Nier le racisme anti-juif en Afrique du Nord relève de la pure mauvaise foi

manif-tunis-synagogue

Il est d’usage chez beaucoup de Nord-Africains de ponctuer à chaque fois que l’on prononce le mot de Juif par hachek , votre respect.   C’est comme s’il on avait peur d’avoir commis une parjure ,  rendu coupable d’un sacrilège,  une infamie suprême.

Un mot tabou donc que l’on ne doit jamais sortir de sa bouche et si on le fait on doit aussitôt la purifier et purifier les oreilles de son interlocuteur par la formule consacrée en y ajoutant le qualificatif hachek.

Même Satan n’est pas gratifié du mot hachek. Chez eux le Juif serait l’incarnation du mal absolu. Il a trahi Mahomet et ne pourra jamais expier son crime sauf par la victoire finale du musulman sur lui.

On peut invectiver le musulman de tous les noms d’oiseaux mais la seule invective qui le mette en émoi et qui lui soit inacceptable est le qualificatif de Juif.

J’ai été témoin oculaire d’une violente dispute chez un couple tunisien car la femme s’est sentie gravement outragée et atteinte en son honneur de musulmane  par  son mari professeur de maths pour l’avoir traitée de fille de Juif, book yahoudi.  Elle est loin d’être une histoire isolée sauf pour les sourds et les aveugles.

Le Juif est pour eux un cadavre putride, un jiffa selon un récit judéophobe. D’après leurs élucubrations anti-juives  il serait né après que Mahomet avait autorisé des femmes juives à coucher avec les corps de leurs maris tous morts dans une bataille contre les musulmans.

Évoquer leur seul nom est comme si l’on répand une mauvaise odeur dans l’air Lire la suite Nier le racisme anti-juif en Afrique du Nord relève de la pure mauvaise foi

Daech est le vrai visage de l’islam

« L’islamisme n’est pas l’islam » hullulent les musulmans affublés du masque de la modération. Pourquoi  ne sortent-ils pas dans ce cas-là en masse dans la rue pour le dénoncer et lever toute ambiguïté entre l’islam et l’islamisme notamment dans sa déclinaison daéchienne ? Ils préfèrent  enfumer l’opinion publique  avec leur  » ce n’est pas ça l’islam » et leur litanie de « celui qui tue un innocent tue l’humanité tout entière »  alors que cette prescription ne s’adressse absolument pas aux musulmans mais aux enfants d’Israël.

Incapables d’étayer leurs dénégations par des preuves irréfutables quant à l’absence d’une parenté fusionnelle entre l’islam et Daech.

Mais un musulman qui n’use pas de grosses ficelles pour duper son auditoire n’est plus musulman. Il lui suffit de jouer à la pleureuse jurant avec une main sur le Coran et une autre sur le coeur pour qu’on le croie pas sur parole.  Retors et perfide, il sait pertinemment qu’il se ment d’abord à lui-même et que si jamais son Gourou Mahomet devait ressusciter il serait le premier à se réjouir du bon usage de son message par Daech et à prendre la tête du mouvement pour donner libre-cours à ses penchants criminels.

Disqualifier Daech et ses membres c’est jeter insulter l’islam et Mahomet. C’est pourquoi les djihadistes tunisiens par exemple bénéficient d’une impunité pénale à leur retour de Syrie.  De même qu’aucun pays musulman n’a condamné ses ressortissants affidés à Daech pour apostasie.

Daech baigne dans le liquide amniotique de l’islam et nul procès en hérésie ne peut lui être intenté.  Les musulmans enfumeurs connaissent très bien la réalité des liens intrinsèques entre le géniteur et sa créature daéchienne.  

Ils savent pafaitement que leurs frères font office de mise  en bouche en attendant qu’eux-mêmes ils aient fini de concocter le plat de résistance qui effacera toute trace de vie sur terre.

Ce qu’ils veulent dire par leur ce n’est pas ça l’islam  attendez tout simplenent la suite pour déguster le vrai islam dont nous sommes les vrais cuisiniers.  Avec Daech ce n’est  qu’un avant-goût de la question de la solution finale de l’islam pour l’humanité. 

Daech ne fait que leur préparer le terrain pour déstabiliser l’humanité jusqu’au jour où ils lui porteront le coup de grâce.

Si Daech n’est pas l’islam de Mahomet c’est comme s’ils ne sont pas eux- mêmes des musulmans. Celui qui ne condamne pas un crime et le dénonce en est le premier complice et tout autant coupable que son auteur.

Mais dans le cas d’espèce celui qui est dans le déni des abominations daéchiennes en usant de stratagème pour les dissocier de l’islam et le laver de tout soupçon doit être traité comme le pire ennemi de l’humanité.

Daech n’est que sa couverture qui camoufle des desseins autrement plus inquiétants pour l’avenir de l’humanité. Ils sont perfides et retors. Lire la suite Daech est le vrai visage de l’islam

C’est bien beau d’avoir fait son lit sur le tous pourris quand on gave les siens avec l’argent public

Verser à son compagnon avocat et propriétaire d’une officine de pub comme complément de revenu 5100 e par mois d’argent à raison de 17, 5o heurs par semaine aux frais du contribuable européen c’est légal certes mais c’est indécent et franchement malhonnête.  La charité bien ordonnée surtout avec l’argent public passe par la satisfaction des besoins des siens.

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/01/26/35003-20170126ARTFIG00239-pourquoi-le-fn-reste-discret-sur-l-affaire-penelope-fillon.php

5 fois le SMIC pour un travail de plus en plus précaire où l’on risque le burn-out et les maladies professionnelles . Et dire que certains d’entre nous travaillent jusqu’à 12 h par jour y compris le samedi pour moitié moins.

Le népotisme et le favoritisme sont bel et bien les plaies de cette France des privilèges. Le hic est que beaucoup de sans dents votent pour elle. Arrêtez de faire un parallèle entre ce pur produit du système qu’est Marine Le Pen sans scrupule et Trump qui n’a jamais vécu aux crochets du contribuable américain.

http://www.marianne.net/kits-campagne-elus-fn-accusent-leur-parti-magouille-100237889.html

Il existe des hommes en France qui ont le souci de la chose publique. Le général Tauzin, Dupont-Aignan, Mélenchon et beaucoup d’autres. Il est grand temps que les médias fassent leur révolution citoyenne et morale en les mettant en avant. Il est anormal que plus de deux siècles après la Révolution l’on ait toujours pas fini avec la France du dépouillement du peuple au profit de la caste dominante.

Je suis curieux de connaître les relevés de carrière des candidats à la Présidentielle histoire de se faire une idée de leur parcours dans le monde du travail. Avant de se faire soi-disant le défenseur des travailleurs il faut l’être soi-même. Le relevé de carrière a le mérite de donner une photographie réelle des revenus salariés cumulés tout au long de notre vie active.

Entre Marine Le Pen et François Fillon, les électeurs ne sont pas gâtés

Les deux favoris des médias n’offrent guère de garantie morale. Népotisme, clientélisme, escroquerie au préjudice du contribuable, emplois fictifs, corruption, favoritisme, recel de biens sociaux, enrichissement indu et j’en passe et des meilleurs. Le tous pourris qui a fait le succès d’un certain parti politique est en train de se retourner contre lui. Et ce n’est pas fini avec ces abus caractérisés des privilèges des princes et des atteintes insupportables à la chose publique.

Aux Etats-Unis, en Allemagne et en Scandinavie les carrières politiques sont brisées pour des pacotilles en France les électeurs n’ont aucune mauvaise conscience à voter pour des voleurs.

Chirac est devenu le Roi de France grâce à ses talents de chef mafieux. Le problème est moins le comportement délictuel des politiques français que les électeurs eux- mêmes qui ont la manie d’absoudre par leurs bulletins de vote leurs voleurs. Dis-moi pour qui tu votes et je te dirai qui tu es. Les élections ne sont pas des pièges à con ils sont le miroir de l’ordre moral d’un pays. Quand on voit comment des hommes comme Juppé, Le Pen et Sarkozy pour ne pas les citer tous continuent à jouir d’une certaine aura médiatique et bénéficier d’un courant de popularité on ne peut que désespérer des chances de survie de la France.

