans sa nouvelle constitution. L’islam sera la religion de la France et l’Arabe sa langue comme en Algérie ou en Tunisie.

L’histoire de la France, son mode de vie, sa gastronomie, son vin, sa charcuterie, ses fêtes issus de l’ère d’avant son  islamisation seront dilués dans le bain acide du négationnisme musulman.

On ne parlera plus de ses rois, de ses saints, de ses héros, de ses bâtisseurs, et de ses grands penseurs qui ont marqué l’histoire universelle, on louera l’abominable et monstrueux Mahomet et sa clique d’assassins Abu Baker, Omar et Ali. Tout son patrimoine culturel et archéologique sera détruit.

Toute sa richesse picturale et livresque subira le sort des livres de la bibliothèque d’Alexandrie; Un seul livre trônera sur les tables de chevet des néo-musulmans français, le Coran;

Tout ce qui existait comme lumière avant l’islam est une obscurité et de ses ténèbres il fait un phare pour l’humanité.

Ses églises, cathédrales, musées, théâtres, médiathèques, salles de concert et d’exposition, deviendront des lieux de vie dédiés à la propagation du virus létal islamique.

Le destin de la France est entre les mains de ses citoyens soit l’islam mortifère soit la France plus que jamais vivante.

Un jour ou l’autre l’islam finira par connaître le sort de son clone nazi

Afficher l'image d'origine

Il faut cesser de leur donner plus d’importance qu’ils en ont et d’exagérer le phénomène du péril musulman qui est effectivement nuisible mais pas exterminateur. A force d’avoir le front collé sur le tapis de prière et ruminer leur rancoeur contre le non-musulman, ils ont perdu la notion du temps et ne font que rater les départs du train de l’humanité. Jamais associés aux grandes découvertes et innovations du génie humain. L’histoire du progrès humain est écrite sans eux et le sera toujours sans eux. Venus sur terre pour la détruire et non pas pour l’enrichir.

Ne faisons pas des tocards de l’humanité des champions toutes catégories. Ils se voient les maîtres du monde  parce que le Coran leur fait croire que le simple fait d’être musulman les élève au-dessus des non-musulmans auxquels alors qu’ils ne sont jamais sortis de leur état d’esclaves et totalement absents de la compétition mondiale. Ils brillent pour leur arrogance et leurs délires mégalomaniaques et mythomaniaques et leur mépris dogmatique de tout ce qui est différent de soi. Ils déversent leur torrent de venin dans leurs prières quotidiennes sur les Juifs et les Chrétiens.  Ils ne font parler d’eux que par la terreur qu’ils sèment autour d’eux. Leur religion est devenue le pire cauchemar de l’humanité occupant la première place de la rubrique des faits divers des médias du monde entier.

Vous imaginez Algériens et Marocains, Iraniens et Saoudiens, Syriens et Turcs, Irakiens et Iraniens, Koweïtiens et Irakiens, Turcs et Iraniens, Palestiniens et Jordaniens, le Qatar et les Emirats, le Yémen et l’Arabie, les Somaliens, Afghans, Soudanais, Indonésiens, Malais, musulmans chinois et indiens, Bangladais Pakistanais et Africains, laisser au vestiaire leur animosité ancestrale et leurs querelles intestinales pour diriger le monde la main dans la main ?

Les musulmans sont seulement frères pendant la prière et encore dès qu’ils sortent de la mosquée ils redeviennent les ennemis jurés. Je crois qu’on exagère trop leur pouvoir si vraiment ils étaient aussi forts qu’on le croit leurs pays ne seraient les pitres de la classe humaine et ne constitueraient pas pas pour la plupart les plus grands foyers de conflits au monde.

Et les près de 80% de non-musulmans ne sont pas des pantins et des laquais et qui sont de surcroît majoritairement islamo-incompatibles à ce que je sache, un jour ils sortiront de leur silence pour éradiquer l’engeance islamique.

Jamais depuis que ce virus létal a vu le jour dans cette terre maudite d’Arabie inoculé dans le corps de l’humanité par le plus grand empoisonneur de tous les temps du nom de Mahomet, ses sectateurs-propagateurs de son poison n’ont formé un bloc homogène soudé comme les doigts d’une main, ils ne font que s’abreuver de la haine d’eux-mêmes et s’enivrer de leur propre sang qui est leur seule raison d’être et de vivre. L’Algérie, un pays qui manque quasiment de tout préfère se surarmer non pour partir à la conquête de l’Occident, alors qu’il a été incapable de sécuriser ses frontières avec le Mali, mais tout simplement pour intimider son voisin marocain.

Les fossés de la discorde entre eux sont encore plus profonds qu’entre eux et les non-musulmans.

Ne les mettons pas sur un piédestal sur lequel ils ne sont jamais monté et ne faisons des tocards des champions olympiques.

Ils se sont surtout mis d’accord entre eux pour s’étriper jusqu’à la nuit des temps.
Ce n’est pas pour autant non plus qu’il faut minimiser leurs capacités de nuisance.
Ils peuvent faire autant de dégâts que des nuées de sauterelles dévastatrices.
Il suffit de regarder l’exemple de certains musulmans de France plutôt que s’inspirer de l’exemple des Chinois et des Hindous pour assurer leur prospérité économique ils préfèrent comme à Aubervilliers jouer aux bandits des quatre chemins dans la pure tradition mahométane.

Le réveil sonnera un jour où l’autre et celui qui ne fait que semer le vent de la terreur depuis 1437 ans finira par récolter la tempête de la mort.

Le voile est le linceul dans lequel l’islam enveloppera un jour la liberté en Occident

La liberté a des principes que les lois de la république ignorent. Il lui est intolérable moralement et politiquement que les partisans du pire système idéologico-religieux qui puisse exister ait l’outrecuidance de s’en servir comme voile pour masquer leurs desseins mortifères et totalitaires dont la finalité est de la réduire en cendres.

Il n’y a pas plus insupportable à ses yeux que ses pires ennemis obsédés par sa destruction se revendiquent d’elle pour abuser de la vigilance de l’opinion publique de plus en plus méfiante et hostile à leur . Elle n’est pas naïve pour tomber dans le piège de leur manoeuvre inique et sournoise, ni dupe de leur mauvaise foi et de leur tentative d’escroquerie intellectuelle.

