Même dans un pays de la charia douce comme la Tunisie un violeur peut épouser sa victime

 

La justice d’Allah est absolument juste, humaine et protectrice des droits humains et surtout ceux des femmes et des enfants de sexe féminin. Elle a le don de réparer le mal qu’on leur fait en y remédiant avec le mal lui- même. Vous vous rappelez de cette affaire de l’adolescente violée au Maroc et que la noble justice marocaine avait obligé son violeur de l’épouser pour sauver l’honneur de la famille mais sa victime  plutôt que subir la profanation institutionnalisée de son corps avait préféré se suicider.

La même histoire vient de se reproduire dans un pays que les siens  font passer pour le plus beau pays au monde et la grande soeur de la France rien que ça qui porte le joli nom de Tunisiastan sauf que la violée pour l’instant est encore en vie. Elle a 13 ans le même âge que la jeune marocaine. Un âge de la majorité sexuelle dans l’islam. Aicha avait 6 ans quand le bel exemple pour les humains imparfaits que nous sommes s’adonnait sur elle à des pratiques sexuelles perverses appelées les mufakhadhat. Technique qui consiste à placer son organe sexuel entre les cuisses de l’enfant.

La Tunisie est pourtant signataire de la Convention internationale des droits de l’enfance, CIDE, qui fixe l’âge légal au mariage à 15 ans avec le consentement des parents.

Ces cas ne sont pas isolés ils sont inscrits dans les gènes des pays musulmans.
La victime du viol n’est jamais celle qu’on croit c’est l’auteur du viol qui l’est. Ce n’est pas sa faute s’il est passé à l’acte il n’a fait que se céder à la provocation de la coupable qui n’avait que pas réveiller ses sens. Une logique implacable dont seul Allah a le secret
On dénie à la femme le droit à l’intégrité physique et psychique. C’est elle la prédatrice qu’elle doit payer le prix de sa perversité morale.

Elle n’a pas d’humanité, ni de volonté propre ni honneur non plus à faire valoir. On doit sauvegarder la dignité et l’honorabilité des siens. Il suffit pour tout fidèle musulman qui convoite sa proie de lui faire subir les affres du viol pour qu’il soit lavé de son crime à la condition qu’il  contre son gré sa vie durant le supplice de la présence dans son foyer de cette incarnation du Malin.

L’islam est bien une chance pour les hommes et un supplice  pour les femmes.

L’occident ne doit s’en réjouir car lui même n’est pas à l’abri de la tyrannie de la charia avec la fascination criminelle de ses hommes politiques pour l’islam et la démographie galoppante des esclaves d’Allah,  3abid Allah.

Lettre ouverte aux racistes de France, ce n’est pas une tare de s’appeler Farid ou Mohamed

Tu t’appelles Omar et même Abdallah tu es donc forcément musulman à l’insu de ton plein gré car les défenseurs de la pureté identitaire de l’Hexagone en ont décidé ainsi. Ils peuvent avoir eux-mêmes dans leur cercle familial ou amical des leurs qui ont choisi de se soumettre à l’islam et qui ont pris des noms de ralliement à leur nouvelle idéologie mortifère.

Pour insulter un candidat à la Présidentielle on le prénomme  Farid par exemple.  S’appeler Farid n’est pas une tare congénitale ni ne présente aucun caractère de danger public et encore au moins traître à la patrie. Il vaut mieux s’appeler Farid que René Bousquet ou Marcel Déat.

Ces imbéciles qui confondent arabes et musulmans empestent le racisme à plein nez. Plutôt que d’attaquer les hommes sur leurs idées ils les affublent de prénoms à connotation arabo-musulmane alors que ces prénoms préexistaient à l’islam et dont les origines ne sont pas toutes arabes. Et à supposer que ces prénoms le soient tous il n’en reste pas moins que les arabes ne sont pas tous musulmans comme les Lakhamides et les Ghassanides  et qu’avant d’avoir été islamisés ils étaient polythéistes, nabatéens,  chrétiens et judaïsés.

Le prénom de Mohamed et son patronyme  ibn Abdallah ibn al-Muttalib ibn Hasshim n’ont pas vu le jour à l’occasion de l’avènement de  l’islam non plus.

Avoir un prénom au parfum oriental ne fait pas de son porteur automatiquement un musulman. Nombreux sont ceux qui le portent sans complexe ni honte et qui  sont en rupture totale avec l’islam. On ne choisit pas son prénom on peut certes le changer mais on peut le garder par fidélité à ses parents et attachement à sa culture de naissance.

On peut faire le choix d’abjurer l’islam et de le combattre notamment dans le cas de ceux qui ne se sont pas convertis au christianisme  sans  éprouver le besoin d’adopter une nouvelle identité pour se démarquer totalement de leur culture d’origine.  Le rejet de l’islam n’est pas synonyme de rejet de sa filiation.

On ne choisit pas ses origines ni son identité de naissance qui est un droit humain fondamental qui porte sur le nom, le prénom,  la date de naissance, le sexe et la nationalité ainsi que le lieu de naissance.

Est-ce que ces racistes qui  font des prénoms à connotation non-occidentale comme si tous les prénoms usuels en Occident étaient étymologiquement occidentaux un facteur de dénigrement et de discrimination ont-ils eux-mêmes choisi leur identité de naissance ?

Au cas où ils l’ignorent les donneurs d’alerte les plus actifs et virulents sur la haute toxicité de l’islam le font sous leurs prénoms dits  arabo-musulmans.  On est pas dans le déni de son identité civile sous prétexte qu’on combat l’islam.

Combien de djihadistes aux  prénoms   qui ne laissent subsister aucun doute sur leur francité apparente et qui sont les ennemis déclarés de la République ?

Des  Kévin Chassin,  des Gilles Le Guen, des David Drugeon,  des Maxime Hauchard, des Fabien Clain mentor de Mohamed Merah et de tant d’autres ne font pas l’honneur des prénoms et des noms qui respirent le terroir français.

Que des terroristes portent effectivement des prénoms à connotation arabo-musulmane cela ne fait pas de doute mais ce n’est pas le prénom non plus qui engendre le terroriste et dans ce cas-là les Nicolas et les Olivier pourraient être aussi bien assimilés au djihad, le problème est les préjugés qui alimentent le fonds de commerce nauséabond des racistes.

Comme si en donnant un surnom dit « musulman » à un homme politique est un antidote au virus musulman qui gangrène la France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stop à l’amalgame musulman = hors-la-loi

 

Telle paroisse parisienne a offert un repas de Noël à des « migrants ». Tel musulman s’est rendu coupable d’acte de vandalisme. Tel autre a profané un cimetière. On en finit pas de lister sur les réseaux sociaux  à longueur de journée les faits et les méfaits des musulmans.

Comme s’ils avaient l’exclusive des crimes et délits qui jalonnent notre quotidien. Les non-musulmans sont blancs comme neige et les musulmans sont des hors-la-loi.  Un postulat non-dénué d’arrière-pensées racistes.

Quand bien même les musulmans ne constituent ni un groupe ethnique ni une communauté nationale, il n’en demeure pas moins que l’on vise des personnes spécifiques en raison de leur croyance.  Il est certes vrai que tous les actes de violence terroriste leur sont imputables mais ce phénomène n’est pas forcément propre aux musulmans dans l’histoire des violences terroristes. Tant en Occident qu’en Amérique du Sud ou en Asie on ne les a pas attendus pour en faire la découverte.

Il existe plus d’un rmilliard et demi de musulmans de par le monde ils ne sont pas tous des gibiers de potence et des bandits de grands chemins. La violence en Occident n’est pas née avec eux non plus Indépendamment du fait que l’on oberseve depuis 2011 avec les funestes mascarades révolutions du printemps arabe de leur nom de code une explosion des viols dans certains pays occidentaux qui coïncident avec les afflux massifs dans leurs territoires des faux réfugiés qui ont profité des appels d’air dans la bulle migratoire des exilés syriens.

Mais une question qui est à l’origine du Tsunami migratoire et son lot d’horreurs et de terreurs ?  

Il ne s’agit pas d’atténuer les responsabilités d’une minorité musulmane dans le pourrissement du climat sécuritaire et la recrudescence des attaques terroristes et la criminalité sur le sol européen mais de dénoncer une sorte de lynchage par la vox populi sur l’internet  de tout l’ensemble des musulmans. Comme si musulman est devenu synonyme de  mauvaise graine et renégat.

De la même façon que je dénonce les préjugés negatifs du Coran à l’égard des non-mudulmans je ne saurais tolérer que l’on puisse en faire autant avec eux.

On ne gagnera pas la guerre de la civilisation en allant puiser nos arguments dans les caniveaux.

A supposer que les nouveaux cyber croisés aient raison en procédant comme ils le font de nous gratifierd’un état des lieux des violations des lois republicaines par des musulmans et leurs comportements inciviques quel peut être le bénéfice politique et la plus-value morale d’une telle démarche ?   Epsylone et contre-productive. Si ce n’est leur faire gagner des points aux yeux de l’opinion publique.

Le Coran est en soi un atout maître dans ce combat à l’islam pour prendre les musulmans dans le piège de la vacuité et la fausseté de leur croyance qui plupart d’entre eux n’ont qu’une connaissance rudimentaire.

