La haine du Juif est symptomatique de la haine de soi

Pourchassés, persécutés, massacrés depuis 5000 ans, parce qu’ils sont Juifs. Leur chez eux n’est plus à eux. On y a implanté un autre peuple de bric-à-broc venu d’ailleurs sans que quiconque puisse établir sa véritable origine. Sans mémoire historique en dehors des allégations mensongères de ceux qui s’en servent comme fonds de commerce pour nourrir la haine du Juif.
Pour leurs ennemis être Juif est un crime impardonnable ils doivent payer pour leur faute. Les uns pour avoir trahi Jésus qui est pourtant un des les leurs. Les autres parce qu’ils n’ont pas voulu croire en leur prophète.qui les a trahis après qu’ils l’ont accueilli chez eux et lui ont sauvé la vie.
Et comme ils ne sont jamais au bout de leur malheur vint un homme un monstre sorti tout droit du musée de la barbarie humaine, adulé comme un dieu par les disciples de Mahomet pour les enfourner comme le châtiment qui leur est promis par Allah dans son livre de la haine érigée en loi.

La Tunisie se wahhabise et les Tunisiens s’en réjouissent

Tous ces connards, ces bâtards, ces nullards, ces lards avec mes respects pour les vrais, ces gaspards, ces ex taulards, ces félons, ces poltrons, ces cafards, et tous ceux qui ont plongé la Tunisie dans un brouillard plus opaque et angoissant que le brouillard londonien, doivent se réjouir d’avoir tué, blessé, aveuglé, violé, meurtri, martyrisé les braves tunisiens qui sont sans eux tous ces capitulards et charognards infâmes ne seraient jamais sortis du monde des ténèbres pour s’accaparer la Tunisie, affamer et assoiffer son peuple, pour le livrer aux pires ennemis du genre humain et de la Tunisie que sont les wahhabites les clones du nazisme hitlérien.

C’est pourquoi, le combat n’est pas un combat pour la démocratie, c’est un combat de libération nationale. J’en appelle ce jour à la création d’un mouvement de libération nationale. La Tunisie est en voie de devenir une colonie wahhabite, ces terroristes ne reculeront devant rien pour parvenir à leur fin. Ils ont déjà le premier obstacle avec ce simulacre de scrutin électoral pour imposer un régime de protectorat wahhabite à la Tunisie, en attendant le deuxième acte qui est celui de la dissolution de la Tunisie dans un nouvel ensemble d’Emirats Wahhabites Unis.

Dr Salem Ben Ammar le 28 novembre 2016

Je ne lutte pas contre le fascisme musulman pour me rallier au fascisme brun

Jamais je ne ferai allégeance à quiconque  quel qu’en soit le prix. Même s’il y va de mon salut. Je mène un combat pour la liberté et la dignité de l’homme et non pas pour m’asservir à un mode de pensée qui cultive le culte de la personnalité et prône le rejet de l’homme en raison de son origine, sa culture, la couleur de sa peau et sa croyance.  La partie n’est pas l’exclusive de ceux qui sont nés elle appartient à tous les hommes qui la font vivre en eux et qui l’aiment au-dessus de tout.

On ne préjuge pas de leur loyauté parce qu’ils ne possèdent pas ses caractéristiques physiques et n’ont pas d’attaches avec son terroir. Combien d’enfants souchiens ont trahi cette patrie censée être la leur et combien ceux qui lui ont donné leur vie alors qu’elle n’est pas supposée aux yeux de ses chauvins être la leur

J’ai du respect pour tout le monde tant que l’on fait des racines ethniques un facteur d’exclusion.  Je ne me nourris pas du mythe de la femme ou de l’homme miracle qui a la solution pour tout. A trop fonder de l’espoir sur un chef on finit par être noyé dans les flots de désillusions.

Quand les peuples ne croient plus en eux ils deviennent un terrain fertile pour les gourous en tous genres.

Je doute et je me questionne pour ne pas me figer dans des schémas sclérosés et suivre béatement la route que d’autres sont susceptibles de me tracer.

Un homme n’est pas né pour être aliéné aux dogmes et se diluer dans la volonté d’autrui,  il est né pour voler de ses propres ailes et assumer son destin humain.

Idéaliser un être humain et l’exalter comme s’il était  un dieu à visage humain,  c’est symptômatique de la peur de soi, de son incapacité  à se prendre en main, de son immaturité intellectuelle et de sa fragilité psychologique. Plutôt que de se faire violence et chercher les vraies causes de son échec il fait de l’autre son bouc émissaire, la source de tous ses maux convaincu qu’il n’y a de salut pour lui que dans l’éradication de l’autre.