Elle est consciente et avertie qu’un musulman qui défend la liberté qui est un concept inconnu dans leur culture et que le mot lui-même est récent dans la langue du Coran et se confond phonétiquement avec houria en arabe, houri, est comme si les membres du Polit Bureau du Soviet suprême prônait la liberté d’expression.

Ces musulmans et tous les idiots utiles qui cherchent à faire ce symbole de l’oppression de la femme qu’est le voile comme étant une adhésion libre et sans équivoque à la liberté de cette dernière sont ceux-là-mêmes qui un jour ils la décapiteront à l’image du sort que les pays musulmans lui font subir aujourd’hui.

Afficher l'image d'origine

Un concept dont l’humanité ne leur est pas redevable, du latin, liber, libre qui définit selon la Toupie : » l’état d’une personne ou d’un peuple qui ne subit pas de contraintes, de soumissions [, TOUT LE CONTRAIRE DE L’ISLAM], de servitudes exercées par une personne, par un pouvoir tyrannique [ sur le modèle saoudien, iranien ou la Turquie d’Erdogan qui se rêve en Clife] ou par une puissance étrangère; c’est aussi l’état d’une personne [la femme musulmane dans le cas d’espèce] qui n’est ni prisonnière ni sous la dépendance de quelqu’un [ son tuteur dans le droit musulman qui est généralement son conjoint] », selon état d’hommes libres et libérés de toutes contraintes savent-ils qu’ils violent les dogmes de leur système de croyance ?

La femme musulmane dans son pays d’origine n’est pas plus libre dans le choix de son mode de vie qu’un travailleur immigré en Arabie Saoudite ou le Qatar dans ses mouvements.

Etre libre n’est pas faire l’objet d’interdits vestimentaires de caractère pseudo religieux. Une femme n’a pas besoin pour exister socialement et humainement à l’abri du regard de l’homme ce qui ne la protège pas pour autant de ses velléités sexuelles dans les rues comme c’est le cas au Caire.

La liberté a des règles que le droit et les traditions culturelles qui figent l’homme dans le marbre mortuaire de l’archaïsme et la réaction ignorent.

Le voile est l’antithèse de la liberté par excellence, il est la marque de fabrique de l’idéologie musulmane inhumaine, misérable, despotique, liberticide, inégalitaire, ultra-machiste et discriminatoire

Et celles et ceux qui utilisent le voile comme une forme de liberté retrouvée chez la femme musulmane doivent savoir que le voile était à l’origine réservé aux femmes prostituées et dont le port ne peut être interprété que comme une véritable prostitution des droits de la femme.

Il est temps que la manipulation du concept liberté cesse de servir de cache-sexe et d’enfumage aux promoteurs du retour toutes voiles dehors sur le monde des ténèbres dans lequel Mahomet et ses sbires ont plongé la société arabe. D’une société où la femme n’était pas voilée l’est devenue avec l’apparition de l’engeance islamique.

Ces femmes voilées sont les premières alliées de leurs bourreaux et les ennemies de leurs propres coreligionnaires féminines en bute au despotisme masculin sous couvert de la religion.
En Occident elles peuvent effectivement sous protection de la loi sur les libertés le porter mais chez elles, dans leurs pays d’origine elles sont bien souvent contraintes et forcées à le porter.

Elles ne font qu’ exhiber ostentatoirement les signes de l’infamie de leurs conditions humaines au nom de leur soi-disant liberté.

Etre libre n’a jamais été synonyme d’étalage sur la place publique de son état d’aliénation aux dogmes machistes et barbares.

Être libre ne consiste pas à sortir de la naphtaline de l’histoire l’image du voile de la femme prostituée et l’oppression et la négation de ses droits.

Être libre est d’accepter les codes en vigueur dans son pays d’accueil ou se casser.

Quand on est libre on ne fait pas des signes prosélytes et communalistes un étendard de liberté. Ces femmes ne savent pas les temps immémoriaux que le port du voile n’a jamais été un acte libre il a toujours été imposé par les hommes aux femmes.

La première des libertés est de scier les barres de sa prison et non pas d’en faire une gloriole comme si on était fière d’être une bagnarde au service de son laboureur ici bas si elle ne veut pas crever en enfer.

Son voile est l’attestation religieuse de son espérance de faire partie des 72 réceptacles de pisse promis aux pieux musulmans.

Son voile veut dire aussi je me voile pour témoigner publiquement de mon obéissance pour mon maître esclavagiste. Il n’a rien de pudique, de chaste et de vertueux.

Assimiler le port du voile à la dignité humaine dont la liberté est le vrai visage revient à faire de son état d’esclave le stade ultime du développement humain;

L’islam est lumière et les pays musulmans en sont la parfaite illustration

·

Je sais que vous êtes victimes de calomnies et d’une compagne de dénigrement scélérate et injuste. Le monde non-musulman est ingrat à votre égard.
Vous êtes irréprochables, hyper tolérants, ouverts au dialogue, humanistes, dotés d’un esprit critique hors du commun. Einstein et tous ses pairs  auraient échoué dans les tests d’entrée à vos madrassas.

Jamais l’humanité n’a connu de toute son histoire des croyants qui aiment leurs prochains différents de soi autant qu’eux-mêmes toujours les premiers à voler aux secours de l’humanité en souffrance.

Dans vos prières vous les bénissez et pour la paix vous battez comme des lions au péril de votre vie.

Vous êtes à la pointe dans les droits humains et surtout ceux de la femme et de la petite enfance. Qui mieux que votre système de valeurs pour protéger les fillettes des prédateurs sexuels comme à l’exemple de la Turquie d’Erdogan qui met le cap sur le vrai islam qui fait passer la majorité sexuelle de 12 à 15 ans ?

 Vous êtes les seuls au monde à protéger la femme du harcèlement moral et sexuel. Vous êtes un modèle pour l’humanité tout entière dans la protection des droits des non-musulmans et des étrangers. Un juif, un chrétien, un animiste, un athée peut convoiter la magistrature suprême chez vous ce qui n’est pas le cas ailleurs.