Je demande pardon aux idiots utiles de l’islam

Je demande pardon aux Arabes de les avoir trop appréciés pour leurs bienfaits pour les peuples tombés sous leur charme de bedouins-chameliers au cerveau logé en dessous de leur nombril

Je demande pardon aux musulmans de les avoir trop encensés pour leur immense amour du genre humain et  leurs d’attachements indéfectibles aux valeurs universalistes aux relents racistes, antisémites, hégémoniques, liberticides, totalitaires et ultra-violents

Je demande pardon à l’islam de m’être trop prosterné devant sa grandeur légendaire comme Satan faisant la courbette devant Allah car sans lui le monde ne connaîtrait pas les affres de l’enfer sur terre et le vrai visage de la barbarie humaine.

Je demande pardon aux islamo-bobo-collabo-hommistes de m’être trop réjouis de leur réussite dans le concours de dhimmis.

Je demande pardon aux groupies de la Babouchka Marine Le Pen de l’avoir trop acclamée pour son numéro de séduction des musulmans qui ferait pâlir de jalousie Edwige Penel en personne.

Je demande pardon aux censeurs de tous bords de ne pas avoir été un bon élève de leur classe car ma liberté n’a pas de prix que celui de d’indépendance de mon esprit.

 

 

 

 

 

Pourquoi tant de haine du Juif ?

Pourquoi tant de haine pour un peuple dont la particularité est de n’avoir jamais courbé l’échine devant les maîtres du monde tout au long de l’histoire ?

Pour le discréditer on le couvre d’infamie en l’accusant de tous les maux de la terre. On a fait de lui l’ennemi de l’ombre,  le conspirateur qui oeuvre à plonger l’humanité qui est la sienne dans l’horreur alors que depuis 5000 ans il est offert en Holocauste par ses ennemis pour étancher leur soif insatiable du sang du juif et se repaître de sa chair.

A chaque épreuve il s’en sort de plus en plus fort et  le coeur plus que jamais rempli d’amour de son semblable humain.

Toujours la tête hors de l’eau rayonnant de savoir et d’intelligence.  Aucune amertume ni rancune il n’a qu’un dessein le droit à la vie et irriguer cette humanité qui a tout à perdre sans lui. Ceux-là -mêmes qui ne jurent que par son anéantissement sont les premiers à  profiter de ses bienfaits

A la haine et l’ingratitude il répond par la compassion et la générosité. Il a compris avant tout le monde que pour avancer dans la vie la meilleure réponse pour vaincre les sables mouvants dans lesquels ses ennemis veulent l’y plonger est l’éducation, l’éducation et l’éducation.

Plus les hommes sont empêtrés dans leur haine du juif plus ils perdent leur humanité et  se murent dans le monde des ténèbres.

Il faut jouer la carte des Français hostiles à l’islam

 

« Les musulmans sont des faiseurs de rois en France » pour les enfants paumés de la République qui s’offrent à celle ou celui qui les nourrit le plus d’illusions sur ses capacités à contrer  le péril musulman.

Un tel aveu est symptomatique d’un esprit  défaitiste et d’une exagération de leur poids dans les joutes électorales hexagonales. Compte-tenu de l’absence des statistiques ethniques et confessionnelles en France il est difficile d’évaluer le nombre réel des électeurs musulmans qui ne devraient certainement pas dépassér 5 %  du corps électoral en France. Quel qu’en soit le nombre ils sont très loin d’être les maîtres des urnes pour pouvoir changer le destin politique du pays.

Tout se passe comme si les Français sont absents des urnes et il n’y a que les musulmans qui votent en France alors qu’ils n’ont jamais brillé pour leur civisme et  leur cohésion politique. Un nom à consonance arabo-musulmane ne fait pas forcément musulman et un nom qui fleurit l’Hexagone peut l’être.  Le vrai problème de la France est ses élites médiatiques et politiques  de tous bords qui jouent aux agents matrimoniaux entre l’islam et la République. C’est aussi ses organisations des droits de l’hommisme et ses féministes qui se découvrent une âme de voilée musulmane mais qu’on entend jamais pour dénoncer la condition féminine dans la société ultra-machiste musulmane dont les effets se font sentir en France même.

On leur prête tous les pouvoirs jusqu’au jour où ils porteront la princesse de la Trinité sur Mer au pouvoir ils deviendront des vrais patriotes pardon les nouveaux indigènes de la République. Un petit vivier électoral qu’il faut soigner et couver. C’est pour quand le vote chinois pendant qu’on y est ?

A chaque candidat les faveurs d’une communauté et la République n’aura que ses larmes pour pleurer sur son destin perdu.

En attendant tout le monde les drague en vérité et ce n’est pas le FN qui dira le contraire lui le pseudo parti des patriotes devenu islamo très compatible mais que ses partisans font semblant de l’ignorer et ça fait bientôt 6 ans que ça dure. Après les Harkis c’est le tour des musulmans d’ être sa nouvelle dulcinée

Les élections en France sont un véritable bal de faux-culs.

Si tous les Français votent le vote musulman qui n’est pas aussi significatif qu’on ne le prétend sera tout simplement marginal.

Que ceux qui s’inquiètent par la montée du péril musulman fassent um bon usage de leurs bulletins de vote en infligeant un carton rouge aux candidats jugés islam0-collabos

La France a besoin de tous ses citoyens qui vont au charbon et ne passent pas leur temps à pleurnicher. Y en a marre des Madeleine. Votez pour qui vous voulez mais Votez.

A qui la faute si l’Occident est pris dans la tourmente migratoire ?

Que ce soit clair et faisons un bon usage de nos neurones si des migrants syriens et irakiens se retrouvent aujourd’hui en Occident qui en est responsable ? Qui a foutu la chienlit en Libye ? Ce n’est certainement pas Khadhafi qui mieux que Sarkozy pour y répondre.   Ne faisons pas des effets la cause.

Je n’ai jamais été un adepte du bouc émissaire et de la théorie du complot mais on ne peut pas faire des victimes des coupables.  La faute est à nos gouvernements  qui ont fait la guerre aux dirigeants de  ces peuples au mépris de toutes considérations humanitaires et sécuritaires.

Les migrants issus desdits pays martyrs sont les fruits de la roulette russe de nos gouvernement et  ne doivent par  conséquent  faire l’objet d’attaques racistes.

Ils avaient leurs chez eux et on les avait mis sur la route de l’exil contre leur gré en allant jusqu’à fabriquer des pseudos rebelles payés au prix fort venus du monde entier pour faire la guerre à Bachar al-Assad.

Nous aurions pu changer le cours des événements en 2011 en sortant dans les rues pour dire foutons la paix à ces peuples et laissons-les assumer leur destin politique tout seul.

Les Syriens n’étaient pas des demandeurs d’asile avant la mise en scène des Révolutions vaudevillesques arabe et aujourd’hui ils le sont.  Ils sont victimes du complot de nos gouvernements guidés par leurs seuls desseins mercantilistes et géo-énergétiques.  Aucune voix ne s’est fait entendre dans nos cieux pour les condamner et mettre en garde contre le retour du bâton.

La vraie question que nous devons tous nous poser si nos gouvernements n’avaient pas soufflé sur la braise en Syrie  est-ce que Daech aurait profité des flux migratoires pour lâcher ses fauves sur nos villes  ?

C’est en toute logique que nous subissons le contre-coup de cette politique mortifère de nos gouvernements qui sont sortis de nos urnes. Nous récoltons ce qu’ils ont semé.  

 

L’islam n’est même pas compatible avec la vie mais il n’y a qu’en France qu’on loue ses vertus républicaines

L’islam est la négation par excellence des droits humains. L’homme n’a pas d’existence propre et totalement dépourvu de son libre-arbitre. Il doit être dénoncé et combattu au même titre que les idéologies extrémistes et totalitaires et en aucun cas être caressé dans le sens du poil pour quelques raisons que ce soit.  Stratégie ou pas on ne fait jamais l’apologie d’une idéologie liberticide et criminelle gratuitement.

QUE CES ISLAMO-LAUDATEURS nous démontrent en quoi cette idéologie qui les fascine  tant est différente du nazisme. Il n’y a pas des déclarations innocentes qui relèvent d’un simple calcul de politique politicienne sous prétexte qu’il ne faut pas marcher en terrain miné il y a le manque de courage politique et de lâcheté.

Un leader d’opinion ne doit pas pratiquer la takiya façon Marine le Pen qui Zemmour a raison de dire qu’elle est phagocytée par Philippot. Elle a un réservoir de voix hostiles à l’islam qu’elle a tout intérêt à séduire et ce n’est pas en ménageant l’électorat musulman qu’elle va pouvoir y arriver. Je ne vois pas comment on peut voter pour quelqu’un dont la position est incompatible avec la mienne.