Ne soyons pas pas plus bigots et fanatiques qu’ils ne le sont eux-mêmes.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les germes du terrorisme sont dans l’islam. On ne peut pas les éradiquer sans s’attaquer à leur source

Des Anis Amri la dernière née des créatures abominables d’Allah, des Mohamed Merah, des Coulibaly, des frères Kouachi, des Salah Abdesslam et tous ceux dont les noms glanent dans le musée des horreurs de l’humanité y en aura toujours.
Les vocations terroristes ont un bel avenir devant elles des millions d’autres suivront qui rêvent de mourir en chahid, martyrs pour prétendre aux prébendes divines. Ces exterminateurs ont été élevés dans la couveuse de la haine de l’autre et de soi. Il est ainsi absurde de croire qu’ils ont été pris dans la spirale du radicalisme suite à des séjours en prison ou sur l’internet. Anis Amri, le suspect tunisien de l’attentat au camion-bélier de Berlin, a connu un parcours chaotique classique qui l’a mené au djihadisme.
Comme si l’islam pouvait être au-dessus de tout soupçon et n’était pour rien dans leur basculement dans le terrorisme ? Ces jeunes sont le pur produit de l’éducation musulmane monolithique où dès le berceau on inculque aux enfants des valeurs suprémacistes, racistes, antisémites, négationnistes, nihilistes, de rejet de l’Occident, de la discrimination sexuelle et religieuse. Un système educatif dominé par le tour religieux où l’on n’apprend pas aux enfants que le monde appartient aux hommes qui le font vivre et prospérer mais pas aux croyances religieuses qui promettent le paradis à ceux qui oeuvrent à sa destruction.
Les sociétés musulmanes ont fait le choix de sacrifier l’humain sur l’autel de la gloire de l’islam. Elles sont les seules au monde à à se ruiner pour leurs devoirs cultuels et consacrer le plus d’argent à la construction des mosquées et à la propagande religieuse que d’investir dans l’éducation, la santé, les transports, la recherche, la culture et dans les secteurs qui concourent à l’épanouissement humain,
Un corps social contaminé ne peut engendrer que des éléments à son image. La majorité des musulmans en Occident ont beau profiter d’un environnement humain favorable à une rupture avec leurs dogmes aliénateurs de l’homme ils font tout le contraire et mettent tout en oeuvre pour le détruire afin de lui substituer celui qui sont censés l’avoir fui mais dont ils font paradoxalement leur seul idéal de vie.
Partout où ils se trouvent et quels que soient les bienfaits de leur nouvel environnement sur leurs conditions de vie ils ne sentent guère redevables à leurs nouvelles sociétés d’accueil qui sont pour eux des usurpatrices qui ont détourné les richesses d’Allah à leurs avantages et qu’ils ne font que reprendre ce qui leur revient de droit.
Leur mode de pensée est structuré par l’insensé et l’irrationnel. Ils sont musulmans et c’est en soi pour eux une fin en soi. Il leur suffit d’obéir à la loi de l’islam pour que qu’ils se croient en paix avec leur religion quand bien même ses valeurs sont antinomiques avec le vivre ensemble et la paix et la sécurité dans le monde.
Peu leur importe le désordre chaotique consubstantiel à l’ordre musulman il’y a pas lieu de discuter de sa validité et son efficience, il est d’essence divine et donc parfait car Allah est omniscient et omnipotent. On ne se plie pas aux règles d’un ordre aussi vil qu’imparfait et susceptible de corrompre les musulmans et les éloigner de la voie de l’islam.
Avec une vision du monde réductrice et centrée sur les seuls principes de leur religion qu’ils se veulent de surcroît universels et par conséquents valables pour l’humanité tout entière sans jamais se demander comment peut-on assigner à une croyance née dans un environnement bédouin, inculte, primitif, miné par les guerres des clans et les divisions tribales une portée qui épouse les limites de la terre tout entière ?
Les musulmans qui s’interrogent et interpellent l’histoire de leur religion et sa genèse cessent de l’être. Nulle primauté des lois humaines sur les leurs. Leurs sociétés d’accueil n’ont plus le choix pour leur salut que de revoir de fond en comble leur mode de vie et leurs codes juridiques pour les adapter à la loi de l’islam et aux moeurs des musulmans.
Ce n’est pas à eux de se rendre compatibles c’est aux autres de le faire et au besoin au moyen de la terreur. Ces vagues d’attentats terroristes qui parasitent de plus en plus les fêtes de Noël s’inscrivent dans une politique destructrice de toutes manifestations culturelles et cultuelles jugées comme impies. Tout ce qui n’est pas musulman l’est forcément.
Venus pour désintégrer et pulvériser les peuples et les cultures comme les sauterelles arabisées naguère en Afrique du Nord ils ne vont pas abandonner leur doxa ultra-nombriliste et sectaire où l’on ne peut imaginer et concevoir le monde en dehors de la description qui en est faite depuis le 7 e siècle. Autrement dit de nombreux jeunes musulmans font la lecture de l’humanité non-musulmane à travers la grille de Mahomet qui est le reflet de son aversion de ses opposants, des Juifs et des Chrétiens.
A l’évidence ils sont bourrés de préjugés tellement négatifs de l’humanité non-musulmane qu’elle est pour eux l’ennemie potentielle à combattre jusqu’à la victoire finale.
Enfermés dans des schémas intellectuels et mentaux préétablis et hermétiques où le questionnement et le doute sont interdits. L’humain n’a pas une existence propre en dehors de la route tracée par celui qui est le vrai maître de sa vie qui décide de tout à sa place. Un pauvre être sans âme et ni volonté propre. Allah fait ses choix qu’ils soient bons ou mauvais pour lui. Il se doit d’obtempérer car il n’est rien qu’une marionnette entre ses mains. S’il tue les incroyants ce n’est pas lui qui les a tués c’est Allah qui en est l’auteur et n’a aucune conscience de son acte. Ni responsable ni coupable. Il n’a pas exprimé ses regrets et surtout contrôler ses pulsions puisque c’est Allah n’est qui agit à travers lui. Quand un terroriste passe en action en réalité il est comme un toxicomane sous la forte emprise de la drogue ou un fou sous les effets de ses hallucinations. Il perd toute notion de danger, ni ne mesure les conséquences de son geste ni sur lui-même ni sur les autres.
C’est l’islam qui fait et défait le cours du destin des musulmans. La mort et la vie est entre les mains d’Allah. Les échecs et les réussites c’est lui aussi. Un musulman qui se radicalise soi-disant ne le fait pas de son propre chef c’est Allah qui a fait le choix pour lui.
Il n’y a pas d’islam radical ou d’islam soft. Il y a des musulmans dans le tempo de l’islam que sont les djihadistes et la masse musulmane et qui n’est pas tout-à-fait gagnée par la fièvre de l’islam. En tout état de cause ils ne se sont pas plus radicaux que leurs coreligionnaires qui maudissent dans leurs prières les juifs et les chrétiens.
Tous les musulmans ne perdent pas pour autant leur humanité après avoir lu le Coran certes mais l’on-t-ils intégralement lu ou se sont-ils contentés de faire l’impasse sur les sourates les plus violentes et qui sanctifient et légitiment les crimes contre l’humanité ?
Les musulmans allèguent souvent qu’il faut resituer les textes coraniques dans leur contexte de l’époque. Or, non seulement le Coran ne s’interprète pas mais ses préceptes sont immuables et intemporels, valables en tous lieux et ne connaissent pas l’usure du temps. La parole pseudo révélée est éternelle et seul Allah peut la modifier.
Et ce sont justement ceux que les médias et les hommes politiques capitulards et collabos appellent abusivement musulmans radicaux qui sont les vrais musulmans contrairement à ceux qui s’affublent du masque de la modération façon Tarek Ramadan ou Dalil Boubakeur les enfumeurs de service qui se mentent à eux-mêmes en étant convaincus que l’islam est évolutif et adaptable.
Ils n’ont pas lu Roméo et Juliette ils se sont enivrés des sourates coraniques qui constituent un puissant catalyseur à leurs prédispositions culturelles et éducatives.
.Ils ne sont en aucun cas des victimes d’un quelconque système ni les enfants de l’exclusion sociale et du mal de vivre dans les cités.
Leur jusqu’au boutisme est en cohérence avec l’histoire de l’islam qui n’a jamais été un hymne à la paix. Des centaines de millions de morts à son actif pour imposer sa loi aux peuples conquis. Ils sont à l’image de Mahomet qui se définissait lui-même comme prophète du carnage. Ce que leur modèle avait fait ils le font. Ils ne sont rien d’autres que les bras armés de l’islam hégémonique, expansionniste et génocidaire. Des Waffen SS de la pire espèce. L’humanité n’est pas prête d’en finir avec leur cauchemar tant que perdurera l’islam. Pour sa propre survie elle doit le combattre comme naguère son clone nazi.

Pour en finir avec le djihad il faut mettre l’islam hors d’état de nuire

Des Anis Amri le dernier né des créatures immondes d’Allah, des Mohamed Merah, des Coulibaly, des frèreKouachi,  des Salah Abdesslam et tous ceux dont les noms glanent dans le musée des horreurs de l’humanité y en  aura toujours.

Les vocations terroristes ont un bel avenir devant elles. Des millions d’autres jeunes  suivront qui rêvent de mourir en chahid, martyr pour prétendre aux prébendes divines.

Ces exterminateurs ont été élevés dans la couveuse de la haine de l’autre et de soi. Il est ainsi absurde de croire qu’ils ont été pris dans la spirale du radicalisme suite à des séjours en prison ou sur l’internet. Anis Amri, le suspect tunisien de l'attentat au camion-bélier de Berlin, a connu un parcours chaotique classique qui l'a mené au djihadisme.

Comme si l’islam pouvait être au-dessus de tout soupçon et n’était pour rien dans leur basculement dans le terrorisme.

Ces jeunes sont le pur produit de l’éducation musulmane monolithique et et sectaire où dès le berceau on inculque aux enfants des valeurs suprémacistes,  racistes, antisémites, négationnistes, nihilistes.

Où l’on ne développe aucun esprit critique et de remise en question. 

Besoin du bouc-émissaire pour exister. C’est toujours la faute à  l’autre , jamais la sienne. Éternelle victime du non-musulman. Alors qu’il est la première cause des malheurs de l’humanité depuis le 11 septembre 2001.

Pour lui c’est plus facile de se victimiser que de secouer son palmier et de se regarder dans son miroir. Il creuse sa propre tombe et celle de l’humanité tout entière

Il a peur de sa propre image. Il passe son temps à accumuler les handicaps et à ruminer sa rancœur contre l’humanité qui n’est pas la sienne. Amer. aigri et figé dans des dogmes imbéciles et liberticides, il est comme un chien qui aboie au passage du train. Condamné à végéter dans la misère et l’ignorance.  

Un système educatif dominé par le tout religieux où l’on n’apprend pas aux enfants que le monde appartient aux hommes qui le font vivre et prospérer mais pas aux croyances religieuses qui promettent le paradis à ceux qui oeuvrent à sa destruction.

Les sociétés musulmanes ont fait le choix de sacrifier l’humain sur l’autel de la gloire de l’islam.

Elles sont les seules au monde à  à se ruiner pour leurs devoirs cultuels et consacrer le plus d’argent à la construction des mosquées et à la propagande religieuse que d’investir dans l’éducation, la santé, les transports, la recherche, la culture et dans les secteurs qui concourent à l’épanouissement humain,

Un corps social contaminé ne peut engendrer que des éléments à son image.