Vous avez donné à la liberté, l’égalité et la justice leurs lettres de noblesse. Vous fermez les mosquées et ouvrez les écoles pour tous en y dispensant un enseignement laïque envié du monde entier. Vous consacrez  plus de 12% de votre PIB à la recherche et le développement et 33% à l’éducation et le reste pour la santé, le transport, le logement, la culture, le sport, l’environnement, le retraitement des ordures ménagères, les loisirs, le 3 e âge.

Vous êtes les leaders mondiaux dans les domaines industriels, technologiques, économiques et sociaux. Vous brillez pour votre productivité et votre compétitivité. Vos produits manufacturiers font la joie des petits consommateurs de par le monde.

Si vous êtes sur le toit du monde ce n’est pas par hasard car votre secret de réussite est dans votre mise en oeuvre stricte de l’enseignement mahométan et votre rigorisme religieux.

Vos apostats, homosexuels,  transgenres, minorités ethniques et religieuses,jouissent des mêmes droits que les plus fidèles des fidèles. Vraiment vous êtes plus que parfaits au point que des centaines de millions d’êtres humains rêvent de s’installer chez vous et affluent par dizaines de milliers tous les jours sur vos côtes.

J’ai même vu des centaines de milliers de Français manifester devant l’Ambassade d’Algérie à Paris pour la levée de la restriction des visas pour l’eldorado algérien afin de profiter de la générosité de la politique sociale en vigueur dans ce pays et la gratuité des soins pour les étrangers. Nos chefs d’Etats sont même les premiers à se faire soigner gracieusement chez vous aux frais de vos contribuables. On raconte que le Roi des Belges a laissé une ardoise de près de 4 millions de dollars dans un hôpital saoudien. De même que la France n’a toujours pas réglé les frais de soin de sa momie chiraquienne à l’Assistance Publique algérienne.

Nous avons tort de douter de vos incroyables apports pour l’humanité e.

Sans vous nous serions ce que la Somalie, pardon l’Arabie, encore pardon  ce que l’Afghanistan et tous les autres pays membres de l’Organisation de la calamité islamique sont devenus.

La barbarie musulmane ne se compare qu’à elle-même

La page de l’Inquisition est tournée officiellement en 1834 après avoir sévi pendant 6 siècles et encore pas dans tous les pays chrétiens et dont le bilan des victimes ferait la joie du Pakistan par exemple, quand à la barbarie musulmane elle est toujours de mise aux quatre coins du monde depuis 1437 ans et dont les victimes comptent par centaines de millions nonobstant ses incommensurables dégâts culturels, humains, économiques, sociaux, sanitaires, archéologiques, écologiques et intellectuels,

Aucune commune mesure entre les deux, si comparaison il y a elle ne peut se faire qu’avec la barbarie nazie.

Les temps étaient certes durs pour les hommes en Occident du 13 e au 19 e siècle mais ils ne l’étaient pas partout non plus dans tous les pays et surtout l’intelligence, l’art de vivre,l’architecture, la soif du savoir, l’innovation, la culture et la créativité n’étaient pas aussi bridées que dans les pays musulmans aujourd’hui.

Assimiler l’Inquisition chrétienne à la barbarie musulmane c’est comparer Léonard de Vinci à Mahomet.

Nous n’avons pas choisi de naître comme nous n’avons jamais choisi notre religion de naissance

Nous n’avons pas choisi de naître
Nous n’avons pas choisi nos géniteurs
Nous n’avons  pas choisi leur Q.I.
Nous n’avons pas choisi notre genre
Noous n’avons pas choisi notre héritage génétique
Nous n’avons pas choisi notre pays de naissance
Nous n’avons pas choisi notre culture
Nous n’avons pas choisi notre identité civile
Nous n’avons pas choisi la couleur de notre peu
Nous n’avons pas choisi nos attributs physiques
Nous n’avons pas choisi nos aptitudes intellectuelles
Nous n’avons pas choisi notre milieu de naissance
Nous n’avons pas choisi pas notre milieu social
Nous n’avons pas choisi nos racines
Nous n’avons pas choisi d’être les enfants de l’amour
Nous n’avons rien choisi
Nous sommes là et nulle part ailleurs
Nous avons le choix d’aimer la vie
Nous avons le choix de préserver l’humanité qui est la nôtre.

Musulmans, remettez-vous en question et apprenez à marcher dans le sens du train de l’humanité

Trêve de délires mégalomaniaques et mythomaniaques et au travail si vous êtes vraiment ce que vous prétendez dans vos prières

Assez de vos balivernes et trêve de sottises. Vous n’existiez pas quand l’humanité faisait travailler sa matière grise et faisait preuve d’ingéniosité pour s’adapter à son environnement.

L’humanité n’est pas musulmane sans le savoir car vous êtes tout simplement ignorants de la vôtre.

Vous étiez inconnus de ses historiens et géographes et dans ses livres « sacrés » et vous avez la prétention de proclamer que vous existez avant le Big-Bang et sans vous l’univers n’aurait pas existé.

Vous êtes dans le délire total comme un aliéné qui se prend pour Napoléon ou votre gourou qui se faisait passer pour dieu-lui-même quand vous racontez quevotre idéologie infâme a engendré les deux religions bibliques alors que vous n’êtes ni reconnus par la Bible ni ne fournissez aucune preuve tangible quant à la réalité de vos assertions.

Et si c’est vrai ça ne change rien pour vous ni pour nous, vous êtes plus que jamais à la traîne de l’humanité.

Pour occuper la locomotive de tête, vous n’y arriverez jamais avec vos gros mensonges, vos sermons de haine, vos pulsions mortifères, votre passion pour la mort, votre refus d’assumer votre humanité, votre culture rétrograde et barbare. L’humanité a besoin d’humains qui l’aiment et qui la respectent et qui payent de leur personne pour la préserver et la léguer aux générations futures dans le meilleur état où nous l’avons trouvé.

Elle a besoin de pilotes pour la faire avancer et pas de saboteurs pour dynamiter les rails de son train en laissant derrière eux des amas de ferrailles, des cratères béants, et des vies humaines brisées.
Cette humanité que vous détestez tant et dont vous voulez faire un nouvel Hindu Kusch, une nouvelle Ifriqiya, une nouvelle traité négrière,  vous ne lui êtes guère indispensables,  elle peut parfaitement se passer de vous contrairement à vous.

