Même dans un pays de la charia douce comme la Tunisie un violeur peut épouser sa victime

 

La justice d’Allah est absolument juste, humaine et protectrice des droits humains et surtout ceux des femmes et des enfants de sexe féminin. Elle a le don de réparer le mal qu’on leur fait en y remédiant avec le mal lui- même. Vous vous rappelez de cette affaire de l’adolescente violée au Maroc et que la noble justice marocaine avait obligé son violeur de l’épouser pour sauver l’honneur de la famille mais sa victime  plutôt que subir la profanation institutionnalisée de son corps avait préféré se suicider.

La même histoire vient de se reproduire dans un pays que les siens  font passer pour le plus beau pays au monde et la grande soeur de la France rien que ça qui porte le joli nom de Tunisiastan sauf que la violée pour l’instant est encore en vie. Elle a 13 ans le même âge que la jeune marocaine. Un âge de la majorité sexuelle dans l’islam. Aicha avait 6 ans quand le bel exemple pour les humains imparfaits que nous sommes s’adonnait sur elle à des pratiques sexuelles perverses appelées les mufakhadhat. Technique qui consiste à placer son organe sexuel entre les cuisses de l’enfant.

La Tunisie est pourtant signataire de la Convention internationale des droits de l’enfance, CIDE, qui fixe l’âge légal au mariage à 15 ans avec le consentement des parents.

Ces cas ne sont pas isolés ils sont inscrits dans les gènes des pays musulmans.
La victime du viol n’est jamais celle qu’on croit c’est l’auteur du viol qui l’est. Ce n’est pas sa faute s’il est passé à l’acte il n’a fait que se céder à la provocation de la coupable qui n’avait que pas réveiller ses sens. Une logique implacable dont seul Allah a le secret
On dénie à la femme le droit à l’intégrité physique et psychique. C’est elle la prédatrice qu’elle doit payer le prix de sa perversité morale.

Elle n’a pas d’humanité, ni de volonté propre ni honneur non plus à faire valoir. On doit sauvegarder la dignité et l’honorabilité des siens. Il suffit pour tout fidèle musulman qui convoite sa proie de lui faire subir les affres du viol pour qu’il soit lavé de son crime à la condition qu’il  contre son gré sa vie durant le supplice de la présence dans son foyer de cette incarnation du Malin.

L’islam est bien une chance pour les hommes et un supplice  pour les femmes.

L’occident ne doit s’en réjouir car lui même n’est pas à l’abri de la tyrannie de la charia avec la fascination criminelle de ses hommes politiques pour l’islam et la démographie galoppante des esclaves d’Allah,  3abid Allah.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s