Marine Le Pen n’est pas au-dessus de la critique

Quand on se réjouit de la critique des rivaux politiques de sa favorite qui court après les bonnes grâces de Trump comne une affamée on doit l’accepter pour elle aussi. La critique est le meilleur aiguillon pour booster les hommes. Sans elle on est comme une voiture sans moteur. Avoir peur d’elle c’est symptomatique du manque d’assurance en soi et de la faiblesse de ses propres convictions.

La critique est un art et sa censure est un crime. Tant qu’on a la faculté de s’en servir intelligemment ne nous en privons pas car viendra le jour où elle cessera et c’en sera fini de nos libertés. Mais la chose la plus détestable au monde est quand pour répondre à la critique qui porte sur un sujet précis on te répond les autres aussi. Elle a la mérite de révéler le vrai visage des hommes. C’est elle qui est notre baromètre quant à la voie politique empruntée par les uns et les autres.

Plus elle suscite des réactions négatives et épidermiques plus elle laisse supposer que nous avons affaire à des vrais fascistes qui ont fini par faire tomber le masque. Il n’y a pas que les musulmans qui sont allergiques à la critique à cause de leurs dogmes il y a tous les autres aussi et qui sauront s’y reconnaître. Ils voyaient en moi leur caution morale jusqu’au jour où ils ont compris que ma liberté de critique n’est pas sélective et nul ne peut en être immunisée pour quelque raison que ce soit. Si quelqu’un affirme des vérités incohérentes et tendancieuses il est de mon devoir de les mettre à nu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s