Quand on dépend de l’autre pour quasiment tout,  ses soins, son confort, son mode de transport, son éclairage domestique, ses moyens de communications et j’en passe, on le ménage, on ne le tue pas, on ne l’exècre pas et on fait preuve d’humilité et de gratitude à son égard. Sans lui  c’est le retour toutes voiles dehors comme vos femmes sur la protohistoire.

Quel mal l’humanité vous a-t-elle fait pour qu’elle hante à ce point vos vies et pour exorciser vos démons vous cherchez à l’anéantir ou la faire rassembler à ce que vous êtes vous-mêmes alors que vous pataugez dans les sables mouvants de l’obscurantisme, l’ignorance, le paupérisme, le fanatisme, la dictature , la misère et l’ultra-violence.

Quand on a soi-disant tout apporté à l’humanité, ce qui est une insulte grave aux autres peuples qui ont réellement contribué à son essor et ne s’en vantent jamais puisque le résultat est là pour l’attester, ALORS POURQUOI VOUS ETES LES PLUS MAL CHAUSSES DES HUMAINS QUI LA PEUPLENT ET CA NE DATE PAS D’AUJOURD’HUI ?

Regardez les Grecs, les Romains, les Chinois, les Perses, les Indiens, et tant d’autres qui ne revendiquent rien malgré la matérialité avérée de leurs apports tout simplement parce que l’humanité elle-même les a reconnus.

Le bon élève n’est pas celui qui s’évalue lui-même et fait le beau dans la cour de récré, il est celui qui est noté par ses maîtres mu par la volonté de faire mieux et plus.

Taisez-vous et travaillez!

La tolérance est à l’islam ce que le respect de la vie humaine est aux djihadistes

C’est simple on peut être critique du judaïsme en Israël sans mettre sa vie en péril. On peut afficher son rejet du christianisme sur le parvis du Vatican un jour de grande affluence sans se faire crucifier ou faire du prosélytisme musulman comme devant la Cathédrale de Toulouse et dans les jardins mêmes du Vatican. On peut s’asseoir sur les marches de n’importe quelle église pour siroter sa bière en toute tranquillité.

On peut multiplier à l’infini les exemples sur la tolérance dans les pays de culture non-musulmane. Mais dès qu’il s’agit de l’islam on doit fermer les yeux, se boucher les oreilles et se coudre les lèvres, autrement dit observer l’omerta total, ne rien dire, ne pas mettre des mots sur les images des horreurs grandeur nature diffusées par les musulmans eux-mêmes et faire la sourde oreille sur les témoignages des victimes de la barbarie musulmane et les ex musulmans qui ont pu s’évader de leur enfer sur terre.

Aucune religion n’est au-dessus de la critique mais l’islam s’arroge les droits de dénigrer toutes les autres religions et tous les modes de pensée et d’inciter ses fidèles à leur anéantissement a une phobie pathologique de la critique au point qu’il demande à bénéficier de loi sur mesure pour le mettre au-dessus de la critique et donc au-dessus des lois.

Sa grande hantise est qu’il soit démystifié et que l’on fasse tomber son masque et révéler au monde son vrai visage, encore plus abominable que le nazisme. Le Coran témoigne de lui-même quant à la haute toxicité de l’islam mais malgré les évidences des textes négateurs de toute cohabitation possible avec les humains différents de soi on s’obstine à le draper dans des vertus qui n’ont jamais été les siennes.

Et ce sont justement ces démystificateurs de l’islam qui sont pris pour cibles par les musulmans et leurs idiots utiles comme s’ils étaient eux les vrais ennemis du genre humain auxquels on leur mène une guerre sans merci judiciaire en Occident et mortelle dans les pays musulmans.

Qui mieux que la réalité des faits pour tordre le cou à l’image idyllique et fantasmagorique de l’islam tolérant ? Qui parmi les islamo-sceptiques et les lanceurs d’alerte sur le péril mortel de l’islam pourrait se rendre dans une mosquée en France même sans mettre sa vie en danger voire être reçu sans heurts ?

Que les chantres de l’islam tolérant fassent eux-mêmes l’expérience de se rendre dans une mosquée pendant l’heure de la prière pour constater à leurs dépens le vrai sens du mot tolérance islamique. Chez les musulmans la tolérance est un fond de teint pour dissimuler le visage hideux de leur idéologie mortifère.

C’est à cause des individus comme eux que le mythe de l’islam tolérant a la vie dure et qui apportent de l’eau au moulin des musulmans qui s’en servent comme témoins de moralité de l’islam. Alors que les uns et les autres sont les vrais complices des musulmans qui complotent contre la pérennité de l’humanité.

Peu importe de savoir s’ils tous lu les mêmes textes coraniques que les activistes djihadistes et qu’il y ait entre eux des divergences quant à l’interprétation desdits textes, un tel débat est inopportun et inapproprié car le Coran ne s’interprète pas et son message est immuable et intemporel, en vérité il n’y a qu’un seul islam celui que les islamistes appliquent scrupuleusement à la lettre au péril de leur propre vie et celle des innocents.

En plaidant la cause de la victimisation de l’islam ils dédouanent l’islam qui est la racine même de l’islamisme et sa sève idéologique de tous ses crimes contre l’humanité amorcés depuis 1437 ans.

Est-ce que ces laudateurs collabo-opportunistes de l’islam savent que des athées, des convertis au christianisme et des apostats sont condamnés à mort dans certains pays musulmans ?

Est qu ils savent qu’eux mêmes ils sont assimilés à des bêtes immondes et que s’ils vivaient dans un pays musulman ils n’auraient guère le choix se taire ou la valise ?

J’aurais une proposition à leur faire sont-ils prêts à m accompagner en Arabie Saoudite par exemple pour organiser un sit-in pour la libération du blogueur Raïf Bedawi et le poète palestinien Ashraf-Fayad condamné à mort pour apostasie voire dans n’importe quel autre pays musulman où personnellement je ne serais le bienvenu ?

La tolérance est à l’islam ce que la paix est aux islamistes.

Y a t- il une femme ou un homme politique pour sortir la France du guêpier musulman ?

