L’islam, ce patchwork plagiaire de la pire espèce

Que connaissent-ils de l’étymologie du nom de leur Allah emprunté par Mahomet au polythéisme arabe, de l’histoire de leur pierre fétiche adorée et de sa vraie symbolique ?

Que connaissent-ils aussi du vrai sens du ramadan, de Mahomet resté 4 ans en gestation dans le ventre de sa mère au temps où la femme arabe était maîtresse de son corps, avait le choix de ses amants et ne se voilait pas la face comme ces macchabées de mauvais augure et qui polluent notre paysage ?

Al-Buraf_Hafifa[1]

Ont-ils fait des études de religion comparée plutôt que d’affirmer que l’islam est la religion agréée par Allah, ce qui  va de soi  que lorsqu’on ne regarde pas plus loin que le dessous de son nombril ?

Ont-ils cherché les sources d’influence de l’islam qui se suffisent d’elles-mêmes pour tordre le cou aux idées reçues sur ses origines divines ?  D’après l’image de l’intemporalité et de l’infaillibilité de la parole de dieu véhiculée par eux-mêmes et qui leur sert de paravent pour refuser toute réforme de leur code pseudo canonique, il ne peut y avoir un dieu faillible et temporel pour les Juifs et un dieu qui se veut le même pour les Arabes et qui se contredit quelques milliers d’années et entreprend la réforme de sa parole en faisant d’un analphabète son porte-voix et pédagogue didacticien. Un âne qui joue à Socrate.

Afficher l'image d'origine

Eux auxquels le doute n’est pas permis sous peine de mort ont-ils entrepris des recherches historiques, philologiques, épistémologiques, mythologiques comme pour le mythe du cheval ailé de Pégase, phénoménologiques, linguistiques, anthropologiques, pour analyser les racines multiples païennes,  sumériennes, syriaques, hellénistes, gréco-romaines, araméennes, éthiopiennes, nabatéennes, juives, chrétiennes et autres de leur culte religieux  ?

Savent-ils qu’ils ont adopté des symboles qui se perdent dans la nuit du temps comme,  leur croissant de lune et l’étoile, qui sont surtout le symbole de Byzance emprunté à la déesse gréco-romaine Artémis. Se sont-ils posés un jour la question sur la ressemblance troublante entre la façon de s’habiller de leurs pèlerins avec celle des pèlerins hindous ? La vérité par l’image et qui a copié qui ?

Il est inutile de leur faire remarquer que le Coran, loin d’être linguistiquement homogène, sans suite dans les idées, un fourre-tout, nombriliste et ethnocentrique, ouvertement raciste et suprémaciste, féminicide et intolérant, et sans aucune cohérence chronologique, n’a pas été pas plus révélé que Mein Kalmpf et que les droits humains sont une quantité négligeable pour lui.

Se sont-ils posés la question de savoir pourquoi Mahomet a changé le point de mire de leurs prières sataniques et après avoir prié en direction de Jérusalem il leur a indiqué la direction de la Kaaba ?

Aucune originalité dans cette imposture religieuse, ni dans sa théologie, ni sa liturgie, ni ses rituels telle que l’ablution, dans l’abattage de la viande, ni dans l’interdiction de la viande du porc – si dieu l’a crée c’est pourquoi faire alors ? – ni dans le voile, sauf dans l’ultra-violence, l’obscurantisme, la régression et la sclérose de la pensée humaine.

© Salem Ben ammar pour www.Dreuz.info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s