Qui mieux qu’un gourou politique pour canaliser ses ressentiments et ses peurs pour les instrumentaliser à des fins de conquête du pouvoir ?

La baton du maréchal revient souvent à celle ou celui qui sait le mieux donner écho au désespoir du peuple et à  ses frustrations.

D’une figure politique terne et insipide on en fait un (e) berger (ère). On le (la)dote de tous les attributs et on le (la) revêt des habits de lumière sans que l’on ait la moindre idée partant principe que ce choix ne peut être que meilleur de ce que  l’on a connu jusqu’alors. On perd à ne pas l’essayer. Un choix qui peut s’avérer suicidaire mais cela leur importe peu.

Il s’enivre des illusions sur son chef,  une sorte de dieu ominscient et infaillible. Avec lui c’en est fini de ses tourements. Il va pouvoir même se venger des fossoyeurs de ses espoirs perdus.  Le chef qu’il choisit va lui rendre son honneur et sa fierté. Ne se rendant pas compte que ce n’est qu’un mirage, un pur fantasme, qu’il est totalement déconnecté de la réalité et qu’il ne devrait  pas prendre des vessies  pour les lanternes.

Il y ctoit et convaincu plus que jamais que l’heure de la victoire est proche et que ses peurs ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Il a trouvé sa libératrice ou son libèrateur. Personne ne doit s’y opposer.

La dictature des fantasmes de la femme ou de l’homme miracle est le mal des pruples. Ils sont des aveugles sans canne    à  l’image des  musulmans  qui vénèrent un homme mort depuis des siècles et ne jurent que par lui où les Allemands et les Italiens dans un passé récent avec les conséquences tragiques pour l’humanité. Le risque qui guette la France aujourd’hui au nom de la peur de l’islam.

Le fascisme explose quand les peuples implosent car incapables de prendre leur destin en main et pensent trouver un remède à leurs maux en se fabriquant une idole qui devient leur sauveuse. Et le pire est quand ce guide est lui-même sous influence d’un  gourou pour avancer.

Alain Juppé, par ici la sortie, tu t’es fait rattraper par ton passé judiciaire et politique

Est-ce le grand soir d’Alain Juppé et non pas Ali pour ses amis nazislamistes de l’U.O.I.F. ? Il est permis d’en douter au vu de son regard perdu ce matin sur B.F.M. Amer, désabusé,  mine défaite, triste à voir comme au jour de sa sortie du Tribunal de Versailles. Résigné comme si son sort est scellé et la retraite politique est inévitable au grand soulagement de la démocratie.

Pauvre homme, un mesquine, qui a essuyé les feux nourris de  la critique comme rarement dans l’histoire de la République. Monsieur est irréprochable son passé politique et judiciaire plaide pour lui n’est-ce pas ?  Il est blanc comme neige au soleil d’Arabie, nous devons compatir pour lui eu égard à son dévouement indéfectible pour la chose publique.

Il se plaint d’être victime d »une campagne de calomnie des plus injustes qui lui fait perdre tout espoir de conquérir son Graal puisqu’il le dit on doit le croire . Ce brave homme est aussi innocent qu’un homme attrapé les mains dans le sac, il n’a jamais logé ses enfants aux frais du contribuable parisien ni n’a été condamné pour avoir trompé la confiance du peuple et encore moins entretenir des relations privilégiées avec les Frères nazislamistes  musulmans auxquels il s’apprêtait à offrir un superbe terrain pour la construction de l’office de la propagande islamique.

http://www.ina.fr/video/CAB95038733/canard-enchaine-appartements-juppe-pere-et-fils-video.html

Alain Juppé n’a jamais décoré de la Légion d’honneur son  ami Tareq Oubrouq, grand admirateur devant Allah de Hassan Al Banna un nazi notoire. Il est aussi vierge que les pages du Coran noircies par la haine de l’autre. C’est un innocent aux mains trempées dans les affaires de la Chiraquie.

Cet homme a raté l’occasion de se faire oublier par les électeurs qu’il avait trahis mais  son avidité du pouvoir, arrogant et méprisant il fait comme si de rien n’était pour les abuser  à nouveau avec son slogan l’identité heureuse. Le vivre ensemble où les musulmans sont les maîtres et les Français non-musulmans sont des dhimmis pour la bonne concorde entre les communautés et à la grande satisfaction du nouveau Sultan de France A J Alain Juppé qu’Allah le comble de tous ses bienfaits au plus grand malheur de la République.

