En Tunisie, selon que vous êtes djihadiste ou homosexuel, vous serez héros ou misérable



Dès le lendemain de sa Révolution loufoque et vaudevillesque la Tunisie a mis le voile sur le monde des ténèbres. Tout pour l’islam et rien pour les humains.

On croyait que le peuple tunisien était immunisé contre le virus islamo-obscurantiste mais la chute de Ben Ali a en réalité fait tomber le voile sur la nature profondément bigote de ce peuple.

Ce n’est par hasard que la secte nazislamiste porteuse d’un projet sociétal d’un autre temps puisé dans le mode de vie de leurs colons arabes au 7 e siècle recueille la majorité de leurs suffrages.

C’est la fin des espérances d’une société moderne et apaisée et le début d’une nouvelle ère où règne la loi de l’islam dans toute son inhumanité et barbarie.  Il n’est plus désormais question de condamner ce que le Coran ordonne et ce que Mahomet a fait dans sa sinistre vie.  Ainsi tout bon musulman qui accomplit ses forfaits et crimes sous couvert de la religion est élevé au rang de héros national, invité sur les plateaux de télévision et au Palais de Carthage et traité comme un vaillant vétéran de guerre et de Moujahid. Tous les actes répréhensibles par les lois humaines peuvent valoir à leurs auteurs une certaine immunité.

Cette Tunisie d’un autre âge est en train d’adopter des nouvelles règles où l’interdit est permis et le permis est interdit.

Avec la charia concoctée par Ennahdha c’est la loi de la jungle qui se dessine dans son horizon.  Les moeurs de Mahomet leur modèle infâme seront les seules normes juridiques qui gouverneront le pays.

Une panoplie de crimes pourraient se trouver depénaliser par la magie de la charia  :  violer, tuer, voler, détourner les biens publics, piller, razzier, forniquer avec sa cousine aux frais du contribuable tunisien à l’instar du gendre halal de Raspoutine Ghannouchi,  brûler les mausolées et le coran, profaner les cimetières, abuser sexuellement d’enfants en bas âge voire des bébés en couches ( une fatwa saoudienne l’autorise), pratiquer la zoophilie, l’inceste et la nécrophilie, trahir sa patrie, commettre des attentats terroristes partout dans le monde, dealer, en revanche, tous ceux qui ne sont pas estampillées musulmans et les homosexuels  ont le choix entre, l’humiliation, la prison ou la mort. Le néant et la mise à mort sociale.

En d’autres termes la justice rendue au nom d’Allah et jamais au nom des droits de l’homme selon que vous soyez terroriste ou humaniste, la bonne justice tunisienne vous rendra innocent.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s