Le concordat avec l’islam, piège mortel pour la souveraineté de la France

De plus en plus d’hommes politiques de tous bords préconisent un concordat, du latin médiéval concordatum, traité, accord,pacte, convention, charte, avec l’islam comme alternative politique et juridique pour enrayer la déferlante terroriste de ses djihadistes qui met en péril les fondements de la république et sa pérennité humaine.  Plutôt que de riposter au terrorisme musulman par le pouvoir de la force on cherche à trouver un arrangement avec lui comme s’il était un Etat souverain en vue de conclure un accord de paix et faire taire les hostilités.

L’islam n’est pas doté d’attributs étatiques jusqu’à nouvel ordre et les musulmans ne sont pas  des nationaux dudit Etat et susceptibles de relever d’un régime juridique particulier et donc au-dessus des lois de leur pays de résidence faisant ainsi l’objet d’une convention bilatérale. un Etat digne de ce nom n’a pas à pactiser avec une religion il se doit de lui imposer la rigueur de ses lois.

Savent-ils de quoi ils parlent car l’islam n’est pas doté d’une organisation cléricale sauf dans sa variante  minoritaire chiite et ne constitue pas un Etat pontifical comme le Saint-Siège pour conclure un traité avec lui à moins que l’on reconnaisse aux musulmans de France une indépendance politique et religieuse leur conférant le statut d’un Etat à part au sein d’un nouvel ensemble d’Etats fédérés ou confédérés qui signifie la mort d’une France unitaire ?

Derrière les concepts se dissimulent bien souvent des desseins politiques effrayants où l’on fait semblant d’employer des formules qui paraissent inopportunes mais par lesquelles on cherche habilement à préparer l’opinion publique pour les grands sauts dans l’inconnu.

Il n’y a pas de fumée sans feu et on est en train de préparer les Français à l’émiettement politique et territorial progressif de leur pays. Cette idée de concordat n’est pas anodine. On peut très bien imaginer demain les nouvelles régions de France évoluer vers des structures étatisées et ainsi les régions à forte coloration musulmane pourront bénéficier d’une certaine souveraineté institutionnelle, politique et législative.

Ce scénario n’est pas aussi utopique que l’on puisse le croire car l’Etat unitaire est à bout du souffle et le bien vivre ensemble n’est plus possible avec les musulmans au regard de la poussé intenable de leurs revendications cultuelles et identitaires et son corollaire le terrorisme. Comme s’ils cherchaient par l’exercice de la violence extrême et récurrente à faire lâcher du lest au pouvoir politique français afin qu’il leur accorde toute la liberté dans la gestion de leurs affaires qui ne peuvent être régies que par les lois de l’islam.

Beaucoup de régions françaises risqueraient fort de tomber dans l’escarcelle de l’islam.
Il n’y a donc que le fédéralisme ou le confédéralisme voire une étatisation des régions sur le modèle espagnol par exemple qui pourrait donner du sens au concordat qu’appellent ces politicards français de leurs voeux.

Donner aux musulmans un territoire et un pouvoir normatif pour sauver la France.

Une réflexion sur « Le concordat avec l’islam, piège mortel pour la souveraineté de la France »

  1. Nous devons dénoncer et stopper cette politique suicidaire, faite pour sauver le soldat dieu, ses monarchies, les fables débiles apprises tels des perroquets et les ressortir en croyances et allégeance, au rois et leurs systèmes jalousement gardés par le vatican et les monarchies depuis 2016 ans.
    Les mensonges des politiciens et du vatican sur l’islam ne vont durer que le temps des cerises, car la violence de ce concept de conquêtes des cerveaux et des espaces, hors sols ou géographiques, est bien en marche. Se fondre dans la foule pour certains ou terroriser fait partie de la panoplie islamique.
    Les victimes de cette politique pro-islam seront de plus en plus nombreuses, en France et ailleurs. Les anacondas se réveillent en faisant mine de prier leur dieu et prophète, la feuille de route est connue sous le nom de « coran, hadiths et sunna »
    Seuls les initiés en connaissent le danger, l’information aux croyants non musulmans doit se renforcer, Le faire savoir pour ne pas se faire avoir, c’est ici et ailleurs, il suffit d’être courageux et vouloir s’informer.

    .http://www.blog.sami-aldeeb.com/

    Le débat sur l’islam fera ressortir la réalité. Le traître du vatican, gardien du système féodale et les politiciens inféodés aux monarchies, aux industries de l’armement aux lobbies de toutes sortes devront faire face aux réactions violentes des peuples si cette politique suicidaire n’est pas stoppée. Prier et croire en son dieu, ne justifie pas de violenter femmes et enfants, vouloir se débarrasser du juif ou du mécréant, égorger un être humain pour lui ôter la porte du paradis en l’envoyant en enfer.

    Le passé et nos monuments aux morts en attestent, les peuples se font toujours avoir par la négligence et la croyance aux z’élus, leurs religieux et leurs journalistes.

    La Liberté sera défendue coûte que coûte, un jour ou l’autre, l’histoire est têtue; les politiciens et les ignorants devraient anticiper les événements plutôt que les subir.

    Les femmes doivent prendre leurs responsabilités puisque particulièrement visées dans la religion faite pour les hommes par des hommes barbus ou non.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s