La majorité des musulmans en Occident ont beau profiter d’un environnement humain favorable à une rupture avec leurs dogmes aliénateurs de l’homme ils font tout le contraire et mettent tout en oeuvre pour le détruire afin de lui substituer celui qui sont censés l’avoir fui mais dont ils font paradoxalement leur seul idéal de vie.

Partout où ils se trouvent et quels que soient les bienfaits de leur nouvel environnement sur leurs conditions de vie ils ne sentent guère redevables à leurs nouvelles sociétés d’accueil qui sont pour eux des usurpatrices qui ont détourné les richesses d’Allah à leurs avantages et qu’ils ne font que reprendre ce qui leur revient de droit.

Leur mode de pensée est structuré par l’insensé et l’irrationnel. Ils sont musulmans et c’est en soi pour eux une fin en soi. Il leur suffit d’obéir à la loi de l’islam pour que qu’ils se croient en paix avec leur religion  quand bien même ses valeurs sont antinomiques avec le vivre ensemble et la paix et la sécurité dans le monde.

Peu leur importe le désordre chaotique consubstantiel à l’ordre musulman il’y a pas lieu de  discuter de sa validité et son efficience, il est d’essence divine et donc parfait car Allah est omniscient et omnipotent. On ne se plie pas aux règles d’un ordre aussi vil qu’imparfait et susceptible de corrompre les musulmans et les éloigner de la voie de l’islam.

Avec une vision du monde réductrice et centrée sur les seuls principes de leur religion qu’ils se veulent de surcroît universels et par conséquents valables pour l’humanité tout entière.  Murés dzns leurs certitudes  qu’ils détiennent la vérité absolue imposable à toute l’humanité ils ne peuvent imaginer et concevoir le monde en dehors de la description qui en est faite depuis le 7 e siècle.

Autrement dit de nombreux jeunes musulmans font la lecture de l’humanité non-musulmane à travers la grille de Mahomet qui est le reflet de son aversion de ses opposants, des Juifs et des Chrétiens.

A l’évidence ils sont bourrés de préjugés tellement négatifs de l’humanité non-musulmane qu’elle est pour eux l’ennemie potentielle à combattre jusqu’à la victoire finale.

Enfermés dans des schémas intellectuels et mentaux préétablis et hermétiques où le questionnement et le doute sont interdits.  L’humain n’a pas une existence propre en dehors de la route tracée par celui qui est le vrai maître de sa vie qui décide de tout à sa place. Un pauvre être sans âme et ni volonté propre. Allah fait ses choix qu’ils soient bons ou mauvais pour lui. Il se doit d’obtempérer car il n’est rien qu’une marionnette entre ses mains. S’il tue les incroyants ce n’est pas lui qui les a tués c’est Allah qui en est l’auteur et n’a aucune conscience de son acte.  Ni responsable ni coupable. Il n’a pas exprimé ses regrets et surtout contrôler ses pulsions puisque c’est Allah  n’est qui agit à travers lui. Quand un terroriste passe en action en réalité il est comme un toxicomane sous la forte emprise de la drogue ou un fou sous les effets de ses hallucinations. Il perd toute notion de danger, ni ne mesure les conséquences de son geste ni sur lui-même ni sur les autres.

C’est l’islam qui fait et défait le cours du destin des musulmans. La mort et la vie est entre les mains d’Allah. Les échecs et les réussites c’est lui aussi. Un musulman qui se radicalise soi-disant ne le fait pas de son propre chef c’est Allah qui a fait le choix pour lui.

Il n’y a pas d’islam radical ou d’islam soft. Il y a des musulmans dans le tempo de l’islam que sont les djihadistes et la masse musulmane et qui n’est pas tout-à-fait gagnée par la fièvre de l’islam. En tout état de cause  ils ne se sont pas plus radicaux que leurs coreligionnaires qui maudissent dans leurs prières les juifs et les chrétiens.

Tous les musulmans ne perdent pas pour autant leur humanité après avoir lu le Coran certes mais l’on-t-ils intégralement lu ou se sont-ils contentés de faire l’impasse sur les sourates les plus violentes et qui sanctifient et légitiment les crimes  contre l’humanité ?

Les musulmans allèguent souvent qu’il faut resituer les textes coraniques dans leur contexte de l’époque. Or, non seulement le Coran ne s’interprète pas mais ses préceptes sont immuables et intemporels, valables en tous lieux et ne connaissent pas l’usure du temps. La parole pseudo révélée est éternelle  et seul Allah peut la modifier.

Et ce sont justement ceux que les médias et les hommes politiques capitulards et collabos appellent abusivement musulmans radicaux  qui sont les vrais musulmans contrairement à ceux qui s’affublent du masque de la modération façon Tarek Ramadan ou Dalil Boubakeur les enfumeurs de service qui se mentent à eux-mêmes en étant convaincus que l’islam est évolutif et adaptable.

Ils n’ont pas lu Roméo et Juliette ils se sont enivrés des sourates coraniques qui constituent un puissant catalyseur à leurs prédispositions culturelles et éducatives.

.Ils ne sont en aucun cas des victimes d’un quelconque système ni les enfants de l’exclusion sociale et du mal de vivre dans les cités.

Leur jusqu’au boutisme est en cohérence avec l’histoire de l’islam qui n’a jamais été un hymne à la paix. Des centaines de millions de morts à son actif pour imposer sa loi aux peuples conquis. Ils sont à l’image de Mahomet qui se définissait lui-même comme prophète du carnage. Ce que leur modèle avait fait ils le font. Ils ne sont rien d’autres que les bras armés de l’islam hégémonique, expansionniste et génocidaire. Des Waffen SS de la pire espèce. L’humanité n’est pas prête d’en finir avec leur cauchemar tant que perdurera l’islam. Pour sa propre survie elle doit le combattre comme naguère son clone nazi.

Des Anis Amri, des Mohamed Merah, des Coulibaly, des frères Kouachi y en aura encore et encore. Des millions d’autres suivront qui rêvent de mourir en chahid, martyrs pour prétendre aux prébendes divines. Ces exterminateurs ont été élevés dans la couveuse de la haine de l’autre et soi. Il est ainsi absurde de croire qu’ils ont été pris dans la spirale du radicalisme suite à des sejours en prison ou sur l’internet. Comme si l’islam pouvait être au-dessus de tout soupçon et n’était pour rien dans leur basculement dans le terrorisme. C’est lui qui les incite au passage à l’acte et de tuer les incroyants. Il est la source première de leur pseudo radicalisme. Ils ne se sont pas plus radicaux que leurs coreligionnaires qui maudissent dans leurs prières les juifs et les chrétiens. Leurs crimes contre l’humanité trouvent leurs fondements dans le Coran et la sunna mahometane. Ils ne sont en aucun cas des victimes d’un quelconque système ni les enfants de l’exclusion sociale et du mal de vivre dans les cités. Leur jusqu’au boutisme est en cohérence avec l’histoire de l’islam qui n’a jamais été un hymne à la paix. Des centaines de millions de morts à son actif pour imposer sa loi aux peuples conquis. Ils sont à l’image de Mahomet qui se définissait lui-même comme prophète du carnage. Ce que leur modèle avait fait ils le font. Ils ne sont rien d’autres que les bras armés de l’islam hégémonique, expansionniste et génocidaire. Des Waffen SS de la pire espèce. L’humanité n’est pas prête d’en finir avec leur cauchemar tant que perdurera l’islam. Pour sa propre survie elle doit le combattre comme naguère son clone nazi.

Facebook vient de me contraindre au silence pendant 30 jours pour avoir dit du mal des sauterelles dévastatrices arabes qui ont réduit l’Afrique du Nord en cendres et sa population en état d’esclaves. D’un peuple digne ils en ont fait la risée de l’humanité. Pire encore son nom est synonyme de terreur avec à son actif 100 % des attentats terroristes en Occident. Quel sort ce tribunal de la charia aurait-il donc fait subir à Ibn Khaldun grand contempteur des Arabes ? Le jour où l’islam des bédouins sanguinaires arabes sera la loi universelle ce sera tout simplement la fin de l’humanité.

Le nazislamiste Rached Ghannouchi, la vraie tête du serpent djihadiste

Résultat de recherche d'images pour "photos de rached ghannouchi avec ben laden"

Faute e briller sur la scène mondiale par les talents littéraires, scientifiques, sportifs ou artistiques de ses enfants la Tunisie peut toujours se consoler de voir son nom associé au djihadisme mondialiste grâce ou à cause de l’homme qui se rêve en Guide Illuminé  de son peuple, Rached Ghannouchi,  le vrai « maître à penser du terrorisme islamique » selon l’expression consacrée par la justice canadienne.

Ce serpent venimeux de la pire espèce, connu des services secrets occidentaux en tant que premier sergent-recruteur de djihadistes pour la Syrie mais qui semble bénéficier des protections en hauts lieux  pour services occultes rendus à ses maîtres et en tant que pièce maîtresse de puzzle impérialiste dans le monde dit arabe. Une marionnette qui elle-même est chef marionnettiste chez les islamistes.

Traité avec tous les égards et les honneurs par l’Occident comme s’il était un homme d’Etat alors qu’il n’est rien d’autre qu’un gibier de potence, un frère musulman ami de Ben Laden,  Hassan al-Tourabi  dont il est un fervent admirateur, du génocidaire Omar Bachir et de l’Algérien Ali Belhaj.

S’étant vu remettre en 2012 en compagnie de Moncef Marzougui, l’agent du Qatar, en des mains de la Reine Elisabeth le Prix de Chatam House pour sa contribution à l’amélioration des relations internationales, alors que depuis son retour en Tunisie, le pays traverse la crise sécuritaire la plus grave de son histoire. A moins qu’il ne lui ait été décerné en sa qualité d’agent du M16. Histoire de rappeler certainement au monde entier que sans les Anglais sa confrérie n’aurait jamais vu le jour.

Un homme aux mains tachées du sang des Tunisiens mériterait un autre traitement plus en rapport avec ses activités terroristes et de fomenteur d’attentats terroristes que d’être promu adoubé par les puissances occidentales. 

Ses capacités de nuisance sont sont ses seuls faits de service. Il est le seul au monde capable de mobiliser 100 000 djihadistes en un temps record comme le soutient Bhiri un de ses principaux lieutenants l’ex sinistre de la justice tunisienne  dans le gouvernement de la Troïka en guise de menace à l’adresse de la population tunisienne.

Une menace qui n’a guère suscité la moindre réaction de la part de ses employeurs.
Son retour en Tunisie coïncide, après son exil doré londonien où il officiait en tant qu’agent des services secrets britanniques, aux premiers envois de troupes djihadistes en Syrie.