Manoeuvre électorale oblige soutiennent ses partisans certes je le comprends mais ce que je comprends le moins peut-on porter la voix des réfractaires à l’islam en faisant entendre un son de cloche guère différent de ses adversaires et qui est très déplaisant à leurs oreilles.

La pêche aux voix n’est pas un attrape-mouches car il y a des électeurs et certainement plus nombreux que les musulmans au civisme électoral non avéré qui savent encore faire la part des choses et ne vont pas lui signer un chèque en blanc sans conditions. Ils achètent c’est vrai parfois des promesses sauf qu’il faut savoir les faire vibrer. Bien entendu la France à besoin d’un vrai projet politique pour la remettre en ordre de marche et pas seulement je suis le don Quichotte qui va couper les ailes au moulin de l’islam.

Ni Allah ni Mahomet n’ont le pouvoir de punir les Juifs sinon ils auraient changé votre triste destin

Allah  toujours lui, il y en a que lui et tout pour lui.  Pour votre gouverne sachez que cette misérable divinité n’a pas le temps de punir les Juifs ni personne d’autre.

Si Allah était un vrai justicier il aurait commencé par vous juger pour tout le mal que vous faites à l’humanité.

Vous êtes plus que son cauchemar vous êtes sa métastase.

Allah n’existe pas, il est votre alibi pour vous dédouaner de vos crimes et de  vous draper dans le voile de votre vertu celui que vous faites porter à vos femmes de peur que vous révélez au monde la fausseté de votre croyance et votre éternel mal-être.

Ce n’est jamais votre faute. Vous avez l’art de vous défausser  sur lui pour fuir vos responsabilités.

Vous avez une ka’aba dans vos coeurs, insensibles aux malheurs de vos semblables qui ne sont pas dans la voie qui est la vôtre et sans eux vous n’auriez jamais quitté le monde des ténèbres.

Les vôtres mettent le feu en Israël et vous vous en réjouissez comme si c’était la fête pour vous. Celle du triomphe de la haine sur l’amour. De la mort sur la vie. Vous ne pouvez pas indéfiniment vous nourrir des malheurs d’autrui car tôt ou tard vous finirez par  attraper une indigestion qui sera forcément fatale pour vous.

Vous n’avez pas le droit de fermer vos cœurs à vos semblables humains  pour soi-disant sauver vos âmes de leur pollution alors que vous êtes les premiers agents pollueurs sur cette terre.

Vous êtes allaités au biberon de l’aversion du Juif  parce qu’il ne voulait pas perdre sa dignité pour suivre votre infâme et psychotique prophète.

Vous êtes fiers de vos crimes quels êtres humains vous êtes.

Jamais de compassion ni de regrets car vous êtes dépourvus de raison et d’humanité.

Si votre Allah est en train de punir Juifs pourquoi alors n’arrête-t-il pas le bain de sang qui coule à flot entre vous ?

Vraiment vous êtes pathétiques d’insanités et de fatalisme. Si votre Allah avait autant de pouvoir vous ne seriez pas les derniers de la classe de l’humanité et encore moins son cauchemar.

Il faudrait être atteint de troubles psychotiques pour chercher à vous ressembler et à croire en l’inhumanité et la perversité du message de votre  Mahomet.

Marine Le Pen n’est pas au-dessus de la critique

Quand on se réjouit de la critique des rivaux politiques de sa favorite qui court après les bonnes grâces de Trump comne une affamée on doit l’accepter pour elle aussi. La critique est le meilleur aiguillon pour booster les hommes. Sans elle on est comme une voiture sans moteur. Avoir peur d’elle c’est symptomatique du manque d’assurance en soi et de la faiblesse de ses propres convictions.

La critique est un art et sa censure est un crime. Tant qu’on a la faculté de s’en servir intelligemment ne nous en privons pas car viendra le jour où elle cessera et c’en sera fini de nos libertés. Mais la chose la plus détestable au monde est quand pour répondre à la critique qui porte sur un sujet précis on te répond les autres aussi. Elle a la mérite de révéler le vrai visage des hommes. C’est elle qui est notre baromètre quant à la voie politique empruntée par les uns et les autres.

Plus elle suscite des réactions négatives et épidermiques plus elle laisse supposer que nous avons affaire à des vrais fascistes qui ont fini par faire tomber le masque. Il n’y a pas que les musulmans qui sont allergiques à la critique à cause de leurs dogmes il y a tous les autres aussi et qui sauront s’y reconnaître. Ils voyaient en moi leur caution morale jusqu’au jour où ils ont compris que ma liberté de critique n’est pas sélective et nul ne peut en être immunisée pour quelque raison que ce soit. Si quelqu’un affirme des vérités incohérentes et tendancieuses il est de mon devoir de les mettre à nu.

La République se prosterne devant l’islam à la grande joie des racistes musulmans

  • La république n’arrête pas de baisser ses frocs devant ceux qui sont les premiers à déféquer sur ses valeurs. En terre maudite de l’islam on peut  violer une occidentale en toute impunité. Violer une non-musulmane n’est pas un crime chez eux. Poser une tête d’un gentil cochon à l’entrée d’une mosquée est jugé comme tel. Il ne met pourtant pas en péril la vie de personne mais il ne faut pas mettre en émoi les pleureuses musulmanes à l’indignation très sélective qui ne versent jamais leurs larmes de crocodiles sur les victimes des attentats terroristes commis au nom de l’islam.
  • Le comble du cynisme est atteint par la République elle-même qui appelle à ne pas mélanger les musulmans et les terroristes. Comme si ces derniers n’étaient pas des musulmans et n’appliquaient pas scrupuleusement à la lettre les préceptes coraniques qui ont force de loi pour tous les musulmans.

La République préfère draper l’islam dans sa vertu comme des musulmanes voilant la leur de peur de laisser transparaître leurs vraies matures de femmes aux moeurs légères voire pour certaines d’entre elles des  croqueuses d’hommes à l’image de ces adeptes du djihad du nikah, des nymphomanes halal qui livrent leurs corps aux djihadistes en Syrie.

Diagnostic : la république souffre d’un état d’altération mentale et du mépris de soi.

Sait-elle au moins que ceux qui réclament la liberté de culte chez elle sont ceux qui l’interdisent chez eux et la criminalisent même et votent majoritairement pour les partis nazislamistes?

Sait-elle que l’islam a érigé le racisme en dogme religieux  ?  Ne s’est-elle jamais demandée pourquoi les musulmans sont-ils toujours les premiers à se plaindre massivement du racisme  ?  Grâce à ses lois très généreuses en la matière ils ont compris tout l’avantage qu’ils peuvent en tirer pour bâillonner toute possibilité de critique de leur religion et faire tomber son masque qui dissimule un visage monstrueux et des plus haineux.

Le qualificatif raciste n’a de sens que si ceux qui se font passer pour des victimes de racisme doivent renoncer à la loi raciste de l’islam.

A titre anecdotique  tous les musulmans sont convaincus que seuls les musulmans ont le droit aux prébendes divines malgré tout le mal commis au nom de leur religion peu connue pour ses bonnes oeuvres humanitaires  et des hommes comme l’Abbé Pierre, Gandi, Mandela etc…. iront cramer enfer. Ce n’est pas du racisme ! c’est un traitement discriminatoire et différencié basé sur le seul critère de la religion.

A mes détracteurs, vous avez atteint les sommets du ridicule

 

J’ai beau payer de ma personne au péril de ma vie mais il semble que que mes détracteurs que je ne leur ferais jamais l’honneur de citer et qui se sont autoproclamés cireurs de pompes de Marine Le Pen ne semblent guère apprécier que je ne goûte guère à leur cuisine indigeste.

Pour leur gouverne à supposer qu’ils en aient une je n’ai pas besoin d’idolâtrer quiconque pour m’attirer ses bonnes  grâces et encore moins de croire au candidat miracle pour sauver la France du peril musulman.

J’ai beau avoir l’épée de Damoclès suspendue sur la tête pour des écrits qui tranchent avec le politiquement correct sur la pire idéologie qui puisse exister du nom de l’islam.

J’ai beau dénoncer  la bienveillance criminelle dont il bénéficie de la part des pays de L’OTAN.

J’ai beau figurer sur la liste noire publiée dans le Dictionnaire de l’islamophobie qui recense les résistants à l’islamisation de la France qui sont autant des cibles à abattre.

J’ai beau mettre en garde l’opinion publique sur la haute nocivité de l’islam et son incompatibilité avec les valeurs de la République.

J’ai beau rappeler que lutte contre l’islamisation galopante de la France n’est pas le monopole de l’extrême droite qui est de surcroît loin d’être exemplaire en la matière qui est autant islamo-compatible que ceux qu’elle traite de collabos.

