Sans la lecture du Coran les djihadistes n’auraient pas decouvert leur etat d’animalite


« Ouvrir le Coran pour connaître l’islam »,  une pirouette bien musulmane pour clore le débat et noyer le poisson dans un sceau rempli de pisse de chameau.

Si tous les musulmans l’avaient ouvert et l’avaient lu avec un regard critique et objectif nombreux d’eux auraient apostasié l’islam.

Faudrait-il pour ce faire qu’ils soient capables de lire avec plus de 60% d’analphabètes. Et quand ils arrivent à lire ils n’y consacrent que 4 minutes par an et par personne.  Des chiffres et beaucoup d’autres qui témoignent de l’état de l’aridité intellectuelle des musulmans les derniers de la classe mondiale dans les publications scientifiques, la recherche et le développement, la culture et l’éducation.

Mais quand on est dépourvu de savoir et de connaissance  on déverse sur son contradicteur le venin de son ignorance pour clore le débat. Et c’est justement cet autre qu’ils exècrent tant à cause du tableau  démythifiant qu’il leur dresse de l’islam.

Endoctrinés du berceau jusqu’à la mort ils ne vivent que par et pour leur religion.  dogmes et dans l’interdit de toute critique du Coran ils pas la simple idée que l’on puisse  ont l’art de projeter leur propre ignorance du Coran sur ceux qui ,  été asphyxiées par son gaz hautement toxique. S’ils savaient ce que ce brûlot contenait ils l’auraient jeté dans les caniveaux mais auraient eu l courage .

Et ceux qui l’ont lu ils ont emprunté la voie du djihad qui donne du sens à l’existence de tous les minables qui ont tout raté dans la vie qui plutôt que d’assumer leurs échecs ont trouvé dans l’islam un moyen de s’anéantir et anéantir leurs semblables humains.

L’islam est la  pire des drogues qui puisse exister, plus on s’y adonne plus on a la ferme conviction qu’on est plus soi-même et que son état d’animalité latente peut enfin s’exprimer en toute légitimé théologique puisque celui qui est au-dessus des hommes ne la désapprouve guère et bien au contraire lui donne du sens et la récompense comme étant le stade ultime de l’islamité.

L’islam est ainsi un puissant désinhibiteur des pulsions mortifères et perverses.

Ceux des musulmans qui n’ont pas consommé le Coran et qui se nourrissent d’illusions sur ses vertus apaisantes et le pire est qu’ils sont ses enfumeurs de service sans avoir quasiment jamais goûté à la drogue des sourates diaboliques tout en faisant croire qu’ils en sont des consommateurs assidus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s