Il se veut le nouveau  Khomeiny accommodé à la sauce sunnite.

La Tunisie n’a pas gagné dans le change en dégageant Ben Ali elle a hérité du diable en personne.  Devenue un véritable vivier terroriste, première exportatrice au monde des djihadistes en Syrie et en Libye.

Condamné à mort sous Bourguiba pour des faits avérés de terrorisme sa tête a été sauvée in extremis par Ben Ali sous pression de l’Administration américaine

La France s’est tirée toute seule une balle dans la tête

La vraie cause des malheurs de l’occident est moins l’islam que le capitalisme gros consommateur de chair humaine et ses godillots politiques. Sans la politique migratoire criminelle aux seuls fins capitalistiques et mercantiles nous n’en serions pas là aujourd’hui. Les Amériques avaient importés les esclaves africains pour les résultats qu’on connaît l’occident avait suivi la même voie sauf que l’est passé de l’esclave à l’immigré devenu aujourd’hui migrant et à cause de son appétit gloutonesque il se trouve en proie à des maux de ventre car le plat immigré est des plus indigestes. Le risque est que l’on reproduise un régime d’apartheid combattu ironie du sort par ceux- là -mêmes qui font les fossoyeurs de leur peuple.

Un homme avait tiré la sonnette d’alarme mais aveuglé par sa haine du juif qui avait rendu son message inaudible au point qu’il était devenu répugnant. Dommage qu’il ait gâché lamentablement son combat.Il aurait suffit de désigner les vrais coupables et de dire à ses compatriotes que l’on va de charbide en sylla si l’on poursuit cette politique mortelle pour les libertés et la pérennité démographique du pays peut- être que cela aurait changé le cours de l’histoire. Il a préféré parasiter son discours politique par ses calembours racistes et négationnistes.

Un donneur d’alerte doit rester objectif et sans parti pris.
C’est Bouygues et tous les autres qui ont creusé la tombe des Français.

De Gaulle, Giscard, Chirac, Mitterrand, Sarkozy et Hollande étaient plus des préfets de province que des élus soucieux des intérêts supérieurs de la nation.

Le pire est que peuple lui- même a voté pour eux et va à nouveau voter pour ceux qui oeuvrent à sa mort pour la bonne santé du grand capital

A qui la faute du grand remplacement qui menace la France ?

J’entends de nombreux amis se plaindre du grand remplacement qui se profile dans le ciel de France.Il s’agit ainsi de l’extinction naturelle ou violente d’une population au profit d’une autre venue d’ailleurs. Autrement dit l’une va étouffer démographiquement l’autre où les allogènes deviennent la population majoritaire en France.

Mais si la France en est là et sa population traditionnelle est en péril à qui est-ce la faute ? A leurs parents ? A eux -mêmes ? A ceux qu’on a fait venir de leurs douars et ceux sont venus sans y être invités à cause des frontières trop poreuses attirés ^par une politique sociale trop généreuse ?

Si certains s’étaient montrés plus performants démographiquement que ceux qu’on appelle souchiens je crois que le problème démographique est plus le fait de ces derniers. Un petit rappel historique la France était le troisième pays le plus peuplé au monde après l’Inde et la Chine à la fin du XVIII e siècle mais avec un taux natalité le plus faible d’Europe elle est passée au milieu du XIX e siècle au quatrième rang mondial https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d%C3%A9mographique_de_la_France.

La France est entrée dans son processus de dénatalité depuis plus de 150 ans compensée par les arrivées massives des Belges et des Italiens dans un premier temps entre 1866 jusqu’à la veille de la première guerre mondiale. Et avec les deux guerres mondiales où elle été saignée à blanc démographiquement elle a trouvé un nouveau souffle grâce au baby boom de 1945-1975 et l’afflux massif d’immigrants portugais et espagnols fuyant la dictature fasciste de leurs pays.

En manque de bras pour pour ses trente glorieuses elle a été cherchée à partir de 1960 de la main d’oeuvre à vil prix dans des pays à la culture moyenâgeuse sans que personne en France ne tire la sonnette d’alarme sur les conséquences culturelles, démographiques, politiques, sécuritaires et humaines d’un tel choix mu par les seuls intérêts du capital.

Il serait inconséquent de tenir ces immigrants originaires du Maghreb, d’Afrique noire et de la Turquie comme responsables du comportement « dénataliste » des Français dont les causes sont multiples telles la révolution sexuelle en France, l’évolution du niveau de vie, l’émancipation de la femme, la loi Veil en 1975 autorisant l’I.V.G.

Mais d’une immigration du travail on est passé à une immigration de transplantation d’une greffe démographique responsables-coupables de Chirac trop soucieux des intérêts de leurs amis du B.T.P. et à leur tête Bouygues Le 29 avril 1976 – il y a trente-cinq ans – le duo Giscard/Chirac transformait radicalement la nature de l’immigration. Ce qui était jusqu’alors une immigration de travail devint  d’un trait de plume  une immigration de peuplement. Il n’y eut même pas pour ce qui devait changer le visage de la société française de débats à l’Assemblée nationale, ni de loi votée par les députés. Non, un simple décret, le funeste n°76-383, y suffit.

Les princes qui nous gouvernaient, du haut de leur grandeur et de leur omniscience, décidèrent de ce qui était bon pour le pays – et accessoirement pour le mondialisme qui se profilait à l’horizon – sans en référer aux représentants du peuple, valetaille tout juste bonne à enregistrer les décisions venues d’en haut.

Les Français pouvaient toutefois assurer le seuil de remplacement ou renouvellement des générations, c’est-à-dire 2,10 enfants par femme s’ils en avaient la volonté.

L’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie prélude de la 3 e guerre mondiale ?

 

Afficher l'image d'origine

L’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara Andreï Karlov me fait penser à celui de Sarajevo de l’archiduc François-Ferdinand et son épouse le 28 juin 1914. Considéré comme étant le facteur déclencheur de la première guerre mondiale.

L’histoire a la peau dure. Elle finit toujours par se réveiller et renvoyer le monde dans le bain de sang pour ne s’être jamais instruit de ses erreurs.

L’occident, plutôt que de se faire l’allié des Russes qui ont été là en 1939-45 pour combattre l’hydre nazie préfère jouer la carte d’un tyran de la pire espèce et qui rêve d’y mettre le chaos.

Il est grand temps que Herr Dogan, l’ancien chéri des médias occidentaux et figure de l’islamisme modéré, surtout le clone d’Adolphe Hitler paye pour ses crimes contre l’humanité avant qu’il ne soit trop tard.

Le Proche-Orient est devenu un véritable enfer sur terre pour ses populations et notamment à cause de ses rêves hégémoniques de rétablissement du Califat ottoman. Au lieu d’être mis hors d’état de nuire on lui laisse les coudées franches pour satisfaire ses pulsions mortifères et impériales avec le soutien de ses bailleurs de fonds wahhabites le Qatar et l’Arabie Saoudite. Un trio infernal couvé jalousement par la Maison Blanche et ses affidés français et anglais.

Encore une fois et n’en déplaise aux détracteurs de Poutine les Russes ont circonscrit le feu qui aurait pu se propager dans l’Europe tout entière

Aujourd’hui la donne vient de changer et les Russes ne sont pas des enfants de choeur et sauront venger le sang de leur enfant. Ils ne sont pas les Américains qui ont délibérément sacrifié leur Ambassadeur en Libye le 11 septembre 2012 pour ne pas compromettre leurs desseins géopolitiques.

Les musulmans sont comme un chamelier qui se voit champion du monde de Formule 1

Afficher l'image d'origineJe préfère que ce soit les musulmans eux- mêmes qui fassent l’état des lieux de leurs incuries tragiques mais ce dont ils sont incapables à cause de leur absence de sens critique et d’analyse.

Et pourtant il ne revient à personne d’autre à le faire à leur place. Ils sont les mieux placés pour dresser leur propre bilan  et en tirer les conclusions quant à leurs capacités de figurer en bonne place dans la compétition mondiale. Qui mieux que soi pour faire son travail d’introspection et de connaître ses points forts et ses points faibles afin d’élaborer un programme pour améliorer ses performances ?  Un homme raisonnable et raisonné ne peut pas vivre de ses acquis surtout quand ils sont fantasmagoriques.

Je constate tout simplement que tous les pays gagnés par la ferveur religieuse depuis 2011 à l’exemple de la Tunisie sont devenus des sanctuaires de la barbarie humaine.

Si l’islam etaient un catalyseur du développement humain, intellectuel, économique, politique, éducatif, technologique, environnemental, sociétal les pays musulmans ne seraient pas un parangon de misère chronique.

Avant de se projeter en haut de l’affiche il faut d’abord s’instruire de la vérité des chiffres et prendre conscience de ses propres limites. C’est comme si un athlète qui court les 100 mètres en 20 secondes et qui est est convaincu de gagner la médaille d’or dans sa discipline alors qu’il lui réaliser un temps inférieur aux 10 secondes.

Le hic avec les musulmans qui ont beau accuser des retards abyssaux sur le reste du monde sont convaincus qu’ils peuvent lui servir de locomotive certainement pour stopper net son avancée.

Les musulmans seront unis le jour où le ciel et la terre n’en feront qu’un

L’Algérie et le Maroc le même peuple, même histoire, même culture, même patrimoine biologique, même(s) langue (s) et pourtant ils sont l’archétype de ce que les musulmans sont les pires ennemis d’eux- mêmes. Idem pour le Yémen et l’Arabie Saoudite, l’Irak et le Koweït, les Palestiniens et les Jordaniens, les Tunisiens et les Libyens. Il est vrai qu’ils ont commun la langue arabe. C’est juste un constat empirique. Et ces braves peuples qui baignent dans les marais ensablés de l »Oumma ont la prétention de se fédérer entre eux pour imposer la dictature de l’islam à l’ensemble de l’humanité. Vous imaginez les Saoudiens, les Pakistanais, les Algériens et les Pakistanais aux commandes du train de l’humanité avec les Somaliens, les Afghans, les Soudanais et les Nigérians de Boko Haram comme chefs de gare ?

Le jour où les musulmans seront unis ce sera le jour où la terre et le soleil n’en feront qu’un.