Mais les mauvaises langues continuent à se nourrir de fantasmes sur mon compte et que je suis forcément un individu douteux.  Ils ne veulent pas admettre que l’on peut être contre l’islam sans être de leur camp.

Qui suitla foule perd son âme et devient comme un aveugle lâché dans la forêt.

La force d’un homme est sa fidélité à ses convictions et non pas un fanion politique à sa main qu’il pourra laisser tomber au moindre coup de vent.

A mes détracteurs auxquels je donne le l’urticaire comme ceux qui m’accusent de cracher sur leur idole de pacotille et qui se demandent pour qui je travaille je leur réponds tout simplement ce qui m’importe ce que je suis moi-même et ce n’est pas l’image infâme que vous véhiculez sur ma personne.  

Je ne suis à solde de quiconque et mon salaire est le fruit de mon indépendance d’esprit.  Je ne cours ni après la gloire ni après la reconnaissance je ne fais que me battre contre la propagation du virus létal musulman et qui aimerait laisser aux générations futures un monde  digne et libre et non-soumis à la dictature de l’islam. 

Il s’avère que ceux qui manient leur plume et leur verbe comme une arme contre l’islam n’ont pas des patronymes qui fleurissent le parfum occidental.

La pire offense que l’on puisse leur faire est de les accuser de ce qu’ils ne sont pas.

Mais les préjugés ont la vie dure et les cons font florès.

Ce sont des Wafa Sultan, des Sam Aladeeb et tant d’autres qui ne ménagent pas leurs efforts pour réveiller les consciences.

On s’appelle Bedawi et condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet pour atteinte au sacré.

On s’appelle Bouhafs  que la justice algérienne l’a privé de sa liberté pour 3 ans pour avoir avoué sa préférence au christianisme.

Vous nous jugez de ce que vous êtes vous – mêmes. Des incapables, des défaitistes, des tartuffes, des opportunistes et des capitulards.

Notre camp est celui de la vérité sur les mensonges de l’islam qui a prospéré grâce à la complicité de vos élus qui sont à votre image.

La voix de la République doit être entendue surtout là où elle n’est pas la bienvenue

Tous les candidats à la présidentielle doivent partir à la reconquête du territoire et se rendre dans les zones sensibles pour y faire entendre la voix de la République.

Quand on se veut républicain on ne pense pas à sa petite personne, on brave le danger et on va sur le terrain pour porter la parole de la République qui reste le seul rempart contre l’islamisation rampante de la France.

Elle doit être partout chez elle et peu importe les hostilités qu’elle pourrait susciter chez ses ennemis qui prônent la supériorité de leurs valeurs sur les siennes.

Il n’y a pas de zones qui lui sont interdites, elle est souveraine et aucune loi religieuse n’est supérieure à la sienne.

Elle est au-dessus de la mêlée, impartiale, juste et humaine, la seule capable de fédérer les citoyens et de casser les clivages entre eux.

Elle n’a pas à être conciliante et accommodante, soit on la respecte et on s’y soumet soit on s’en va.

Comment savoir si l’islam est soluble dans la République si on reste vautré dans son fauteuil en spéculant sur les capacités des musulmans à se fondre dans l’espace républicain ?

Lettre ouverte aux partisans de Marine Le Pen

Tout homme a le droit d’avoir une opinion qui tranche  avec celle qui est supposée communément admise. La démocratie n’est-elle pas aussi le respect de la voix de la minorité pour paraphraser  Malraux ? Or, dans le cas de cette femme qui prétend que ses idées sont majoritaires parmi les Français, elles restent pour l’instant un mirage tant qu’elles ne sont pas validées par les urnes. Et quand bien même elles le seront  aucun de ses partisans ne peut en faire une force de loi pour tuer les voix divergentes et étouffer toute liberté de critique inaliénable à la liberté d’expression.

Tout citoyen français est en droit d’exprimer son désaccord et de donner son opinion sur les idées politiques de tous ceux qui sollicitent son suffrage à tort ou à raison sans que cela ne lui vaut d’être cloué au pilori surtout quand il juge qu’elles vont  à l’encontre de ses propres représentations  et de sa conscience.

Faisant l’objet personnellement depuis quelque temps d’attaques en règle qui frisent l’hystérie générale et dont certaines sont attentatoires à ma dignité et mon intégrité morale et intellectuelle pour avoir manifesté mon total désaccord avec Marine Le Pen sur son obsession trouble à rendre l’islam fréquentable aux yeux des Français je ne puis que m’inquiéter réellement sur l’avenir sombre de la liberté d’expression en France si jamais cette dernière obtiendra l’adhésion de la majorité des électeurs.

J’ai eu à exercer mon droit de critique contre Juppé, Hollande, Valls, Sarkozy, Pécresse, NKM, sans que cela n’ait suscité le moindre remous de la part de leurs partisans et que je sois donc la cible de boules puantes est-ce à dire que Marine Le Pen est au-dessus de la critique et que tout ce qu’elle dit et ce qu’elle fait est infaillible comme s’il était le Souverain Pontife soi-même et celui qui oserait la critiquer commettrait forcément un sacrilège ?  A moins que cette attitude dogmatique de ses partisans-inquisiteurs ne soient l’expression du retour des vieux démons fascistes et totalitaires ?

En étant un islamo-incompatible irréductible je ne puis concevoir qu’on caresse la bête immonde islamique dans le sens du poil
Je préfère que l’on dise la vérité sur l’islam  quitte à perdre la bataille des urnes et non pas le draper dans des vertus qui ne sont pas les siennes.

L’islam ne peut pas être républicain et démocrate en France et sanguinaire et totalitaire chez lui. Je fais partie de ceux dont la vie ne tient qu’à l’épaisseur du fil du couteau de boucher. Je ne puis souscrire à des positions qu’elles qu’en soient les motivations qui heurtent mes convictions arrêtés à tout jamais sur l’islam. Je suis d’autant outré et blessé certains se sont livrés à des spéculations nauséabondes sur mon compte.

Je suis patriote et je mourrai pour ce pays qui vit en moi et qui s’appelle ma belle France

Ne m’insulter pas pour ne pas avoir digéré l’inacceptable à mes yeux celui de courtiser les voix musulmanes. Marine Le Pen a ses raisons certainement mais qui ne sont pas les miennes. Je reviendrai sur ce sujet au moment propice mais je demande simplement que l’on fasse preuve de tolérance et de respect quant à aux choix politiques des uns et des autres.

Peut-être viendra le jour où nous aurons tous à regretter de ne pas avoir su placer au-dessus de nos querelles de clocher notre droit de critique.

Aux idolâtres de Marine Le Pen, en quoi est-ce un mal de ne pas lui tenir le crachoir comme vous ?

Voilà qu’on me demande le plus sérieusement du monde de m’expliquer devant un tribunal informel de la pensée sur les raisons de mes critiques de l’icône des 7 millions de Français alors qu’elle plaide elle-même en sa défaveur.

Elle a le droit de raconter des salades sur les aptitudes de l’islam à se fondre dans un paysage républicain et démocratique et je n’ai pas le droit de m’insurger contre ses insanités coupables.

Qu’elle fasse le choix de jouer la carte de l’islam à des fins de racolage électoral mais jamais au grand jamais je ne m’alignerai sur des positions insultantes aux centaines de millions de victimes de la barbarie musulmane C’est me désavouer moi- même et faire un acte de contrition publique à l’égard de l’islam et des musulmans.

Condamné et menacé de mort pour mes écrits peu amènes pour cette idéologie totalitaire autant mourir que de me rallier aux islamo-compatibles. Je respecte leur choix qu’ils respectent mon refus de compromission. On est pas en Islamie pour l’instant car viendra le jour où ils n’auront même plus leurs yeux pour pleurer sur leur lâcheté.

Musulmans : nettoyez vos écuries qui puent les cadavres putrides

Si j’ai des vœux à adresser pour la nouvelle année marquée dès ses premières heures par l’attentat sanglant d’Istanbul, portant encore une fois la signature de l’islam, c’est aux musulmans toutes tendances confondues.

Je ne leur demande pas d’aimer leurs prochains comme ils s’aiment eux-mêmes car autant leur demander d’apporter la preuve irréfragable du voyage astral nocturne sans témoin oculaire de Mahomet pour effectuer son ascension aux cieux sur son cheval ailé al-Buraq.

