A mes détracteurs, vous avez atteint les sommets du ridicule

 

J’ai beau payer de ma personne au péril de ma vie mais il semble que que mes détracteurs que je ne leur ferais jamais l’honneur de citer et qui se sont autoproclamés cireurs de pompes de Marine Le Pen ne semblent guère apprécier que je ne goûte guère à leur cuisine indigeste.

Pour leur gouverne à supposer qu’ils en aient une je n’ai pas besoin d’idolâtrer quiconque pour m’attirer ses bonnes  grâces et encore moins de croire au candidat miracle pour sauver la France du peril musulman.

J’ai beau avoir l’épée de Damoclès suspendue sur la tête pour des écrits qui tranchent avec le politiquement correct sur la pire idéologie qui puisse exister du nom de l’islam.

J’ai beau dénoncer  la bienveillance criminelle dont il bénéficie de la part des pays de L’OTAN.

J’ai beau figurer sur la liste noire publiée dans le Dictionnaire de l’islamophobie qui recense les résistants à l’islamisation de la France qui sont autant des cibles à abattre.

J’ai beau mettre en garde l’opinion publique sur la haute nocivité de l’islam et son incompatibilité avec les valeurs de la République.

J’ai beau rappeler que lutte contre l’islamisation galopante de la France n’est pas le monopole de l’extrême droite qui est de surcroît loin d’être exemplaire en la matière qui est autant islamo-compatible que ceux qu’elle traite de collabos.

Mais les mauvaises langues continuent à se nourrir de fantasmes sur mon compte et que je suis forcément un individu douteux.  Ils ne veulent pas admettre que l’on peut être contre l’islam sans être de leur camp.

Qui suitla foule perd son âme et devient comme un aveugle lâché dans la forêt.

La force d’un homme est sa fidélité à ses convictions et non pas un fanion politique à sa main qu’il pourra laisser tomber au moindre coup de vent.

A mes détracteurs auxquels je donne le l’urticaire comme ceux qui m’accusent de cracher sur leur idole de pacotille et qui se demandent pour qui je travaille je leur réponds tout simplement ce qui m’importe ce que je suis moi-même et ce n’est pas l’image infâme que vous véhiculez sur ma personne.  

Je ne suis à solde de quiconque et mon salaire est le fruit de mon indépendance d’esprit.  Je ne cours ni après la gloire ni après la reconnaissance je ne fais que me battre contre la propagation du virus létal musulman et qui aimerait laisser aux générations futures un monde  digne et libre et non-soumis à la dictature de l’islam. 

Il s’avère que ceux qui manient leur plume et leur verbe comme une arme contre l’islam n’ont pas des patronymes qui fleurissent le parfum occidental.

La pire offense que l’on puisse leur faire est de les accuser de ce qu’ils ne sont pas.

Mais les préjugés ont la vie dure et les cons font florès.

Ce sont des Wafa Sultan, des Sam Aladeeb et tant d’autres qui ne ménagent pas leurs efforts pour réveiller les consciences.

On s’appelle Bedawi et condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet pour atteinte au sacré.

On s’appelle Bouhafs  que la justice algérienne l’a privé de sa liberté pour 3 ans pour avoir avoué sa préférence au christianisme.

Vous nous jugez de ce que vous êtes vous – mêmes. Des incapables, des défaitistes, des tartuffes, des opportunistes et des capitulards.

Notre camp est celui de la vérité sur les mensonges de l’islam qui a prospéré grâce à la complicité de vos élus qui sont à votre image.

2 réflexions sur “ A mes détracteurs, vous avez atteint les sommets du ridicule ”

  1. Moi, Je ne doute pas de vous. Merci pour votre beau travail. Moi qui est grandi au quebec (Canada), je n’aurais jamais pensé qu’on en viendra it la. Des centaines de milliers de québécois ont délaissé la religion catholique sans problème. On as pu critiquer cette religion sans problème. Mais ce n’est plus le cas avec l’islam. Moi qui m’affecte mon athéisme me vaut toutes sortes de menaces. Et toutes ces menaces ne viennent que des musulmans. L’islamisation du Québec et du Canada va très vite. Je sais qu’il est maintenant trop tard et que tout ceci finiras par une guerre civile. Encore merci à vous.

    Aimé par 1 personne

  2. Ne généralisez pas s’il vous plaît Salam. On est plus facilement critiqué qu’encensé dans la vie mais cela ne signifie pas que l’on n’est pas apprécié

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s