Pour régner sur le monde ils doivent déjà se mettre au diapason du reste du monde et ôter le carcan de leur état d’éternels esclaves et apprendre à conjuguer le verbe aimer l’humain qui est en soi et qui est différent de soi. Autrement dit le jour où ils ne seront plus musulmans et l’humanité aura enfin la paix que l’islam lui a volée au nom de sa Pax Islamica. C’est- à-dire tu as la paix contre ton gré et si tu n’es pas d’accord tu dois payer soit de ta vie soit de passer à la caisse. Ni le judaïsme ni le christianisme ou l’hindouisme n’imposent leur vision du monde contre la volonté des hommes. L’islam à fait du chantage son arme de conquête. Et si les musulmans souffrent de divisions entre eux ce n’est que la résultante des soumissions forcées de leurs ancêtres.

Une foi qui s’impose par la violence, la terreur et la pression psychologique est l’enfer de l’homme et la tombe de l’humanité.

Le muticultiralisme piège mortel pour l’identité française

Je ne suis pas loin de penser qu’il y a  longtemps qu’on a dépassé le seuil critique de 12% une limite au-delà de laquelle toute cohabitation entre la population  » indigène  » et la population venue d’ailleurs porteuse de modèle de société d’un autre temps est impossible. Et c’est aux politiques de résoudre ce problème de la quadrature du cercle.

On ne peut pas non plus exiger de la propulation enracinée dans ce pays de faire plus ce qu’elle en a fait jusqu’à ce jour. Accepter l’inacceptable et tolérer l’intolérable juste au nom de la sacro-sainte règle du vivre ensemble alors qu’elle est chez elle et qu’elle ne peut continuer à  se plier à la dictature d’une culture hégémonique, expansionniste et envahissante. Connue pour sa nature culticide comme en ont fait l’expérience ces populations  allogenes qui sont en train de s’attaquer inlassablement et agressivement au mode de vie des Francais atteintes d’une sorte de mémoricide  aiguë.  Le paradoxe de ces nouveaux arrivant est qu’eux -mêmes   ont perdu leur substrat culturel ancestral et se pévalent de  la culture de leurs maîtres arabes pour nécroser la France au nom de leur spécificité culturelle défendue bec et ongles par les collabos du muticultiralisme.  Un subterfuge pour éliminer toutes traces des racines judé-chretiennes de la France  et préparer le terrain à son islamisation. Et  au nom de la défense de la  laïcité les  gauchos bobos tocards de la bien pensante  islamo – laïque s’en prennent minablement aux  crèche de Noël comme s’il s’agit pour eux de fournir un gage de leur dhimmitude à l’islam   ngle ddevenu depuis que l’islam est devenu de plus en plus visible et arrogant. Les mêmes se taisent sur les agapes ramadanesques de la ville de  Paris aux frais du contribuable parisien.

La France est réellement à bout de souffle et ne se sent de plus chez elle.  Martyrisée et terrorisée comme le prouvent les attentats terroristes dont elle est l’objet. Elle n’est plus en sécurité chez elle et ses fêtes sont endeuillées et menacées de disparition.  Sans faire le procès de quiconque mais personne ne peut nier les évidences que l’on est au bord de l’explosion et d’un choc frontal entre une culture censée être franco- française et une culture aux valeurs d’un  autre temps et archaïque qui veut la  supplanter chez elle et  l’anéantir.

C’est aux nouveaux arrivants de respecter le code de bonne conduite et les lois des pays d’accueil. Il n’est pas normal qu’ils veuillent changer la façon de vivre millénaire des Français parce que c’est contraire à  la loi se leur funeste religion. Ils veulent remplacer l’hymne à la vie par leurs cris mortiferes d’Allah Akvar.

C’est aux politiques d’agir pour le bien de leurs concitoyens. Envisager les solutions les plus humaines comme les aides au retour dans leurs pays d’origine des ressortissants étrangers en mal d’intégration économique et autres.

Il y a aussi la refonte du code de nationalité qui doit être la priorité absolue et non pas le remède placebo  de la suppression des aides sociales aux immigrants qui va sauver la France du péril musulman.

Non à la haine envers Trump et son électorat

Jamais au grand jamais le vainqueur d’une Présidentielle  américaine n’a essuyé un lynchage médiatique d’une violence inouïe et un déferlement de haine rare chez la bien-pensance des deux bords de l’Atlantique qui devrait plutôt faire profil bas pour avoir joué aux fossoyeurs des peuples.  Comme si la cible de leur animosité caractérisée et leur immense désespoir avait usurpé le pouvoir. Un déni de démocratie sans précédent dans l’histoire américaine.  Un mépris gravissime pour les électeurs américains qui  avaient fait pourtant leur choix en toute liberté et connaissance de cause de leur représentant pour la conduite des affaires de leur pays.

On leur intente un procès en inquisition pour ne pas avoir investi de leur confiance la candidate des briseurs du rêve américain et broyeurs des États-nations.

N’en déplaise aux Cassandre la victoire de Trump est celle du peuple américain sur la tyrannie de la pensée unique et le cosmopolisme mondialiste et son corollaire le grand village du monde.   Cette victoire est la victoire du peuple sur les pouvoirs des technocrates et des apprentis-sorciers de l’Administration américaine qui veulent intégrer l’humanité dans un espace commun gouverné par la loi de la finance.

Mais la  vox populi ne s’est pas laissée bernée par l’image idyllique d’un monde meilleur  sans frontières  et a fait preuve d’une grande perspicacité politique en evitant de tomber dans le piège de la diabolisation du seul candidat capable de redonner aux E.U. sa sève patriotique et lui garantir sa pérennité souverainiste. L’histoire lui saura un jour reconnaissante car par son vote citoyen, identitaire, souverainiste et responsable elle osauve le monde entier du naufrage abolitionniste des différences culturelles et politiques.

Le monde n’appartient pas aux utopistes et aux stratègistes comme vient de le rappeler avec succès le peuple américain.

En lapidant Trump c’est le peuple américain lui-même qui est visé.

C’est à lui et lui seul que revient le droit du choix de son elu(e) et quand on a le souci de la souveraineté populaire on doit s’y incliner et la respecter.

Mais plutôt que de prendre acte de leur défaite les partisans du cosmopolitisme mondialiste à la rancœur tenace se sont mis à tirer aux boulets rouges empestant le souffre sur Donald Trump pour noyer leur chagrin. Ce qui en dit long sur leur incapacité à évoluer dans un milieu démocratique où leur voix est minoritaire. Pour eux la démocratie n’a de sens que si tout le monde adhère à leur utopie droit-hommiste. En clair, ils sont des fascistes qui s’ignorent d’où leur propension hystérique à voir du fascisme partout. Sous couvert du vivre ensemble, du pluralisme politique et multiculturalisme ils cherchent à tuer les âmes des peuples en les diluant dans le bain acide de la médiocrité afin qu’ils puissent les assujettir insidieusement à la dictature de la pensée unique. Ce sont des pervers qui instrumentalisent  la démocratie pour créer un socle commun à toute l’humanité dont la finalité  est de faire émerger une nouvelle espèce humaine non-différenciée biologiquement et anthropologiquement. Ils pensent pouvoir lutter contre le patriotisme en favorisant une nouvelle forme de citoyenneté mondiale. Pourquoi pas une Oumma islamique pendant qu’ils y sont ? A se demander au regard de leur fascination pour l’islam si ce n’était pas le but recherché. On peut penser que leur complot contre le droit des peuples à se différencier les uns des autres est pour l’instant déjoué.

On ne peut sinon expliquer autrement leur acharnement que rien ne justifie objectivement sur la personne de Trump qui jusqu’à preuve de contraire Trump n’a jamais été impliqué directement ou indirectement dans les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité en Syrie, Irak et Libye comme son prédécesseur et sa rivale ?

Il n’a pas non plus endossé l’uniforme du V.R.P. de l’islamisme modéré façon Hilary Clinton et Alain Juppé pour le vendre aux peuples du pseudo printemps arabe, ni n’a promu des anciens détenus de Guantanamo comme gouverneurs militaires en Libye et ni avoir adoubé  les nazislamistes chefs de gouvernement comme en Tunisie et en Égypte voire au Maroc.

Son nom n’est pas associé au désordre mondial actuel et à  la création et l’armement de Daech à l’origine directe des centaines de milliers de morts en Syrie, en Irak et en Libye, outre les menaces que cela fait peser sur la pérennité de la communauté chrétienne au Moyen-Orient..

Quant à sa prétendue absence de diplôme ce qui n’est pas vrai, diplômé de l’Ecole de commerce de Wharton de l’Université de Pennsylvanie excusez du peu.

Quand bien même ce serait le cas ceci n’a pas empêché des hommes comme Reegan, Lech Valesa, Lulla et Bérégovoy de tordre le cou aux idées reçues. La diplômite aiguë est le vrai mal qui gangrène la France.

Monsieur disent ses détracteurs est dépourvu d’expérience politique la France a été bien servie par ses vieux briscards de la vie politique Chirac, Giscard et Sarkozy ont parfaitement brillé pour leurs talents et ont redressé la France n’est-ce pas ?

Comme si Trump allait diriger tout seul son entreprise américaine on a dépassé les limites de la concerne humaine. Mais la haine fait perdre le sens de la raison. Votre Obama d’amour peut se targuer d’avoir été mêlé aux malheurs des pauvres peuples du Proche-Orient et au Tsunami migratoire qui secoue l’Occident. A ce jour ce n’est pas Trump qui a mis des millions de Syriens et d’Irakiens sur la route de l’exil.

Quant à  son élection envers et contre tous dont son propre parti il ne la doit à  personne et certainement pas à  Poutine comme le rapporte les mauvaises langues il la doit à  lui- même et aux électeurs américains qui ont besoin d’un vrai capitaine pou mette le cap sur le vrai changement.

En finir entre autres avec la politique trop laxiste et bienveillante de la Maison Blanche avec les oligarchies pétrolières du Golfe bailleuses de fonds du terrorisme mondial depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Le rejet de l’islam doit être fondé sur son incompatibilité avec la République et non pas contre les musulmans

Je constate que beaucoup de personnes sous couvert du rejet de l’islam s’en servent comme paravent pour libérer leurs pulsions racistes anti-arabes. Pour eux musulmans=arabes. Alors que les arabes de la Péninsule arabique ne représentent même pas 5% des musulmans dans le monde. Notre problème est l’islam et non pas l’origine ethnique et la nationalité de ses croyants. En stigmatisant les musulmans dans leur ensemble on ne fait que les conforter dans leur sentiment d’appartenance à une seule et unique communauté de destin politique, religieux et humain. Excellant danse registre victimaire ils n’ont pas leurs pareils pour retourner la situation en leur faveur et apparaître aux yeux du monde entier comme étant la cible des racistes en Occident. Comme si les nazis se plaignaient du racisme.