Qui pourrait stopper l’islamisation galopante de la France, -interdire l’ouverture de nouvelles mosquées, ces hauts lieux de la propagation de la haine de l’autre et de complot contre la république, -ordonner la fermeture immédiate de toutes les mosquées wahhabo-salafistes, -imposer la tenue d’une comptabilité aux associations gestionnaires et contrôler l’origine de leurs fonds, -décréter hors la loi les baux emphytéotiques qui sont une atteinte caractérisée de la loi de 1905, -redonner à la laïcité  toute sa vigueur, – fermer les fast food halal dont certains ont des liens très étroits avec les islamistes , ne plus faire des concessions sur la viande halal dans les cantines scolaires, -instaurer un contrôle vétérinaire strict aux abattoirs musulmans–supprimer la double nationalité, -instaurer une période probatoire de 5 ans pour les nouveaux naturalisés, -arrêt de l’octroi de la nationalité française aux étrangers non-résidents en France mariés avec des conjoints français, -expulser massivement les salafistes, -couper les vivres aux familles des djihadistes, -revoir la politique pro arabe de la France, -resserrer les liens avec la Russie, -geler les avoirs du Qatar et de l’Arabie Saoudite, -vider les prisons de tous les détenus musulmans en les réexpédiant manu militari chez eux, -rétablir l’Etat de droit dans les cités, -dépolluer le paysage humain des voilées et des barbus, refondre le code de la nationalité, -fermer les frontières terrestres et maritimes–exiger des pays pourvoyeurs de migrants clandestins un contrôle sévère de leurs propres frontières sous peine de leur supprimer l’aide au développement, -imposer un vrai pacte républicain aux musulmans qui doivent choisir entre leurs pays d’origine ou la France et qui doivent apprendre que le vivre ensemble n’est pas leur concéder des pans entiers du territoire national où ils peuvent créer des micro-émirats gouvernés par les lois de l’islam ?

C’est tout un programme que peu de femmes et d’hommes politiques sont capables de reprendre à leurs comptes de peur d’essuyer le courroux de leur électorat musulman et de se faire lyncher par les médias collabos alors qu’ il y va de la survie de la France.

Il y eut un 18 juin 1940 de de Gaulle, il faudrait un appel pour mobiliser tous les Français afin de se mettre en ordre de marche pour sauver la France.On entre pas dans l’histoire en marchant sur la pointe des pieds on y entre en mettant la patrie au-dessus des urnes. Il vaut mieux perdre les élections avec les honneurs que de les gagner en se compromettant avec l’ennemi sous prétexte qu’une fois que je serais au pouvoir j’en ferais mon affaire.

A croire les Arabes, l’humanité tout entière serait descendante de l’homo arabicus

 

Les Syriens sont des Arabes qu’a-t-on fait alors de leurs vrais aïeux ?
Les Irakiens sont des Arabes et Babylone était-elle arabe aussi ?

Les Égyptiens sont des Arabes comme les Pharaons sont tous issus de la tribu de Qoraïch.

Les Nord-Africains sont des Arabes mais qu’a t-on fait de vrais habitants et Carthage était-elle fondée par des Arabes

Les Palestiniens, ces grands inconnus de l’histoire, y compris du Coran lui-même qu’on confond avec les Philistins, apparus par on ne sait quel miracle, britannique sans aucun doute,sur cette terre biblique se proclament arabes qu’est ce qu’ils attendent alors pour rentrer chez eux en Arabie ou plus précisément en Jordanie.

http://www.harissa.com/news/article/le-mythe-palestine-dont-loccident-sempare-par-albert-soued

Sur la vraie histoire des peuples islamisés au fil de l’épée, les envahisseurs arabo-musulmans ont mis une vraie chape de plomb, niée et occultée,  et du mythe de la Palestine arabe qui n’a jamais existé en tant qu’entité étatique et historique, ils en ont fait une vérité pour alimenter leur fonds de commerce de la haine du Juif et moyen de nourrir d’illusions du martyr de leurs « frères » palestiniens spoliés de leurs terres par ces juifs « usurpateurs » leurs populations avachies par la misère intellectuelle et la pauvreté matérielle, sans horizon sauf la mort,

Comme ces histoires des Juifs arabes, une véritable négation de l’existence des Juifs en tant que peuple plusieurs fois millénaires et l’Espagne arabe, alors qu’ils n’occupaient que l’Andalousie.

Pour tuer la mémoire des peuples? on efface toute trace de leur histoire qui peut témoigner de leur état d’assujettissement à l’idéologie dominante. 

Adam et Eve sont arabes pour ceux qui croient que l’humanité a des origines incestueuses.

Musulmans, vous pourrissez l’atmosphère avec votre nombrilisme putride

Les musulmans affirment qu’ils sont les meilleurs élèves de la classe humaine, comme si être musulman est un facteur d’excellence ce qui serait du pur racisme primaire, mais là où je ne comprends rien à rien je n’ai jamais connu un lauréat réussir son examen sans être évalué par un jury.

Or, j’aimerais savoir si quelqu’un parmi vous peut éclairer la lanterne de l’islamo-sceptique que je suis quel est le jury qui les a promus comme lumière de l’humanité ?
Les élèves, bons et mauvais subissent l’épreuve de la note, comment peut-on dans leur cas alors qu’il me semble qu’ils n’ont jamais rendu la moindre copie à leurs examinateurs peuvent-ils pu avoir 20/20 dans toutes les matières en l’absence de toute évaluation neutre et objective ?

Est-ce que le bon élève de la classe est celui qui dit : aucun d’entre vous ne m’arrive à la cheville car j’ai de la chance d’être né musulman et un jour le monde sera à mes pieds ou celui qui sue sang et eau pour réussir afin que le musulman puisse être un jour le premier à profiter des fruits de son travail ?

La grandeur d’une culture est dans l’humilité de ses hommes et dans leur contribution aux biens communs de l’humanité.

Les meilleurs de la classe n’ont pas besoin de le chanter sur les toits de leurs mosquées ils sont reconnus par leurs pairs et leurs maîtres.