Je les invite à nettoyer leurs écuries qui empestent les cadavres putrides, et qu’ils cessent de nous enfumer avec leur litanie mensongère «celui qui tue un être humain a tué toute l’humanité» (S.5 ; V.32). En réalité le verset lui-même précise expressément que cette règle a été prescrite aux Enfants d’Israël et donc pas aux fidèles musulmans d’une part, et d’autre part leur argument canonique est un pur plagiat d’un commandement talmudique «C’est pour cela que l’homme a été créé seul, pour t’apprendre que celui qui ôte la vie fils d’Israël, détruit le monde entier, et celui qui sauve la vie d’un fils d’Israël, sauve un monde entier.» (Traité Sanhedrin, Ch. 5, Mishna 5).

Vous rêvez de changer le monde mais commencez d’abord par faire votre révolution culturelle, par faire le grand ménage dans vos têtes, et par briser les chaînes de votre état d’esclave. Fermez les mosquées et ouvrez des écoles.

Vous êtes un milliard et demi de musulmans sur cette terre mais franchement, pour quoi faire ?

Zéro apport au bien-être commun de l’humanité. Vous êtes les seuls au monde dont on ne peut boycotter les produits car vous n’en avez point en dehors du pétrole et du gaz– que vous êtes incapables d’exploiter vous-mêmes ou de raffiner et liquéfier.

La multitude ne fait pas la richesse des hommes et vous en êtes le parfait exemple.

Vous ne brillez par votre absence dans tous les domaines du progrès humain, sauf dans le terrorisme, l’intolérance, le fanatisme, l’ignorance, l’inculture, la misère intellectuelle, les violences sexuelles faites aux femmes, aux enfants et aux homosexuels et le racisme.

C’est dans la diversité que se crée la richesse et certainement pas en œuvrant à la destruction du monde.

Si vous avez connu une époque de splendeur relative, qui n’était aucunement le fruit de votre enseignement religieux, c’est grâce aux apports des autres. Ceux que vous haïssez tant vous ont enrichi de leur sagesse, leur science, leur savoir et leur culture.

Rappelez-vous l’épisode du Calife abbasside Haroun ar-Rachid, d’origine perse comme par hasard, mis en scène dans les contes des mille et une nuits et qui avait su pendant son règne (765-809) mieux que quiconque tirer profit des Hindous, des Chinois, des Grecs, des Perses, des Juifs et des Syriaques. Sans son esprit d’ouverture et sa curiosité intellectuelle, le monde dit arabo-musulman n’aurait jamais pu accéder au patrimoine civilisationnel de ces peuples qui lui avait servi en quelque sorte de carburant pour accéder au statut de civilisation.

Le retour au tout religieux et le repli identitaire dans lesquels vous vous êtes embourbés depuis la fin du Xe siècle, bien avant la reconquête de l’Andalousie par ceux à qui vous l’avez volée, est à l’origine de tous vos retards abyssaux.

Vous êtes en arrêt depuis plus 11 siècles, entravés comme des esclaves par leurs chaînes. Les vôtres sont pires car elles entravent la pensée, et sans elle, c’est la paralysie totale et l’inertie : ce qu’on observe.

En bientôt 6 ans, vous avez fait de pays comme la Tunisie et la Turquie des pays obscurantistes alors qu’ils étaient dans la voie de la vie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info

L’Occident pris entre l’autel des musulmans et le glaive des islamistes

 Il n’y a pas plus un islam des islamistes qu’un un islam des musulmans. Il y a des musulmans aliénés à dogmes stupides, barbares, rétrogrades,inhumains, liberticides, mortifères autant de freins au développement économique et intellectuel et avilissants pour la condition humaine. L’islam n’est pas un habit taillé sur mesure pour chacun de ses fidèles. C’est une taille unique pour tous avec interdiction formelle de le personnaliser. Soit on l’endosse tel qu’il est soit on le rejette et on est donc apostat.
La dichotomie islam musulman est une vue de l’esprit et un distinguo en trompe l’œil. En effet, ce qu’on appelle musulmans ce sont des islamistes qui s’affublent du masque du « taiseux » et du « meskine », celui qui aiguise son couteau en silence, et les islamistes, en réalité des musulmans qui exhibent leurs crocs comme des charognards prêts à tout pour imposer la loi de l’islam partout dans le monde. Ni les uns ni les autres ne sont égarés dans la voie de la mécréance.
En tout état de cause les escadrons de la mort tels les daéchiens sous la bannière noire de d’islam ne sont pas des hérétiques ou des impies bien au contraire. Ils suivent à la lettre la feuille de route de Mahomet et obéissent parfaitement aux commandements coraniques.
Armés par les pays de l’OTAN et financés par les oligarques des monarchies pétrolière pour embraser l’Irak et la Syrie ne sont en réalité que des pions dans cette guerre qui ne dit pas son nom entre les grandes puissances. Ils sont leur nouvelle chair à canon sous prétexte qu’il s’agit de guerre civile au sein de la même population.
Une véritable duperie, un enfumage scandaleux pour endormir l’opinion publique occidentale tout particulièrement à laquelle on fait croire que le soutien de leurs gouvernements est surtout humanitaire et diplomatique.
L’OTAN crée le chaos partout dans la région tout en cherchant à se donner le bon rôle du défenseur de la veuve et de l’orphelin victime de la tyrannie du régime criminel du pouvoir en place. Comme si leurs « poulains » appelés pour le besoin du casting des rebelles étaient un parangon de démocratie et d’humanité.
Des poulains recrutés dans le monde entier grâce à l’argent saoudien et qatarien à travers les réseaux islamistes locaux comme c’est le cas en Tunisie premier pays pourvoyeur au monde de combattants-mercenaires-terroristes.
Ces combattants sans foi ni loi, mus par des desseins idéologiques, cosmiques, vénaux et lubriques ont trouvé dans cette politique suicidaire de l’Occident un moyen pour sortir de l’ombre et donner enfin du sens à leur rêve de l’Arche perdue  du Califat musulman. Condition première en vue d’un gouvernement mondial sous la loi de l’islam.
Un idéal cher aux Frères musulmans qui sont convaincus qu’un jour la charia sera une loi universelle.
L’OTAN a cette fâcheuse manie de faire souvent le choix des forces obscurantistes qui ne jurent que par sa perte plutôt que favoriser la consolidation des forces du progrès dans le monde dit musulman.
Le problème des pays musulmans est moins le despotisme politique garant d’une certaine stabilité politique et de climat sécuritaire comme c’était le cas avant 2011 en Egypte, Syrie, Lybie et Tunisie, voire en Iran du Chah et en Irak de Saddam, le vrai problème est l’entêtement de l’Occident à marcher sur un terrain miné et mortel pour lui à terme.
Là où il devrait adopter une position de neutralité et de prudence  il fait tout le contraire et épouse la cause pour islamistes.  Un choix qu’il paye cher depuis la chute du Chah d’Iran.  Peut-être pense-t-il que sa richesse dépend de l’état d’infantisalisation des masses musulmanes ?  Moins les peuples sont éduqués et instruits moins ils sont souverains et capables de gérer leurs ressources minières et naturelles au plus grand profit des vautours capitalistes.
L’Occident a peut-être peur du partenariat gagnant-gagnant. Ce qu’il veut c’est un modèle de pays obscurantiste et théocratique comme l’Arabie Saoudite pour tout le monde musulman. N’a-t-il pas été justement celui qui avait sorti ce royaume du sable et lui a ouvert les portes des cités en lui laissant les coudées franches pour inoculer le virus wahhabite dans les cerveaux des immigrés musulmans dans les années 80  ?
Devenus depuis pour la majorité d’entre eux des citoyens occidentaux et donc électeurs et dotés de grandes capacités d’influence et de nuisance pour conquérir le pouvoir par la voie des urnes. A cause du laxisme des pays occidentaux qui « nationalisent » les musulmans à une vitesse-éclair iles ont toute la latitude désormais de baliser le terrain à l’islamisation des sociétés occidentales à l’exception des E.U.
En favorisant la naissance de l’hydre wahhabite et oeuvrant à son expansion l’Occident s’est pris les pieds dans le tapis.