On ne gagne pas à les attaquer en tant que personnes cela revient à reconnaître de facto l’existence de l’oumma islamique. Il s’agit de leur envoyer à la figure la barbarie de leurs textes pseudos sacrés qui sont suffisamment éloquents quant aux sources nauséabondes à laquelle ils s’abreuvent.

Ce n’est pas en déversant des torrents de boue haineux que l’on va arriver à faire mordre la poussière à l’hydre musulmane. Le choc de civilisations consiste à se servir des points faibles de l’ennemi pour le prendre dans son propre piège et en aucun cas se rabaisser à son niveau pour employer des boues puantes au point de lui donner l’occasion de plaider la légitime défense lorsqu’il commet le pire.

Le rejet de l’islam doit être fondé sur l’incompatibilité de l’islam avec les valeurs de la République et non pas l »expression des ressentiments et de préjugés négatifs à l’égard des musulmans qui sont d’origine multiple et diverse.

La lutte contre le péril musulman ne doit pas être dirigé contre les musulmans.

 

PS,e j’ai été condamné pour haine des musulmans à cause d’un article pamphlétaire contre eux alors que je n’ai fait que brosser leur portrait qui n’était pas du goût de notre justice républicaine. Je suis mieux placé que quiconque pour pouvoir en parler. Le racisme est le propre des ignorants et des violents.

Le jour où les musulmans n’aimeront plus à la folie leur fou Mahomet ce sera la fin de l’islam

Nous sommes tous des morts en sursis mais il y en a qui le sont plus que d’autres à  cause de leur combat contre l’hydre islamique

La mort peut les frapper n’importe où  et n’importe quand eux. Ils ne sont en sécurité nulle part et cible idéale pour les fous d’Allah  qui veulent gagner leur plzce dans le grand bordel musulman.

Nous sommes quelques uns qui sont dans leur collimateur  et dont le destin ne tient qu’ à l’épaisseur du fil fu couteau de boucher.

Il est du devoir de chaque musulman digne de ce nom d’appliquer au pied de la lettre les commandements  inhumain du prophète du carnage et de la décapitation de tuer quiconque se met travers le chemin de l’islam et ose dénoncer sa haute toxicité.

Je sais personnellement que chaque mot que j’écris  me vaut une nouvelle sentence de mort.

« Ils sont mes ennemis tuez-les et vengez l’honneur de l’islam qui est au prix du sang de ces insolents »  avait dit un jour ce schizoïde-paranoïde-père-géniteur d’Hitler, Pol Pot, Attila, Gensis-Khan, Attila, Omar Bachir, Ben Laden, Ghannouchi, Al Jawahiri, al Hajjaj, et j’en oublie tellement sa progéniture est nombreuse.

Vouer un culte à cett lie de l’humanité  c’est renier sa propre humanité.  Comment peut-on idéaliser un être aussi abominable que Mahomet ? Jamais personne n’ a atteint comme lui le degré zéro du narcissisme et de l’amour  inconsidéré  de soi. Il réclame à  ses fidèles de l’aimer plus que tout plus que l’humanité tout entière.

Au point que pour les musulmans les plus fantiques et pas seulement avoir un sentiment amoureux pour leurs semblables humains ne serait-ce de l’empathie pour eux serait commettre une  infidélité amoureuse qui les exposerait  au pire châtiment. Ils n’ont d’amour que pour lui s’ils ne veulent pas servir de combustibles pour les feux de l’enfer.

C’est pourquoi les musulmans se comportent comme des amants jaloux à chaque fois que l’élu de leurs coeurs est caricaturé et moqué.

Leur haine pour les outrecuidants et les offenseurs de l’homme de leur misérable vie est proportionnelle à leur amour fou pour un pervers narcissique de la pire espèce. Un fou qui a fait perdre la raison à ses adorateurs et qui est l’origine de tous les tourments actuels de l’humanité.

 

 

Marine Le Pen : l’islam est un prédateur féroce contre lequel il faut protéger la République

Je veux bien voter pour Marine Le Pen mais qu’elle me donne juste une seule raison pour me prononcer en sa faveur

 Quand bien même il m’est insupportable de voter pour quelqu’un qui prône le pas d’amalgame et qui n’a toujours pas compris ou feint de ne pas le croire que l’islam est une idéologie politique totalitaire qui doit être combattu comme telle. Né dans le sang et les larmes de ses opposants

L’islam  est culte, État et monde. Et comme cela n’est pas assez pour elle elle vante la compatibilité de l’islam avec la République et à mon plus grand dam elle avait commis un acte plein de sens politique en s’affichant avec un musulman revendiqué et fidèle nervi de l’ex tyran tunisien Ben Ali. Un homme dont la présence à la Conférence sur la reconquête des banlieues est pour le moins incongrue et insensée.

Je ne puis apporter ma voix à une candidate qui est à l’antipode de mes idées et mon combat contre la métastase islamique.

De toutes les façons elle-même est dans le mépris des islamo- réfractaires trop encombrants pour une candidate gauchisante d’opérette sous la houlette de son mentor Philippot, cheveneméntiste-souverainiste au temps où il était élève à H.E.C. et pro-palestinien patenté.

Son mode de pensée politique est à l’antipode du mien.

Sa culture politique passée ne l’honore pas outre-mesure et n’est pas un gage quant à la vertu républicaine dans laquelle on la drape aujourd’hui. Il est à craindre que le naturel ne finisse par la rattraper

Comme il m’est difficile de m’imaginer faire confiance à une candidate qui fait des calembours à caractère raciste sur l’équipe de France de football. Les mêmes qu’avaient tenus naguère son père en 1978 sur l’équipe de France à la veille de son match éliminatoire pour la Coupe du monde 1978 contre la Bulgarie.

Il n’y a pas de propos innocents. Ils sont la parfaite traduction de son mode de pensée politique

La France a besoin d’unir tout le monde autour de ses couleurs nationales et non pas de la diviser en fonction de la couleur de l’eau de ses citoyens.

Ceux qui la menacent ne cherchent pas à savoir qui est blanc ou noir pour eux il y a les musulmans et les non- musulmans qu’il faut exterminer.

On ne peut pas être Français et Tunisien comme on ne peut pas être bigame

Nationalité : franco tunisienne. Un deux en un dirait son porteur. -A la fois Français et à la Tunisien notez-le bien sûr ma fiche d’embarquement Mr l’agent. -Mais dites-moi il se trouve où ce pays qui ne figure nulle part sur la mappemonde ? -Il existe j’en suis la preuve vivante et j’en suis citoyen en deux volets.

Une sorte de nationalité schizophrène diriez-vous. Que les médias ferment se taisent à tout jamais et arrêtent de nous prendre la tête avec une nationalité fantasmée.

Juridiquement un individu citoyen français ne peut se prévaloir de sa nationalité d’origine s’il réside sur le territoire national. A contrario il ne peut plus se considérer comme ressortissant français s’il réside dans son pays d’origine et dont il est toujours titulaire de sa nationalité. Il n’est pas jugé expulsable. Il ne peut par conséquent solliciter la protection consulaire de la France s’il se trouve en Tunisie et inversement. Pour quitter le territoire tunisien il doit présenter son passeport  tunisien en cours de validité et s’acquitter d’une taxe de voyage.

La pire aberration juridique qui puisse exister est de qualifier un individu de binational ou tri ou à nationalité multiple. Quand il est en France il est français et ne peur être considéré autrement

En cas de décès dans un pays tiers c’est le passeport dont il était porteur au.moment de son entrée sur le territoire qui fait foi. On ne va pas le couper en deux pour rapatrier une partie du corps en TUNISIE et une autre en FRANCE. Il faut en finir avec cette mascarade de double nationalité. Soit on est Français ou on l’est pas soit on est Algérien ou on ne l’est pas. C’est le meilleur moyen de redonner du sens à la nationalité française et de mettre les naturalisés face à leurs engagements citoyens.

Quand un individu accole à la nationalité française sa nationalité d’origine c’est la preuve de son refus d’assumer ladite nationalité. Le signifiant est clair je ne me sens pas français je reste avant tout nationale de mon pays d’origine.

Pour se remarier il faut divorcer de sa première femme. Idem pour la nationalité.

La charia est la loi de l’islam, sans elle il perd sa colonne vertébrale

Avec la charia, l’homme n’est pas qu’un loup pour l’homme, il est son maître et son bourreau. En intronisant les islamistes comme chefs de gouvernement en Tunisie, l’Egypte et la Turquie, les musulmans et tous les autres n’ont fait que signer leurs arrêts de mort. Quant à l’espoir de voir un jour la proclamation d’une constitution de droit positif en Tunisie, comme si l’on pouvait admettre le principe de réforme dans l’Islam.

Réformer l’islam, c’est faire acte d’apostasie que personne n’ose le commettre. De même que faire rédiger par des islamistes une constitution de portée universaliste, démocratique, juste, humaine et égalitaire, c’est comme si l’on les convertissait à l’humanisme, ou assimiler le nazisme à une idéologie judéophile. C’est un leurre de croire que les islamistes tunisiens par exemple eux qui sont tellement obsédés par la charia vont emprunter dans la rédaction de la future constitution une autre voie politique sur le modèle de la Constitution française de 1791 et des principes philosophiques inspirés de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen et du Contrat Social de J.J. Rousseau.

Ils savent que leur propre salut politique et matériel est dans un régime théocratique, ils ne vont certainement pas se tirer une balle dans la tête pour faire une telle concession qui risque de les renvoyer dans le néant d’où ils sont venus. C’est pourquoi, une constitution ultra conservatrice et au caractère prétendument canonique est le seul moyen de leur garantir une rente de situation à vie et pérenniser leur pouvoir en interdisant toute velléité sociale et politique prohibée de surcroît par les prescrits de l’Islam. Il ne peut y avoir meilleure alliée du pouvoir politique et financier que la religion, et en faisant du spectre du châtiment divin un dogme politique, cela leur permet de prévenir la montée des luttes sociales et politiques, jugées comme une fitna, une zizanie qui expose les contrevenants à une double peine : condamnation à mort et les feux de l’enfer. Ce n’est pas diviser pour régner, c’est culpabiliser pour gouverner, opprimer et toutes les formes de libertés. Ainsi Ennadha , l’officine tunisienne des frères musulmans égyptiens qui font de la charia le 6 e  pilier de l’Islam, ne lâchera pas la proie pour l’ombre. Elle se se mettra jamais toute seule la corde autour du cou, elle imposera pour sa propre survie les principes de la charia aux tunisiens.