Il n’y a pas non plus de vérité dans un livre qui n’est qu’un tissu de mensonges, d’inepties, de contre-sens, d’élucubrations charlatanesques et ethnocentriques.
Dieu n’écrit pas et n’a jamais écrit quoi que ce soit sinon il ne se serait pas trompé en faisant d’un analphabète le transmetteur de ses écrits. Un dieu qui choisit une langue plutôt qu’une autre est un dieu sectaire et discriminatoire.
La vérité est qu’il il y a un livre « humanophobe », misanthrope; haineux, cruel, ultra-violent, féminicide, nombriliste, immoral, négateur de l’altérité, qui sclérose la pensée et castre l’intelligence à tout jamais.

Il ne suffit pas non plus de se caresser le nombril pour se prendre pour le maître du monde, alors qu’on en est la risée. Mais comme le ridicule ne tue point tandis que l’arrogance et la fanfaronnade musulmanes tuent.

Qu’ils soient le nombril du monde et pourvu qu’ils y restent pour qu’ils nous épargnent leurs phraséologies indécentes, insipides, et suprémacistes;

Si au moins ils pouvaient méditer cette citation cet autre ennemi juré , Michel Houellebecq qui leur va comme un tapis de prière sur lequel ils jouent aux saute-moutons : Par ce trou mal fermé [le nombril], vos organes les plus intimes pourront à tout instant s’échapper et pourrir dans l’atmosphère. Vous pourrez à tout instant vous vider de vos tripes sous le soleil; et crever comme un poisson qu’on achève d’un coup de botte en pleine épine dorsale. Vous ne serez ni le premier, ni le plus illustre. (…) Vous en serez bientôt là, enfants sans conséquence. Votre nombril se couvrira de crasse et tout sera dit. On jettera de la terre sur votre face. »

L’humanité n’a nul besoin des hommes qui veulent la façonner à leur image en semant la mort à chacun de leurs passages.

L’humanité a besoin de tous ses enfants qui la regardent en face les yeux dans les yeux sans qu’ils ne se voilent eux-mêmes la face comme s’ils avaient honte de leur humanité et peur qu’on les sermonne d’avoir failli à leurs devoirs humains.

Lettre ouverte aux idiots utiles de l’islam, Laval et Chamberlin seraient plus patriotes que vous

 

Afficher l'image d'origine

Qu’elles que soient vos fulgurances sémantiques pour vous attirer la bénédiction électorale de la 5 e colonne,  vous êtes tous sans exception des traîtres à la nation et des islamo-collabos.

Quand on fait le choix de la politique, c’est pour faire passer les intérêts supérieurs de la patrie avant les paillettes et les oripeaux. On doit dire la vérité et non pas feindre de l’ignorer et de l’occulter pour ne pas essuyer les foudres de ceux dont vous lorgnez les voies et qui empoisonnent la vie de vos compatriotes.

Ce n’est pas en jouant votre partition immonde que les vraies victimes ne sont pas celles qu’on croit mais les autres qui n’ont en réalité que dédain et mépris pour vous car vous êtes pour eux des intouchables, des êtres impurs dont il faudrait un jour purifier la terre de leur présence à moins qu’ils se fassent des nouveaux esclaves d’Allah;

Vous vous faites les avocats de ces « pauvres malheureux » ,des mesquines en arabe, qui n’ont de mesquines que les apparences et c’est vous qui l’êtes en réalité car votre jour viendra où vous aurez à les implorer à vous laisser la vie sauve quand ils vous apposeront leurs sequinas, couteaux de bouchers, sur le cou.

Afficher l'image d'origine

Les musulmans sont tous issus du même moule coranique que les tueurs fous d’Allah sauf qu’ils sont dans un jeu de rôle qui consiste à tromper votre vigilance et vous faire apitoyer sur leur sort. Ils sont les fruits impropres à la consommation humaine de l’arbre de la mort musulman. Contrairement au fruit venimeux djihadiste dont les effets mortels sont immédiats, le leur produit ses effets à long terme.

L’islam est un ennemi patient qui a le don de gagner la confiance de sa proie. Il sait que la victoire sourit à celui qui sait attendre; Conscient qu’il ne peut pas anéantir l’humanité d’un seul coup, il n’en a ni les moyens ni les capacités et surtout ne pas réveiller les soupçons quant à ses véritables desseins belliqueux et génocidaires. Il préfère y aller crescendo en ralliant à sa cause les idiots utiles qui rêvent d’endosser les habits de lumière et qui prennent les musulmans pour des pions pour gagner la bataille des urnes mais sans se rendre compte que l’étau se resserre chaque jour sur eux et que c’est la France qui sera la première perdante.

Afficher l'image d'origine

Par votre empathie de façade vous êtes les meilleurs alliés de vos bourreaux car plutôt que d’adopter une attitude de défiance et de suspicion à leur égard vous brisez les Français dans leurs élans patriotiques et de sortir leur pays du guêpier musulman.

Ce n’est certainement pas le pas d’amalgame façon Marine le Pen qui a diagnostique au lendemain des attentats de Charlie Hebdo que l’islamisme fondamentaliste est le cancer de l’islam. qui va faire d’elle un héraut de la lutte contre l’islamisation galopante de la France.

Le concordat avec l’islam, piège mortel pour la souveraineté de la France

De plus en plus d’hommes politiques de tous bords préconisent un concordat, du latin médiéval concordatum, traité, accord,pacte, convention, charte, avec l’islam comme alternative politique et juridique pour enrayer la déferlante terroriste de ses djihadistes qui met en péril les fondements de la république et sa pérennité humaine.  Plutôt que de riposter au terrorisme musulman par le pouvoir de la force on cherche à trouver un arrangement avec lui comme s’il était un Etat souverain en vue de conclure un accord de paix et faire taire les hostilités.

L’islam n’est pas doté d’attributs étatiques jusqu’à nouvel ordre et les musulmans ne sont pas  des nationaux dudit Etat et susceptibles de relever d’un régime juridique particulier et donc au-dessus des lois de leur pays de résidence faisant ainsi l’objet d’une convention bilatérale. un Etat digne de ce nom n’a pas à pactiser avec une religion il se doit de lui imposer la rigueur de ses lois.