Musulmans, il n’y a pas pire infidélité que la négation de la vie et la haine de soi

A cause de vous le monde est plongé dans un cauchemar indicible et je ne vois aucune accalmie à l’horizon tant que vous ne vous réconciliez pas avec l’humain que vous êtes en brisant les chaînes de votre esclavage. De vos dogmes vous en avez fait votre enfer et le nôtre. De votre suicide vous en avez fait une arme de destruction massive.

Nous sommes pour rien dans vos malheurs. Vous êtes nés avec le dégoût de vous-mêmes.  Jamais des humains n’ont la haine de leur vous comme vous. Vous ne compatissez guère pour les victimes de votre barbarie. Indifférents et insensibles.

 

Vous voulez en finir avec votre vie pour un monde meilleur sans en avoir aucune certitude.  Ce qui est votre problème mzisc vous  n’avez pas le droit de nous en faire payer le prix.

A chaque fois qu’un des vôtres s’auto-fragmente il emporte des dizaines des nôtres dans sa mort.

Vous ne supportez pas l’idée de vivre parmi les hommes libres qui vous insupportent tant comme s’ils étaient un fardeau pour vous et pour vous en libérer vous vous acharner à  vous en débarrasser.

Vous nous accusez de tous les maux de la terre pour ne pas avoir  choisi le chemin de votre supplice.

Nous n’avons commis aucun crime pour mériter la mort. Nous avons le choix de la vie et vous avez fait le choix de la mort.

Nous nous prosternerons jamais devant une divinité sanguinaire comme la vôtre.

Vous ne jurez que par notre anéantissement. Vous ignorez que sans nous vous croyez bien que vous n’êtes rien.

Vous faites du néant votre idéal de vie. Vous ne supportez pas que des humains vivent pleinement leur humanité en toute liberté. Vous nous traitez d’infidèles ce que vous êtes vous-mêmes.  Nous n’avons pas proclamé notre foi en vos dogmes. Nous ne pouvons pas avoir trahi un serment que nous n’avons pas fait.

Vous êtes des destructeurs et nous sommes des bâtisseurs. Vous nous traitez de ce que vous êtes vous-mêmes. Vous êtes ce que votre religion a fait de vous. Si vous  privés de lumière nous y sommes pour rien c’est la faute  à vos dogmes qui vous ont drapés dans le noir.

Vous n’êtes pas maîtres de votre destin vous êtes comme des esclaves aliénés à leurs maîtres. Vous n’avez pas le droit de briser vos chaînes pour trouver votre dignité d’hommes de peur de finir dans les feux de l’enfer.

Bornés et naïfs vous gobez toutes les couleuvres de Mahomet qui vous manipule comme in chef marionnettiste alors qu’il crame en enfer depuis 1427 ans.

Nous ne sommes pas vos ennemis. Votre hostilité et mépris pour nous sont symptômatiques de votre incapacité à avez vivre en bonne interlligence avec l’humanité qui n’est pas le vôtre . L’islam n’est pas une chance pour nous la preuve c’est vous- même.  Vous cumulez tous les handicaps. De vos tourments vous  en faites votre raison de mourir.

Vous voilez vos femmes pour fuir le ragard de la vie. Vous leur faites porter le deuil de votre mort et la leur. Vous leur déniez le droit à leur humanité. Vous êtes dans le refus de la vôtre. Vous vous prenez pour le centre du monde. Vous n’êtes  même pas sa périphérie. Vous êtes hélas sa métastase.

Les vrais coupables du grand remplacement ne sont pas ceux qu’on croit

PUBLIÉ PAR SALEM BEN AMMAR LE 20 NOVEMBRE 2016

15800917_304

J’entends de plus en plus d’amis se plaindre du grand remplacement qui se profile dans le ciel de France.

Il s’agit ainsi de l’extinction naturelle ou violente d’une population au profit d’une autre venue d’ailleurs. Autrement dit, l’une va étouffer démographiquement l’autre, les allogènes deviennent la population majoritaire en France.

Mais si la France en est là, et sa population traditionnelle est en péril, à qui la faute ? A leurs parents ? A eux-mêmes ? A ceux qu’on a fait venir de leurs douars et ceux qui sont venus sans y être invités à cause de frontières poreuses, attirés par une politique sociale trop généreuse ?