Aussi, la seule constitution qu’Ennahdha prépare pour les tunisiens est l’adoption solennelle du Coran comme seule source de droits en Tunisie, consacrant ainsi non seulement la mort de toutes formes de libertés mais également la fin de la société civile. Dans les régimes théocratiques musulmans, seuls les hommes qui relèvent des lois d’Allah ont droit de cité, pour les autres soit le statut de Dhimmi, de sous-homme, soit la conversion, chantage, soit le pilori pour les réfractaires.

Quant à la soi-disant égalité entre les hommes, c’est une hérésie juridique et intellectuelle, elle repose sur le seul critère d’appartenance religieuse. Il faut d’abord être musulman pour entrer dans le champ d’application de cette règle de caractère sectaire : il n’y a de différence entre l arabe et le non arabe que dans la piété. On fait pas d’une telle règle un principe égalitaire entre tous les hommes indépendamment de leur croyance. Quant aux partisans de l’égalitarisme musulman, il convient de les renvoyer à la lecture des lois raciales de Nuremberg pour qu’ils constatent d’eux-mêmes que les lois d’Allah chers au coeur des islamistes sont pires encore que les lois nazies. Tant que tu es musulman, t’es béni si tu n’es pas musulman t’es maudit et condamné à mort ou au bannissement.

Les lois d’Allah faute de favoriser l’émergence de sociétés humaines, apaisées et fraternelles  oeuvrent pour la mise en oeuvre de modèle de société que ne saurait renier A. Hitler lui-même. Tant en Tunisie qu’en Egypte et la Turquie d’Erdogan, on cherche par tous les moyens des plus sournois aux plus violents d’islamiser l’espace public, les institutions politiques, financières, économiques (ultra libéralisme outrancier), éducatives, pour les rendre hermétiques à tout apport extérieur.

Cette espèce d’inoculation du virus de la charia dans le corps politique et social de ces trois pays finira par produire l’effet d’une gangrène qui nécessitera l’amputation des membres sains desdites sociétés, à savoir la disparition et l’exode massif des représentants de la société civile, des forces vives et intellectuelles de ces pays vers des horizons plus humains et cléments. Quel humain censé peut-il se résoudre dans un univers non pas carcéral, car les détenus jouissent de droits en Occident, mais dans un univers concentrationnaire, où il n’y a de salut que dans la soumission et l’asservissement. Où il n’y a que des devoirs pour les démunis et les damnés de la terre et des droits pour les riches et les puissants qui font usage des lois d’Allah pour verrouiller leur pouvoir absolu de domination comme d’autres font usage de la corde et des armes à feu pour exécuter sommairement ou naguère Hitler méthodiquement leurs opposants ou tous ceux qui n’entrent pas dans leur moule.

Avec lois dictées prétendument canoniques, l’homme n’est pas qu’un loup pour l’homme, il est son dieu et son bourreau.

Autant faire apostasier les musulmans que rendre l’islam compatible avec la République

Si en politique on fait tout ce qu’on dit il n’y aura plus de gogos et de benêts  à manipuler et faire tourner comme des marionnettes. C’est comme la religion tant que l’on nourrit les croyants d’illusions elle n’est pas prête de disparaître. Malheur à celui qui vient troubler les uns et les autres dans leurs convictions

Plus les gens mordent à l’appât plus ils sont fanatiques et violents. Ils perdent la tête et leurs facultés de discernement à cause du matraquage idéologique et religieux dont ils font l’objet. Il n’y a pas en réalité d’alliance entre le politique et le religieux comme celui qui est en train de parasiter le débat électoral en France il y a une convergence vers le même objectif imposer la dictature de la pensée unique aux Français.

Aux uns les affaires de Dieu et aux autres les affaires de la cité sauf que dans le cas de l’islam les affaires des hommes ne doivent pas échapper au pouvoir de Dieu et c’est ce qu’une candidate à la PRÉSIDENTIELLE n’a pas compris et a poussé l’hérésie politique jusqu’à croire qu’elle est la seule à même d’inverser la tendance et de mettre les  musulmans au pas afin de pouvoir les rendre solubles dans la République sans savoir qu’un musulman républicain est un apostat de l’islam.

Il peut faire son jeu mais non pas dans le sens qu’elle croit il se sert de l’opportunité qu’elle lui offre pour la piéger elle- même. Cette partie de Poker menteur qu’elle leur livre ne peut que favoriser les musulmans. Idéologiquement et psychologiquement ils sont mieux armés qu’elle et savent très bien qu’un jour où l’autre elle sera une dhimmie parmi tant d’autres.

Que ses partisans ne s’imaginent pas que sa tactique grossière est payante à long terme. Elle pourra expulser les musulmans en situation irrégulière, fermer les frontières et les mosquées salafistes, réglementer le halal, revoir la politique du financement du culte musulman, reprendre possession des territoires perdus,  mais un défi qu’elle ne saura jamais relever est celui du péril démographique et son corollaire l’islamisation forcée de la France qui pourrait se traduire par la fin de son unité territoriale et la mort de la République laïque, démocratique et humaine.

Il y a des mots qui sont autant de coups de glaive dans le dos de la RÉPUBLIQUE et que cette femme imprudente et trop calculatrice par manque de ligne politique claire et responsable a cru tenir pour donner des gages à ceux qui n’en ont que faire de la pérennité de la France et dont le seul but est de la vassaliser.

Elle veut laïciser l’islam comme si elle avait l’étoffe d’un Bourguiba et de Nasser qui ont été à la pointe du combat pour un islam en tant que foi et que la loi est aux hommes  et qui sans le vouloir avaient fait à la ré islamisation  outrancière et violente de leurs sociétés.

L’islam n’est compatible qu’avec lui-même et ne peut se résoudre à coexister avec des systèmes politiques susceptibles de lui faire de l’ombre et de contrarier ses desseins hégémoniques et totalitaires. Il est au-dessus des lois des hommes et ne peut donc s’y incliner.

 

Marine sans le Pen une-chance-pour-la-France va enfin rendre l’islam soluble dans la République

Marine sans le Pen va pulvériser tous ses rivaux il suffit d’y croire pour que la victoire soit au bout du chemin.

La France tout entière est tombée sous son charme. Elle va régler tous les problèmes en brassant le vent de Sirocco.

Sa dextérité de majorette à manier la baguette va envoûter tous les Français et comme par magie tous leurs soucis vont s’évaporer.

Marine sans le Pen est la plus forte. C’est un cuirassier invincible. Aucun adversaire n’est de taille à lui résister. Tout le monde la craint rien que l’évocation de son nom fait perdre tous ses moyens au plus courageux d’entre eux. Elle a toute la France pour elle et derrière elle.  Même les musulmans ne jurent que par elle et leur Mufti de Mayotte implore son nain de jardin d’Allah de lui paver  Ie chemin de la victoire finale.

Héroïne des temps anciens plutôt à venir le peuple voit en elle son Messie et sauveur. Prêt à  tout pour châtier les Cassandre sceptiques sur son talent fou de réussir tout ce qu’elle entreprend. Avec elle la terre sera cubique comme elle est plate pour ses partenaires oecuméniques Mahometans

 Elle est une chance pour la France depuis que le grand Charles a fermé la  porte au nez de la progeniture d’Allah comme le clament en choeur ses merveilleux chanteurs des Mosquées de France et de Mayotte.

Elle marche sur l’eau comme un Jésus qui a les pieds au sec en marchant dans le lac des Tiberi. Cette famille qui avait le don de transformer des ecrits d’écolierd en or en barre ou l’honrable société de marketing politique Saint Jeanne qui avait le don de fournir  des mallettes magiques qui font d’un  boucher halal du coin un élu de la République.

Elle a sauvé le FN du naufrage elle en fera autant avec la France. Elle créera des emplois tous payés par Bruxelles. Elle fera de Sainte Jeanne la banque de crédits aux élus de tous bords. Une chance pour les finances de la France exsangues pardon pour son parti.
Elle est blanche comme neige car c’est Marine l’Immaculee Conception pardi.

Notre nouvelle Madone Nationale  va faire la gloire de la France. Elle sera sous bonne garde de son éminence grise Phillipot. Elle a trop payé de son auguste personne pour chasser le diable qui habitait le parti qu’elle a laissé sa verve et son verbe au vestiaire et a  préféré aller se mettre au sable chez le grand Mufti de Mayotte. Inchalkah  promis elle les retrouvera si vous faites d’elle un nouveau bonheur pour la France.

Avec l’islam aura à qui parler et devenir un parti idéal pour la France puisqu’elle le dit. L’islam est un bonne affaire pour la République.

Je veux lui dire ma vérité  et tant pis pour la chance que je vais gâcher la République n’en a que faire de lui et la Madone ne l’a toujours compris. Comme elle ne sait pas que l’on ne peut pas combattre la charia et l’islamisme sans combattre l’islam. La racine du mal est l’islam lui- même. Elle le saura en 2022 quand il y aura à  l’Elysee un locataire fondamentalement islamiste avec pour premier conseiller le nouveau grand Mufti de Paris qui aura son siège à la Grande Mosquée de notre Mère de tous les Croyants Aicha anciennement Notre Dame de Paris.

 

 

 

Adieu AJ Ali Juppé je t’aimais bien

Adieu Ali je t’aimais bien comme tes fidèles amis musulmans aimant les mécréants. Tu as rempli ma pensée et nourri ma plume depuis 2011. Une année maudire pour les peuples méditerranéens. Tu leur as vendu avec ton alter ego Cheikha Clinton l’islamisme modéré au profit de tes frères nazislamistes pour les résultats que tu connais. Mais plutôt que de te tenir à carreau tu as les feux qui te brûlent ton auguste derrière et tu as voulu refaire ton numéro de cirque indigeste pour vendre aux Français ta salade d’islam modéré sur le conseil de ton frère Tareq Oubrouq qui vénère un nazi notoire.