Savent-ils de quoi ils parlent car l’islam n’est pas doté d’une organisation cléricale sauf dans sa variante  minoritaire chiite et ne constitue pas un Etat pontifical comme le Saint-Siège pour conclure un traité avec lui à moins que l’on reconnaisse aux musulmans de France une indépendance politique et religieuse leur conférant le statut d’un Etat à part au sein d’un nouvel ensemble d’Etats fédérés ou confédérés qui signifie la mort d’une France unitaire ?

Derrière les concepts se dissimulent bien souvent des desseins politiques effrayants où l’on fait semblant d’employer des formules qui paraissent inopportunes mais par lesquelles on cherche habilement à préparer l’opinion publique pour les grands sauts dans l’inconnu.

Il n’y a pas de fumée sans feu et on est en train de préparer les Français à l’émiettement politique et territorial progressif de leur pays. Cette idée de concordat n’est pas anodine. On peut très bien imaginer demain les nouvelles régions de France évoluer vers des structures étatisées et ainsi les régions à forte coloration musulmane pourront bénéficier d’une certaine souveraineté institutionnelle, politique et législative.

Ce scénario n’est pas aussi utopique que l’on puisse le croire car l’Etat unitaire est à bout du souffle et le bien vivre ensemble n’est plus possible avec les musulmans au regard de la poussé intenable de leurs revendications cultuelles et identitaires et son corollaire le terrorisme. Comme s’ils cherchaient par l’exercice de la violence extrême et récurrente à faire lâcher du lest au pouvoir politique français afin qu’il leur accorde toute la liberté dans la gestion de leurs affaires qui ne peuvent être régies que par les lois de l’islam.

Beaucoup de régions françaises risqueraient fort de tomber dans l’escarcelle de l’islam.
Il n’y a donc que le fédéralisme ou le confédéralisme voire une étatisation des régions sur le modèle espagnol par exemple qui pourrait donner du sens au concordat qu’appellent ces politicards français de leurs voeux.

Donner aux musulmans un territoire et un pouvoir normatif pour sauver la France.

Un jour la France sera le Francestan et le Cap d’Agde sera le Capestan

Afficher l'image d'origine

Les ombres de la mort sont en train d’envahir les plages du Cap d’Agde.
Couvertes de leur linceul noir laissant traîner derrière elles les odeurs de cadavres putrides
Attristé de les voir fouler de leurs sales pattes la beauté de nos espaces de vie
Plus rien ne sera comme avant nos plages seront bientôt nos cimetières
Mon fils m’a demandé dis-moi papa y aura-t-il un jour une mosquée au Cap d’Agde ?
Ce sera plus qu’une mosquée le Cap sera un jour un espace de vie dédié au culte du Satan islamique
Il ne s’appellera plus le Cap d’Agde cher au coeur des naturistes du monde entier
Il sera le Capestan comme la France sera le Francestan
Morne plaine peuplée de charognards infâmes
A chaque fois que vous croisez une voilée
C’est le voile de la mort de notre liberté
Nous sommes les premiers responsables de nos malheurs
Plutôt que de leur imposer la rigueur de nos lois
Nous nous sommes effacés devant leurs moeurs d’un autre temps
Même pas celui du monde des cavernes
Comme s’ils étaient les seigneurs de l’humanité
Alors qu’ils Ne sont rien juste les derniers de sa classe
Comme dirait la troisième figure de leur trilogie funeste Adolphe Hitler
La dernière avant celle des crapauds
N’insultons pas les crapauds car ils n’ont jamais tué personne
Très utiles à l’écosystème contrairement à eux qui veulent le détruire
Ils se prennent pour des chevaux de course
N’ayant jamais gagné le moindre trophée mais sont convaincus qu’ils sont les meilleurs
Il est vrai qu’il n’y a pas plus forts qu’eux pour faire de la mort un culte de la vie
Les générations futures ne sauront jamais ce que fut la vie de notre temps
I’islam est passé par là et la mémoire du Cap d’Agde est décapée à tout jamais.

 

Les vocations terroristes sont de plus en plus précoces et l’Occident n’est qu’au début de son cauchemar

Sommes-nous en train d’assister à la naissance d’une nouvelle classe biberon de terroristes tous âgés pour la plupart de 17 à 19 ans ?  Tout indique, en effet, que c’est la tendance actuelle au regard de l’âge des tueurs fous d’Allah qui viennent de sévir en Allemagne,  en France  en Angleterre.

Un phénomène qui comporte en lui tous les germes de la mise à mort programmée de l’Occident.  Tous les jeunes musulmans ne sont pas des terroristes potentiels mais tous les terroristes potentiels sont forcément musulmans issus de l’immigration.  Comment lutter contre l’ennemi de l’intérieur qui est de plus en plus jeune et qui relève de la justice des mineurs ?  L’Occident  n’est qu’au début de son cauchemar avec des jeunes no-limit prêts à tout pour l’embraser et gagner leurs galons d’héros au sein de leur communauté.

Plus de 25% de jeunes vivant en Occident sont de confession musulmane, un vivier inépuisable pour les marchands de la mort dont le comportement est l’antithèse de celui des jeunes hindous, chinois, sikhs, juifs, chrétiens latinos,  africains et moyen-orientaux. Pourquoi ce sont eux qui sont les premiers transgresseurs des lois de leurs pays d’adoption ? Ils n’ont pas été tout simplement éduqués dans le respect des lois et coutumes des pays d’accueil de leurs parents,  Convaincus majoritairement  que leur quête d’identité passe par le rejet de ce qui n’est pas soi et la voie du djihad et son corollaire le terrorisme.

Elevés dans la culture de la haine et de l’abomination des systèmes de valeurs qui ne sont pas marqués du sceau de l’islam qui sans eux ils ne seraient pas pourtant eux-mêmes et leurs propres parents des citoyens à part entière et bien souvent les premiers à bénéficier de la générosité de la politique sociale en vigueur dans ces pays tant honnis et dont ils oeuvrent d’arrache-pieds à leur destruction.

Combien de jeunes et de très jeunes musulmans seraient susceptibles de s’inscrire dans leur sillage. On atteint religieusement  l’âge de la responsabilisation  en islam et donc on est en âge de faire la différence entre le licité et l’illicite et à même de devenir un musulman accompli dès la sécrétion du premier sperme et l’apparition des premiers poils pubiens chez les garçons et la survenance des premières règles chez les filles. Un musulman est déjà adulte à l’âge de la puberté.

