Je ne lutte pas contre le fascisme musulman pour me rallier au fascisme brun

Jamais je ne ferai allégeance à quiconque  quel qu’en soit le prix. Même s’il y va de mon salut. Je mène un combat pour la liberté et la dignité de l’homme et non pas pour m’asservir à un mode de pensée qui cultive le culte de la personnalité et prône le rejet de l’homme en raison de son origine, sa culture, la couleur de sa peau et sa croyance.  La partie n’est pas l’exclusive de ceux qui sont nés elle appartient à tous les hommes qui la font vivre en eux et qui l’aiment au-dessus de tout.

On ne préjuge pas de leur loyauté parce qu’ils ne possèdent pas ses caractéristiques physiques et n’ont pas d’attaches avec son terroir. Combien d’enfants souchiens ont trahi cette patrie censée être la leur et combien ceux qui lui ont donné leur vie alors qu’elle n’est pas supposée aux yeux de ses chauvins être la leur

J’ai du respect pour tout le monde tant que l’on fait des racines ethniques un facteur d’exclusion.  Je ne me nourris pas du mythe de la femme ou de l’homme miracle qui a la solution pour tout. A trop fonder de l’espoir sur un chef on finit par être noyé dans les flots de désillusions.

Quand les peuples ne croient plus en eux ils deviennent un terrain fertile pour les gourous en tous genres.

Je doute et je me questionne pour ne pas me figer dans des schémas sclérosés et suivre béatement la route que d’autres sont susceptibles de me tracer.

Un homme n’est pas né pour être aliéné aux dogmes et se diluer dans la volonté d’autrui,  il est né pour voler de ses propres ailes et assumer son destin humain.

Idéaliser un être humain et l’exalter comme s’il était  un dieu à visage humain,  c’est symptômatique de la peur de soi, de son incapacité  à se prendre en main, de son immaturité intellectuelle et de sa fragilité psychologique. Plutôt que de se faire violence et chercher les vraies causes de son échec il fait de l’autre son bouc émissaire, la source de tous ses maux convaincu qu’il n’y a de salut pour lui que dans l’éradication de l’autre.

Qui mieux qu’un gourou politique pour canaliser ses ressentiments et ses peurs pour les instrumentaliser à des fins de conquête du pouvoir ?

La baton du maréchal revient souvent à celle ou celui qui sait le mieux donner écho au désespoir du peuple et à  ses frustrations.

D’une figure politique terne et insipide on en fait un (e) berger (ère). On le (la)dote de tous les attributs et on le (la) revêt des habits de lumière sans que l’on ait la moindre idée partant principe que ce choix ne peut être que meilleur de ce que  l’on a connu jusqu’alors. On perd à ne pas l’essayer. Un choix qui peut s’avérer suicidaire mais cela leur importe peu.

Il s’enivre des illusions sur son chef,  une sorte de dieu ominscient et infaillible. Avec lui c’en est fini de ses tourements. Il va pouvoir même se venger des fossoyeurs de ses espoirs perdus.  Le chef qu’il choisit va lui rendre son honneur et sa fierté. Ne se rendant pas compte que ce n’est qu’un mirage, un pur fantasme, qu’il est totalement déconnecté de la réalité et qu’il ne devrait  pas prendre des vessies  pour les lanternes.

Il y ctoit et convaincu plus que jamais que l’heure de la victoire est proche et que ses peurs ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Il a trouvé sa libératrice ou son libèrateur. Personne ne doit s’y opposer.

La dictature des fantasmes de la femme ou de l’homme miracle est le mal des pruples. Ils sont des aveugles sans canne    à  l’image des  musulmans  qui vénèrent un homme mort depuis des siècles et ne jurent que par lui où les Allemands et les Italiens dans un passé récent avec les conséquences tragiques pour l’humanité. Le risque qui guette la France aujourd’hui au nom de la peur de l’islam.

Le fascisme explose quand les peuples implosent car incapables de prendre leur destin en main et pensent trouver un remède à leurs maux en se fabriquant une idole qui devient leur sauveuse. Et le pire est quand ce guide est lui-même sous influence d’un  gourou pour avancer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s