Pourquoi le nombre d’au moins 60 000 djihadistes tunisiens n’est pas exagéré

 
La force de frappe djihadiste de la Tunisie est certainement beaucoup plus importante qu’on veuille le dire.  La machine djihadiste tournait à plein régime dans ce pays pour soi-disant engendrer in fine que 5 à 6000 terroristes.  Un chiffre dérisoire et très  en deçà de la réalité dans un pays où près de la moitié des électeurs votent pour le parti nazislamiste d’Ennahdha promoteur du djihad.
En effet, plusieurs paramètres me laissent à penser que le chiffre en question serait vraisemblable pour les raisons ci-après :
-Entre 2012 et 2015 la compagnie aérienne Syphax créée par un député nahdhaoui spécialement pour les besoins des transports de djihadistes à destination de l’Irak et de la Syrie aurait assuré entre 149 et 172 voyages à bord d’un Airbus 319 pour une capacité de 150 places. Ce qui donnerait pas moins de 22 000 djihadistes envoyés dans la zone Irak-Syrie,
-des milliers de départs volontaires par vols réguliers à partir de Tunis Carthage, Enfidha et Djerba, autant d’aéroports qui desservent la Turquie;
-les départs par voie terrestre à travers la Libye probablement par mer et par air à partir de ce pays vers la Turquie ou directement vers la Syrie et l’Irak;
-les volontaires tunisiens venus directement de France, de Belgique et d’Allemagne que l’on fait passer pour des ressortissants de ces pays,
-et enfin en 2014 l’ancien ministre de la justice de la mouvance nazislamiste tunisienne le dénommé Bhiri  a même avancé le chiffre de 100 000 terroristes en attente de son feu vert pour déferler sur la Tunisie.
Nonobstant les centaines de Tunisiens qui combattent dans les rangs de l’Aqmi, Ansar al-Charia, Fajr Libya, et la Qaïda.
Minimiser le nombre de djihadistes reviendrait à minimiser le danger voire l’occulter et le nier.
Que sont devenus les milliers de fugitifs des prisons tunisiennes au lendemain de la chute rocambolesque de Ben Ali ? Il y a fort à parier que ce scénario était destiné pour alimenter le vivier djihadiste.
Des fois je me demande si la farce révolutionnaire tunisienne n’était pas un subterfuge pour faire de ce pays un pourvoyeur de djihadistes pour la Syrie, le Yémen, le Mali, la Libye, l’Irak et l’Algérie ?

Mr Valls, la France n’a pas été enfantée par l’islam

Les prophètes sont à l’image de ce dieu qu’ils ont créé eux-mêmes. Plus ils sont monstrueux plus dieu apparaît sous des traits inhumains et hideux. Un dieu colérique, sanguin, écorché vif, narcissique, raciste, intolérant, cruel, tyrannique, nombriliste, possessif, inculte, barbare, cannibale, monstrueux, misogyne, pédophile, mafieux, belliqueux, hégémonique, haineux, vengeur, revanchard, négationniste, rancunier, rançonneur, assassin et impulsif  ne peut être que le miroir de son prophète qui en avait dessiné les traits.

En effet ce prophète ne peut imaginer son dieu que sous ses propres traits. Il ne peut qu’en faire un portrait projectif. Dis-moi quel est ton dieu et je te dirai qui est ton prophète car s’il  a de l’amour en lui ne peut renvoyer aux hommes une image d’un dieu ouvert, généreux, compatissant et tolérant.

Pour toutes ces raisons Mahomet ne peut doter son Allah que d’attributs qui sont les siens qui feraient honte à plus grands tyrans de l’humanité. Un dieu n’appelle jamais à tuer sa créature qui ne se plie pas à ses lois alors qu’elle ne présente un danger pour personne ni pour elle même à supposer qu’il existe. Dans le cas de l’islam dieu est le reflet fidèle de la personnalité exécrable de Mahomet.

Les religions ne sont pas nées avant les hommes. Elles ne peuvent donc être nos racines alors qu’elles sont arrivées après nous et auxquelles nous avons donné vie. Il n’y a pas de racines chrétiennes, juives, bouddhistes, taoïstes, animistes ou musulmanes. Comme si le fruit d’un arbre était sa racine. Ce qui est l’oeuvre des hommes à l’origine ne peut devenir leur géniteur. Comme si la religion avait des attributs génitaux. M.Valls l’islam est peut-être vos racines mais il n’a jamais été les miennes et ne le sera jamais.

Que les électeurs du Front National sachent que leur parti est aussi islamo-compatible que les autres

Nous sommes une poignée d’islamo-incompatibles  dont la vie ne tient  qu’à un fil et dont certains d’entre nous ont été  condamnés par la justice française pour incitation à la haine des musulmans comme s’ils étaient un groupe ethnique ou national sans que cela n’émeuve personne ni les médias collabos ni les politicards de tous bords. Jamais le moindre témoignage de solidarité de la part du FN que ses militants érigent en rempart contre la forte poussée de l’islam en France ni non plus de la part Marine Le Pen plus encline à se faire le chantre de l’islam un bon parti pour la France et la défenseure pathétique des musulmans victimes de l’islamisme « fondamentaliste »  selon ses propos.

Nous sommes des humbles donneurs d’alerte sur la haute nocivité du virus musulman et en aucun cas des propagateurs de la haine des musulmans.  Mais cela ne semble pas politiquement payant  pour Marine Le Pen pour qu’elle prenne parti pour nous.  Nous ne pesons pas lourd sur l’échiquier électoral  par rapport à l’électorat musulman. En toute évidence elle a tout à gagner à le courtiser quitte à lui vendre son âme.

Il y a tout lieu de croire que nous sommes les nouveaux parias de cette France qui renoue avec ses vieux démons collaborationnistes .

Mais plutôt que de faire preuve d’objectivité  et profil bas les partisans de Marine Le Pen pour ne citer qu’eux brillent par un cynisme rare et se comportent comme des inquisiteurs.

En effet, ils  considèrent que tous les islamo-incompatibles sont acquis à Marine Le Pen qui pour eux  incarne le mieux le combat contre l’islamisation galopante de la France. Et si nous n’abandons pas dans leur sens nous sommes forcément suspects et pro-musulmans.

Marine Le Pen est une islamo-compatible invétérée et par conséquent elle ne peut être le porte-étendard idoine de la résistance à l’islamisation de la France.

Marine Le Pen a plutôt tendance à s’honorer de leur fréquentation en mettant un point d’honneur à inviter un représentant de l’islam modéré à sa Convention sur les banlieues. Ce qui est l’illustration parfaite de son virage islamo-compatible amorcé en 2011.

Politiquement nous risquons de desservir son image hybride de néo-chevènementiste socialo-souverainiste en fausse rupture avec son soubassement idéologique frontiste.  Après avoir « tué » ce père « encombrant » qui ne l’est pas pourtant pour le financement de sa campagne électorale elle ne va se brûler les ailes. en prenant le risque de se mettre sur le dos les médias d’une part et d’autre part s’aliéner le rejet de l’électorat musulman alors qu’elle ne cesse de multiplier à son égard les gages depuis 2011 de son islamo-compatibilité.

Peu importe à ses yeux que les résistants à l’islamisation galopante de la France se font l’écho des voix de près de 80 %  de Français hostiles à l’islam elle est convaincue que sa chance de conquête de pouvoir dépend en partie de l’adhésion des musulmans à sa personne.

Elle ne veut négliger aucune voix et surtout pas celle du camp adverse celui qui veut faire de la France une vassale musulmane.  Malgré ses mauvais choix politiques en jouant à la l’entremetteuse entre la République et l’islam   ses partisans croient dur comme fer qu’elle est la seule à pouvoir le combattre.

Leur idéalisation de leur candidate leur fait perdre le sens des réalités et de toute critique constructive.  Pourquoi quand ce sont ses adversaires politiques qui courent après les voix des musulmans c’est mal alors quand c’est elle qui le fait c’est bien ?  A-t-elle la potion magique pour éradiquer le péril musulman en France  ?   Sous prétexte qu’elle pratique à sa manière la takiya islamique elle serait la seule à pouvoir leur damer les pions une fois au pouvoir.  Un argument que ne cesse de brandir ses partisans à chaque fois qu’ on les interpelle sur l’inconsistance et la vacuité de sa tactique et non pas stratégie pour étouffer les velléités hégémoniques de l’islam sur la France.  Elle n’est pas Staline qui avait fait volte face pour sortir victorieusement du guêpier nazi.

On lui prête des vertus politiques et intellectuelles rares alors qu’en l’état actuel des choses ses propos favorables à l’islam et aux musulmans sont loin de rassurer l’opinion publique sur ses capacités de réussir dans son entreprise de désislamisation de la France.

Elle n’est pas plus une candidate providentielle que les autres. Plus on se nourrit d’illusions sur son compte plus les risques de déception sont importants si jamais une majorité des français lui font confiance ce qui loin d’ être acquis.