Un âge où la pensée est loin d’être structurée et mâture, mais de cela les rabatteurs de la chair à canon pour Allah qui n’ont que mépris et dédain pour la majorité qu’ils appellent laïques, n’en ont cure.

A 12-13 ans on est  tenu à passer à l’acte. Le pire est à venir. Il faudrait installer d’ores et déjà des portiques de sécurité dans tous les établissements scolaires en France, de la maternelle aux lycées.

Le Hamas, Boko Haram et Daech ont ouvert la voie en matière d’utilisation des enfants en bombes humaines sans que cela ne heurte « la bonne conscience musulmane », ni les pays de l’O.C.I. ni les ONG protectrices des droits de l’enfant. Il est à craindre que exemples ne puissent inspirer les marchands de la mort qui sévissent dans les mosquées et sur les réseaux sociaux ainsi que des groupuscules djihadistes prêts à tout pour embraser la France. et pas seulement.
Une hypothèse à prendre très au sérieux.

Pour se protéger contre ce fléau mortel tant pour l’Occident qui plutôt que s’attaquer aux racines du mal se complaît à se faire l’avocat de ses bourreaux et à les excuser pour leurs actes que pour les sociétés humaines, il faut protéger les enfants des effets néfastes de l’endoctrinement religieux, qui doit commencer par l’interdiction de l’enseignement de l’arabe coranique.  Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit s’un obstacle  juridiquement et politiquement insurmontable car chaque enfant a le droit à une religion selon la Convention internationale des droits de l’enfant qui fixe l’âge limite de l’enfance à 18 ans en laissant la possibilité aux Etats de l’abaisser. .

Une véritable partie de la quadrature du cercle à laquelle les Etats démocratiques sont confrontés et dont ils ne sortiront pas indemnes.

Avec leur obsession de la diversité à la couleur de l’islam, Sarkozy et Hollande ont porté le coup de grâce à la France

 

Nico­las Sarkozy ne regrette pas Rachida Dati

J’aimerais que Sarkozy et Hollande m’expliquent au-delà de leurs motivations bassement électoralistes risibles et nuisibles à la France pourquoi le choix de ces femmes issues de l’immigration dont aucune n’a brillé pour ses compétences et ses talents politiques et intellectuels ? La pire insulte jamais faite à la république et aux Français, de plus en plus  écoeurés par la chose politique.

Franchement comme si on faisait jouer des joueurs de district dans l’équipe de France.
Au nom de la diversité on a plongé la France dans la nullité. Paradoxalement elles sont presque toutes musulmanes ou supposées telles.

Pourquoi c’est majoritairement des femmes sans aucun background au préalable et rarement des hommes et ceux qui ont été pris dans le casting ministériel par pure amitié se sont avérés des vrais pétards mouillés voire mouillés dans des affaires délictuelles du type mélange de genres, délits de favoritisme et prises d’intérêts illégal.

Afficher l'image d'origine

Aussi bien ces femmes que ces hommes n’offrent pas une image reluisante de la diversité.

La république n’a nul besoin d’un patchwork ethnique pour sa pérennité elle est censée être un moule dans lequel doivent se fondre les Français de tous les horizons portés par leur seul amour de sa citoyenneté. Ils sont les enfants de la république et non pas les enfants des pays d’origine de leurs parents qui n’ont jamais dépensé un cent pour eux et qu’ils aiment plus que la France.

Il serait intéressant de poser la question à ces femmes ministres et ex ministres quel pays choisirait-elle entre la France qui leur a tout donné et les pays d’origine de leurs parents que ces derniers avaient fuis à cause de la misère et la pauvreté ?

Nul doute que Sarkozy et Hollande, les deux fossoyeurs de la France, héritiers de Giscard, Mitterand et Chirac ont choisi ces femmes à leurs images.

Quand on a peur du meilleur que soi on prend toujours le pire dans son équipe. Et pourtant ce ne n’est pas la richesse humaine qui manque dans ce pays qui n’en à que faire de la diversité et qui ne demande pas tant que se mettre au service de la patrie.

Like

 

Like

 

Love

 

Haha

 

Wow

 

Sad

 

Angry

Comment

Les égorgeurs musulmans ne sont pas les enfants de Daech ils sont les enfants de l’islam

Les deux égorgeurs  blancs becs de Saint-Etienne-du-Rouvray  du Père Jacques Hammel ne sont pas les enfants de Daech, ils sont les enfants naturels de l’islam comme Daech lui-même.

Ce ne sont pas les idéologues de Daech qui ont écrit le Coran qui eux-mêmes ne font que vulgariser son enseignement auprès de la jeunesse musulmane.
C’est le Coran, ce manifeste apologiste de la néantisation de la vie et qui a fait d’eux les monstres d’inhumanité qu’ils sont.

L’islam est une idéologie génocidaire et ultra-violence qui fait d’un voyou un monstre d’inhumanité  qui n’a pas attendu Daech pour faire ses preuves criminelles. Près de 300 millions de morts à son actif depuis sa naissance devraient donner à réfléchir sur l’extrême bellicisme de cette idéologie. Pire que le nazisme et le stalinisme réunis.

Toute tentative de dédouanement de l’islam est une nouvelle mort infligée à ,nos victimes et une complicité de crime contre l’humanité. Daech a bon dos aujourd’hui pour blanchir l’islam de ses horreurs barbares.

Les terroristes musulmans font ce que le Coran leur ordonne. Les sourates qui guident la main de ces monstres sont suffisamment nombreuses, édifiantes, éloquentes et sans ambiguïté pour ceux qui prennent l’islam pour une douce colombe. C’est la bête affublée du masque de la belle.

Daech n’existait pas quand Mahomet, le prophète du carnage violait, rançonnait, razziait sa propre tribu et égorgeait les Juifs et ses opposants.

Toutes ces horreurs qui plongent l’humanité tout entière dans un des pires cauchemars de son histoire sont l’oeuvre de l’islam.

Daech et la Qaïda ne sont qu’un alibi pour disculper l’islam et le draper dans sa vertu.