Si certains se montrent plus performants démographiquement que ceux qu’on appelle souchiens, je crois que le problème démographique est plus le fait de ces derniers.

Petit rappel historique

  • La France était le troisième pays le plus peuplé au monde après l’Inde et la Chine à la fin du XVIIIe siècle,
  • Avec le taux natalité le plus faible d’Europe, elle est passée au milieu du XIXe siècle au quatrième rang mondial (Wikipedia.org/démographique France).
  • La France est entrée dans son processus de dénatalité depuis plus de 150 ans, compensé par les arrivées massives de Belges et d’Italiens dans un premier temps, entre 1866 et la veille de la Première Guerre mondiale.
  • Avec les deux guerres mondiales, où elle était saignée à blanc démographiquement, elle a trouvé un nouveau souffle, son baby-boom de 1945 à 1975, et l’afflux massif d’immigrants portugais et espagnols fuyant la dictature fasciste de leurs pays.
  • En manque de bras pendant les trente glorieuses, elle a été chercher, à partir de 1960, de la main-d’œuvre à vil prix dans des pays à la culture moyenâgeuse sans que personne en France ne tire la sonnette d’alarme sur les conséquences culturelles, démographiques, politiques, sécuritaires et humaines d’un tel choix mû par les seuls intérêts de l’industrie.
  • Il serait inconséquent de tenir ces immigrants originaires du Maghreb, d’Afrique noire et de Turquie pour responsables du comportement « dénataliste » des Français, dont les causes sont multiples : révolution sexuelle, célibat et diminution des familles, évolution du niveau et du style de vie, émancipation et travail de la femme, tout comme il serait inconséquent d’accuser seulement la loi Veil de 1975 autorisant l’IVG.

Mais d’une immigration du travail, on est passé à une immigration de transplantation d’une greffe démographique. Responsables-coupables, Chirac trop soucieux des intérêts de ses amis du BTP comme Bouygues.

Le 29 avril 1976 — il y a trente-cinq ans — le duo Giscard/Chirac transformait radicalement la nature de l’immigration. Ce qui était jusqu’alors une immigration de travail devint d’un trait de plume une immigration de peuplement. Il n’y eut même pas, pour ce qui devait changer le visage de la société française, de débats à l’Assemblée nationale ni de loi votée par les députés. Non, un simple décret, le funeste n° 76-383.

Les princes qui nous gouvernent, du haut de leur grandeur et de leur omniscience, décidèrent de ce qui était bon pour le pays — et accessoirement pour le mondialisme qui se profilait à l’horizon — sans en référer aux représentants du peuple, valetaille tout juste bonne à enregistrer les décisions venues d’en haut.

Les Français pouvaient toutefois assurer le seuil de remplacement ou de renouvellement des générations, c’est-à-dire 2,1 enfants par femme s’ils en avaient la volonté. Ils ne l’ont pas fait. Ils ne le font toujours pas. Ce ne sont pas des enfants. Qu’ils s’en prennent donc qu’à eux-mêmes et acceptent comme toute personne majeure les conséquences de leurs actes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Aucun candidat à la Présidentielle en France n’a l’étoffe d’un champion

Aucun des candidats à la présidentielle n’est une chance pour la France, absolument aucun, c’est la France qui est une chance pour celle où celui qui va remporter le pompon. D’une ânesse ou d’un âne elle va en faire un cheval.

Aucun d’eux n’a les épaules larges ni les talents pour être président. Ils sont tous aussi nuls les uns comme les autres. Obsédés par leurs ambitions personnelles que par les intérêts supérieurs de la nation. Calculateurs, opportunistes, vénaux et avides de pouvoir.

Le problème de la France est moins celui qui saura le mieux la défendre contre la montée du péril musulman, c’est l’absence d’une femme ou d’un homme de convictions capable de dire la vérité aux Français quel qu’en soit le prix et tant pis s’il perd les élections. Quand on aime la France on ne calcule pas on va au charbon. Or, nous avons affaire à des branquignols et des lâches.

Donald Trump n’a pas été élu en s’autocensurant, il a été élu pour son courage politique. Je ne vois pas comment ceux qui se cachent derrière le voile de la peur vont pouvoir le faire tomber une fois au pouvoir.

Quand on est sur le terrain ce n’est pas pour faire de la figuration c’est pour prouver que l’on a les moyens de la victoire.