Es-tu inconscient à ce point ou tellement trop sûr de toi , drapé dans ta rigidité légendaire et ton arrogance indécente que tu ne sais pas que l’on ne peut pas être ami d’un admirateur d’un nazi ?  Il y a des fréquentations coupables. On ne s’affiche jamais avec des personnages troubles et compromettantes.  Je sais que tu n’es naïf et imprudent mais tu as été sous l’emprise d’un sinistre individu qui a fait de toi sa marionnette.

A la primaire des Républicains tu es devenu le candidat de l’islam contre la République. Tu as été le favori des médias et heureusement que le peuple de France n’a pas mordu à l’appât. Té voilà désormais hors d’état de nuire. Mais j’en suis pas si convaincu que cela car tu as la rancune tenace.

Être Français, c’est aimer la France et lui être loyal

L’islam  ne fait pas de différence entre les non-musulmans qui sont pour lui des ennemis potentiels à les soumette ou les tuer  pourquoi alors  ce besoin pathologique chez certains de se prétendre plus Français que ceux qui ont choisi  la France comme leur nouvelle terre d’adoption par amour pour ses valeurs, sa culture, son mode de vie, sa langue et son histoire ?

Le vrai français est celui qui lui est dévoué corps et âme, qui vibre et souffre pour elle, qui lui reste fidèle et loyal quel qu’en soit le prix à payer.

La France a été trahie par certains de ses  enfants de « souche » en 1939-45. D’autres aux noms qui fleurissent la Gaulle font le choix de l’islam contre la République et renoncent à leurs âmes françaises et crachent leur venin haineux sur elle.

Ce ne sont pas ceux non plus qui font oeuvre de racisme primaire, de xénophobie, de négationnisme et d’antisémitisme qui font honneur à  son image et à son essence républicaine.

J’avais évoqué dans un post sur Facebook l’expression de Français « souchiens » une formule empruntée à l’époque à François Hollande. Loin de moi l’idée de blesser quiconque mais juste pour faire comprendre à certains qui font la hiérarchie entre les Français de vieille « souche » et ceux qui le sont de fraîche date que les vraies souches de la France sont celles qui s’enracinent et prospèrent  dans les coeurs et les esprits de tous ses enfants indépendamment de leur degré d’ancienneté sur son sol. Il y a des étrangers qui sont amoureux de ce beau pays sans jamais y avoir mis les pieds.

En tant qu’ancien élève d’Alfred Sauvy la France je connais suffisamment bien l’histoire de la démographie française je ne me permettrai jamais d’établir une typologie humaine de la France.

La France est notre matrice mère à tous on l’aime et on la respecte sinon on la quitte. Elle n’oblige personne à rester chez elle contre son gré. Quand on est bien quelque part on s’en va plutôt que de passer sa vie à ruminer sa rancoeur et sa haine.

Je tiens à rappeler à certains que les musulmans n’ont pas une couleur propre à eux. Ils ne peuvent pas être racistes anti-blancs alors qu’ils le sont eux- mêmes. Je préfère parler plutôt de racisme anti- Français qui est beaucoup plus approprié et qui vise aussi ceux qui ne sont pas blancs de peau mais chez qui la souche France s’est greffée parfaitement.

Nous avons tous le devoir de défendre cette terr d’accueil des hommes de toutes les origines épris de liberté et par nos divisions nous risquons de faire le jeu de nos ennemis qui vont la transformer en enfer des hommes comme en Arabie Saoudite ou en Somalie.

J’ai choisi la France enracinée en moi depuis que je suis venu au monde. Mon père a porté son uniforme militaire pendant 32 ans et mon arrière-oncle mort pour elle à 19 ans en 1918.

Abel Chennouf-Meyer aurait eu 30 ans aujourd’hui mais le soldat d’Allah Mohamed Merah en avait décidé autrement

 

Afficher l'image d'origine

Aujourd’hui Abel Chennouf-Meyer, l’une des 7 victimes du monstre musulman Mohamed Merah, aurait eu 30 ans. Ayons tous pour lui et les siens une pensée particulière.

Ne l’oublions jamais comme nous devons garder vivantes dans nos mémoires les 6 autres victimes des tueries de Toulouse-Montauban du mois de mars 2012 jamais. Massacrés de sang froid au nom de l’islam.  Une idéologie qui ne devrait être bannie de la surface du globe  et combattue comme nos parents et grands parents ont combattu son clone nazi.

L’islam n’est pas une religion comme les autres, il se sert du sacré à des fins politiques et hégémoniques, un poison mortel pour le monde des vivants et le pire ennemi de la vie qui puisse exister. Abel l’avait payé au prix de sa vie en ce jour maudit du 15 mars 21012 tué parce qu’il était militaire au service de cette France « mécréante » que certains musulmans sont obsédés par sa destruction.

Abel était pour Mohamed Merah son bourreau nazislamiste un taghout, un transgresseur qui n’était pas dans l’adoration et l’obéissance d’Allah et son prophète « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple : ‹Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul›. » [Sourate Al-Mumtahanah, verset 4].

Il est le fils d’un ami cher Albert Chennouf-Meyer, il aurait pu être aussi le nôtre. L’islam ne s’arrêtera pas dans son entreprise mortifère pas tant qu’on continue à le draper dans sa vertu. Abel est mort parce que le Coran l’ordonne. Merah n’a fait qu’exécuter la sentence.

Le nier c’est infliger une nouvelle mort à Abel et plonger les siens dans les affres abyssales de la douleur. C’est se rendre complice de son assassin .

Une pensée aux autres victimes de la barbarie raciste et génocidaire musulmane.

Qu’Abel et toutes les victimes de l’islam soient plus vivants que jamais dans nos coeurs et nos pensées.

Le Pen est peut-être parti mais ses idées politiques sont toujours présentes au FN

Je ne suis pas un rabat-joie mais les porte-flingues de Marine  le Pen qui ferait mieux de cesser de railler ses adversaires politiques ne feront pas le poids face à des adversaires rompus au débat public. Ils devraient travailler leur argumentaire et ce n’est pas avec leurs sous-entendus douteux sur le plateau de BFM le soir de la primaire des Républicains  qui visaient nommément Fadhila Amara et Frédéric Mitterrand comme s’ils étaient des gros nuages dans le ciel de François Fillon qu’ils vont pouvoir séduire les électeurs viscéralement hostiles au FN.

Le FN  a du mal de passer du parti de la calomnie et des attaques contre les personnes et les minorités à un parti réellement républicain et respectueux de ses adversaires politiques.

Le jour où le FN entrera dans les rangs il ne sera plus le même et n’aura plus rien à vendre aux Français.  Et nombreux sont ses électeurs qui pourraient réintégrer leurs familles politiques d’origine au moindre faux-pas. On oublie qu’ils sont versatiles et ambivalents. Ils utilisent leurs bulletins de vote comme carton rouge aux élections locales et se montrent plus réfléchis et prudents aux élections nationales. Que l’état-major du FN ne se voie pas trop en haut de l’affiche

Passer de 7 millions qui restent un chiffre théorique à ai moins 15 millions d’électeurs pour gagner la partie il y a un gap énorme  à franchir autant traverser l’Atlantique à la nage. Il faut qu’il soit conscient que les Français sont majoritairement républicains.  Ils voteront  en 2017 comme en 2002.

On n’attire pas les électeurs en stigmatisant les personnes en raison de leurs origines et orientations sexuelles. La violence morale est le propre du faible quand il n’a rien à proposer. Quand on se veut un parti apaisé on ne fouille pas dans la poubelle et attention au retour du bâton.

Les adversaires sauront s’en souvenir le moment venu.

Avec Marine sans le Pen les musulmans de France n’auront qu’à bien se tenir

Marine va gagner. La France tout entière est tombée sous son charme. Elle va régler tous les problèmes en brassant le vent de Siroco. Sa dextérité de majorette à manier la baguette va envoûter tous les Français et comme par magie tous leurs soucis vont s’évaporer.

Marine sans le Pen est la plus forte. C’est un cuirassier invincible. Aucun adversaire ne va lui résister ils sont trop paralysés à l’idée de l’affronter.

Ils ne peuvent supporter la comparaison avec elle. Elle marche sur l’eau comme un Jésus qui a les pieds au sec en marchant dans le lac des Tiberi. Cette famille qui avait le don de transformer des mots bidon en or en barre comme les boîtes à outils pour faire de boucher du coin un élu de la République.

Elle a sauvé le FN du naufrage grâce à son éminence grise pur produit de la gauche chevenementiste. Elle se veut PS et Républicains à la fois avec sa rose bleue pour soigner la France de son herpès.

Elle a la solution poour et avec son bztpn de pèlerin elle va faire surgir de son sous-sol des geisers d’or liquide noir.

Elle est une chance pour la France. Née avec un parti dans la bouche. Et aux Français elle va leur redonner le pain que leur  ont volé  ces envahisseurs venus d’ailleurs.  Le hic est qu’ils ne sont pas venus d’eux- mêmes pour la plupart. Les ogres capitalistes avides de main d’oeuvre docile, corvéable, à vil prix et peu  vindicative mais de cela la Madone n’en à  que faire. Ils doivent payer pour leur intrusion.

L’immigrexit va libérer des millions d’emplois pour les souchiens et le plein emploi battra son plein. Et maline comme son génial papa elle fera payer  à  Bruxelles le trop plein des fonctionnaires.

Elle fera de Jeanne la banque de crédits aux élus de tous bords. Une chance pour les finances de la France qui payera rubis sur ongles leurs frais de campagne.  Et le FN pourra se frotter les mains.

Elle est blanche comme neige car c’est Marin l’Immacilee  Conception pardi. Notre nouvelle Madone nationale fera de l’ombre aux grands de ce monde et renverra les oligarchies pétrolières dans la   préhistoire au grand dam de Dassault, LVHM, L’Oréal et Total pour ne pas citer  toutes les vitrines du capitalisme tricolore.

Son esthéticien attitré a réussi à réussi son entreprise de relooking au pont de faire d’elle une Marine sans le Pen. Tuant le père pour arriver à ses fins. La gloire est au prix du reniement de ce qu’on est. A moins que cela ne soit un cirque vaudevillesque pour tromper les gogos. Sa rupture avec papa n’aura du sens que le jour où  elle renoncera à  sa part du gâteau de l’héritage.

Lislam aura en elle  une précieuse avocate pour devenir un parti idéal pour la France puisqu’elle le dit. L’islam est un bon partenaire pour la République.

La République n’en a que faire de lui et la Madone ne l’a toujours compris. Comme elle n’a pas compris que l’on ne peut combattre la charia et l’islamisme sans combattre l’islam.