A moins d’être servile et soumis pour s’engager en faveur d’une candidate qui n’a d’yeux que pour l’islam et ses fidèles qui ne jurent que par la mort des infidèles.

La schizophrénie du Front National qui vend son âme au diable musulman pour soi-disant mieux le combattre

Le bonnet d’âne de la schizophrénie politique revient incontestablement  au FN « je n’aime pas les partis de l’establishment mais je reprends à mon compte leurs idées politiques notamment sur l’islam et les musulmans pour mettre dans mon jeu tous les atouts pour la victoire finale ». Comme si c’étaient le passage obligé pour passer du parti de contestation et d’anti-républicanisme au parti de pouvoir. Tout en donnant des illusions à ses militants  sympathisants et aux déçus des partis traditionnels qu’il est le seul à pouvoir endiguer la montée du péril musulman il racole les voix des musulmans.

Les frontistes sont convaincus que c’est la meilleure stratégie pour sauver la France de son naufrage en utilisant le vote musulman comme gilet de sauvetage. Une attitude qui ne rassure guère sur la cohérence politique de ce parti et de ses desseins velléitaires. Pour arriver à ses fins il est capable de vendre son âme au diable. Quand on se veut un parti de changement on sort des chemins battus et on rompt avec la sémantique de ses adversaires qui ont creusé la tombe de la France avec leur mentalité islamo-collaborationniste;

On ne dit pas impunément aux Français que l’islam est compatible avec la démocratie et avec la République comme le proclame la « Providence » pour la France. Sous prétexte que c’est le seul moyen pour elle pour ne pas essuyer les foudres de la justice et d’épargner à la France une guerre civile. Un manque de lucidité politique grave car rappeler aux musulmans les principes fondamentaux de la République et leur incompatibilité avec les préceptes de leur système de croyance n’est pas les stigmatiser. Dire que le djihad est fondé sur les textes coraniques n’est pas non plus une offense faite aux musulmans.

On ne lutte pas contre le mal en se faisant son promoteur et son avocat pour s’attirer les bonnes grâces de ses propagateurs. On disait autrefois que Sarkozy par exemple faisait du Le Pen sans Le Pen et aujourd’hui c’est l’inverse et c’est le FN qui s’inscrit dans le sillage des partis du « système » qui gangrène selon lui la France depuis 40 ans.

Pourquoi ce chiffre au fait ? Est-ce que tout allait bien jusqu’alors et avec l’arrivée de ce tandem rien ne va plus depuis ? Il y a 40 ans la France de V.G.E. avait instauré le regroupement familial au temps où le F.N. pesait même pas 1%. Qu’à fait le FN au lieu de dénoncer les vrais coupables de cette tragédie politique; démographique et culturelle ? Il s’en est pris aux immigrés qui n’étaient à l’époque la vraie cause du mal français. Mais c’était plus facile pour lui de taper sur ces travailleurs qu’on a été cherché dans leurs compagnes dans les années 60 sous de Gaulle qui étaient les nouveaux esclaves des temps modernes comme les appelait feu Alfred Sauvy que de faire le procès de Bouygues et compagnie.

IL s’était trompé de cible. Sa xénophobie maladive lui avait fait perdre le sens de la mesure et avait rendu son discours politique inaudible par les Français. Il a pollué son combat par sa haine de l’autre. Quand on se veut donneur d’alerte et de leçon on se montre au-dessus de la mêlée.

L’histoire aurait reconnu à ce parti son mérite sur le sujet plutôt que d’être étiqueté comme le parti de la haine et du rejet de l’autre. Le FN a confondu dans le passé le patriotisme avec le racisme. Son combat pouvait être noble et attrayant s’il n’était pas un ramassis d’aigris de la guerre d’Algérie et de nostalgiques du nazisme.

Ça fait 40 ans que ça dure disent ses militants mais qu’à fait le FN pendant ces 40 ans si ce n’est que de délirer honteusement sur les Juifs et les chambres à gaz ?

Si le FN était vraiment dans le changement il aurait commencé par rompre définitivement avec le passé nauséabond lepéniste en changeant de nom et non pas être tiraillé en interne entre les forces réactionnaires et archaïques  incarnées par Marine Le Pen et les chevènementistes gauchisantes représentés par Philippot.

 

Et si un jour le maelstrom syrien devient celui de l’Occident

Ce qui arrive à la Syrie et l’Irak peut se produire en France et partout ailleurs. Ne dites jamais que ce n’est pas notre problème alors que nos États en ont fait leurs affaires prioritaires. Soit nous sommes des idiots soit nous sommes des complices.

Les évidences sautent aux yeux quant à cette obsession maladive du gouvernement français d’avoir la peau de Bachar.

En quoi est-il un danger pour lui alors que les vrais ennemis du peuple français sont le Qatar et l’Arabie Saoudite, les deux protégés de l’Administration américaine qui font pousser les graines de la haine dans les enclaves islamiques en France et qui les vrais bailleurs de fonds et maîtres d’oeuvres du mouvement djihadiste cosmopolite ?

La France ne soutient pas les rebelles qui sont un mythe pour donner une sorte de légitimité politique à cette guerre néo-imperialiste. En effet. plutôt d’y envoyer des armées conventionnelles on a monté des armées de mercenaires recrutés dans le monde musulman et les enclaves islamiques occidentales avec un double objectif jeter les bases d’un Califat pour fédérérer les musulmans sous l’autorité de leurs alliés turco-wahhabites d’une part et d’autre part assurer à l’occident la main mise sur les richesses énergétiques dont regorgent les sous- sols du pays.

Aux  Saoudiens, Turcs et Qataris les  pouvoirs administratifs, religieux,  militaires et financiers et aux Pays de l’OTAN le contrôle des sources d’approvisionnement énergétique moyennant les versements de royalties aux oligarques locaux et damer ainsi les pions aux pays du BRICS.

Ces guerres entre musulmans de ceci et musulmans de cela sont le faux nez d’une agression multilatérale contre un Etat souverain avec la bienveillance complice des Nations-Unies.

 Il ne s’agit pas de dediaboliser Bachar al-Assad mais on ne doit pas toutefois vnier  qu’il était  le protecteur des minorités ethniques et religieuses chez lui.

Lire la suite Et si un jour le maelstrom syrien devient celui de l’Occident

Le pire négationnisme est d’assimiler les Juifs sous l’occupation aux musulmans

Autant l’antisionisme est infâme et pervers, car derrière ce masque se cache la haine du juif, autant l’islamophobie ne constitue qu’un subterfuge pour censurer la critique de l’islam.

L’islamophobie ne présente aucun caractère délictuel, il est en revanche liberticide.
C’est le droit de chacun d’exprimer ses craintes et ses réserves à l’égard de l’islam. Avoir peur de l’islam est une peur légitime et fondée. La même hantise que l’humanité pouvait avoir à l’égard de son clone, le nazisme, même si elle a préféré se draper dans le pacifisme au bénéfice de la bête immonde.
Avoir des appréhensions, éprouver du ressentiment et de la défiance à l’égard de cette « religion » apparentée au bolchevisme et au nazisme, et ne pas avoir de sympathie pour elle, ne vise pas à ostraciser une communauté et la discriminer en raison de sa croyance.
La communauté musulmane n’existe pas en tant que telle. Elle ne répond pas à la définition d’usage d’un groupe uni par des liens nationaux, historiques, biologiques, culturels, linguistiques et anthropologiques.
Faire un parallèle entre les musulmans et les juifs, c’est nier aux juifs leur existence en tant que peuple, avec ses propres attributs, sans qu’il soit pour autant un frein à l’exercice de sa citoyenneté dans les pays où ils vivent. C’est aussi faire fi de leur apport à l’humanité — dont les musulmans sont les premiers à bénéficier.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Les musulmans font de leur culte négateur de la vie, un facteur d’auto-exclusion politique, sociale, idéologique, et surtout une arme de destruction du mode de vie des sociétés d’accueil ou dont ils sont issus, afin de leur imposer la loi de leur religion.
Deux comportements et deux attitudes aux antipodes les unes des autres.
Les juifs ne cherchent pas à imposer leur loi aux Français, ils œuvrent pour le bien commun de la nation.
Certains parallèles ne sont pas seulement déplacés, ils sont insultants à l’égard des juifs qui ont payé au prix du sang leur spécificité ethnique et culturelle.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

L’Occident sourd et aveugle n’a toujours pas retenu la leçon iranienne

Il n’y a pas d’islam des islamistes et d’islam des musulmans. L’islam n’est pas un pot d’harissa que l’on accommode à ses goûts. Soit on est musulman et on le consomme entièrement sans rechigner jusqu’à ne plus en finir soit on l’est pas et on fait l’impasse.  Il y a simplement  des musulmans qui constituent la masse du troupeau d’Allah et qui se mentent à eux-mêmes et croient que l’islam est adaptable alors qu’ils sont tenus à s’y adapter ou ils l’abandonnent mais ils en ont pas le courage et qui peuvent se trouver un jour ou l’autre en situation de passage à l’acte pour affirmer leur islamité et des musulmans appelés abusivement islamistes qui sont les fers de lance de l’islam jusqu’au boutistes et qui ne reculent devant rien pour imposer sa loi de  partout dans le monde et alléchés par l’érection éternelle, les beaux éphèbes et les rivières de vin de datte.

Les escadrons de la mort qui prolifèrent dans le monde dit musulman et dans les enclaves islamisées en Occident sous la bannière noire de d’islam ne sont pas des hérétiques ou des impies.  Ils suivent à la lettre la feuille de route de Mahomet et obéissent parfaitement aux commandements coraniques.  Armés par les pays de l’OTAN   pour embaser l’Irak et la Syrie ne sont en réalité que des pions dans cette guerre qui ne dit pas son nom entre les grandes puissances.  Ils sont leur nouvelle chair à canon sous prétexte qu’il s’agit de guerre civile au sein de la même population.  Une grosse couleuvre pour endormir l’opinion publique occidentale particulièrement à qui on fait croire que le soutien de leurs gouvernements est surtout humanitaire et diplomatique.

L’OTAN crée le chaos partout dans la région tout en cherchant à se donner le bon rôle du défenseur de la veuve et de l’orphelin victime de la tyrannie du régime criminel du pouvoir en place. Comme si leurs « poulains » appelés pour le besoin du casting des rebelles étaient un parangon de démocratie et d’humanité.

Des « poulains » recrutés  dans le monde entier grâce à l’argent saoudien et qatarien à travers les réseaux islamistes locaux comme c’est le cas en Tunisie premier pays pourvoyeur au monde de combattants-mercenaires-terroristes et dont certains d’entre eux sont sortis tout droit de ses prisons au lendemain de la guignolesque révolution du Jasmin qui est en réalité un stratagème pour créer des viviers terroristes dans ce pays avec une jeunesse sans horizon que la mort. 

Ces despérados  mus par des desseins idéologiques, cosmiques, vénaux et lubriques ont trouvé dans cette politique suicidaire de l’Occident un moyen pour sortir de l’ombre et donner enfin du sens à leur rêve de l’Arche perdue  du Califat musulman. Condition première en vue d’un gouvernement mondial sous la loi de l’islam.

Un idéal cher aux Frères musulmans qui sont convaincus qu’un jour la charia sera une loi universelle.  L’OTAN a cette fâcheuse manie de faire souvent le choix des forces obscurantistes qui ne jurent que par sa perte plutôt que favoriser la consolidation des forces du progrès dans le monde dit musulman.

Le problème des pays musulmans est moins le despotisme politique garant d’une certaine stabilité politique et de climat sécuritaire comme c’etait le cas avant 2011 en Egypte, Syrie, Lybie et Tunisie, voire en Iran du Chah et en Irak de Sadam, le vrai problème est l’entêtement de l’Occident à marcher sur un terrain miné et mortel pour lui à terme.

Là où il devrait adopter une position de neutralité et de prudence  il fait tout le contraire et épouse la cause pour islamistes.  Un choix qu’il paye cher depuis la chute du Chah d’Iran.  Peut-être pense-t-il que sa richesse dépend de l’état d’infantisalisation des masses musulmanes ?  Moins les peuples sont éduqués et instruits moins ils sont souverains et capables de gérer leurs ressources minières et naturelles au plus grand profit des vautours capitalistes.

L’Occident a peut-être peur du partenariat gagnant-gagnant. Ce qu’il veut c’est un modèle de pays comme l’Arabie Saoudite pour tout le monde musulman. N’a-t-il pas été justement celui qui avait sorti ce royaume du sable et lui a ouvert les portes des cités en lui laissant les coudées franches pour inoculer le virus wahhabite dans les cerveaux des immigrés musulmans dans les années 80  ?

Devenus depuis pour la majorité d’entre eux des citoyens occidentaux et donc électeurs et dotés de grandes capacités d’influence et de nuisance ils ont toute la latitude désormais de baliser le terrain à l’islamisation des sociétés occidentales à l’exception des E.U.

En favorisant la naissance de l’hydre wahhabite et oeuvrant à son expansion l’Occident s’est pris les pieds dans le tapis.

 

 

Les musulmans sont surtout victimes de leur manie conspirationniste

  • Les musulmans ne sont victimes de personne sauf de leurs délires conspirationnistes et si les grandes puissances les manipulent comme des marionnettes c’est moins les chefs marionnettistes qui sont à blâmer que les musulmans eux mêmes incapables de résilience et de discernement à cause des versets coraniques qui leur obstruent les neurones. Qu’ils commencent déjà par se dépolluer le cerveau et scier les barreaux de leur prison mentale afin de trouver respect et considération de l’humanité.

Tant qu’ils n’ont pas ôté le carcan de l’islam ils continueront à être l’objet d’influences des maîtres de ce monde. On a le respect qu’on mérite et est ce que les musulmans ont-ils déjà me respect et m’estime d »eux mêmes pour être traités comme des adultes dignes de respect et de considération ? S’ils sont des petites choses et de la chair à canon dans le jeu des rapports de force entre les grandes puissances c’est parce que leur personnalité façonnée par leur culture obscurantiste, défaitiste, fataliste et déresponsabilisante les prédispose.

C’est leur état d’incurie intellectuelle et l’abolition de leur libre arbitre qui les rend malléables et manipulables à souhait.

Lire la suite Les musulmans sont surtout victimes de leur manie conspirationniste

L’islam est seulement compatible avec la mort

Ce qu’on attend des femmes et des hommes politiques est d’être des avertisseurs et non pas des encenseurs

 Leur mission est moins de minimiser le danger et de le nier que de sensibiliser la population sur ses effets et de créer les conditions pour le circonscrire

Le péril porte le nom de l’islam. Il est pire que les nuages toxiques de Tchernobyl.

Ils ont à gagner à le dénoncer et non pas chercher à flatter l’ego des musulmans et à mentir à leurs concitoyens comme s’ils etaient les agents de la propagande musulmane.

Ils doivent faire fi de leur calcul électoraliste. Des élections gagnées dans le déshonneur ne valent pas mieux qu’une Berezina.

Vaincre avec les voix de ses ennemis est une reddition et une mort inéluctable de la France.

L’islam de France ne peut être que celui des pays musulmans. Celui des mosquées, des appels à la prière  qui rythment la vie des fidèles et de la lecture d’un seul livre le Coran. Où la cité est un cimetière à ciel ouvert.

Le même partout. Là où il sevit c’est le malheur des humains.  Les Français néo- soumis à l’islam seront comme tous les musulmans atteints de cécité mentale et abrutis.  Ils  se mureront  dans le déni pour mieux supporter son amertume nauséabonde.

L’islam est le pire ennemi de la liberté, de l’épanouissement humain. Il est une machine à figer le temps.  Un bagne pour la femme.  Un islam où l’on est adulte dès la puberté. Où une fillette de 6 ans est en âge d’être livrée à son prédateur.  Une femme violée mariée à son violeur.  De quel islam parlent-ils ?  De celui de la dhimmitude ?  Celui qui prône l’exclusion  du juif, du chrétien et de tous les insoumis  ?  Ou celui qui décapite et lapide les femmes adultères et les apostats ?

L’islam compatible avec la République est certainement celui qui ressemble bizarrement au mode de pensée politique de J.M. Le Pen celui fait de l’autre, un ennemi dont il faut débarrasser le plancher. Il  est différent de soi dans le cas du lepénisme ou n’est pas musulman et doit être banni de na cité.

L’islam est le culte par excellence de la perversité morale.

Je ne cesserai jamais de le rappeler en dépit de la condamnation dont j’ai fait l »objet pour avoir écrit cela il y a quelques années.

La courage des femmes et hommes politiques est dans la franchise et la sincérité et certainement pas dans la banalisation de ce culte à la toxicité un milliard de fois pire que les nuages de Tchernobyl.

Je ne puis accepter que l’on drape l’islam dans ses vertus républicaines et démocratiques alors qu’il ferait pâlir de jalousie le nazisme en son temps.

La guerre contre l’islam est maintenant ou jamais car demain ce sera trop tard